AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782080605030
Flammarion (08/01/1992)
3.23/5   22 notes
Résumé :
Un homme à femmes, un alcoolique doux-amer, un sorbonnard rondouillet, une vieille fille vinaigre et vitriol... Pourquoi ces personnages hétéroclites se retrouvent-ils un jour d'été dans une propriété de Touraine? Tel a été lie bon plaisir de la belle et richissime maîtresse des lieux.
Vingt ans après... Maud a voulu - caprice et nostalgie - retrouver les amis de sa jeunesse, ceux des pique-nique en forêt et des slows au clair de lune, lorsqu'on roulait le pi... >Voir plus
Que lire après Un piano dans l'herbeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Un milieu bourgeois, des amis quadragénaires de longue date et, au centre, une femme riche, Maud, qui s'est piquée de réunir tout le monde dans sa propriété afin d'organiser des vacances qui visent à une seule chose : retrouver leur jeunesse perdue. Une personne incarnant à la perfection cette jeunesse dorée et enfuie, Jean-Loup, le grand amour de Maud, le seul à ne pas avoir répondu présent.


Deux actes, dont le premier s'avère un tantinet ennuyeux. Les personnages sont assez caricaturaux, Maud en particulier, avec son égocentrisme et sa nostalgie un peu ridicule. Car Françoise Sagan n'évite pas les poncifs, comme les relations plus ou moins désagréables qu'entretiennent les personnages les uns avec les autres, ou encore une psychologie assez sommaire (aucun d'entre eux n'étant exactement ce qu'il paraît). Tout ça sent le déjà-vu, et je commençais de plus en plus à penser à Yasmina Reza, ce qui est mauvais signe, quand survint le deuxième acte.


C'est alors que Sagan rentre dans le vif du sujet. C'est le moment, certes attendu, de la révélation (un peu dramatique à mon goût) de la vacuité des espoirs et de la nostalgie de Maud. C'est le moment où chacun va prendre la décision de continuer à vivre ou pas la vie qu'il vivait depuis vingt ans. On va plus avant dans les préoccupations des personnages - ce qui n'est pas bien difficile -, on nous confronte enfin au nœud de la pièce.


Pas franchement désagréable mais pas franchement non plus très intéressante, un tantinet convenue, un chouïa vieillotte, Un piano dans l'herbe reste tout de même une pièce de théâtre assez superficielle dans le traitement de son sujet, alors qu'il me semble que Sagan a cherché à faire "sérieux".



Challenge Théâtre 2020
Commenter  J’apprécie          329
Françoise Sagan a écrit « Je suis romancière par vocation et écrivain de théâtre par amusement ». Elle trouve qu'écrire une pièce de théâtre est extrêmement distrayant. Il n'est donc pas surprenant qu'en 1970, André Barsacq monte cette comédie douce-amère au Théâtre de l'Atelier à Paris, dont le titre chantant est "Un piano dans l'herbe".
Maud est quadragénaire, elle a beaucoup d'argent, une santé de fer et envie de s'amuser. Au cours d'un pique-nique en Touraine où elle convie ses amis pour les vacances, elle leur propose de jouer à avoir vingt ans pendant un mois. Elle a retrouvé son journal intime de l'époque et veut le suivre au jour le jour pour reproduire ce qu'il s'est passé quand ils étaient heureux.
Enfin, c'est ce qu'il lui semble car son principal objectif est de savoir si Jean-Loup, le grand amour de sa jeunesse jamais revu, a reçu son invitation. Maud est pleine de nostalgie en pensant à ce poète qui, un soir, avait sorti le piano dans l'herbe pour qu'ils dansent comme des fous.
Mais est-ce bon de réveiller certaines choses du passé ?
Ce qui est cocasse, c'est que cette bande d'amis se sentent vieux alors qu'ils sont quadragénaires. Mais c'est aussi le reflet d'une époque, celle des années 60 et de mai 68 d'ailleurs évoqué à plusieurs reprises comme une rébellion justifiée.
Certes c'est une pièce assez légère sur la bourgeoisie de château qui ne souffre pas de la misère. Pour autant, j'ai aimé le sujet : revoir un amour de jeunesse perdu de vue est une fausse bonne idée parce que s'il n'a pas changé cela vous rend nostalgique et s'il a changé (ce qui est souvent le cas y compris dans la pièce) c'est la déception (voire la déprime) qui vous envahit. Au final, cela rend triste alors il vaut mieux s'occuper de ceux qui ne vous oublient pas et qui sont là, la réalité plutôt que les illusions.
Dommage que les pièces de Françoise Sagan ne soient pas plus souvent jouées sur scène.


Commenter  J’apprécie          100
En arpentant les rayonnages à la bibliothèque, je suis tombée sur ce petit livre au titre étonnant qui m'a attiré. Quand j'ai vu que ce roman était de Françoise Sagan, j'ai eu une légère appréhension. Ma première rencontre avec elle via Bonjour Tristesse n'a pas été très positive...Parce que je suis curieuse, j'ai quand-même lu la 4e de couverture et je me suis dit "Pourquoi pas ?"...

Maud, 44 ans, décide de réunir ses amis de jeunesse après 20 passés sans les avoir vus. Que vont donner ces retrouvailles ?

Je ne regrette pas du tout d'avoir donné une seconde chance à Françoise Sagan car cet écrit est une petite pépite ! Un bijou d'humour et de tendresse, de joie et de tristesse.
Une comédie sur la vie, le temps qui passe, les regrets et les secrets tout en restant suffisamment léger pour nous amuser.
Commenter  J’apprécie          80
Maud, la quarantaine passée, décide de regrouper ses anciens amis (quarantenaires eux aussi) dans sa maison de Touraine afin de leur faire revivre l'été de leurs 20 ans.
L'idée aurait pu être bonne, mais les années ont passées, plus ou moins bien pour chacun. Amour, gloire, beauté, le bilan n'est pas si valeureux et rien ne se passera vraiment comme l'avait rêvé Maud.

Après Bonjour Tristesse, j'avais envie de mieux cerner Sagan et rester dans son univers. Je me (re)plongeais donc dans le seul titre que j'avais sous la main: "Un piano dans l'herbe", pièce de 1970.
On y retrouve donc une poignée de mondains, désabusés, alcooliques, divorcés, frustrés comme on se plait à trouver chez Sagan. Si le ton et la langue ont vieillis (50 ans quand même!), le fond n'a pas pris une ride.
Faut-il vraiment réveiller les vieux démons de ses 20 ans et risquer la désillusion ou laisser ses bons souvenirs au fond d'un tiroir? Si nos quarantenaires actuels s'en tirent (peut –être) mieux qu'à l'époque, la question (et la tentation) n'a pas disparue avec les années!
La pièce en tout cas n'a pas perdu sa drôlerie et son ironie. Son rythme enlevé m'a fait passer en tout cas un bon moment… pas si léger!
Commenter  J’apprécie          10
Sagan Françoise
Un piano dans l'herbe
Encore une pièce de théâtre, je préfère les voir et les écouter que les lire.
4ème de couverture
Un homme à femmes, un alcoolique doux amer, un sorbonnard rondouillet, une vieille fille vinaigre et vitriol. Pourquoi ces personnages hétéroclites se retrouvent-ils un jour d'été dans une propriété en Touraine ? Tel a été le bon plaisir de la belle et richissime maîtresse des lieux. Vingt ans après…. Maud a voulu… caprice et nostalgie… retrouver les amis de sa jeunesse, ceux des pique-nique en forêt et des slows au clair de lune, lorsqu'on roulait le piano dans l'herbe, revivre avec eux ces vacances de l'adolescence. Elle attend encore celui qui fut l'enchanteur de la petite bande le seul homme sans doute quelle ait aimé;
Et si ces retrouvailles se révélaient plus périlleuses que douces ? Entre deux whiskys, Louis murmure à Maud : la jeunesse, ma chérie c'est aussi dangereux à réveiller qu'un tigre.
Non ce n'est pas ce que j'aime comme lecture et ce n'est pas le premier livre de l'auteure que je lis mais je n'arrive pas à apprécier.


Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
ISABELLE. Dites-moi... Qui est ce Jean-Loup ? On en parle tout le temps ici.
LOUIS. Jean-Loup, c'est l'herbe tendre, les grands sentiments, le poème récité à un autre, les scrupules , le sang qui saute aux tempes. Jean-Loup, c'est un poncif qui a eu la chance de disparaître à temps, c'est notre jeunesse. Voilà.
ISABELLE. Et tout le monde l'aimait ?
LOUIS. Eh oui. Quand il y avait du vent, il agitait les épis dans les cheveux de Jean-Loup, quand il y avait du soleil, il éclaircissait les yeux de Jean-Loup, quand il y avait un chat, il venait s'asseoir sur les genoux de Jean-Loup. Il y a des gens comme ça, vous savez.

Acte I, scène 2
Commenter  J’apprécie          100
LOUIS
Ça parle de quoi, votre gazette ? De Saint-Tropez ?

ISABELLE
Non, là c’est une enquête sur la femme d’aujourd’hui.

LOUIS
Mon Dieu ! Et ça vous intéresse ?

ISABELLE
Quoi ?

LOUIS, patient
La femme d’aujourd’hui ce que vous lisez.

ISABELLE
Eh bien, j’en suis une, n’est-ce pas ? Alors je me renseigne sur tout, il y a tout dans les journaux maintenant, vous savez, il n’y a plus de tabous comme avant, on est libre.

LOUIS
Libre ? AH oui ? Vous vivez entourée de médecins, de psychologues, de conseils. On vous dit ce qu’il faut manger, comment être équilibrée, comment faire l’amour, et vous êtes libre ?

ISABELLE
Mais ce sont des conseils, c’est pas des ordres.

LOUIS
Quelle différence ? Iriez-vous au soleil sans crème solaire ? Vous coucheriez-vous sans vous démaquiller ? Partiriez-vous à la montagne l’été, et au bord de la mer en janvier ? Ah, vous êtes libre…Vous êtes un robot ma petite, comme tout le monde. Vous êtes téléguidée. Et dieu sait si vos petits copains qui font les barricades m’assomment souvent, mais j’avoue qu’ils ont bien des raisons d’être exaspérés eux-mêmes…
Commenter  J’apprécie          20
Donc, je me suis dit: je me sens jeune, j'ai envie d'être jeune, il faut être jeune, avec qui l'être sinon avec les gens qui étaient jeunes avec moi ?
Et qui a partagé ma jeunesse ? Vous !
[...] Mes enfants chéris, je vous invite à ravoir vingt ans.
Commenter  J’apprécie          60
ISABELLE
Dites-moi…Qui est ce Jean-Loup ? On en parle tout le temps, ici.

LOUIS, il rit
Jean-Loup, c’est l’herbe tendre, les grands sentiments, le poème récité à un autre, les scrupules, le sang qui saute aux tempes, Jean-Loup c’est un poncif qui a eu la chance de disparaître à temps, c’est notre jeunesse. Voilà.

ISABELLE
Et tout le monde l’aimait ?

LOUIS
Eh oui. Quand il y avait du vent, il agitait les épis dans les cheveux de Jean-Loup, quand il y avait du soleil, il éclaircissait les yeux de Jean-Loup, quand il y avait un chat, il venait s’asseoir sur les genoux de Jean-Loup. Il y a des gens comme ça, vous savez.

ISABELLE
Et il est mort ?

LOUIS
Sans doute. Nous le sommes bien, tous, un peu. Et il faisait toujours tout à fond , lui.
Commenter  J’apprécie          10
ISABELLE, paisible
Je ne sais pas, je vous trouve tous un peu dingues.

LOUIS
Même Henri ?

ISABELLE
Oh, Henri, c’est le plus normal. Mais vous savez ça ne durera pas, lui et moi. Il a quarante-quatre ans, quand même !

LOUIS
Evidemment ! Alors, vous ne l’aimez pas ?

ISABELLE
Puisque, de toute façon, c’est fichu, j’aime mieux pas trop m’y attacher.

LOUIS
Et, après lui, il y a Jean-Pierre, n’est-ce pas, qui aura réussi… Vous n’êtes pas comme les étudiants, vous, quand vous cassez quelque chose, vous savez quoi mettre à la place. C’est bien, ça.

ISABELLE
On n’ a qu’une vie.

LOUIS
C’est vrai. Mais le charme de votre âge, généralement, c’est de penser qu’on en a plusieurs.

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Françoise Sagan (113) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Sagan
Extrait du livre audio « Un peu de soleil dans l'eau froide » de Françoise Sagan lu par Lola Naymark. Parution numérique le 24 janvier 2024.
https://www.audiolib.fr/livre/un-peu-de-soleil-dans-leau-froide-9791035413392/
autres livres classés : nostalgieVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (72) Voir plus



Quiz Voir plus

Françoise Sagan

De combien de livres Sagan est-elle l'auteur ?

Une dizaine
Une trentaine
Une quarantaine
Une cinquantaine

10 questions
128 lecteurs ont répondu
Thème : Françoise SaganCréer un quiz sur ce livre

{* *}