AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2729848681
Éditeur : Ellipses (25/05/2009)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Les grandes séries sont aujourd'hui les programmes les plus regardés de la télévision. Ce succès ne tient pas seulement à leur qualité de divertissement : il tient aussi au fait que ces séries mettent en scène les grandes questions de l'existence. Desperate Housewives pose le problème du bonheur, Prison Break, celui de la liberté, tandis que Dr House confronte au problème de la recherche de la vérité et 24 Heures Chrono conduit à se demander si tout est permis pour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Cacha
  23 janvier 2018
Un professeur de philosophie analyse les séries télé américaines les plus connues dans cet essai bref et intéressant.
L'auteur décortique les premières saisons de Dexter, Doctor House, Grey's anatomy, Six feet under, Lost (mes deux préférées) et d'autres en parallèle à des citations des oeuvres des grands philosophes du passé.
Pour les fans mais aussi et surtout pour les lycéens de terminale et les étudiants en philosophie.
Commenter  J’apprécie          120
Myrtle
  18 juillet 2011
Avec cet ouvrage, les élèves de terminale ou les étudiants n'auront plus aucune raison de trouver la philosophie ennuyeuse ou trop abstraite. Professeur en philosophie, Thibaut de Saint Maurice propose ici d'aborder les principales notions en se basant sur des séries que nous connaissons tous.
Que ce soit « 24 heures chrono » ou « Prison Break », chaque première saison est analysée pour mieux mettre en valeur des concepts tels que le devoir, la justice ou encore la liberté.
Mieux encore, chaque exemple de série mène à l'extrait d'un grand texte classique qui est analysé.
Ainsi, le chapitre sur la série « Six feet under » aborde les notions d'existence et de temps. Intitulée « Savoir qu'on va finir six pieds sous terre rend-il l'existence absurde ? » cette partie s'ouvre sur une citation empruntée à un épisode de la série, qui fait écho au titre.
Malgré la difficulté des notions, l'auteur parvient à nous les expliquer simplement, en se référant à ce que vivent les personnages de « Six feet under » : « Il n'y a rien de spectaculaire ou d'extraordinaire dans la vie de ces gens-là, si ce n'est cette cohabitation réussie entre les vivants et les morts, sous le toit d'une même maison. Tout se passe comme si le fait d'avoir une croissance accrue de la réalité de la mort rendait tous leurs choix plus importants et donnait plus de sens à leur existence. Dès lors, loin de rendre la vie absurde, la mort n'est-elle pas au contraire ce qui lui donne tout son sens ? »
L'auteur élargit ensuite son propos en reproduisant des extraits de textes de philosophes et d'auteurs classiques. Dans le cas du chapitre sur « Six feet under », il cite Epicure - qui pense que « La mort n'est rien pour nous » - ainsi que Sartre et Kierkegaard. le lecteur connaît ainsi des textes célèbres de grands penseurs et en découvre d'autres, moins connus.
L'auteur, même lorsqu'il s'appuie sur les propos d'auteurs classiques, ne perd pas de vue la série et continue à distiller certains exemples lorsque cela s'avère nécessaire.
Chaque fin de chapitre revient sur plusieurs points importants signalés par des petits carrés gris. L'auteur résume ainsi les clefs des notions tout en les reliant à la série en question. Pour cette dernière, un petit tableau avec ses références accompagne chaque fin de chapitre.
Thibaut de Saint Maurice déjoue la difficulté des notions philosophiques en les accompagnant d'exemples de séries que son lecteur connaît bien, et enlève ainsi tout côté ennuyeux à l'exercice.
En une centaine de pages, même les plus réfractaires risquent de se prendre au jeu et faire de la philosophie sans s'en rendre compte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ladilae
  18 mars 2016
Ce petit livre est, selon moi, une idée brillante. Si j'avais eu ça l'année de ma terminale, les cours de philosophie aurait certainement été plus intéressants et je n'aurais pas eu une note aussi catastrophique au bac.Philosophie en série, c'est comment aborder les notions de philosophie en parlant des séries TV. Ainsi, Toqueville va faire un tour du côté de Wisteria Lane pour parler du bonheur, Hegel utilise Rome pour parler de la notion d'histoire et de grand homme, Nietzsche, Fischer et Alain utilise les chirurgiens de Grey's anatomy pour aborder l'idée du travail et bien d'autres. Oui, ce livre aurait certainement pu m'apporter une bonne note au bac. Damn.
Commenter  J’apprécie          00
Coaster
  30 août 2011
Une manière simple et intéressante d'aborder la philosophie, à défaut d'être complète et détaillée.
Commenter  J’apprécie          00
CDDJ
  20 mars 2016
Philosophie en séries est un bouquin qui désacralise la philosophie et la rend accessible à tous, même aux réfractaires de la matière. Jeune professeur de philosophie en banlieue parisienne, Thibault de Saint Maurice a eut l'idée géniale d'expliquer à ses élèves somnolant les pensées et raisonnements de sa matière par les programmes les plus regardés à la télévision actuellement : les séries ! [...]
Lien : http://cadependdesjours.com/..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MyrtleMyrtle   18 juillet 2011
On parle de tout dans ces fictions : de l’amour, de la guerre, de la vie en société, de la recherche de la vérité ou de la lutte du bien et du mal. Et on prend le temps d’en parler puisque le principe même de la série implique que le récit se développe sur une longue durée. Toutes ensembles elles sont un formidable miroir de la vie et constituent un grand réservoir d’expériences et de situations exemplaires auxquelles tout le monde peut facilement faire référence. […] La plupart de ces séries portent en elles de véritables interrogations. Des séries comme Nip/Tuck, Six feet under ou comme Dexter par exemple, sont directement créées autour d’un questionnement sur des valeurs et sur certaines manières de voir le monde. Alors puisque ces séries donnent d’elles-mêmes matière à réflexion, pourquoi ne pas s’en saisir et regarder, avec elles, la télévision autrement ? D’un autre côté, on reproche souvent à la philosophie son abstraction et sa déconnexion par rapport au réel. Et de fait, il n’est pas toujours facile d’expliquer les principes du questionnement philosophique, puisqu’il consiste justement à se défaire des réponses habituelles pour penser plus loin. Alors pourquoi ne pas laisser infuser le questionnement philosophique dans ces histoires que racontent les séries ? Pourquoi ne pas philosopher autrement ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MyrtleMyrtle   18 juillet 2011
Il n’y a rien de spectaculaire ou d’extraordinaire dans la vie de ces gens-là, si ce n’est cette cohabitation réussie entre les vivants et les morts, sous le toit d’une même maison. Tout se passe comme si le fait d’avoir une croissance accrue de la réalité de la mort rendait tous leurs choix plus importants et donnait plus de sens à leur existence. Dès lors, loin de rendre la vie absurde, la mort n’est-elle pas au contraire ce qui lui donne tout son sens ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de Thibaut de Saint Maurice (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
262 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre