AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9788415051855
83 pages
Bang Editions (05/09/2013)
2.75/5   4 notes
Résumé :
Norton Gutiérrez vient d'avoir 18 ans. Fils cadet d'une famille sans renom, il se fait exploiter à l'instar de Cendrillon. Son unique bonheur, il le trouve en s'immergeant dans une série télévisée d'antan appelée "Le martien fantastique". Dans cette série, le héros échoue sur Terre à la recherche de la mythique fontaine de la jeunesse éternelle, qui se trouverait sur l'île de Bimini. La vie de Norton prend un virage insoupçonné lorsqu'un vieil homme blessé le suppli... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
lunch
  26 octobre 2013
« La carte de l'île de Bimini est dans le collier d'Emma Tzampak...
Quand le cercle rouge se formera... ils tomberont du ciel...
Empêchez-les, je vous en prie...
Empêchez-les... »
C'est un fait connu de tous les amoureux du Martien Fantastique (une série exceptionnelle cela va de soi), la fontaine de jouvence est cachée quelque part au milieu de l'océan Atlantique, sur l'île mystérieuse de Bimini.
Alors quand Norton Gutiérrez fait cette rencontre impromptue dans une sombre ruelle de la ville et entend cette confession, il en est tout désemparé.
C'est l'heure des grands chamboulements :
D'un côté, honorer le commerce familial et porter la gousse d'ail manquante dans la commande de Madame Olga.
De l'autre, passer derrière la toile de l'écran et enfiler le costume de son superhéros préféré.
Place à l'aventure !

L'héritage des plus grands.
Juan Sáenz Valiente n'est pas quelqu'un de connu en France. Il compte pourtant à son actif quelques collaborations publiées avec de grands noms argentins comme Pablo de Santis (Dessine-moi le bonheur, L'hypnotiseur) et surtout le regretté Carlos Trillo (Mémoires d'une vermine).
Norton Gutiérrez est sa première bande dessinée en solo. Une oeuvre qui pourrait cependant faire office de référence pour composer une (ou des) suite(s) tant cette aventure paraît reconductible en saga.
La couverture fleure bon les trépidantes aventures avec son panaché de scènes d'actions, de Bob Morane à James Bond, et le contenu fait irrémédiablement penser à... Tintin !
L'auteur, qui n'avait pas utilisé ce style graphique lors de ses précédents travaux, est surprenant de maîtrise dans son approche de la ligne claire :
Un découpage méticuleux, des gouttières parfaites, des cadres réguliers et ordonnés. Son trait est épuré et juste, fait de contours noirs et d'aplats de couleur.
Tout contribue à faire de cet album un éloge au travail des maîtres en la matière que sont Hergé ou Edgar P. Jacobs...
Le respect de la ligne claire est exemplaire – chose rare pour être soulignée – et ce même dans la construction du récit.
Le scénario présente des ellipses variables entre chaque case, ces intervalles-même qui selon Scott McCloud laissent libre cours à l'imagination et qui vont présentement du très court (scènes d'action) au plus long (voyage).
La plupart du temps (mais pas toujours), les changements de séquences sont marqués par une notification de temps (Pendant ce temps... ; Un peu plus tard... ; le lendemain matin...). Les cases se succèdent néanmoins avec un rythme soutenu sans laisser de place à la contemplation : il faut que ça aille vite, l'action est placée sur un piédestal.
Un rythme qui fonctionne « à fond les ballons » et qui nous emporte dans l'aventure.
Les mines sont expressives et le dessin d'une clarté irréprochable.
Que l'intrigue soit invraisemblable n'a que peu d'importance dans le fond, on a envie de croire que Norton ne vit pas un rêve éveillé.
C'est propre, c'est net, c'est efficace !

Marchand de légume oui, mais avec une cape !
Norton est une grand échalas, maigre et longiligne. Un aspect fragile, vouté bien qu'encore très jeune, qui lui impose un air malingre.
On le sens contraint à la dureté du carcan familial. Il est le souffre-douleur de la maison, celui qui doit payer les pots cassés pour les autres et à qui on ne pardonne rien. Il est présenté comme le bon à rien qui se laisse constamment marcher sur les pieds. Un petit air de Cendrillon, en somme.
Son bal à lui, c'est le concert d'Emma Tzampak.
[...]

La suite à lire sur BenDis... !
Lien : http://bendis.uldosphere.org..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lunchlunch   26 octobre 2013
La carte de l'île de Bimini est dans le collier d'Emma Tzampak...
Quand le cercle rouge se formera... ils tomberont du ciel...
Empêchez-les, je vous en prie...
Empêchez-les...
Commenter  J’apprécie          20
lunchlunch   26 octobre 2013
Ce n'est pas le fils du marchand de légumes ?
_ Je ne m'étais pas rendu compte qu'il avait si fière allure.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Juan Saenz Valiente (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juan Saenz Valiente
Vinceroooo
autres livres classés : triangle des bermudesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4406 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre