AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2923713664
Éditeur : Mémoire Encrier (03/10/2011)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Je marche. Je marche. Le poème est un cheval fou, se rappeler,la barque est la route. L'horizon est dans le regard du promeneur. Découvrir une chose douce et amère : des îles, il faut se résigner à foutre la mer dehors afin de pouvoir marcher librement pour célébrer la terre, dans le récitatif qui offre aux mots et aux choses le contrepoint du chant : éloge et mystère. Surtout l'élégance. L'élégance sauve le poème comme le soleil l'été.

« Toute ville... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LaliLali   27 octobre 2012
Chaque jour suffit sa part de mots
chaque fleur sa part de printemps
chaque soleil sa part de clarté
chaque nuit sa part d’ombres
chaque mer sa part de bleu
entre le corps divisé de la lumière
j’apprends le jour
j’apprends la nuit
j’apprends le secret des chemins
j’apprends par exemple l’amour
j’apprends par exemple le mot bonheur
j’apprends ce qui m’habite
l’exil et le silence
la rose qui ne doit pas mourir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
LaliLali   24 octobre 2012
Le poème s’en souvient
jamais ne meurt l’étoile dans la phrase de Philoctète
où toue île est un vaisseau qui danse entre les océans
il y a toujours une fleur, une femme, une flamme
un feu qui ranime les couleurs des saisons
une chanson dans la détresse des vents
une épopée dans la promesse du beau temps
qui récite aux passants l’ancienne miraculeuse
les soleils sont la preuve des matins
quand les guerriers rallument les étoiles
l’histoire nomme la tendresse des foules
et le poème jamais ne manque
au frisson des arbres déracinés
la phrase même orpheline exige
les colères rouges de la fable
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LaliLali   25 octobre 2012
Honneur
nous tracerons les chemins d’aube
dans la paume des fiancées
disons en chœur honneur
disons en chœur respect
sur les canaies
sur les figuiers
sur les mangroves
sur les herbes guinées
tombe le couperet
tombe l’espoir

La ville est un bateau
elle appartient aux voyageurs
qui ont appris le récitatif du verbe tomber
Commenter  J’apprécie          70
LaliLali   26 octobre 2012
J’habite l’antre de l’exil
la confusion des vents et des papillons
les lettres se désapprennent
les lettres se réapprennent
je perds et je gagne sans façon
j’espère de désespérer
la plante l’oiseau le lac
l’exil est un trou noir
Commenter  J’apprécie          60
Lire un extrait
Videos de Rodney Saint-Éloi (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rodney Saint-Éloi
Rodney Saint-Éloi et Dany Laferrière, en manière d'hommage, retracent le parcours de l'écrivain et professeur Maximilien Laroche, décédé le 27 juillet 2017, à l?âge de 80 ans, à Montréal. Originaire du Cap-Haïtien, Maxi est arrivé au Québec en 1960. Après des études à l?Université de Montréal et l?Université de Toulouse-Le Mirail, il a connu une grande carrière en enseignement et recherche en littérature comparée. En plus de son travail de professeur à l'Université Laval, il a écrit de nombreux essais sur des auteurs de la Caraïbe, d?Amérique latine, d?Afrique et du Québec.
autres livres classés : littérature haïtienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
792 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre