AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782501006286
Éditeur : Marabout (30/05/1990)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 49 notes)
Résumé :
"Le Cosmos est tout ce qui est, a toujours été ou sera jamais". C'est par ces mots que Carl Sagan nous invite à le suivre, dans un prodigieux voyage à travers l'espace et le temps qui mènera le lecteur jusqu'aux confins du connaissable.
Traduit dans toutes les langues, ce livre qui a inspiré une série télévisée en 13 épisodes, est sans doute l'ouvrage de vulgarisation scientifique le plus connu de la galaxie. Du Big Bang initial jusqu'aux voyages interstellai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  17 novembre 2015
Ce livre a changé ma vie.
Au début des années 1980 – je suis au lycée - est diffusée une série de vulgarisation scientifique le samedi soir (dans mon souvenir). Elle s'appelle Cosmos. Fasciné par le sujet et le ton poétique et humaniste du conteur Carl Sagan, je commande le livre éponyme au Père Noël.
Et c'est un océan de connaissances dans lequel je plonge, Carl Sagan me fournissant la bouteille de gaz.
Je ne savais pas que l'on connaissait autant de choses sur l'univers. Au fil des chapitres, Carl Sagan en évoque des aspects dans un style profondément respectueux, poétique, amoureux. Les objets célestes, la vie des étoiles ; les atomes, la composition des cellules évoluent devant mes yeux dans un ballet harmonieux. Mieux ! Carl Sagan n'a de cesse de magnifier la façon d'accéder à ces connaissances : la méthode scientifique. Il évoque tout à tour les grands Anciens Grecs et Ioniens, les astronomes Tycho Brahé et Kepler, le physicien Christiaan Huygens. Il me fait toucher du doigt ce que je finis par considérer comme le langage codé de l'Univers : les mathématiques. Il m'emporte même dans un voyage à l'autre bout de l'univers à bord d'un vaisseau fonçant à des vitesses relativistes.
J'ai mis longtemps à le lire, non pas parce qu'il était ardu - bien au contraire tout être humain amoureux de littérature ne peut que se délecter de la poésie de ce livre – mais parce que je ne voulais pas le quitter.
Mais quand la fin est arrivée, ma conviction était faite : rien ne pouvait égaler la science pour appréhender l'univers, au clou la religion et la philosophie (oui j'en ai été extrémiste quelques années). Ma décision était prise : je poursuivrai des études de sciences et deviendrai chercheur.
Ce billet est avant tout un hommage envers un livre et un homme qui ont profondément compté pour moi. Quant à son contenu, vu depuis notre époque il pourra être estimé partiellement suranné. Partiellement seulement. le lyrisme, l'Histoire, les connaissances restent pour l'essentiel valides.
Si vous êtes curieux, vous pourrez regarder les épisodes de la série, disponibles sur Youtube.
PS : Suis-je parvenu à mes fins ? Partiellement, mais mon amour de la science ne s'est jamais émoussé même si il a accepté de faire de la place à d'autres analyses du monde (littéraire et philosophique).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5310
Fifrildi
  27 décembre 2019
Sur les bons conseils d'un ami, j'ai acheté ce livre pour mon fils passionné par la série Cosmos (celle présentée par Neil deGrasse Tyson).
Publié en 1980, cet ouvrage a reçu le prix Hugo (catégorie non fiction) en 1981. À l'aube de ses 40 ans, il reste très passionnant à lire pour tout ce qui a trait à l'Histoire et à l'histoire des sciences.
En ce qui concerne les notions scientifiques abordées, je n'ai pas toujours tout compris mais dans l'ensemble cela se lit comme un roman richement illustré.


Challenge livre historique 2019
Commenter  J’apprécie          302
beauscoop
  01 novembre 2016
Bien qu'un peu dépassé en 2016 ce livre reste une base de connaissances pour l'astronomie et les sciences en général.
Les 2 séries Cosmos sont magistrales. Carl Sagan reste un grand monsieur dans le monde des sciences et l'un des meilleurs vulgarisateurs qui a montré le chemin aux Niel deGrasse Tyson , Brian Green qui continuent à nous instruire et nous émerveiller avec leurs séries documentaires. Cosmos reste un livre de référence.
Commenter  J’apprécie          70
AlphaGrisby
  21 septembre 2019
De l'atome aux galaxies, Carl Sagan nous montre que L Univers regorge de beauté pour qui veut bien la voir et qu'il n'y a pas besoin de superstition pour l'expliquer.
Cosmos est un livre de vulgarisation très complet : physique, astronomie, biologie, histoire... c'est donc un résumé du chemin que l'être humain a parcouru, mais aussi un avertissement pour le futur : la guerre, la destruction de l'environnement, le retour de l'obscurantisme... autant de dangers mortels auxquels il faut résister.
Commenter  J’apprécie          50
Hindy
  17 décembre 2010
Magnifique livre de vulgarisation par Carl Sagan rendu célèbre par son émission éponyme.
Il fut à l'origine de l'opération Viking sur Mars et de la plaque Pioneer et mis en place le programme SETI pour la NASA
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Actualitte   23 novembre 2018
L’auteur parvient avec ingéniosité à créer un grand personnage, une voix d’enfant qui sonne juste. Il réussit à rendre Alex plus vrai que nature et à faire résonner en nous une partition oubliée. Une part d’enfance que nous gardons plus ou moins cachée.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   15 novembre 2015
A l'époque de Kepler, on ne connaissait que six planètes: Mercure, Vénus, la Terre, Jupiter et Saturne. Kepler se demanda pourquoi il n'en existerait que six. Pourquoi pas vingt ou cent? Pourquoi leurs orbites étaient-elles séparées par les distances que Copernic avait calculées? Personne ne s'était jamais posé de telles questions. On savait d'autre part qu'il existait cinq solides réguliers ou "platoniciens", dont les faces étaient des polygones réguliers, et qui avaient été définis par les mathématiciens grecs de l'école pythagoricienne. Kepler pensa qu'un rapport devait exister entre ces deux nombres: il n'y avait que six planètes parce qu'il n'y avait que cinq solides réguliers; et ces solides, inscrits ou emboîtés les uns dans les autres, devaient déterminer les distances des planètes au Soleil. Il appela cette révélation le Mystère cosmique. Le rapport entre les solides de Pythagore et la disposition des planètes n'admettait qu'une seule explication: la Main de Dieu, le Grand Géomètre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
BazaRBazaR   14 novembre 2015
Un vol spatial interstellaire entrepris par un engin dont la vitesse approcherait celle de la lumière n'est pas un objectif envisageable dans deux cent ans, mais dans mille ou dix mille ans. Néanmoins, il reste en principe possible. R.W. Bussard a proposé une sorte de statoréacteur interstellaire qui recueillerait la matière diffuse - principalement formée d'atomes d'hydrogène - en suspension entre les étoiles, lui ferait subir une accélération dans un moteur à fusion et la rejetterait à l'arrière.
...
Supposons qu'un tel vaisseau, dont l'accélération serait de 1g, se rapproche de plus en plus de la vitesse de la lumière jusqu'à la moitié de son parcours, puis se retourne et commence une décélération de 1g jusqu'à arriver à destination. Pendant la plus grande partie du voyage, sa vitesse aura été très proche de celle de la lumière et le temps aura énormément ralenti. Un objectif pas trop lointain pour une mission stellaire serait l'étoile de Barnard... On pourrait l'atteindre en huit ans - durée mesurée par les horloges de bord - alors qu'il faudrait vingt et un ans pour atteindre le centre de la Voie Lactée, vingt-huit pour la galaxie d'Andromède.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
FifrildiFifrildi   22 décembre 2019
Dès que je fus en âge, mes parents me donnèrent ma première carte de bibliothèque. Le bâtiment se trouvait, je crois, dans la 85e rue. En terre étrangère. D'emblée, je demandai à la bibliothécaire si elle avait quelque chose sur les 'stars'. Elle revint avec un livre illustré contenant des photos d'hommes et de femmes comme Clark Gable et Jean Harlow. Je protestai, ce qui la fit sourire sans que j'en comprenne la raison. Elle m'apporta un autre volume. C'était le bon. Je l'ouvris en retenant mon souffle et lus jusqu'à ce que je tombe sur quelque chose d'ahurissant, une pensée vraiment profonde : les étoiles, disait le livre, étaient des soleils très, très éloignés. Le Soleil était une étoile, mais proche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
FifrildiFifrildi   27 décembre 2019
Même dans le sommeil, le cerveau palpite, agité par ce qui fait toute la complexité d'une vie humaine: rêves, souvenirs, problèmes à résoudre. Nos pensées, nos visions et nos fantasmes ont une réalité physique. Une pensée est faite de centaines d'impulsions électrochimiques. Si nous nous réduisions à la taille d'une neurone, nous assisterions à l'élaboration de motifs complexes, enchevêtrés, instables: l'un serait l'étincelle de mémoire qui fait renaître un parfum de lilas respiré dans l'enfance sur un chemin de campagne; l'autre, une bribe d'un tour d'horizon anxieux: "Mais où donc ai-je mis mes clés?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
FifrildiFifrildi   01 décembre 2019
Son épitaphe, qu'il composa lui-même, disait : "J'ai mesuré les cieux et maintenant je mesure les ombres. Voué au firmament était mon esprit, voués à la Terre, les restes de mon corps." [Kepler] Mais la guerre de Trente Ans fit disparaître sa tombe. Si une stèle lui était élevée aujourd'hui, elle pourrait porter, en hommage à son courage scientifique, les mots suivants : "Il préféra la dure vérité à ses rêves les plus chers."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Carl Sagan (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carl Sagan
Vous êtes qui? Vous êtes comment? Est-ce que vous avez une tête ou deux? Ou plus que deux?
Alex Petroski, 11 ans est passionné de sciences. Son héros, c?est Carl Sagan ; il l?admire tellement qu?il a donné son nom au chiot que sa maman l?a laissé adopter...
Pour en savoir plus sur le titre "See you in the cosmos"
https://www.bayard-editions.com/jeunesse/litterature/des-14-ans/see-you-in-the-cosmos
autres livres classés : astronomieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
325 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre