AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782915379778
287 pages
Éditeur : Marines (18/06/2008)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Alors que la Première Guerre mondiale connaissait ses derniers soubresauts, la révolution soviétique était en marche. La Marine du Tsar avait de tous les temps été un des fers de lance du régime, et bien souvent le déclencheur des révoltes et émeutes. Dans ce monde en déliquescence, une véritable marine blanche, forte de plusieurs milliers d'hommes et dotées d'une flotte conséquente, survécut plusieurs années. Elle finit sa vie à Bizerte, alors port français. Les na... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
POY1
  31 mai 2019
Cet ouvrage, à très forte connotation maritime comme le laisse supposer son titre, rapporte des événements historiques que peu d'entre nous connaissent, le soutien politique et militaire français aux Russes blancs de 1919 à 1925.
Depuis 1917, La Russie tsariste, alliée des franco-anglais, s'est effondrée. Gouvernée par le parti bolchévik, elle connait une guerre civile. Aux Rouges s'opposent les Blancs, ceux qui défendent un retour à l'ancienne société impériale ou qui sont favorables à un gouvernement plus démocratique. Ces deux clans s'affrontent dans l'Est sibérien et surtout en Crimée. Commandés par le général Wrangel, les Blancs tiennent cette région stratégique qui donnent un accès permanent à la Mer noire et à la haute mer, avec les ports d'Odessa et de Sébastopol.
Par crainte du péril rouge, pour les Français, ou pour conserver la main sur les puits pétroliers du Caucase, pour les Anglais, les Blancs vont être soutenus par les franco-britanniques. Mais face aux nombreux soldats de l'Armée rouge, les Blancs ne peuvent résister. le gouvernement français décide alors de les évacuer pour échapper à la mort qui les attend. La Marine nationale va organiser, avec une grande maîtrise, cette évacuation de ressortissants étrangers. S'appuyant sur une flotte disparate de 140 bâtiments, près de 150 000 personnes vont être évacuées sur Constantinople, en treize jours ! C'est en Turquie, que les réfugiés choisiront leur avenir, à l'étranger ou bien même un retour dans la Mère patrie. La Flotte russe poursuivra, quant à elle, son périple avec ses équipages et leurs familles vers la Tunisie, alors sous protectorat français.
C'est à Bizerte que cette Flotte sera dissoute avec, pour chaque navire, un avenir différent, destruction ou bien transfert dans des marines de guerre ou de commerce étrangères. Son devenir sera finalement à l'image de celui des personnes qu'elle aura transportées. Fuyant son pays, elle perdra de sa superbe pour très souvent être sous-employées.
Le travail de Marc Saibène est remarquable. Il a su présenter très simplement, avec exactitude et précision ces événements, conséquences de la Première guerre mondiale. Ce livre qui ne peut se trouver qu'en occasion est à lire par ceux qui veulent s'intéresser aux faits qui sortent des sujets classiques de l'Histoire maritime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
POY1POY1   29 mai 2019
Le recensement des rescapés est achevé le 27 novembre [1920]. Le chiffre des évacués se monte alors à 146 200, dont 29 000 civils et 117 200 militaires (répartis en 50 000 combattants régulièrement encadrés, 6 600 blessés, plus les services de l'arrière et les familles).
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : soviétiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2055 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre