AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253104704
360 pages
Le Livre de Poche (02/02/2022)
4.22/5   32 notes
Résumé :
Protestations, manifestations, émeutes, grèves ; crispation, défiance, dénonciations : depuis quelques années, la colère monte, les peuples ne cessent de rejeter l’autorité et paraissent de moins en moins gouvernables. Jamais le climat n’a été si tendu, laissant nombre de commentateurs dans la sidération. Comment en sommes-nous arrivés là ? Quels éléments et circonstances ont fait naître et entendre une telle rage, démultipliée sur les réseaux sociaux ?
Les... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Fortuna
  27 mars 2022
Alors que les crises économiques se succèdent, que l'avenir est de plus en plus incertain pour beaucoup, que la précarité s'installe, que nos vies nous échappent dans un monde globalisé et gouverné par le néolibéralisme, l'illusion de la toute-puissance de l'individu ne fait que s'accroître. A travers les réseaux sociaux on s'exprime, on se montre, on se like avec le sentiment orgueilleux de participer au monde. Les paramètres de nos ordinateurs et smartphones nous font imaginer être l'objet d'une continuelle sollicitude. Chacun nourrit ses rancoeurs, se replie sur des appartenances à des minorités, se prend en selfie en toute occasion, file sur sa trottinette électrique avec la satisfaction d'être seul au monde et au mépris de tous les autres usagers de la route et des trottoirs…La notion de monde commun, de respect de l'autorité, d'obéissance aux institutions s'effondre à mesure que croissent les revendications des uns et des autres qui s'estiment lésés, incompris, oubliés, délaissés, peu considérés, stigmatisés…La violence s'affirme alors comme mode naturel de réaffirmer ses droits, d'imposer ses particularités.
Eric Sadin nous livre une brillante analyse des dérives de nos sociétés modernes ultra libérales et du danger qui les menace face à ce repli sur un individualisme tyrannique : l'impossibilité de vivre ensemble, d'imposer une loi commune, la rupture du contrat social et finalement le triomphe du plus fort et du plus revendicatif. Pour échapper à ce danger, il est urgent de prendre conscience de la manipulation qui est à l'origine de cette illusion d'autosuffisance, de cette apparente liberté de s'affirmer différent, de revendiquer l'accès à tout jusqu'à l'absurde, de se singulariser, au prix d'incivilités croissantes, de la montée d'une violence verbale comme physique qui se considère légitime alors qu'elle n'est que le signe d'une profonde régression. Et de rendre nos démocraties ingouvernables.
Mais on peut objecter que malgré tout cette parole nouvelle qui s'élève en parallèle d'un monde politique qui a perdu sa crédibilité et d'une société qui n'offre plus d'espoir peut également rassembler et dessiner les possibilités d'un monde nouveau. A la manière des gilets jaunes, mouvement de protestation spontanée né des réseaux sociaux et qui contenait à la base une volonté du peuple de reprendre son destin en main…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
jefdebourges
  16 mars 2021
Cet ouvrage est documenté, réfléchi et alarmant.
Il parle du libéralisme, de l'individualisme, du néo-libéralisme et de l'ultra-libéralisme.
De décennies en décennies, les gens se sentent "limités par eux mêmes", sans lien avec les autres et maitres de leur sort.
Mais nous ne vivons que par et grâce aux autres, nous sommes une espèce sociable où l'entraide est notre force.
L'individualisme est un leurre, la course de tous contre chacun est stérile.
Cet état d'esprit autorise à "écraser" le plus faible... en attendant un plus fort.
Cet opus montre bien et documente cette dérive.
Mais que faire pour contrer cette pente mortifère ?
Mettre en avant les témoignages (sic) ?
Exacerber les "sentiments personnels" pour les mettre en avant ? J'en doute !
Oui, écouter les "je suis..." mais pour les confronter à "nous sommes...", peser les + et les - pour en conclure une solution médiane et concertée, bref trouver une voie consensuelle.
J'ai raison, toi aussi mais la "vérité" (ou la meilleure idée du moment) est entre les 2.
Bref, parlons, échangeons, débattons mais écoutons nous .
Construisons notre futur sans nous déchirer.
Oui, je suis naïf.
Livresquement votre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mcp30
  16 décembre 2020
Le livre d'Eric Sadin décrit de manière concrète et passionnante la fin du monde commun et l'émergence de l'individu tyran et solitaire.
Le monde commun prend ses origines dans l'individualisme libéral théorisé au 18e siècle par Locke et de Tocqueville entre autres, puis dans l'élan démocratique du 20e siècle pour trouver son point d'équilibre dans les années 1960.
A partir du choc économique et la crise 1970 les citoyens perdent leurs repères et Eric Sadin décrit clairement l'avènement de l'individu contemporain. Ce sont les arrivées simultanées du portable et d'internet qui vont finir de mettre à mal le socle commun des démocraties libérales avec de développement du mythe de la suffisance de soi. Sadin décortique toutes les fonctions mises en place par l'industrie du numérique (du like au retweet) qui flattent le besoin de reconnaissance de chacun et développent une vanité sans limite. le livre saisi les logiques de chaque décennies depuis les années 80 pour diagnostiquer le présent.
Le diagnostique est clair et implacable. La violence à venir qui est décrite fait froid dans le dos tant le processus parait irréversible.
Eric Sadin propose quelques pistes pour essayer de reconstruire un cadre commun, et reprendre la construction d'un monde plus humain et juste pour tous. Il faudra une prise de conscience massive pour y arriver, et ce livre pourra y contribuer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Manubiq
  01 février 2022
Je reste un peu sur ma fin en fermant le livre. J'ai lu une suite d'inventions, de faits (divers ou non), qui démontrent toujours l'idée directrice de l'auteur, celle que l'individu devient maître tyrannique se sentant pousser des ailes et oubliant le monde qui l'entoure ou à l'inverse voulant le détruire sans état d'âme. Quelques faits d'une extrême violence sont relatés. Un manque de discernement dans la réaction à la pandémie de coronavirus et la nécessité de se ressaisir de l'essentiel dans nos questions politiques et de civilisations à savoir la notion de liens entre les individus et l'ensemble commun, de leur viabilité, leur qualité et leur équité, clôt l'actualité de l'histoire. Je n'en ressort pas intellectuellement très enrichi et me sens déçu après toutes les critiques positives lues autour de l'ouvrage. Je m'attendais à davantage d'analyse et moins de faits.
Il n'empêche que l'auteur reste clair dans sa façon de s'exprimer, et que j'ai apprécié par ailleurs la clarté de sa pensée exprimée oralement.
Je n'ai toujours pas de compte facebook, ni instagram, ni twitter et je confirme qu'on s'en passe très bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jordanfraseremery
  04 novembre 2021
Ça pense - à chaque page - et ça écrit bien. Un plaisir. Une boîte à réflexion. Je découvre Sadin avec cet ouvrage. Son interview par Thinkerview est un bon complément.
//////////////////
Ça pense - à chaque page - et ça écrit bien. Un plaisir. Une boîte à réflexion. Je découvre Sadin avec cet ouvrage. Son interview par Thinkerview est un bon complément.
//////////////////
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
FortunaFortuna   16 mars 2022
Nous entrons dans un moment de l'histoire qui voit l'ensemble commun être de partout fissuré et n'être plus constitué que d'un foisonnement de monades, d'individus se sentant affranchis de carcans dont ils n'auraient été finalement - eux, mais aussi leurs parents et grands-parents - quel les dindons de la farce, et qui entendent à présent avoir raison de toutes les injustices passées ou présentes, obtenir d'eux-mêmes - ou via des réseaux d'allégeance - ce qu'ils estiment être en droit de bénéficier. A ce qui depuis deux siècles est nommé "société" se substitue ce que nous pourrions appeler une monadisation à grande vitesse du monde. Tous les facteurs semblent réunis pour que cette dynamique ne cesse de gagner en puissance. D'ores et déjà, une foule d'indices en témoignent et il est difficile de ne pas pressentir qu'ils sont annonciateurs, non pas d'un effondrement de la biosphère - devenue la nouvelle obsession assez exclusive de notre temps -, mais d'un effondrement autrement probable, déjà à l'oeuvre, et qui devrait au moins tout autant nous mobiliser : celui de notre vital, et indéfiniment pluriel, monde commun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ManubiqManubiq   01 février 2022
Citant Anna Harendt : "Le gouvernement sans chef n'est pas nécessairement une absence de gouvernement; en fait il peut devenir, dans certaines circonstances, le plus tyrannique et cruel entre tous." (Dans condition de l'homme moderne)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Éric Sadin (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Sadin
En partenariat avec Cap Sciences, dans le cadre du cycle ECHO, Eric Sadin vous présente son ouvrage "L'ère de l'individu tyran : la fin d'un monde commun" aux éditions Grasset. Entretien avec Lucas Chaintrier.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2464894/eric-sadin-l-ere-de-l-individu-tyran-la-fin-d-un-monde-commun
Note de musique : YouTube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : changementVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
400 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre