AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lecassin


lecassin
  21 février 2019
"Mais voici qu'aujourd'hui le respect de l'homme, condition de notre ascension, est en péril. Les craquements du monde moderne nous ont engagés dans les ténèbres. Les problèmes sont incohérents, les solutions contradictoire . La vérité d'hier est morte, celle de demain est encore à bâtir. Aucune synthèse valable n'est entrevue, et chacun d'entre nous ne détient qu'une parcelle de la vérité. Faute d'évidence qui les impose, les religions politiques font appel à la violence. Et voici qu'à nous diviser sur les méthodes, nous risquons de ne plus reconnaître que nous nous hâtons vers le même but."
C'est fou comme l'histoire se répète… "Lettre à un otage" paraît en 1945 et semble tellement actuel !
"Le voyageur qui franchit sa montagne dans la direction d'une étoile, s'il se laisse trop absorber par ses problèmes d'escalade, risque d'oublier quelle étoile le guide. S'il n'agit plus que pour agir, il n'ira nulle part. "
Là encore, L Histoire bégaie…

Il y a des livres qui , malgré leur faible nombre de pages, vous marquent… Celui -ci en fait partie. Certes, certaines sentences semblent enfoncer des portes ouvertes ; ça va sans le dire, pourrions-nous penser… Mais c'est tellement mieux en le disant.
Un petit opuscule empreint d'humanisme… du Saint-Ex, quoi… l'amitié qui vous construit, aidée des souvenirs d'enfance, de la maison qui hébergea nos tendres années, en passant par les repas de famille, le tout teinté de respect de l'autre ; d'où qu'il vienne, quel que soit son passé. Seul compte l'avenir à bâtir en commun. du Saint-Ex...

Et le Sahara, dans tout ça ?
"Quiconque a connu la vie saharienne, où tout, en apparence, n'est que solitude et dénuement, pleure cependant ces années là comme les plus belles qu'il ait vécues."
Commenter  J’apprécie          330



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (32)voir plus