AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782379100321
396 pages
Livr's Editions (01/03/2020)
4.36/5   7 notes
Résumé :


Dans une France remodelée par les ambitions démesurées du président Rollin, science et politique se sont alliées, semant dans leur sillage meurtres et souffrances.

Lorsque Léna part couvrir un événement dans un orphelinat pour son journal, elle est loin de se douter que sa rencontre avec la petite Cerysette va bouleverser sa vie.

Après la disparition de l’enfant, elle tente de la retrouver, aidée par un flic aux méthodes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Heavenly_
  08 avril 2021
Cela faisait un moment que je voulais lire Céline Saint-Charle, dont j'apprécie non seulement les interventions pleines d'intelligence et d'humour sur les réseaux sociaux, mais aussi les retours de lecture, précis, bien écrits et qui témoignent en outre d'un vrai positionnement et d'une vraie ouverture d'esprit.
La Divine Proportion, autant pour son titre - intriguant et poétique - que pour son genre - s'agit d'une dystopie politique - était alors tout désigné pour une lecture en bonne et due forme...
Je n'ai pas été déçue par le voyage, bien au contraire.
La plupart des dystopies sont construites sur une ambiance lourde, pesante, anxiogène, qui s'impose dès le départ et subsiste jusqu'à la dernière page. Ce n'est pas le cas ici, l'auteure ayant préféré débuter avec une certaine légèreté qui nous ferait presque nous demander si l'on ne s'est pas fourvoyé sur le genre attendu, pour aller vers un crescendo de noirceur intelligemment pensé, sans surenchère ou effet Blockbuster à l'américaine. Cela rend le tout d'autant plus crédible, et donc glaçant...
Le roman, dans sa première partie notamment, fait la part belle à l'ironie et aux références humoristiques (mention spéciale à l'introduction du chien de Léna), comme si l'humour et l'auto-dérision s'imposaient en toile de fond pour les personnages afin de ne pas couler… Une manière intelligente de nous faire comprendre dans quel état de décrépitude la société a bien pu sombrer.
On saisit d'emblée les enjeux du récit, sans pour autant réussir à mettre le doigt suffisamment fort dessus pour anticiper la suite, grâce à une construction maligne et encore une fois bien pensée.
Les personnages, tout comme le cadre, sonnent vrai, et les joutes verbales du duo mixte flic borderline-journaliste au caractère bien trempé sont savoureuses.
Tout ça ne serait évidemment rien, ou en tout cas ne sortirait pas du lot, sans le style juste, précis et maîtrisé de l'auteure, qui porte à lui seul l'esprit du roman.
Un vrai travail d'orfèvre.
Et enfin, j'en profiterai pour faire une petite tape sur l'épaule de la maison d'édition Livr'S, qui prouve qu'il n'est pas nécessairement besoin d'être une grande ME pour offrir à ses auteurs un service de correction optimal : ici, le job est fait et bien fait, à la hauteur de ce que le lectorat est en droit d'attendre de chaque publication sur laquelle il a misé. C'est là un bel exemple à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
alagnabarbara
  18 février 2021
Hello les lecteurs compulsifs !
Voici mon retour de " LA DIVINE PROPORTION " de Céline Saint-Charle
J'ai vraiment adoré ce thriller bien construit, dynamique et surprenant d'originalité. L'écriture est rythmée et maîtrisée. L'histoire, menée tambour battant, est vraiment prenante et addictive. Sans temps mort, les chapitres s'enchaînent et les pages défilent à un rythme effréné.
Dès le premier chapitre, Une ambiance anxiogène plane insidieusement, creusant une profonde intrigue, glaciale, perturbante....
Le fond de l'histoire peut donner à réfléchir. Il nous renvoie sur un cas de conscience nous basculant dans l'horreur de ses dérives.
Heureusement de nombreuses notes d'humour et quelques scènes cocasses parsèment le fil de l'histoire, donnant une touche salvatrice et de légèreté à ce thriller à l'atmosphère sombre et inquiétante.
Les personnages principaux sont intéressants par leur personnalité recherchée et fouillée.
La journaliste Helena Desormeaux est attachante. Sous cette Personnalité contrastée et atypique se cache un grand coeur, une âme "à peine" torturée.
Sous ses airs bourrus, le commandant Lucas Donadio, aux méthodes quelques peu discutables, cache une redoutable efficacité.
Lu sur les conseils d'une amie, j'ai fait une très belle découverte littéraire, je ne peux que vous conseiller de découvrir ce thriller addictif.
Bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yoda_Bor
  13 février 2021
Voilà un livre un peu surprise, que j'ai commencé en étant très intriguée et qui a fini par réussir à me séduire. 
Il faut dire qu'on n'est pas submergés par la science-fiction française et encore moins par celle prenant place directement en France, dans un futur pas vraiment lointain mais où pas mal de choses ont changé. 
Les Etats-Unis ont basculé dans la pauvreté, la place des femmes y est devenu invivable et la France a complètement changé, sous l'impulsion de son nouveau président, un homme assez étrange fasciné par le nombre d'or, au point d'avoir reconstruit les villes sur ce modèle, et par le Talion, qui a révolutionné la façon de rendre la justice. 
C'est dans ce décor là que Léna, qui menait jusque là une vie assez tranquille de journaliste, se retrouve à devoir faire un reportage dans un orphelinat situé dans un secteur réservé aux réfugiées américaines qui survivent en se prostituant.
Elle y fait la rencontre d'une petite fille, mais, lorsque celle-ci disparait, elle se retrouve mêlée à une immense conspiration dans laquelle elle entraine à sa suite Lucas Donadio, un policier au bord de la retraite. 
Si le duo principal est assez complémentaire et fonctionne bien ensemble, c'est surtout pour ces thèmes que j'ai aimé ce livre qui, sous couvert de thriller futuriste, nous parle surtout de problématiques très actuelles avec ce quartier tout entier qui tourne autour des réfugiées et qui a réussit à reconstruire quelque chose de somme toute très humain. Une vision qui s'oppose forcément à celle de Rollin qui, sous couvert d'humanisme, n'hésite pas à utiliser des moyens horribles pour parvenir à maintenir l'équilibre.
D'ailleurs, il vaut mieux ne pas s'attacher aux multiples personnages secondaires qui croisent la route de Lucas et Léna parce que l'hécatombe est assez sévère.
 Avec son bon rythme, c'est un roman sans temps mort, mais qui sait tout de même s'arrêter pour que les personnages réfléchissent et fassent le point sur leurs avancées.
J'ai bien trouvé qu'il y avait parfois quelques facilités mais j'ai été séduite par ce final un peu doux amer et par les thèmes développés qui poussent à la réflexion, notamment sur la façon dont la justice doit être rendu pour le bien du plus grand nombre.
Lien : https://yodabor.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SChaptal
  07 juillet 2020
Polar futuriste, La divine proportion de Céline Saint-Charle commence de façon assez légère pour finir dans une atmosphère très noire. En cette fin du 21e siècle, l'Amérique a sombré dans une théocratique phallocrate. Par réaction, en France, un certain Rollin a été élu président malgré ses élucubrations philosophiques sur le nombre d'or et la loi du Talion (le fameux « oeil pour oeil, dent pour dent » de l'Ancien Testament). Justement cette dernière est devenue, grâce à de nouveaux développements dans les interfaces homme-machine la pierre angulaire du système judiciaire français. Les criminels sont soumis à un Talion psychique où ils revivent les souffrances de leurs victimes. Pendant ce temps, des flots d'Américaines fuient leur pays et se réfugient en France, condamnées elles et leurs enfants à vivre sans existence légale. Dans ce monde, Lena, jeune journaliste Web au caractère bien trempé (comprendre comme souvent pas facile à vivre pour son entourage) et un inspecteur de police à une semaine de la retraite, vont enquêter sur la disparition de Cerysette de son orphelinat. Et découvrir un complot autour du système du Talion.
Habituée aux polars, j'ai vu assez rapidement où allait mener l'intrigue, mais je me suis laissée porter par l'écriture de Céline Saint-Charle et par sa galerie de personnage haut en couleur. Si les deux protagonistes m'ont laissée assez indifférente, car trop classiques, la mère maquerelle, son homme à tout faire et la médecin légiste sont de véritables réussites. L'univers même de cette France à la fois si différente et pourtant si proche de la notre fut une découverte agréable, même si La Divine proportion ne nous en montre qu'un petit bout. La fin en demi-teine ne promet pas réellement de suite, mais peut-être pourrait-on retrouver d'autres histoires, policières ou non, dans cet univers ?
Lien : https://www.outrelivres.fr/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lolbap
  04 mars 2022
⭐⭐⭐⭐
L'auteure nous entraîne dans un futur plutôt proche et qu'on espère tout sauf prémonitoire!
Le Président Rollin à la tête de la France et adepte du nombre d'or a choisi de mettre en place la loi du Talion pour établir la justice dans le pays.
Au cours d'un reportage mené dans un orphelinat, Léna, jeune journaliste au caractère bien trempé, va faire la connaissance de la petite Cerysette.
Cette rencontre va la précipiter elle et Lucas Donadio, un commandant à une toute petite semaine de la retraite, au coeur d'une enquête menée tambour battant dans un quartier de réfugiées américaines.
Une lecture qui confirme mon goût pour les livres de Céline Saint-Charle.
J'ai retrouvé avec plaisir sa plume fine et son humour, tout autant que son goût pour le sombre.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Yoda_BorYoda_Bor   04 juin 2022
L'enfant entreprit de dessiner un gâteau d'anniversaire sur la vitre, en s'appliquant pour tracer dans la buée le bon nombre de bougies.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : futurVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'apocalypse selon Sandra - Céline Saint-Charle

Quel est le lien entre Sandra et Hannibal ?

Une paire de menottes
Sandra est la fille d’Hannibal
Hannibal est le fils de Sandra

14 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : L'apocalypse selon Sandra de Céline Saint-CharleCréer un quiz sur ce livre