AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Un certain sourire (36)

blandine5674
blandine5674   30 août 2014
Elle avait des rides assez sévères au coin des yeux. J'y posai mon index :
" Moi, je trouve ça merveilleux, dis-je tendrement. Toutes les nuits, tous les pays, tous les visages qu'il a fallu pour avoir ces deux minuscules petites lignes là...Vous y gagnez. Et puis ça donne l'air vivant. Et puis, je ne sais pas, moi, je trouve ça beau, expressif, troublant. J'ai horreur des têtes lisses."
Commenter  J’apprécie          160
lecassin
lecassin   27 septembre 2012
La musique de jazz, c'est une insouciance accélérée.
Commenter  J’apprécie          160
Zazette97
Zazette97   14 mars 2011
Je mentais. J'aurais voulu lui dire que je mentais et qu'à la vérité j'avais besoin de lui, mais tout cela, dès que j'étais à son côté, me semblait irréel. Il n'y avait rien; il n'y avait rien eu que quinze jours agréables, des imaginations, des regrets. Pourquoi être ainsi déchirée? Douloureux mystère de l'amour, pensais-je avec dérision.
En fait je m'en voulais, car je me savais assez forte, assez libre, assez douée pour avoir un amour heureux. p.111
Commenter  J’apprécie          140
Orphea
Orphea   17 mai 2009
Ce n'était plus l'ennui en soi, mais l'ennui de quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          120
Zazette97
Zazette97   14 mars 2011
Bertrand était mon premier amant. C'était sur lui que j'avais connu le parfum de mon propre corps. C'est toujours sur le corps des autres qu'on découvre le sien, sa longueur, son odeur, d'abord avec méfiance, puis avec reconnaissance. p.15
Commenter  J’apprécie          110
Zazette97
Zazette97   14 mars 2011
La confiance, la tendresse, l'estime ne me paraissaient pas dédaignables et je pensais peu à la passion. Cette absence d'émotions véritables me semblait être la manière la plus normale de vivre.
Vivre, au fond, c'était s'arranger pour être le plus content possible. Et ce n'était pas si facile. p.18
Commenter  J’apprécie          100
meeva
meeva   30 novembre 2014
Je ne partais pas avec Luc parce qu’il m’aimait, ni parce que je l’aimais. Je partais avec lui parce que nous parlions le même langage et que nous nous plaisions. A y réfléchir, ces raisons me paraissaient minces et ce voyage effrayant.
Commenter  J’apprécie          90
zazimuth
zazimuth   31 juillet 2011
Car enfin moi, si je m'ennuyais, du moins m'ennuyais-je passionnément. (p.40)
Commenter  J’apprécie          80
blandine5674
blandine5674   30 août 2014
Je pensais que je devais peut-être simuler quelque intérêt pour la profession de Luc, ce que je ne pensais jamais faire. J'aurais voulu demander aux gens : "Etes-vous amoureux ? Que lisez-vous ?", mais je ne m'inquiétais pas de leur profession... souvent primordiale à leurs yeux.
Commenter  J’apprécie          70
luis1952
luis1952   06 septembre 2012
La Croisette était sinistre, sans soleil. L'hôtel dormait; Nous nous fîmes monter du thé. Je pris un bain chaud et revint m'allonger pieds nus près de Luc qui lisait sur le lit en secouant de temps en temps la cendre de sa cigarette. J'étais allongée sur le dos, les orteils en éventail, les mains croisées sur l'estomac comme un mort ou un gros homme. Seul le bruit des pages que tournait Luc coupait le loin déferlement des vagues.
Commenter  J’apprécie          60




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Françoise Sagan

    De combien de livres Sagan est-elle l'auteur ?

    Une dizaine
    Une trentaine
    Une quarantaine
    Une cinquantaine

    10 questions
    106 lecteurs ont répondu
    Thème : Françoise SaganCréer un quiz sur ce livre