AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2283033233
Éditeur : Buchet-Chastel (15/08/2019)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Avril 1945. Daniel, jeune rabbin américain, débarque au camp d'Ohrdruf avec les troupes alliées, averties d'une « situation dramatique ». Il recueille les récits, les requêtes et les supplications de déportés hébétés de faim et de désespoir et s'attache à un enfant de cinq ans, muet et inflexible. Il se donne alors pour mission de retrouver ses parents dans le second camp, celui de Buchenwald. Cette découverte reste à tout jamais, dans la mémoire de Daniel comme dan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Adalarasi
  20 juin 2019
Il faut s'accrocher pour lire ce livre. Mais il est tellement indispensable de ne pas oublier ce dont l'homme est capable.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BibaliceBibalice   15 juillet 2019
Lorsque, des années plus tard, ils se souviendraient de cette guerre, ce ne serait ni les plages ensanglantées de Normandie, ni la lente et interminable avancée dans les Ardennes, ni la libération de Paris auxquels ils songeraient mais à ce camp, à cette matinée d’avril où leurs vies avaient basculé.
Commenter  J’apprécie          40
AdalarasiAdalarasi   20 juin 2019
Il n'est pas vrai que l'on s'habitue à tout, pensais-je. Quand je voyais ces hommes venir à moi en quête d'une parole de réconfort. On ne s'habituait pas à ne plus voir un ami avec qui le matin on échangeait encore des projets d'avenir quand on se retrouverait au pays à boire une bière, à jouer avec ses enfants ou à embrasser sa femme. On ne s'habituait pas à voir voltiger dans les airs le corps désarticulé de frères d'armes qui marchaient devant vous et vous ouvraient la route quelque secondes plus tôt. On ne s'habituait pas au spectacle de l'ennemi décapité, à ces corps sans vie agrafés comme des épouvantails déchiquetés aux branches des arbres. Non, on ne s'habituait pas à la guerre, on la subissait et on composait avec ses horreurs : à la longue, on s'endurcissait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AdalarasiAdalarasi   20 juin 2019
Oui tandis que j'avançais dans les profondeur du camps, que j'entendais très distinctement le bruit de mes souliers contre le gravier, le frôlement du vent dans les arbres, la respiration froide de la terre humiliée, je ne pus m’empêcher de penser que je venais en ces lieux, non pour soulager une douleur dont personne ne pourrait jamais comprendre la réelle nature, mais bien plus comme un dépositaire de la mémoire, un témoin, un passeur à qui il reviendrait, une fois que l'histoire aurait accompli son long travail de deuil, de parcourir le monde le monde pour dire aux hommes ce dont ils étaient capables quand ils s'affranchissaient de toute morale et ambitionnaient de dominer le monde pour mieux l’anéantir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AdalarasiAdalarasi   20 juin 2019
Une fois qu'on a franchi les portes de l'enfer, qui sait si on ne recule plus devant aucune limite, si on est pas entraîné à aller toujours plus loin dans l'horreur, plongé dans une sorte d'ivresse à laquelle on ne parvient plus à se soustraire. L'ivresse des ténèbres, c'est peut etre ce à quoi nous sommes confrontés ici même. Et ce n'est probablement que le début. Le vrai camps, c'est Buchenwald, Rabbi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Laurent Sagalovitsch (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Sagalovitsch
Avril 1945. Daniel, jeune rabbin venu d?Amérique, s?est engagé auprès des troupes alliées pour libérer l?Europe. En Allemagne, il est l?un des premiers à entrer dans les camps d?Ohrdruf et de Buchenwald et à y découvrir l?horreur absolue. Sa descente aux enfers aurait été sans retour s?il n?avait croisé le regard de cet enfant de quatre ou cinq ans, qui attend, dans un silence obstiné, celui qui l?aidera à retrouver ses parents.
Quand un homme de foi, confronté au vertige du silence de Dieu, est ramené parmi les vivants par un petit être aux yeux trop grands.
Laurent Sagalovitsch est né en 1967.
"Le Temps des orphelins" de Laurent Sagalovitsch aux éditions Buchet/Chastel, collection Qui Vive
Sortie le 15/08/2019
Fiche du livre : http://www.buchetchastel.fr/le-temps-des-orphelins-laurent-sagalovitsch-9782283033234
+ Lire la suite
autres livres classés : années 40Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3408 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre