AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782234063532
192 pages
Stock (14/10/2009)
3.28/5   73 notes
Résumé :
Comment quitte-t-on quelqu'un ? Et pourquoi ?
Voici dix-neuf nouvelles froides et cinglantes, dix-neuf petites histoires qui nous plongent dans un décor de ruptures. Un homme amoureux de sa femme se rend compte qu'elle a un amant et part pour une partie de chasse avec lui. Aura-t-il le courage ? Une femme qui a déjà bien vécu s'aperçoit qu'elle a des sentiments pour son gigolo ; une autre rentre de week-end à l'improviste et tombe sur les évidences d'une his... >Voir plus
Que lire après Des yeux de soieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,28

sur 73 notes
5
1 avis
4
4 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
📖 Ce qui me fascine lors de mes différentes lectures, c'est de voir à quel point des épisodes banals et communs de la vie quotidienne peuvent être sublimés et magnifiés par la plume d'un auteur.

📖 Dans « Des yeux de Soie », Sagan nous livre 19 nouvelles, bribes de vie de personnages en perdition et au bord de la rupture. Dès les premières phrases, elle plonge le lecteur dans l'atmosphère du protagoniste, tantôt un acteur de seconde zone en manque de reconnaissance, tantôt une femme éperdument amoureuse de son gigolo, et tous ces personnages ont en commun un moment de solitude intense. Comment s'en sortir ? En s'arrêtant en bord de route et en se posant sur un tronc d'arbre abandonné à son triste sort, ou alors on buvant du cognac, des tonnes de cognac, afin de rejoindre le doux pays des souvenirs, autrement moins amer que le train-train quotidien.

📖 Lorsque je lis, je ne cherche pas toujours à être époustouflée de technicité, ni abasourdie de complexité ; souvent, j'aime retrouver mes propres sentiments, mes moments de trouble, mes impasses et mes questionnements, projetés sur des personnages perdus ou esseulés, j'aime retrouver ces moments avec soi, rien que soi, à réfléchir et tergiverser, à penser et imaginer, à rêver aussi, le temps d'une pause, le temps d'un verre ou d'une minute sur la bas-côté de la route, avant de reprendre le rythme effréné de la vie qui nous emporte dans son tourbillon infernal ...
Commenter  J’apprécie          50
Petit livre de 19 nouvelles très courtes, "Des yeux de soie" peut se lire vite.
Ou alors, on peut prendre le temps de déguster ces portraits goûteux, au léger goût suranné, dépeints avec légèreté par la Sagan.
Et pour qui sait entendre la petite musique ironique de sa prose, ces figures sont riches et bien plus complexes qu'il n'y parait.
Commenter  J’apprécie          90
J'ai tendance à penser que tout Sagan est merveilleux : joli, doux et violemment cruel. J'apprécie d'ailleurs ses formats courts ét percutants. J'étais donc curieuse de découvrir un receuil de nouvelles de sa plume, surtout avec un thème aussi étonnant.

Sur la forme : l'écriture reste, comme toujours exceptionnelle. Il y a, souvent, des surprises cachés dans les nouvelles.

Mais l'impression générale qui se dégage de tout cela, est une accumulation étonnante d'anecdotes et de destins ratés. Peut-être du fait du thème, peut-être du nombre de nouvelles... En tout cas, ces nouvelles risquent de ne laisser qu'une vague impression, comme des tâches de couleur sur la rétine lorsqu'on ferme les yeux au soleil, quelque chose de vague et d'inconséquent.
Commenter  J’apprécie          20
Des moments de vies insouciantes, citadines, élégantes, mais aussi futiles, désespérées et désenchantées pour autant de nouvelles qui évoquent par petites touches sensibles et souvent humoristiques, la vie de couple et ses drames intimes.
Commenter  J’apprécie          60
Une vingtaine de nouvelles brèves, empreintes de mélancolie, sur des couples mal en point - rupture, querelle, adultère, jalousie, érosion du désir - mais aussi sur la vieillesse, la maladie et la mort.
Autant de récits sombres, pessimistes, servis par la plume agréable, classique et un brin désuète de Françoise Sagan. A l'aube de la quarantaine, l'auteur dépeint son milieu, sa vision de l'amour et vraisemblablement sa crainte de vieillir.
Un recueil à lire à petites doses pour ne pas s'engluer dans cette atmosphère noire, désenchantée.

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Elle tourna vers lui un visage si doux, si désarmé qu'il prit peur. Mais trop tard.
"Tu m'as énervée ? Oui. Je suis "énervée". je ne veux plus te voir, Kurt."
Il se mit à rire. Il était un peu lent, Kurt.
"Tu veux dire que tu me congédies ? Comme ton maitre d'hôtel ?
- Non. Je tiens beaucoup à mon maitre d'hôtel."
Commenter  J’apprécie          150
Son cœur n'étant plus cet animal affamé, avide, épuisé, bringuebalant, sonnant la chamade et la panique et le bonheur entre deux draps trempés de sueur, son cœur n'étant plus rien d'autre qu'un moyen de renvoyer son sang, paisiblement, dans des artères également paisibles. Paisibles comme certaines avenues dans certaines villes, l'été.
Commenter  J’apprécie          50
Son cœur n’étant plus cet animal affamé, avide, épuisé, bringuebalant, sonnant la chamade et la panique et le bonheur entre deux draps trempés de sueur, son cœur n’étant plus rien d’autre qu’un moyen de renvoyer son sang, paisiblement, dans des artères également paisibles. Paisibles comme certaines avenues dans certaines villes, l'été.
Commenter  J’apprécie          20
C'est comme la fois, tu te rappelles, la première fois que je t'ai dit que je t'aimais? On était chez toi et tu t'es avancée vers moi et, tu te rappelles, c'était la première fois qu'on a fait l'amour ensemble. J'avais si peur de coucher avec toi et si envie, que j'avais l'impression que j'allais me suicider.
Commenter  J’apprécie          20
🔸« Y avait-il une maladie qui permît de mourir beau ? Il n’y en avait sans doute pas, et la seule beauté des hommes était peut-être dans cet élan vers leur vie à venir. » 🔸« Elle sortit un petit pistolet noir, tout à fait luisant et l’arma. Malheureusement, comme il était un peu dur, elle se cassa un ongle. Josepha von Kralenberg ne supportait pas le négligé en quelque domaine que ce fût. Elle se leva, ouvrit le petit sac qu’elle avait avec elle, elle sortit une lime à ongle et répara le dégât soigneusement. Après quoi, elle retourna jusqu’à son lit et reprit le revolver. Elle l’appuya sur sa tempe. Le détonation ne fit pas grand bruit. » 🔸 « Ce n’était pas un homme médiocre, mais il avait contracté à force de compagnie, une sorte de terreur de la solitude, une sorte d’habitude d’être avec quelqu’un et un besoin profond, violent et là, pratiquement viscéral de l’approbation des autres. »
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Françoise Sagan (113) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Sagan
Extrait du livre audio « Un peu de soleil dans l'eau froide » de Françoise Sagan lu par Lola Naymark. Parution numérique le 24 janvier 2024.
https://www.audiolib.fr/livre/un-peu-de-soleil-dans-leau-froide-9791035413392/
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (300) Voir plus



Quiz Voir plus

Françoise Sagan

De combien de livres Sagan est-elle l'auteur ?

Une dizaine
Une trentaine
Une quarantaine
Une cinquantaine

10 questions
128 lecteurs ont répondu
Thème : Françoise SaganCréer un quiz sur ce livre

{* *}