AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Nathalie Serval (Traducteur)Mark Zug (Illustrateur)
EAN : 9782226157720
473 pages
Éditeur : Albin Michel (02/03/2005)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 492 notes)
Résumé :
Le magicien Silas Heap trouve un nouveau-né dans la neige : une petite fille aux yeux violets, emmaillotée dans une couverture. L'enfant, baptisée Jenna, va grandir auprès de ses six frères, dans sa nouvelle famille. Mais un mystère entoure ses origines... Jenna a-t-elle réellement été abandonnée ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
ninon16
  12 octobre 2012
Jenna est la fille de la défunte reine, ses parents adoptifs s'en rendent tout de suite compte. Tout va bien, tout le monde ou presque la croyant morte. Jusqu'au dixième printemps de la fille. DomDaniel, ex-magicien extraordinaire, chassé il y a de cela beaucoup d'années, vient de retrouver sa trace par l'intermédiaire des custodes. Celle-ci est obligée de fuir accompagnée de sa famille adoptive, d'une sentinelle, de la magicienne extraordinaire et d'un fantôme. Il faudra qu'elle se débarrasse des méchants, grâce à des actes non prévus mais bienvenus.
La taille du roman me promettait beaucoup d'aventures, tout en espérant qu'elles ne seraient pas ennuyantes. Je ne fus pas déçue ! Enfin si, un peu à la fin car ça s'éternisait et j'avais vraiment envie de savoir la façon dont ça allait finir mais dans l'ensemble l'action s'enchaîne tout naturellement. le roman possède beaucoup d'humour et il est plutôt rare que je me marre autant avec un roman. J'ai donc vraiment apprécié les personnages tout comme les surprises insolites et cela m'a fait penser à Tara Duncan bien que la dose de blagues ne soit pas la même. N'étant que le premier tome de la série, j'espère que le style de l'auteur évoluera pour nous donner un récit encore plus agréable car je compte bien tenir jusqu'à la fin de la série. L'auteur a bien préparé son récit et je n'y ait pas vraiment décelé d'erreurs, les surprises et choses un peu étranges ne sont jamais là pour rien, on retrouve les éléments au fil du récit, contrairement à ce que je pensais certaines fois. Mais ça ne m'a pas du tout dérangé.
En ce qui concerne les personnages, on ne retrouve pas d'amour comme c'est généralement le cas, particulièrement entre Jenna et quelqu'un d'autre. Ce qui m'a particulièrement étonnée mais c'est aussi bien comme ça, j'aimerais bien savoir si dans le tome suivant cette situation changera. Dès le début je me suis prise d'amitié pour Nicko mais aussi pour 412, la sentinelle sauvée puis entraînée dans les mésaventures malgré lui. Je me doutais depuis le milieu de sa véritable identité et je pense que je ne suis pas la seule. Seulement elle n'a été dit qu'à la fin, ce que j'ai trouvé frustrant. Peut-être l'auteur voulait-elle étonner ses lecteurs, ce qui n'a pas du tout était le cas. Je n'imaginais pas Marcia comme ça mais j'ai adoré, surtout ses conflits avec Silas, avec le chien ou encore avec tante Zelda. Je trouve l'idée des chaussures en peau de python excellente ! Mais par contre je ne peux pas m'empêcher parfois de trouver certains personnages complètement débiles et énervants, comme Simon Heap ou encore Marcia quand elle tombe dans le piège. Je pense quand même que c'était le but de l'auteur, j'avais un peu l'impression d'être manipulée ! le destin des personnages au second plan à la fin est plutôt marrant et rarement mis par l'auteur, d'autant que les histoires sont plutôt surprenantes.
Beaucoup d'idées sont bonnes et la première à m'avoir fait adhérer à l'histoire, c'est quand Nicko, Silas, le chien, 412, Marcia et Jenna tombent dans le conduit d'évacuation des ordures. J'arrivais très bien à m'imaginer le chien surfant sur les déchets comme sur une vague, dépassant tous les autres. J'ai trouvé aussi excellente celle du dragon-bateau.
Je définis ce roman comme possédant humour, amitié, suspense, magie, fantasy, aventure, policier et bien d'autres styles qui le caractérise, tout ça sans empiéter les uns sur les autres. Rien n'est mit au hasard, c'est pour ça que j'ai beaucoup aimé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
fauteuil
  16 juillet 2015
Je crois que je vais m'arrêter là. Pour l'instant, rien d'autre que de l'ennui (j'ai quand même lu 218 pages, hein !). Rien, absolument rien, n'est intéressant, original, novateur dans ce roman. L'écriture est fluide, mais le style banal. Les personnages ressemblent à des coquilles vides : ils sont creux, pas assez approfondis, sans aucune originalité. L'histoire est banale, certainement pas palpitante, les rebondissements quasi inexistants, les moments censés êtres drôles m'ont juste fait grimacer, les scènes irréalistes, les réactions des personnages tout à fait idiotes, pas recherchées. Les termes définis pour des sorts sont très similaires à Harry Potter. Je me suis arrêtée au moment (ATTENTION PETIT SPOILER) où 412 trouve l'anneau (FIN DU SPOILER). C'est d'ailleurs le seul rebondissement un minimum intéressant (bien que me rappelant fortement le Seigneur des Anneaux). Malgré ça, je n'ai pas eu envie de continuer, pas la peine de perdre mon temps avec ce bouquin s'il ne me plaît pas, vu la tonne de livre que j'ai dans ma PAL et les livres que je DOIT lire sans quoi j'ai raté ma vie. BREF revenons à nos moutons et je vais vous faire l'honneur de vous citer ici un extrait qui m'afait arracher les cheveux (si vous ne voulez pas savoir ce qui va se passer à la page 80 du livre allez à la fin du paragraphe) :
"Cependant, Alther semblait très agité.
- Cette Linda... Elle les a prévenus de votre départ. Ils sont en chemin. Ils on lancé leur Exécutrice après vous.
- Oh ! Non, s'exclama Marcia. Je vais prononcer un sort de verrouillage pour les portes de la tour.
- Trop tard. Elle est déjà entrée.
- Comment ?
- Quelqu'un a laissé la porte ouverte.
- Silas, espèce d'idiot !
- C'est bon, nous partons, dit Silas en faisant mine de sortir. Et j'emmène Jenna. Il est évident qu'elle n'est pas en sécurité auprès de toi, Marcia.
- Quoi ? glapit Marcia, indignée. Elle n'est en sécurité nulle part, bougre d'imbécile !
- Je t'interdis de me traiter d'imbécile ! Je suis aussi intelligent que toi, bien que je ne soit qu'un magicien ordi...
- ASSEZ ! cria Alther. Ce n'est pas le moment de vous disputer. Pour l'amour du ciel, elle est en train de monter..."
Hum hum. (Consternation, énervement, exaspération, tout ce que vous voulez mais surtout pas une réaction positive de ma part.)

Commençons par le commencement :
Analyse de la situation : une fille se ramène pour exécuter Jenna, la fille de Silas, sauf que ce dernier a oublié de fermer la porte derrière lui, donc l'Executrice est entrée. Marcia le traite d'imbécile. Silas, au lieu de s'inquiéter, de protéger sa fille
ou même de culpabiliser, s'enorgueillit et insulte Marcia en retour. Ils se mettent à se disputer tandis que la méchante monte peu à peu les marches de l'escalier qui mène à l'endroit où ils se trouvent.
NON MAIS C'EST QUOI CES GAMINS ??!!!
C'est tout ce que j'ai à dire. (Je précise que tout le long du récit Silas et Marcia ne cessent de se disputer, accentuant mon agacement.)
Voilà pour la période Marcia et Silas.
Conclusion : je comprendrais certains s'ils me disent que ce livre est sympa. Pour moi, ça n'a pas été une réussite. Ce livre est, à mon avis, tout simplement très mauvais. Banal et simpliste.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JessicAlister
  10 janvier 2017
Magyk, c'est l'histoire d'une famille un peu compliquée : Enfant perdu puis retrouvé, adoption d'une petite princesse, magiciens... Autant de personnages qui vont donner un sens à l'intrigue et faire plonger le lecteur dans un univers magique et dangereux. Nous suivrons plus particulièrement Jenna et Septimus à partir du tome deux.
Il y a tous les ingrédients pour me plaire sont ici : une fratrie, de la sorcellerie, de l'aventure et même un dragon !
Je dois avouer que je suis toujours surprise des mauvais retours sur cette saga. J'ai adoré la lire. J'ai trouvé le scénario prenant, des personnages bien dessinés et un univers très riche. J'ai beaucoup ri en la lisant, et jamais au cours des six tomes actuellement traduits je ne me suis ennuyée. Angie Sage glisse à chaque fin de tome des choses amusantes telles que "Que sont-ils devenus", en parlant des personnages secondaires et racontant leur histoire après l'aventure.
L'édition est en plus très jolie ! Albin Michel a fait du beau travail... Mais ils n'ont pas publié le dernier tome, et ça, c'est très triste pour moi. Tous les jours, je contemple ma bibliothèque, avec ce trou béant dedans : UNE SÉRIE INACHEVÉE. C'est un drame dans mon coeur de lectrice, et je ne rigole pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Hyelana
  17 février 2017
Je ne me rappelle plus vraiment de l'histoire de ce roman lu il y a maintenant des années, cependant je me rappelle de mes impressions.
C'est un roman plutôt destiné aux 9-12 ans. Il est très fluide, se lit facilement et présente des personnages attachants et rigolos. Il y a une vraie histoire et le monde magique nous permet une évasion totale.
Ce n'est pas forcément de la grande littérature, mais c'est distrayant et je pense que les petites mains aimeront se plonger dans ce roman.
Commenter  J’apprécie          120
Gonavon
  29 septembre 2019
Ceci est un de mes trésors de l'adolescence, une de mes premières lectures de Fantasy et une excellente façon pour n'importe quel jeune de saucer ses pieds dans le genre (certainement plus adroit que l'infect Eragon). Dans ce sens, c'est comparable à Harry Potter, mais je dirais que Magyk et ses suites attirent bien moins de lecteurs adultes et pour une bonne raison : c'est très enfantin. L'univers est ridiculement simple et restreint, les noms sont banals (Le Château, la Forêt), les personnages sont surtout des enfants et le ton de la prose et du livre en soi est très léger, comique et simple, parfois même trop.
Mais j'en retiens d'excellents souvenirs. Je me souviens d'une intrigue plutôt bien ficelée, de personnages très attachants (Marcia Overstrand en particulier, ma foi, quel personnage), et d'une ambiance détendue et magique à souhait. Le récit a la qualité d'un conte classique, avec des personnages sinistres et comiques, caricaturaux mais riches en couleur et plutôt bien étoffés. Les interactions entre les personnages sont la force du roman et d'Angie Sage, parce que l'histoire en soi est souvent lente et ennuyante, et les suites laissent à désirer.
En terminant de lire Magyk, j'avais été surpris de voir, dans la bibliothèque de mon école, les nombreux tomes suivants. Il n'y a littéralement qu'un seul élément narratif qui n'est pas conclu et bouclé dans Magyk, et ça concerne un personnage dont je me contrefous et dont la fin aurait pu être rapidement mise en place avec une simple phrase, disant « Et il retourna auprès de sa bien-aimée et s'enfuit avec elle. » Donc si vous êtes satisfaits avec ce livre, je ne recommande pas les suites, à moins que vous ayez particulièrement envie d'en voir plus de cet univers plat et peu novateur (mais au mérite de Sage, elle épuise toutes les possibilités hors de cet univers).
Mais comme je disais, ce livre a une vraie qualité magique, il est parfait pour de jeunes lecteurs. Tout dans ce livre est fait pour titiller les jeunes et les faire sentir spéciaux, heureux et choyés; ça demeure à ce jour une de mes plus plaisantes lectures simplement pour ce fait. On dirait quasiment qu'Angie Sage et ses éditeurs ont machiné une technique scientifique pour s'accrocher aux émotions de leur lectorat ciblé et en découler de la joie pure. Une vraie lecture colorée, mignonne, adorable, inoffensive, avec quelques éléments plus osés et sinistres qui donnent une bonne saveur à l'ensemble, avec la touche personnelle et le style d'Angie Sage pour boucler le tout dans un beau papier cadeau arc-en-ciel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
chloe13chloe13   11 décembre 2010
-Regardez ce que nous avons trouvé, dit Jenna en montrant ce qui avait tout l'air d'un rat crevé.
412 se renfrogna. Il détestait les rats. [...]
-Laisse-le dehors, ordonna tante Zelda. Cela porte malheur de passer le seuil d'une maison avec un animal mort, à moins d'avoir l'intention de le manger. Et tu ne me feras pas avaler ça.
Commenter  J’apprécie          160
LaBouffeuseDeLivresLaBouffeuseDeLivres   18 avril 2010
-Voici l'histoire de ta vie. Tu es né dans une masure du port.
-Tu était un enfant horrible(...)
-Personne ne t'aimait(...)
-A part ton chien(...)
-Mais il est mort.
Commenter  J’apprécie          152
Pixie-FlorePixie-Flore   13 août 2012
Si on l'avait interrogé à ce sujet, il aurait répondu que les magiciens, et particulièrement les membres de la famille Heap, étaient une source de tracas sans fin. Mais nul ne lui demanda jamais son avis.
Commenter  J’apprécie          80
chloe13chloe13   11 décembre 2010
-Vous voulez que je prenne la barre ? Proposa Nicko.
-La quoi ? Oh ! cette espère ce poignée ? A ta guise, Nicko. Je ne tiens pas à me fatiguer.
Commenter  J’apprécie          80
blondesNlitterairesblondesNlitteraires   28 février 2017
Il existait des façons plus agréables de passer le temps - griffer un tableau noir avec les ongles, par exemple, ou gober un plein seau de frai de grenouille. Nul n'aurait touché un magog, sauf par accident.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Araminta spookie : Ma maison hantée

Qui habite dans cette maison hantée?

araminta spookie
le chat
lepee
le draps

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Araminta Spookie, Tome 1 : Ma maison hantée de Angie SageCréer un quiz sur ce livre

.. ..