AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2277215295
Éditeur : J'ai Lu (04/01/1999)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Los Angeles, été 80. Folle ambiance, nuits délirantes, décor superbe de la Californie.

Vie de plaisirs et de fastes que vient soudain troubler une affaire criminelle peu ordinaire : Amanda Greenwood, jeune et riche héritière, est enlevée, et son frère Baynard assassiné dans leur luxueuse villa de Bel Air.

Témoin du double drame : Carol Evans, une rousse incendiaire qui vient d'être virée de la CIA.

Motif du licenciem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ellane92
  16 septembre 2014
Carol Evans est ex-agent de la CIA, mise au repos, à son grand dam, par sa hiérarchie, qui trouvait suspect qu'elle prenne tant de plaisir à faire la sale guerre au Viêt Nam : " Il y a toujours des gens mal intentionnés pour prétendre que je tue par plaisir. Ce n'est pas vrai, si je le fais c'est que je ne peux pas m'en empêcher."
Carol s'ennuie dans la Californie où elle passe des vacances forcée. C'est sans doute pourquoi elle surveille, l'air de rien, la jolie blonde fort à son gout qui vient d'arriver. Mais la jolie blonde est très vite rejointe par deux malabars qui semblent la forcer à les suivre. Ni une, ni deux, Carol fonce la délivrer, la perspective d'un peu d'action et plus si affinité la faisant saliver à l'avance.
La jolie blonde, pas vraiment reconnaissante du secours apporté par Carol et encore moins intéressée par d'éventuelles histoires saphiques, s'appelle Amanda Greenwood, et se révèle être, avec son frère Baynard, l'héritière de l'empire Greenwood. Quand Baynard est retrouvé assassiné dans leur belle villa de Bel Air, Carol décide de se mêler un peu de l'histoire. Un peu d'action, et plus si affinité !

Publié en 1981, L'héritage Greenwood est le premier livre du cycle Carol Evans.
Pour être honnête, ce livre a pas mal vieilli (il n'y a qu'à voir le choix de la couverture de l'édition J'ai lu !). Mais il a quand même pas mal de qualités. D'abord, l'intrigue policière tient bien la route, il y a des moments de tension et d'autres plus calme, et l'ensemble forme une histoire à la fois cohérente et non dépourvue de surprise. le style de Sadoul est égal à lui-même : clair et précis, sans circonvolution, une facture honnête qui accompagne agréablement le déroulé de l'histoire, avec des dialogues bien sentis et de l'humour (c'est important, l'humour, pour moi en tout cas).
Comme souvent dans les écrits de Sadoul, les personnages féminins sont intéressants, avec en première ligne une Carol Evans bien atypique. En quelques lignes, on comprend vite qu'elle privilégie plus ses jambes que sa tête, l'action à la réflexion, l'efficacité aux procédures. D'ailleurs, elle ne s'encombre pas de sentiments pour résoudre son enquête : ses méthodes valent largement celles des gangsters. Enfin, c'est également une femme qui revendique, ou du moins, qui affiche et assume, dans un environnement quand même très masculin, son homosexualité.
Bref, un beau portrait de femme libre comme sait nous les proposer J. Sadoul, pas mal d'actions, du suspense, des courses poursuites, des fausses pistes, un chouïa de violence, une pincée d'érotisme… un bon début pour un cycle que je compte bien suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Ellane92Ellane92   08 octobre 2014
C'est toujours dans l'aventure, le danger et l'odeur de la mort que je me sens vivre pleinement. J'allais pouvoir redevenir moi-même, comme autrefois, avant que des bureaucrates bornés ne m'aient forcée à l'inactivité. Il fallait seulement que je parvienne à me maitriser suffisamment pour réduire ces deux homes à ma merci sans les tuer.
Commenter  J’apprécie          120
Ellane92Ellane92   16 septembre 2014
Il y a toujours des gens mal intentionnés pour prétendre que je tue par plaisir. Ce n'est pas vrai, si je le fais c'est que je ne peux pas m'en empêcher.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Jacques Sadoul (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Sadoul

Rencontre avec Jacques Sadoul 4/4
Rencontre avec Jacques Sadoul lors des huitièmes Rencontres de l'Imaginaire de Sèvres. Une vidéo tournée par Actusf.
autres livres classés : ciaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1655 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre