AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782290137147
67 pages
Editions 84 (31/05/2017)
3.94/5   31 notes
Résumé :
Enfants d'immigrés, Reda, Ismaël et Ben ont du mal à trouver leur place dans une société qui ne cesse de les stigmatiser. L'islam semble leur offrir le sentiment d'appartenir à une communauté : ils rejoignent le djihad en Syrie. Mais, sur place, la violence et l'injustice d'un combat qui broie les individus leur crèvent les yeux et remettent en cause nombre de leurs certitudes...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
leboncoinlecture
  01 novembre 2021
Une pièce de théâtre courte mais efficace, qui mêle le comique au tragique, pour nous faire réfléchir et nous sensibiliser aux racines et aux paradoxes de la radicalisation islamiste.
Les personnages sont bien caractérisés et différenciés, leur relation évolue de manière intéressante à travers les étapes et épreuves, ils s'avèrent attachants.
La mise en voix et en scène doit indéniablement créer un impact plus fort que celui que j'ai ressenti au cours de la lecture, qui m'a semblé un peu fade, même si les idées sont clairement exprimées et la vision de l'auteur tout à fait juste. Je regrette qu'elle soit montrée de manière un peu rapide et simpliste par moment cependant je pense que le format est parfait pour des adolescents et que la pièce permet d'amorcer un débat avec eux et entre eux.
Dans l'édition Librio : prologue et épilogue intéressants de l'auteur expliquant son projet ; complément pédagogique avec questions de compréhension et quelques exercices d'écriture ou de théâtralisation, et surtout deux extraits d'oeuvres De Voltaire qui me semblent très intéressants pour faire écho au texte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
CharlyyPhoenix
  31 octobre 2021
Bonjour et Bonsoir chers amis Terriens 🌍🌎,
Aujourd'hui on va (enfin) parler littérature.
Cela fait au moins un mois que je n'ai rien posté de littéraire sur mes différents internets.
Entre temps, je me suis constitué une nouvelle plate-forme avec une fréquentation franco/anglo/japonaise.
Le livre que j'ai choisi pour « reprendre » s'appelle « Djihad – La Pièce » et est écrit par Ismaël Saidi aux éditions PixL. Paris, 2016. 210 pages. Préface de Rachid Benzine/Dossier pédagogique inclus, fort-à-propos, car ce livre est idéal pour un élève de 3ème (en France... Je ne connais pas le « classement » en Belgique;P)...
L'histoire : Ismaël, Ben et Reda n'arrivent pas à « s'intégrer » dans la société Belge, tous sont arabes et musulmans. Des salopards de terroristes leur ont vendu du rêve et des valeurs qui n'existent pas.
Alors que Reda est amoureux d'une « non-musulmane », Ismaël aime dessiner des mangas mais c'est « haram »... Ben quant à lui représente le maillon extrémiste du trio.
De la Belgique à la Syrie, ces jeunes « innocents » vont se désenchanter bien vite... « J'ai l'impression que l'ennemi c'est tout le monde sauf nous » réalise Reda.
Le chrétien pourrait potentiellement devenir « le Hitler » et le musulman, de devenir le « juif ». Il est important de lire cette pièce qui lutte contre la stigmatisation. En dressant le portrait de jeunes belges innocents et ordinaires, qui font de grosses bêtises car ils ont étés tourmentés par un mal bien plus grand qu'eux...
Merci à Joëlle, Kathy et Manon « les drôles de dames de charlyy » qui, aidés de plein d'autres, m'ont fait conserver un pied dans la littérature.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Laureneb
  04 février 2019
Dans une société - le dramaturge est belge, mais la situation en France, ou n'importe où en Europe, où les jeunes n'ont pas leur place, quelles sont leurs solutions ? Parce qu'ils n'ont pas le bon nom de famille, la bonne couleur de mot ou la bonne religion, certains jeunes sont mal orientés par l'école, ne trouvent pas de travail ou n'arrivent pas à mener une relation amoureuse. Certains se réfugient dans les jeux vidéos - Call of duty, dans l'alcool, ou dans une vision intégriste.
L'auteur réussit sa pièce : certes, elle est pédagogique - ce qui explique qu'elle soit beaucoup jouée devant des élèves, mais elle est aussi rythmée, elle fait rire et émeut, elle présente des jeunes garçons qui ressemblent à tous les autres, embrigadés parce qu'ils n'avaient pas leur place, mais eux aussi sont des victimes d'une autre façon.
Commenter  J’apprécie          60
babar65432
  15 juin 2021
Vraiment, je ne comprends pas pourquoi cette pièce a eu tant de succès. le texte est d'une inanité confondante, digne d'un ado. Quant à l'humour il est d'un potache confondant. Bien sûr, il a été utilisé comme arme contre la radicalisation auprès des jeunes. L'occasion de dire que le Coran interdit la violence et que le dijah n'est pas assassiner ceux qui pratiquent une autre religion. Juste pour ce point "Djihad" a peut-être été utile à un moment donné dans les écoles. Mais c'est d'une pauvreté littéraire !
Commenter  J’apprécie          20
Noctenbule
  25 octobre 2021
Il y a des sujets tabous qui restent peu abordés dans la littérature grand public ou le théâtre. C'est la cas de l'extrémisme religieux surtout celui qui concerne les adolescents qui veulent partir faire le djihad à l'étranger. Mais ce thème n'effraie en rien Ismaël Saidi. Lui-même dans sa jeunesse il a été confronté à des représentants religieux intégristes qui lui ont temporairement retourné la tête. En lisant le Coran, il constate que toutes ces interdictions dont on lui parle, cette haine de l'autre, ne sont pas présentes. Tout le monde ne lit pas cet ouvrage et n'essaie pas de s'approprier le texte. Il s'inspire de ce moment dans sa vie pour l'insuffler dans son histoire de trois adolescents, coincés entre deux cultures, qui se font embrigader dans une lutte absurde. Et quand enfin, ils s'en rendent enfin compte, c'est trop tard. Les 4 uniques représentations ont été au final des milliers en Belgique et en France. D'ailleurs, le spectacle a été recommandé par le ministère de l'Éducation nationale pour prévenir la radicalisation en milieu scolaire. Après chaque représentation, l'auteur accompagné d'un islamologue, d'une psychologue, d'une journaliste... engage une discussion avec le public. Tout peut être abordé sans interdit, la parole est reine. Rien de tel pour remettre en cause certains aprioris. Une lecture intéressante qui donne envie de voir le scénario prendre vie.
Lien : https://22h05ruedesdames.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
polymniapolymnia   05 octobre 2017
Ismaël - C'est de la mayonnaise ?!
Reda - Ouaip !
Ismaël - Je déteste la mayonnaise !
Reda - Désolé, je ne savais pas !
Ismaël - Pffff.
Reda - Mais au moins, elle est halal !
Ismaël - Comment ça elle est halal ? Comment ils l'ont rendu halal cette mayonnaise ? Ils ont égorgé la bouteille ?
Reda - J'en sais rien moi. Y'a écrit halal dessus donc je l'achète.
Ismaël - J'achète halal donc je suis.
Reda - Quoi ?
Ismaël - Rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
polymniapolymnia   05 octobre 2017
Ismaël - Je veux dire qu'on ne sera jamais considérés comme des autochtones. Jamais, même dans cinquante générations. J'ai toujours été un problème dans le regard des gens, des médias, des profs, de tout le monde. D'abord, on était une erreur statistique. On n'aurait jamais dû naître là. Nos parents auraient dû rentrer au bled après s'être brisé le dos dans les mines. Puis, on était "la problématique des enfants d'immigrés". Après ça, c'était "le problème de l'intégration". Puis quand ça, c'était réglé, y'a eu le problème des "musulmans de deuxième génération". On ne sera jamais comme les autres. En fait, on sera toujours un problème. C'est juste le nom du problème qui change avec le temps, c'est tout
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LaurenebLaureneb   04 février 2019
REDA.
On a été manipulés, mon frère, mais pas seulement par le système, les nôtres aussi, mon frère. Nous sommes victimes, mon frère, victimes d'un système qui nous dénigre, d'une société qui nous considère comme un problème alors que nous sommes la solution, d'une société qui n'investit pas dans les écoles où nous aurions appris notre Histoire, mon frère, l'Histoire de notre civilisation construite sur la connaissance, l'amour, la tolérance et le savoir, mon frère. Mais nous sommes aussi victime des nôtres qui nous utilisent comme des moutons, qui profitent de notre ignorance; Alors, mon frère, dépose les armes, mon frère, fais la paix avec ton âme et regarde autour de toi. Le monde est plein de gens prêts à t'aimer, donne-leur juste une chance, mon frère. Is sont comme nous, mon frère.
Tableau 8.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
polymniapolymnia   05 octobre 2017
Ismaël - Ben c'est clair, non ! Ils ne veulent pas de nous ! Partout, on nous le répète. Dès qu'un truc ne va pas dans ce pays, c'est pour notre gueule. Depuis que je suis né, on me demande de m'intégrer. Pourquoi nous, on doit s'intégrer ? Personne ne demande à un Philippe, Frédéric ou Jean-Jacques de s'intégrer. Pourtant, il est né comme nous, a été aux mêmes écoles et vit dans la même ville. Quoiqu'on fasse, notre gueule ne sera jamais acceptée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leboncoinlectureleboncoinlecture   01 novembre 2021
BEN. - Oui, mais dans le doute...
REDA. - ... Abstiens-toi !
BEN. - C'est pas un proverbe islamique, ça.
REDA. - Ta kalachnikov non plus !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Ismaël Saïdi (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ismaël Saïdi
Intégrale 6 à la maison - 3 mars 2021 Lambert Wilson, Jean-Luc Martinez, Candice Nedelec, Camille Thomas, Aïssa Maïga, Maurice Barthélemy, Fabrice Midal, Ismaël Saidi Artistes, humoristes, intellectuels, acteurs de l'actualité : chaque mercredi, nos invités se réunissent autour d'Anne-Elisabeth Lemoine et Patrick Cohen pour proposer aux téléspectateurs une émission à la fois sérieuse et légère autour de la culture et de l'actualité, dans une ambiance chaleureuse et moderne.
autres livres classés : radicalisationVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
1013 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre