AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072742422
Éditeur : Gallimard (01/11/2018)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Du vent, du sable et des étoiles

Collection Quarto, Gallimard

Les œuvres littéraires de l'homme de lettres et aviateur français Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944), de ses premiers contes de jeunesse inédits jusqu'à Citadelle, réunies en un volume et accompagnées d'un choix de lettres, de souvenirs et de témoignages retraçant la biographie et la parcours intellectuel de l'écrivain et de documents inédits ou méconnus.

<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
A_fleur_de_mots
  29 novembre 2019
Cher Antoine de Saint-Exupéry,
Après avoir passée près d'un an en votre compagnie littéraire, puis-je vous appeler Saint-Ex ou même Tonio?
Car après cette plongée dans votre univers, moi qui vous considérais comme un grand frère depuis toute petite (je conserve précieusement ma vieille édition de le Petit Prince avec mes annotations enfantines, comme une vieille relique), depuis ma première lecture de le Petit Prince, je vous considérais donc, comme disais-je, comme un grand frère; après cette lecture de vos poésies adolescentes, vos premières oeuvres littéraires, de vos écrits publics, après vous avoir suivie au fil des pages dans vos doutes existentiels, vos douleurs personnelles, vos joies enfantines et dans votre maturité intellectuelle et littéraire, vous m'êtes tellement familier maintenant que je ne peux que vous appeler Tonio, Saint-Exupéry faisant trop pompeux. Appelle-t'on ses amis proches par leur nom de famille? Bien sûr que non.
Pourtant, Saint-Exupèry, même dans votre intimité, vous êtes tellement noble et de caractère élevé, que, voyez-vous, une certaine auras se dégage de vous telle qu'elle interdit une trop grande proximité. Au fil de vos correspondances intimes, de vos poèmes de jeunesse- qui bien que maladroits restent le témoignage d'une sensibilité aigue- vous vous êtes retrouvé mis à nu devant vos lecteurs admiratifs, plein de qualités humaines exceptionnelles mais surtout confit de contradictions, de doutes, de souffrances et surtout d'absolu. Car oui, les caractères entiers comme les vôtres ne sont pas faciles à vivre. La pauvre Consuelo, en a fait les frais - bien que je ne puisse juger votre relation. Et oui, on sait très bien que les poètes de votre calibre font des écrivains exceptionnels mais de bien piètre mari. On ne peut chercher l'absolu comme vous l'avez fait votre vie durant et vous contenter d'un amour terrestre quelconque, de petites bassesses quotidiennes, d'accepter les petits défauts et les petits destins.
Non, vous avez vécu votre vie dans la recherche de l'Absolu, fidèle à vos valeurs, au-dessus des polémiques de bassesse politique de votre époque, assumant votre tord pour l'époque de ne vouloir prendre une couleur politique mais de prôner la justice. Vivant la tête dans la lune, vous faisant un grand incompris de votre temps, vous laissant seul dans votre douleur existentielle.
Je souhaitais juste par ce billet vous remercier pour vos splendides écrits qui par leur poésie et leur grande humanité rendent ce monde un peu plus beau à vivre.
J'espère sincèrement que de là où vous êtes, vous avez trouvé l'objet de votre quête, éternel Petit Prince à la recherche de votre Rose.
Merci
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          204
Rhapsodie
  23 juin 2020
Excellent ouvrage qui magnifie l'oeuvre de Antoine Saint-Exupéry. Si vous aimez l'homme au petit prince, si vous aimez la vie, la bonne littérature, la philosophie, cet ouvrage est fait pour vous.
Il contient l'oeuvre entière de St Exupéry qu'on lit dans l'ordre chronologie, en même temps que sa biographie, nuancée de nombreuses illustrations, : photos, dessins...
J'ai tant appris de cet homme... Je retiendrai surtout sa grande sensibilité, sa grande humanité, son émerveillement et ses réflexions philosophiques sur le monde, la société, les hommes, sa candeur et sa poésie...
Tolérance, bienveillance, voyage, poésie...
Du désert au ciel peuplé d'étoiles, j'ai voyagé dans le monde et mon coeur s'est empli de paroles profondes.
Un grand homme à découvrir avec cette édition collector complète.
Commenter  J’apprécie          91

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
A_fleur_de_motsA_fleur_de_mots   04 août 2019
Lettre à Yvonne.
(...) Mais j’ai aussi compris ce qui m’avais toujours étonné, pourquoi Platon (ou Aristote) place le courage au dernier rang des vertus. Ce n’est pas fait de bien beaux sentiments, un peu de rage, un peu de vanité, beaucoup d’entêtement et un plaisir sportif vulgaire. Surtout l’exaltation de sa force physique qui n’a pourtant rien à y voir. On croise les bras sur sa chemise ouverte et on respire bien. C’est plutôt agréable. Quand ça se produit la nuit, il s’y mêle le sentiment d’avoir fait une immense bêtise. Jamais, jamais je n’admirerai un homme courageux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
A_fleur_de_motsA_fleur_de_mots   03 août 2019
P218. Lettre à Yvonne.
L’autre jour à propos de calculs de probabilités ils lançaient de belles formules, mais à la base les plus élémentaires sophismes qu’ils n’apercevaient pas. Toute la rigueur de ce qu’ils avançaient était donc sans aucun sens mais cela leur était égal. Ils calculaient juste mais pensaient faux. C’était plus bête que les échecs. Et quand je me suis mêlé à ces conversations-là, j’ai l’impression d’avoir fait quelque chose de malhonnête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
DanieljeanDanieljean   26 avril 2019
L’Horizon flamboyant jette au travers des bois
Des lueurs où se mêle un rouge de fournaise
Il fait nuit mais au loin comme un morceau de braise
Un village brûlé s’auréole parfois.

Un jeune de vingt ans, sentinelle française
Songe à son vieux logis quitté depuis des mois
Il soupire en glanant ses rêves d’autrefois
Comme on glane les morts quand le combat s’apaise…

Se tournant vers le ciel il y regarde encore
Le sillage éclatant d’un projectile qui fuse
Mais déjà tout s’éteint, plus de sillage d’or

Et le soldat soupçonne en son âme confuse
Qu’en plein essor, noyés dans l’ombre qui les suit
Nos rêves quelquefois s’éteignent dans la nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   18 juin 2019
ÉPILOGUE

Les brises du soir moroses
Traînent en moi leur ennui
Le long du chemin la nuit
Une à une éteint les roses.

Les chaudes apothéoses
De l’horizon vide ont fui
Et dans la brume, sans bruit
Se désagrègent les choses

En vain j’ai fouillé glacé
l’immensité du passé
Et ses ruines sans bornes

Dans leur solitude morne
Pas un oiseau n’a crié…

Je crois avoir oublié.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Antoine de Saint-Exupéry (141) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine de Saint-Exupéry
Dans ce document rare de 1936, Saint-Exupéry racontait l'un de ses accidents d'avion alors qu'il tentait de battre le record de vitesse Paris-Saïgon. La soif, les errements dans le désert égyptien, puis son sauvetage inespéré.
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Avez vous lu Le petit prince

Quelle est la profession du narrateur qui rencontre le petit prince dans le désert?

Journaliste
Aviateur
Berger
Taxidermiste

9 questions
7042 lecteurs ont répondu
Thème : Le Petit Prince de Antoine de Saint-ExupéryCréer un quiz sur ce livre