AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Michel Delon (Éditeur scientifique)
EAN : 9782070359165
144 pages
Éditeur : Gallimard (11/09/2008)

Note moyenne : 3.16/5 (sur 16 notes)
Résumé :

Dès sa naissance, Eugénie a séduit son père par sa beauté. Il prend alors soin de lui faire donner une éducation dépourvue de tout principe moral et religieux. Le jour où la jeune fille atteint l'âge de quatorze ans, M. de Franval décide de parfaire son instruction...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
YoannG
  29 janvier 2013
L'histoire de Franval et de sa fille, Eugénie, c'est le contraire de l'émancipation : l'histoire d'un homme qui prend en main toute l'éducation de sa fille en vue de la mettre sous sa dépendance morale et affective et d'en faire sa maîtresse.
Nouvelle dans le style des romans philosophiques du XVIIIe siècle, et où la fiction n'a que faire de vraisemblance ou de complexité narratives et psychologiques, ce bref récit, presque manichéen, explore sur un mode plutôt expérimental et spéculatif la question de l'éducation, et ce tabou fondamental qu'est l'inceste. Nouvelle relativement tardive (1800) extraite des Crimes de l'amour, à peine érotique, l'issue en est tout ce qu'il y a de plus moral. On peut la lire en creux comme une défense et une preuve par l'absurde de l'idée d'émancipation. le texte est assorti du minimum de présentation et de notes utiles pour faciliter l'accès de tous au texte.
Commenter  J’apprécie          10
steka
  26 février 2013
Le féminisme idéologique s'offusquera de ce récit volontairement provocateur, occultant sa pourtant évidente subversivité. Car Sade savait fort bien à quoi il se confrontait en lançant ce défi à la morale bourgeoise et à la sainte famille. Avant de porter un jugement rapide sur un auteur et ses formes d'expression, il serait souhaitable d'essayer de comprendre " à partir de quoi il parle et écrit" et quelles sont ses intentions.
Commenter  J’apprécie          30
Anis0206
  21 décembre 2020
Une nouvelle assez sympathique surtout pour les fans du style et de l'écriture du Marquis de Sade. Une histoire qui peut choquer vu que le personnage principale Eugénie va tenter de séduire son père à l'âge de quatorze alors que ce dernier lui donne une éducation sans aucune moral ni religion.
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13
  07 mars 2013
Moins cru que la Philosophie dans le boudoir, Eugénie de Franval reste néanmoins étonnant par la haine que fait porter Sade aux jeunes filles envers leurs mères...
Encore une fois, on assiste à l'opposition entre la débauche du père et la pureté de la mère, sainte, religieuse et ridiculisée, soumise et humiliée.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Anis0206Anis0206   21 décembre 2020
Instruire un homme et corriger ses mœurs, tel est le seul motif que nous nous proposons dans cette anecdote.
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13Acerola13   14 août 2013
Madame, dit cette fille corrompue, avec le flegme le plus cruel, je n'accorde pas avec votre raison, je l'avoue, le ridicule esclandre que vous venez faire chez votre mari ; n'est-il pas le maître de ses actions ? et quand il approuve les miennes, avez-vous quelques droits de les blâmer ?
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marquis de Sade (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marquis de Sade
#Sade #littérature #CulturePrime Ce livre maudit, inachevé, volé, écrit sur un rouleau dans une prison, détaille “600 perversions” sexuelles lors d'une orgie dans un château. Il fut adapté au cinéma par Pier Paolo Pasolini avec "Salò", une allégorie du fascisme qui scandalise encore 45 ans après sa sortie. Et le nom de son auteur a donné le mot "sadique". Mais en réalité, avec "Les 120 Journées de Sodome", Sade ne fait pas l'apologie des agresseurs. Au contraire...
Stéphanie Genand, professeure de littérature française du XVIIIe siècle à l'université de Bourgogne, a écrit une biographie du marquis, Sade (Folio-Gallimard, 2018) : "On a longtemps pensé que Sade pensait ce qu'il écrivait ; qu'il adhérait aux propos des libertins. On a fait une espèce d'amalgame : Sade pense ce que ses personnages disent. C'est l'inverse en réalité. Il nous fait entendre tout ce dont un homme est capable. Et si vous ouvrez la boîte des passions sexuelles de l'humanité, on n'y trouve que des choses peu réjouissantes. Donc finalement l'intérêt des 120 Journées, c'est de nous montrer le fond de la boîte. Et du coup c'est toujours utile, et plus que jamais d'actualité."
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤21CulturePrime7¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : perversionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
304 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre