AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 285197470X
Éditeur : L'Herne (10/04/2008)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 17 notes)
Résumé :


" J'ai porté ma légende comme une voilette... Ce masque délicieux, un peu primaire, correspondait chez moi à des goûts évidents : la vitesse, la mer, minuit, tout ce qui est éclatant, tout ce qui est noir, tout ce qui perd, et donc permet de se trouver... "
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Lune93
  15 janvier 2019
Un petit bijou ce livre. SAGAN répond à des questions posées par une personne sur les événements de sa vie.
Par exemple : son enfance, la femme devenue adulte, son premier livre Bonjour Tristesse, son rapport à l'argent, bien sûr des questions sur l'écriture et les grands écrivains tels que Proust, Sartre, Dostoïevski... SAGAN a énormément lu. Et puis aussi, viennent dans la conversation le théâtre, le cinéma et encore quelques autres sujets abordés pour obtenir ses autres points du vue.
Avis : c'est un réel bonheur d'avoir lu ce petit livre. Ce n'est que du plaisir et comme d'habitude, toujours cette légèreté que je retrouve à chaque fois.
Carnets de L'Herne / Prix : 14,80 euros.
Commenter  J’apprécie          144
saphoo
  06 octobre 2010
ce livre est l'un des 8 carnets publiés à L'Herne parmi la liste ci-après :

La petite robe noire (Carnets)
Bonjour New York (Carnets)
Maisons louées (Carnets)
Au cinéma (Carnets)
Le régal des chacals (Carnets)
De très bons livres (Carnets)
Album Sagan (Carnets)
Ces petits carnets, sont comme un dialogue avec l'auteur, qui donne son avis sur tel ou tel sujet. Pour “un certain regard” nous abordons les thèmes plus en rapport avec l'auteur même, sa vie, ses goûts mais aussi des thèmes plus généraux ou plus sensibles comme le bonheur, l'amour, la politique, voici la liste :
La légende Sagan
De l'enfance à l'âge adulte
Bonjour Tristesse
L'accident
L'argent
L'écriture
Le théâtre et le cinéma
Les autres
La politique
Goûts et aversions
L'amour
Dieu et la mort
Le bonheur
C'est un moment agréable d'écouter plus que de lire, les propos de Françoise Sagan, j'ai particulièrement bien aimé sa franchise sans tabous sur les sujets délicats, sur sa vie personnelle, j'ai découvert au fil de ma lecture, une femme particulière, fragile même si elle veut paraître forte, une femme en perpétuelle mouvement qui aime le changement, une mère qui a du renoncer à ses extrêmes pour son fils.
J'ai beaucoup aimé ses propos même si nous avons un point de vue différent sur le sujet, elle l'argumente si simplement et naturellement qu'elle parvient à nous convaincre.
Elle dévoile ses débuts, la jeune fille pleine de vie qu'elle était quand elle a publié son premier roman “bonjour tristesse”, on découvre son milieu familial, et des anecdotes qui m'ont fait sourire
[...}
Beaucoup de réflexions qui pourraient faire dresser les cheveux sur la tête de certains, mais au fond, elle soulève sans pudeur la misère de la condition humaine sans omettre de se dire sans honte privilégiée, elle se positionne toujours en tant que telle, une chanceuse d'avoir eu la famille qu'elle a, d'avoir eu la chance de faire le métier qu'elle aime, d'avoir eu beaucoup d'argent, tout cela elle ne le nie pas et le dit clairement, mais elle voit aussi très bien ceux qui n'ont pas cette chance. Jamais, elle dénigre la bassesse d'une masse de population, non au contraire, mais dit justement ce qu'elle constate avec ses mots, son regard…
voir la critique sur le blog avec citations
Lien : http://lesmotsdepascale.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          13
Angel-A
  17 octobre 2010
"J'ai porté ma légende comme une voilette... Ce masque délicieux, un peu prilaire, correspondait chez moi à des goûts évidents : la vitesse, la mer, minuit, tout ce qui est éclatant, tout ce qui est noir, tout ce qui perd, et donc permet de se trouver. Car on ne m'ôtera jamais de l'idée que c'ets uniquement en se colletant avec les extrêmes de soi-même, avec ses contradictions, ses goûts, ses dégoûts, ses fureurs, que l'on peut comprendre, un tout petit peu, oh, je dis bien un tout petit peu, ce que c'est que la vie. En tout cas, la mienne..." {4ème de couverture, par Françoise Sagan}
Ce petit livre est fait d'entretiens avec Françoise Sagan sur toutes sortes de sujets qui vont de l'écriture, à l'argent, en passant par l'amour, Dieu et j'en passe. On la découvre un peu plus grâce à ce livre, que l'on dévore avec une grande rapidité. Elle se confie sur plusieurs thèmes qui lui sont proches, pour le plus grand bonheur de son lecteur, qui normalement a toujours envie d'en savoir plus sur cette femme.
Françoise Sagan, c'est aussi Un certain regard, Aimez-vous Brahms ?, Les merveilleux nuages ...
Plusieurs de ses livres ont été adapté au cinéma, dont Bonjour Tristesse, mais sa vie aussi a été adapté au cinéma. Un bien beau film d'ailleurs. Avec Sylvie Testud qui a le rôle de Françoise Sagan.
J'apprends à connaître cette grande dame de la littérature un peu plus à chacune de mes lectures, et je ne m'en lasse pas. Merci aux Editions de L'Herne pour ce magnifique petit livre, et à Babelio pour l'envoi.

Lien : http://angel-a-et-la-littera..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nina
  02 octobre 2010
Ce livre « un certain regard » est issu de deux ouvrages aujourd'hui épuisés : En 1974, les éditions Jean-Jacques Pauvert publiaient « Réponses » composés de morceaux choisis parmi les multiples entretiens accordés par Françoise Sagan depuis « Bonjour tristesse » et en 1992, « Répliques » qui présentait l'essentiel des pensées et des propos de l'auteur de puis la publication de Réponses.
Comment devient-on une légende, quand on est une jeune fille de 18 ans complètement inconnue ?
Et bien voici la recette :
Il faut s'appeler Françoise Quoirez, écrire un court roman et l'appeler « Bonjour tristesse », choisir dans l'oeuvre de Proust le nom de son pseudonyme et envoyer son manuscrit aux éditions Julliard sous le nom de Françoise Sagan !
La légende Sagan est née sous les traits d'une jeune femme qui a incarné à elle seule une certaine bourgeoisie insouciante et frivole qui passait ses étés à St Tropez ou à Deauville, faisait la fête, conduisait des voitures de sport, jouait au casino entouré d'amis, et occasionnellement écrivait des livres.
Le livre « Un certain regard » vient réajuster, remettre à l'endroit, ce portrait sulfureux rapporté par les médias pour nous faire découvrir qui était la véritable Françoise Sagan : Un écrivain de talent, une femme profondément humaine, simple et discrète.
Lien : http://de-page-en-page.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ameleia
  21 février 2009
Un certain regard , le plus épais, le plus dense de la série, interroge l'auteur sur chaque grand thème de son existence : de l'argent à la politique en passant par la mort, le bonheur et son travail d'écrivain bien sûr. On y retrouve l'intelligence spontanée et élégante de Sagan qui répond avec un aplomb déconcertant aux questions les plus intimes ou les plus improbables comme cette question triviale sur la sexualité qu'elle retourne en chef d'oeuvre : « La sexualité, l'érotisme, ça ne s'exhibe pas, ça se passe dans une sorte de nuit, c'est une cérémonie secrète, une messe noire et rouge ; quelque chose plutôt de rouge, noir et or, quelque chose de lyrique. Il y a des sentiments faits pour rester secrets ; l'abandon, la défaite, ce visage parfaitement nu qu'on ne peut maîtriser dans le plaisir. Une messe... » A lire absolument, par devoir d'intelligence. la suit ici :
Lien : http://ameleia.over-blog.com/
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Lune93Lune93   16 janvier 2019
Page 146 :
L'équilibre pour moi, c'est se retrouver dans son lit, le soir, sans épouvante, et le matin sans découragement. Une espèce d'accord entre ce qu'on pense de soi et sa vie. Se maintenir dans une situation qui ne vous paraisse jamais épouvantable.
Commenter  J’apprécie          110
saphoosaphoo   06 octobre 2010
“ Mais la vie de la plupart est terrifiante. On les prend à la gorge, on les oblige à travailler du matin au soir, ils ont une télévision idiote, ils ne sont jamais seuls, ils sont piégés par d’autres qui leur courent après. Ils n’ont pas un moment ce ce qu’on appelle le bon temps, le bon vieux temps qui passe, seconde après seconde et qu’on peut voir passer. La majorité ne connaîtra de la vie et du temps qu’un cirque aveugle et affolé.”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
saphoosaphoo   06 octobre 2010
- la société vole le temps. La seule chose que chacun possède pour en faire ce qu’il veut. La société s’en moque, elle n’a aucun respect pour les individus. Tout se passe comme si chacun sacrifiait dix ou quinze années de sa vie sur l’autel de l’économie. Sans parler des années de vieillesse, plus ou moins sordides. Il y a un vice quelque part. Regardez la télévision : c’est une calamité. Elle donne aux gens l’illusion de communier entre eux, d’avoir une vie de famille dans la mesure où ils sont quatre à regarder la même chose sur le même écran, au même moment. C’est absurde. “

[…] les gens vivent dans la solitude et la fatigue.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
saphoosaphoo   06 octobre 2010
“D’ailleurs, écrire un roman c’est faire un mensonge ; par exemple, A la recherche du temps perdu, que j’admire par-dessus tout, c’est le livre d’un menteur complet. Tout est changé, transformé. C’est une des plus belles oeuvres, et des plus vraies, justement parce que Proust avait accepté à fond ce mensonge perpétuel… Le jour où l’équilibre s’établira entre ce qu’il est et ce qu’il dit, l’écrivain n’écrira plus. L’écrivain est un menteur forcené, un imaginatif, un mythomane, un fou, il ‘nya a pas d’écrivains équilibrés.”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lune93Lune93   16 janvier 2019
Page 61 :
A dix-huit ans, j'étais riche et célèbre : on ne me l'a pas pardonné. Le succès des autres se digère pour certains difficilement. On ne me classe pas dans la littérature mais dans les phénomènes commerciaux. Je tiens certainement une place dans l'édition, mais dans la littérature ?
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Françoise Sagan (96) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Sagan
Françoise Sagan 1965
"Ça ressemble à un infarctus le bonheur à un c?ur qui bat la chamade on tombe dans les bras de quelqu?un on est fou de bonheur le bonheur ça vous tombe dessus comme la foudre ce n?est pas un paysage tranquille le bonheur"
Edith Piaf 1960
"On n?est jamais heureux On est peut-être 10 minutes heureuse dans la journée Je suis heureuse quand je chante Et puis dans la journée peut-être 10 minutes C?est déjà pas mal"
Bernard Loiseau 1995
"Ah l?automne c?est le bonheur Quand on va aux champignons Je pars dans l?après-midi dans le Morvan pour cueillir les noisettes Ramasser les mûres, les fruits sauvages Ça c?est le bonheur total"
Culture Prime, l?offre culturelle 100% vidéo, 100% sociale de l?audiovisuel public, à retrouver sur : Facebook : https://facebook.com/cultureprime Twitter : https://twitter.com/culture_prime La newsletter hebdo : https://www.cultureprime.fr
Abonnez-vous pour retrouver toutes les vidéos France Culture : https://www.youtube.com/channel/¤££¤13DKToXYTKAQ5¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : entretiensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Françoise Sagan

De combien de livres Sagan est-elle l'auteur ?

Une dizaine
Une trentaine
Une quarantaine
Une cinquantaine

10 questions
101 lecteurs ont répondu
Thème : Françoise SaganCréer un quiz sur ce livre