AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Joop


Joop
  11 janvier 2019
Françoise Quoirez est née en 1935 dans une famille bourgeoise aimante. Des études médiocres n'entachent en rien ses goûts pour une littérature particulièrement sélective. Ses premières amours ont pour nom Stendhal, Proust, Faulkner, Scott Fitzgerald, les grands écrivains russes et les existentialistes.
Au mois de janvier 1954, à dix huit ans elle apporte le manuscrit de Bonjour Tristesse à Julliard qui, séduit, signe un contrat à la jeune femme qui prend le nom de plume de Sagan emprunté à Proust. le triomphe est immédiat. Un auteur d'un genre nouveau s'est littéralement incarné. le best-seller remporte le prix de la Critique le 24 mai. À dix-neuf ans, Françoise Sagan est riche et mondialement célèbre. Son roman est porté à l'écran par Otto Preminger en 1957. Les journalistes du monde entier se déchaînent et les succès s'enchaînent : les romans Un certain sourire (1956), Dans un mois, dans un an (1957), Aimez-vous Brahms (1959) et La Chamade (1965) font sa fortune. En 1960, la pièce de théâtre Château en Suède connaît un énorme retentissement. Françoise Sagan fait la une des médias qui popularisent son apparence décontractée, son éternelle cigarette, sa mèche blonde et son débit de paroles de plus en plus rapide. Elle dépense beaucoup et sans compter : les fêtes, les amis, l'alcool, les paradis artificiels, le jeu, les courses, les voitures de sport sur fond d'extraordinaire générosité. Elle quitte Julliard pour Flammarion. Elle continue à publier mais ses romans n'atteignent plus la notoriété de Bonjour tristesse. Les dettes s'accumulent. Elle qui avait revendiqué l'insouciance et la liberté achève sa vie à la poursuite de contrats. Après la disparition, en 1989, de son frère et de sa mère, puis, en 1991, de Peggy Roche qui la protégeait depuis quinze ans, Sagan est désormais seule, ce qu'elle redoutait le plus. Réfugiée dans le manoir d'Equemauville en Normandie, elle s'éteint le 5 septembre 2004. Elle est inhumée dans sa ville natale en présence des autorités, de ses amis et de très nombreux admirateurs. Son fils, Denis Westhoff, né de son second mariage, a, malgré les dettes, accepté la succession et décidé de se battre pour assurer la postérité de l'oeuvre : il créa le prix Françoise Sagan en 2010, prix qui récompense une oeuvre littéraire chaque année. --admincb (Culturebox)
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (6)voir plus