AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782742708741
141 pages
Éditeur : Actes Sud (04/06/1999)
3.5/5   7 notes
Résumé :

Pour relater ce qui s'est passé à Dade City - imaginaire bourgade assoupie près d'un lac aux eaux miroitantes - l'auteur cède la parole aux protagonistes des " événements ". Presque à brûle-pourpoint, ils racontent ce qu'ils croient savoir. Or c'est là qu'est le piège... Tel un mécanisme inexorable, le malentendu est en marche. La passion coupable de Gary Manckiewicz pour la femme du médecin Jacob ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Shamash
  18 août 2011
Les engrenages du destin

Que dire d'un roman qui, dès ses premières pages, vous prend et ne vous lâche plus, un roman dont les personnages sont si vivants qu'ils demeurent et vous habitent longtemps après la fin de la lecture, comme si vous les aviez réellement rencontrés et aimés ?
Que dire d'un roman dont l'architecture est si précise et si astucieuse que le lecteur ne peut que se laisser piéger, l'inattendu tombant sur lui et l'enfermant dans une nasse implacable ?
Oui, que dire ? Sinon qu'il s'agit là du roman d'un véritable écrivain dont le talent mériterait d'être partout reconnu et clamé !
La trame de l'histoire est d'une simplicité biblique. En apparence : une histoire d'amour qui tourne mal. En apparence seulement, car l'auteur réussit à donner tant d'épaisseur et de densité à ses personnages qu'on pourrait dire tout aussi bien qu'il s'agit d'un roman sur la mémoire des juifs de notre siècle ; ou encore d'un roman sur le destin ou sur la part de hasard capable de briser quelques vies. Un hasard s'appuyant sur des ressorts psychologiques qui favoriseraient son mouvement inéluctable et fatal.
Si l'histoire peut se résumer en quelques mots, ces mots seuls ne peuvent rendre compte de la complexité et de la subtilité des liens noués entre les personnages.
Un jeune enseignant de 26 ans, Gary, arrive dans une ville imaginaire, Dade city. Il devient amoureux de Sarah, la jeune épouse d'un médecin apprécié de tous, mère d'un adolescent qui est l'un des narrateurs : Nathan. Cet amour partagé va provoquer drames et bouleversements dans la vie de la ville toute entière.
Le jeune Nathan, étouffé par un père qu'il admirait et qu'il hait maintenant, provoque le drame en déformant involontairement la réalité de ce qu'il a vu.
Gary Mankiewicz, déforme lui aussi cette réalité en idéalisant Sarah et en se comportant, malgré ses 26 ans comme un adolescent immature.
Jacob, le mari de Sarah, fanatique religieux aux yeux du vieux Nathan, étouffe celle-ci derrière ses préjugés et ses principes rigides au point de la rendre sensible aux paroles d'amour prononcées par un jeune inconnu.
Voisin de la famille, le vieux Nathan semble le seul personnage accroché à la réalité, hors du champ de l'imaginaire ou de la rêverie vague. Rescapé des camps de la mort dans lesquels toute sa famille a été exterminée, il a développé une lucidité sans illusion, la lucidité triste et désenchantée que lui donne la certitude d'être déjà mort à ce monde.
Les personnages principaux sont, à tour de rôle, les narrateurs de l'histoire. Laurent Sagalovitsch joue ainsi sur les distorsions de l'appréhension d'un même phénomène et son interprétation subjective. Chacun des narrateurs décrit ce qu'il a vu et raconte ce qu'il éprouve. Toute la force du livre est de réussir à articuler ces visions kaléidoscopiques comme une histoire policière qui nous tient en haleine page après page, jusqu'au dernier chapitre, complètement inattendu. Aucun des personnages n'est privilégié. Chacun, à tour de rôle, est le pivot de l'histoire dans une relativité de mouvements qui le ferait soleil autour duquel tourne les autres planètes personnages. Dans cette construction, chacun est donc ainsi au fil des chapitres, étoile et planète.
Je suis sorti de cette lecture avec l'impression rare d'avoir entendu une voix dont la tonalité est unique. Pourtant, Laurent Sagalovitsch reste encore un inconnu pour le grand public. le battage publicitaire étant souvent inversement proportionnel à la qualité du livre, Dade City n'a pas soulevé d'enthousiasme médiatique, c'est le moins que l'on puisse dire. Il reste à espérer que, le temps jouant son rôle de filtre, cette injustice sera réparée et Sagalovitsch reconnu enfin pour ce qu'il est : un grand écrivain !
Vous pouvez retrouver cette critique sur le blog collectif Un Polar, à cette adresse :


Lien : http://unpolar.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ingannmic
  03 août 2021
Plusieurs voix se font entendre depuis Dade City, bourgade imaginaire blottie autour d'un lac au charme paisible.
Il y a celle de Nathan, treize ans, en fuite depuis que son monde a basculé, qu'il a vu son père commettre l'impensable.
Il y a celle de la mère de Nathan, Sarah, épouse résignée d'un médecin dont la foi religieuse confine au fanatisme, habitée par une discrète mélancolie.
Il y a, aussi, celle de Gary Manckiewicz, jeune professeur quelque peu exalté, qui, dans les lettres qu'il adresse à son frère Saul, relate son arrivée récente à Dade City, mais pas seulement. Il y évoque également la mort de leur mère, la paralysie de leur père, cette vie qu'il semble avoir fui, qui a provoqué en lui des traumatismes assez forts pour qu'il s'adonne plus que de raison à la boisson.
D'autres protagonistes s'exprimeront, en temps voulu. Assez vite d'ailleurs, puisque le récit se déroule sur quelques jours, selon une chronologie qui fait des allers-retours.
C'est l'arrivée de Gary qui va troubler l'existence en apparence sereine de Dade City... En apparence seulement, car on devine d'emblée une fausseté dans l'enjouement excessif de certains de ses habitants, et le poids d'une forme de culpabilité collective et tragique. Les allusions aux camps de la mort, à un Dieu tantôt considéré comme tout-puissant, tantôt évoqué avec ironie et amertume créent une ambiance sourdement inquiétante, donnent l'impression que la bourgade n'attend qu'un signe, qu'une occasion, pour sombrer dans un inéluctable malheur.
L'intrigue est construite comme un astucieux puzzle dont les pièces, en s'assemblant, apportent sur les événements un nouvel éclairage, chaque protagoniste ne livrant au lecteur qu'une vérité tronquée, souvent déformée par ses émotions, ses fantasmes. "Dade City" se lit comme un roman policier, que l'on dévore pour découvrir au plus vite le fin mot de l'histoire, mais aussi parce que Laurent Sagalovitsch nous attache à ses personnages presque palpables, et sait instaurer une atmosphère par laquelle le lecteur se laisse capturer sans peine...
Lien : https://bookin-ingannmic.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Laurent Sagalovitsch (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Sagalovitsch
Laurent Sagalovitsch nous présente son nouveau roman, "Le Temps des orphelins", édité à l'occasion de la Rentrée littéraire 2019 !
Avril 1945. Daniel, jeune rabbin venu d?Amérique, s?est engagé auprès des troupes alliées pour libérer l?Europe. En Allemagne, il est l?un des premiers à entrer dans les camps d?Ohrdruf et de Buchenwald et à y découvrir l?horreur absolue. Sa descente aux enfers aurait été sans retour s?il n?avait croisé le regard de cet enfant de quatre ou cinq ans, qui attend, dans un silence obstiné, celui qui l?aidera à retrouver ses parents.
Quand un homme de foi, confronté au vertige du silence de Dieu, est ramené parmi les vivants par un petit être aux yeux trop grands.
Fiche du livre : http://www.buchetchastel.fr/le-temps-des-orphelins-laurent-sagalovitsch-9782283033234
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature juiveVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2185 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre