AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845636180
Éditeur : Xo Editions (02/03/2017)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 8 notes)
Résumé :
« La France est encore le pays dans le monde où la sensualité est souveraine, la nation qui se consacre le plus et le mieux à la volupté d’aimer ! »

Les Français gardent intacte la nostalgie des amours célèbres qui ont marqué et influencé leur histoire. On ne compte pas les décisions politiques prises sous l’effet de l’amour, de la passion, du désir. Gonzague Saint Bris nous fait revivre ces aventures voluptueuses et brûlantes, indissociables de notre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
swann86
  09 juin 2017
Autodidacte, journaliste, critique littéraire, agitateur culturel, c'est sous l'étiquette « écrivain » que Gonzagues Saint Bris vient de faire paraître « Déshabillons l'Histoire de France » aux éditions XO.
Parti du constat de « Désertification » de l'histoire de France, il affiche la louable intention de faire redécouvrir celle-ci au plus grand nombre par le prisme de la narration d'anecdotes amoureuses des puissants de ce monde. Au cours d'un survol du temps qui va de la société gauloise aux tranchées de Verdun, l'écrivain tente de montrer que pouvoir et sexe interagissent pour ne faire qu'une seule entité.
Il y parvient parfois en convoquant par exemple Agnès Sorel, maîtresse de Charles VII. Elle intervient auprès du roi car elle sent qu'il est prêt à passer un accord avec les anglais, qui sont les occupants. Elle lui dit « avoir rêvé un jour de partir avec un homme courageux car opposé à l'ennemi. » « Mais ce n'est pas moi ? »demanda le roi. « Montrez-le ! » rétorque la dame de beauté. Charles VII va alors commencer à se battre et sera finalement surnommé « Charles le Victorieux ».
Gonzagues Saint Bris a livré un travail sérieux, documenté servi par un style recherché et par beaucoup d'humour.
Toutefois, il me semble que le sujet n'est pas si original que cela : je pense aux ouvrages « Histoires d'Amour de l'Histoire de France » de Guy BRETON ou aux ouvrages du médiéviste Jean VERDON (L'amour au Moyen Age : La chair, le sexe et le sentiment)
Par ailleurs, était-il bien nécessaire que Gonzagues Saint Bris raconte dans un bien long prologue ses séances de masturbation devant un tableau de Diane de Poitiers laissant apercevoir un sein ?...
En conclusion, « Déshabillons l'Histoire de France ne sera certainement pas étudié en classe mais il peut constituer une salutaire détente que l'on peut conseiller pour les vacances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Blackbird
  19 juin 2017
Je remercie Babelio et xo Editions de m'avoir permis de lire ce livre dans le cadre de la masse critique. C'est malheureusement une grande déception pour moi. C'était déjà très mal parti lorsque j'ai lu la préface . . . dans laquelle l'auteur nous informe qu'il s'est adonné aux plaisirs solitaires de la masturbation devant les portraits de femmes célèbres. A part instaurer une ambiance obscène cette information (qui est donnée à diverses reprises avec des expressions plus ou moins bien choisies) n'apporte absolument rien au livre. Ne croyez pas que je sois prude, j'ai lu énormément de romans érotiques mais ici l'auteur m'a vraiment mise mal à l'aise.
J'ai eu énormément de mal à terminer ce livre qui n'est en majeure partie qu'une liste de noms et de dates. Il est vrai que les anecdotes qui y sont relatés sont pourtant très intéressantes mais jamais dépeintes de manière à nous captiver. Les faits historiques se noient dans des flopées de noms, de généalogie et de dates. Ces successions rendent la lecture laborieuse et franchement ennuyeuse. Dommage le concept du livre était pourtant séduisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
wayana
  14 juin 2017
Amener Prosper au cirque, chatouiller le nénuphar, prendre à la hussarde, tirer sa crampe, forniquer, bourriquer, bref ! s'envoyer en l'air ! Voilà des siècles que le sexe tient une place prépondérante voire majeure dans les rapports humains allant jusqu'à influencer des décisions politiques majeures.
Gonzague Saint-Bris nous déborde d'anecdotes parfois cocasses, quelques fois tragiques mais le plus souvent délicieuses sur les pratiques sexuelles des Grands de notre Histoire de France. On y croise des monarques érotomanes, ou atteint de priapisme, ou homosexuels, ou même frigides ! Des auteurs obsédés, des soldats amoureux, des reines harcelantes. On côtoie des maîtresses par centaines dont la profusion a pu me lasser à certains moments. Tous ces noms qui s'accumulent dans une liste d'inconnues lascives qui n'apportent pas vraiment à l'ensemble m'a un peu assommée.
Mon intérêt s'est d'ailleurs plutôt porté sur l'évolution de ses pratiques sexuelles, du point de vue de l'époque, de la société, de la religion. Voir comment a évolué la place de la femme dans le couple et dans le lit, constater l'hypocrisie des religieux, les mensonges dans les milieux favorisés, la fausse pudibonderie.
Je regrette que l'auteur ne soit pas allé plus en province, qu'il ne se soit pas trop éloigné de la noblesse pour regarder dans les chaumières du peuple comment on vivait sa sexualité, était-ce si différent de la cour de Versailles ? Puis quand je survole avec lui deux mille ans de parties fines (ou moins fines d'ailleurs) et que je me rends compte que finalement, les Hommes ont toujours aimé la bagatelle, que la religion qui s'est efforcée de castrer les uns et d'humilier les autres, n'a pas réussi à anéantir ce besoin de chair, je me dis que quelle que soit la position sociale, le sexe est forcément au-dessus de toute chose !
Allez ! Voilà une lecture savoureuse qui désacralise certains grands noms des livres d'Histoire. Je n'ai pas boudé mon plaisir, et j'ai beaucoup appris.
Lien : http://www.aupouvoirdesmots...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
wayanawayana   14 juin 2017
Les villes d'un peu d'importance possédaient des "bordeaux", c'est à dire des maisons situées près des fleuves, dont le nom allait devenir "bordel", où les moeurs étaient plus que libres, d'autant que, selon l'esprit du temps, si on payait pour forniquer, il n'y avait pas de péché.
Commenter  J’apprécie          10
wayanawayana   14 juin 2017
En conséquence, l'Église, consciente de l'infidélité chronique de l'homme, de même que des besoins des jeunes gens non encore mariés, ne tarda pas à organiser, voire à institutionnaliser la prostitution, en ouvrant des bordels qu'elle contrôlait et dont, naturellement, elle touchait de copieux revenus, souvent plus élevés que celui de ses terres.
Commenter  J’apprécie          00
wayanawayana   14 juin 2017
Qui sait que Léonard de Vinci, parmi ses innombrables découvertes, fut le premier à démontrer le mécanisme vasculaire du pénis ?
Commenter  J’apprécie          10
wayanawayana   14 juin 2017
Au reste, la Révolution, parallèlement, légalisa la prostitution. Désormais, elle pouvait s'afficher sans risque (...). De même, elle dépénalisa la sodomie, jusque-là considérée comme un crime.
Commenter  J’apprécie          00
wayanawayana   14 juin 2017
Il y eut effectivement un couvent de nonnes à Lyon, l'abbaye Saint-Pierre-les-Nonnains, qui, sous Louis XII, s'organisa en bordel. Les religieuses y assuraient elles-mêmes les prestations.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Gonzague Saint Bris (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gonzague  Saint Bris
Gonzague Saint Bris et Patrick Favardin - Dandysme et décadence (1989)
autres livres classés : libertinageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
731 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre