AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2753301956
Éditeur : Editions SW Télémaque (01/01/2013)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Le Marquis de Sade est mort en décembre 1814. A l'occasion de ce bicentenaire, beaucoup de livres sont annoncés. Premier d'entre eux, celui de Gonzague Saint Bris.

"Marquis de Sade, l'ange de l'ombre", de Gonzague Saint Bris © éditions Télémaque

Cette biographie passionnée, sans rien cacher des aspects les plus scandaleux de l'œuvre du célèbre écrivain et philosophe, rend aussi hommage à la liberté incroyable d'un homme qui a passé pres... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
akhesa
  28 novembre 2014
Lire le marquis de Sade est parfois tres eprouvant,tout en etant tres interessant;lire une biographie sur ce cher marquis est une decouverte tres plaisante et qui permet de mieux cerner le personnage et essayer d'apprehender le caractere de cet homme terrible.
Le marquis de Sade est l'expression de tous les exces de la passion;le desir jusqu'au bout,l'accomplissement de tous les fantasmes,la volupte dans tous ses etats,la violation des interdits,le bonheur dans le crime.
En decrivant les debordements de l'amour,les abus du sexe,les resultats de l'inconduite et de l'intemperance,en allant du libertinage aux bacchanales et de la licence a l'orgie,le marquis n'hesite pas a radicaliser le discours du siecle.
Lucidite ou perversite,il clame que ce n'est pas sa faute si le mal est en nous des l'origine.Totalitaire Sade veut se rendre maitre par ses ecrits de l'eros et du thanatos.D'ailleurs il s'exprime sur ces sujets avec une telle violence qu'il espere avoir depasse tous ses predecesseurs et n'etre jamais surpasse par aucun successeur ou quelconque imitateur
Cet ouvrage nous en apprend beaucoup sur la philosophie qui se degage des oeuvres de Sade,c'est une autre facon de l'apprehender et j'ai adore
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
topobiblioteca
  26 juin 2016
Ayant rencontré Gonzague Saint-Bris au salon du livre de poche à Saint-Maure, en 2015, j'ai eu envie de lire sa biographie sur le plus célèbre des Marquis du 18eme : j'ai nommé Le Marquis de Sade. La famille de Gonzague Saint-Bris est proche de celle des Sade depuis trois générations, il est donc l'un des mieux placé pour nous parler de l'oeuvre et de la personnalité du Divin Marquis.
L'auteur donne beaucoup d'éléments sur la vie quotidienne du Marquis de Sade, éclairant ainsi le lecteur sur une des personnalités les plus fantasmée du 18eme. Comme l'explique Gonzague Saint-Bris, Sade passe un certain nombre d'années en prison, son seul luxe : son imagination. C'est enfermé qu'il écrira la plus grande partie de son oeuvre. La liberté de sa création n'a alors plus de limite.
Sade était également, outre un libertin, un homme particulièrement en avance sur son temps, tant sur le plan politique que psychologique. Son athéisme révolte, mais jamais il ne changera d'opinion, il applique l'adage de ne croire que ce qu'il voit à la lettre, en expliquant que jamais la religion ne lui fit signe, c'est donc pour lui, pure invention servant à comprimer la population. Il explore les bases de la psychiatrie, lors de ses dernières années, incarcéré à l'hospice de Charenton, il monte des pièces de théâtre avec les personnes aliénées, pour les canaliser. Ce que Freud théorisera plus tard !
Cette biographie est également particulièrement intéressante car l'auteur démontre avec style ce qu'a pu être la vie du Marquis, de son enfance à sa mort dans une quasi indifférence, en passant par ses années d'enfermement, son oeuvre littéraire et sa courte carrière politique. Il nous livre un homme qui ne fut pas compris par son temps, loin du portrait de scélérat libertin sans morale que l'on nous dépeint le plus souvent. Il ne nous épargne pourtant rien des actions sexuelles du Marquis, mais les présentent sans jugement, exposant que le goût de l'interdit lui plaisait bien plus que la jouissance elle même et qu'une fois encore la postérité lui a prêté bien plus qu'il n'a sûrement fait ! N'oublions pas que souvent la littérature est une plus grand folie que la vie elle même…
Gonzague Saint-Bris remet les choses dans leur contexte en tentant de démêler la réalité du fantasme. Son style est d'une richesse inouïe et nous emmène dans les couloirs froids et insalubres de la Bastille, au plus près du Marquis dans sa solitude et ses extravagances. Mais également au sein de la littérature que Sade influencera, comme l'on dit beaucoup, il y a un avant et un après Sade. C'est en effet toute la littérature qui en sera changée. Ce que réalise Sade dans son oeuvre littéraire est spectaculaire : dans le contexte de l'époque, il dut braver tous les interdits, mais au delà de l'aspect sexuel de ses romans, ces scènes sont bien plus la conséquence de l'esprit vicieux de ses personnages, sous couverts de bonne éducation et de religion, ainsi que de la société. Sade nous donne à découvrir les plus sombres parties de l'humain, en émaillant ses textes de parties psychologiques et philosophiques.
En conclusion, une biographie intéressante et particulièrement bien écrite, qui brosse un portrait sincère et vrai du Marquis de Sade.
Lien : https://topobiblioteca.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KRISS45
  21 septembre 2014
Lire SUR Sade avant d'avoir lu DU Sade, pourquoi pas ? C'est "la forêt des livres" orchestrée par Gonzague Saint Bris qui est à l'origine de cette proposition de lecture. Probablement, la signature de GSB m'a rassurée pour aborder cette biographie d'un personnage sulfureux sur qui je détenais juste quelques idées reçues.
Grand libertin certes, Sade est un homme paradoxal, rebelle, provocateur, blasphémateur, sûr de son bon droit et de sa supériorité. Par sa naissance et son statut social d'aristocrate, il est convaincu d'être au-dessus des lois, des conventions, de la morale ordinaire et donc sûr aussi de son impunité. Cela vous rappelle-t-il quelqu'un ?
Si le récit aborde les outrances, perversions et obsessions du Marquis, c'est surtout pour s'interroger sur les fondements d'une personnalité si excessive.
Sa folie l'a conduit à maintes reprises à de longs séjours en prison, où son imagination délirante et ses frustrations ont pris le pas sur le concret devenu hors de portée et se sont exprimés dans les écrits qui ont fait sa "triste" réputation.
Le livre refermé, je ne suis pas certaine de vouloir explorer plus avant les fantasmes de ce diable d'homme, produit d'une société en pleine Révolution, au Siècle des Lumières, époque aux moeurs particulièrement licencieuses
Pour moi, trop de violence, de mauvaise foi, de versatilité dans ses comportements pour lui accorder mon estime. Les spécialistes de son oeuvre lui reconnaissent une grande intelligence et surtout un formidable esprit de liberté et de résistance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Valentia
  06 juin 2016
Un écrivain qui a plutôt l'habitude d'évoquer les classiques français (Balzac, Musset, Dumas) ou les intrigues de cour qui se lance dans une biographie du Divin Marquis ? Après tout, pourquoi pas. D'autant plus qu'il a eu accès à des documents inédits grâce au concours de ses descendants, atout essentiel pour s'illustrer dans la jungle des biographies déjà existantes… L'homme ne peut pas laisser indifférent : il fascine ou il choque mais il est, dans tous les cas, d'une effrayante modernité.
L'écriture est en tout cas très agréable, et les chapitres sont séparés par des petits interludes concernant un aspect précis de la vie du Marquis : son rapport au théâtre, l'amour de sa femme, son évolution dans la postérité, ou encore le destin romanesque d'un manuscrit perdu. Cela donne parfois lieu à des redondances avec le contenu des chapitres eux-mêmes, mais ce n'est pas si gênant. En tout cas, l'ouvrage permet d'apprendre à connaître le marquis de Sade aussi bien dans ce qu'on sait de sa vie que dans son rapport à ses oeuvres. Et même si, comme toujours, l'Histoire nous laisse quelques vides à combler, la biographie semble bien complète, et permet une première approche. Pour ceux qui voudraient en savoir plus, une bibliographie en fin d'ouvrage fournit une liste d'un bon nombre d'écrits ayant trait au sulfureux Marquis. Et pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, je ne peux conseiller qu'une chose : lisez Sade d'abord !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Spania
  30 mars 2015
Cette biographie est intéressante : rien est caché des aspects les plus
scandaleux de l' écrivain le plus pervers du XVIII ème siècle : cet aristocrate révolutionnaire sexuel et enragé dont le libertinage n'a aucune limite : SADE !
Il est aussi philosophe puisqu'il rend hommage à la liberté : incroyable d'un homme qui a passé presque toute sa vie en prison et a laissé une trace indélébile dans l'histoire de la pensée repris par Freud.
Sous la plume de Gonzague Saint Bris qui décrit les aspects les plus choquants et dérangeants.
Cette biographie permet de découvrir aussi quelques anecdotes déconcertantes de l'époque ainsi que les relations avec certains marquants l'histoire de France : Mirabeau, Choderlos de Laclos et d'autres...à vous de les découvrir.
Ames sensibles et prudes s'abstenir ! (Rire)
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
akhesaakhesa   29 novembre 2014
Rien n'est affreux en libertinage puisque c'est la nature qui l'inspire.Il en, parle a sa femme:"il faut plaindre ceux qui ont des gouts singuliers,mais ne jamais les condamner.Les moeurs ne depên,dent pas de nous.Nous ne sommes pas plus responsables de naitre avec des gouts bizarres que de venir au monde bancals ou bien faits"'
Commenter  J’apprécie          90
akhesaakhesa   30 novembre 2014
Parce qu'il est homme,il peut tout se permettre et elle rien,non seulement parce qu'elle est femme,mais sa femme,c'est-a-dire son souffre douleur prefere,la douceur de son caractere faisant d'elle une victime designee
Commenter  J’apprécie          70
akhesaakhesa   27 novembre 2014
J'ai toutefois ete choque par certains ecrits du marquis,celui qui ne peut ejaculer qu'en blasphemant,celui pour qui la place de l'hostie est entre les levres,au-bas ventre des femmes,celui dont les rales de jouissance s'expriment au plus haut point quand il dechire la peau des femmes
Commenter  J’apprécie          50
akhesaakhesa   28 novembre 2014
Ce sentiment d'impunite,son fils l'eprouvera,sa vie durant,ne comprenant jamais que la transgression puisse ou doive etre punie,des lors qu'elle resulte de sa volonte
Commenter  J’apprécie          80
akhesaakhesa   25 novembre 2014
Pourquoi me pencher sur ce seigneur du mal qui vous attire dans ses trefonds,celui qui ne devie pas d'une ligne de sa religion personnelle,la volupte mortifere?
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Gonzague Saint Bris (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gonzague  Saint Bris
Gonzague Saint Bris et Patrick Favardin - Dandysme et décadence (1989)
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre