AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Tachan


Tachan
  08 février 2021
Comme toujours avec les sagas d'Io Sakisaka, c'est vraiment avec une pointe de tristesse que je viens de refermer ce dernier tome pourtant lumineux. Il faut dire qu'elle avait réussi à créer, une fois de plus, une si belle brochette de personnages, que je n'avais pas envie de les quitter !

L'autrice nous avait laissés la dernière fois sur un rebondissement ultra classique dans les shojos, dont en plus j'ai rapidement deviné l'issue, mais ce n'est pas grave, je lui pardonne. Ce tome n'aura d'ailleurs rien d'original, il sera également moins marquant qu'ont pu l'être les finals d'autres séries de sa bibliographie, mais ce n'est pas grave. L'important, c'était de dire au revoir correctement à ce joli quatuor et c'est mission accomplie !

Cet ultime opus est également l'occasion de revenir sur plusieurs sujets qui nous ont occupé tout au long de notre lecture. Il y a d'abord le terrible poids des rumeurs et de la "bienséance" au Japon, qui est franchement agaçante tant cela enferme les gens dans un carcan qui n'a plus lieu d'être. Alors ça m'a plu de voir une autrice dénoncer ce qu'en dira-t-on qui empêche les gens de montrer publiquement leurs sentiments. Après tout, on a bien le droit de se tenir par la main ou de s'embrasser en public quand même ! J'ai également beaucoup aimé retrouver la question centrale des parents de notre duos de remariés. C'est très rare dans une romance lycéenne qu'on parle de la famille et ici, j'ai trouvé que tout avait été plutôt bien abordé sans en faire trop non plus. J'ai aimé les discussions autour de la famille de Rio et Akari et l'importance que chacun y occupe.

Cependant tout ne fut pas fait sans maladresse. J'ai trouvé certains discours complètement coupés de la réalité (même pour un japonais...) et d'autres un brin rétrograde. En fait, même si la représentation des deux couples est mignonne, au final certain passage où j'entends les garçons dire qu'ils doivent protéger leur bien aimée me hérissent un peu le poil, tant je trouve ça d'un autre temps.

Heureusement l'autrice finit toujours par retomber sur ses pattes et c'est ce que j'aime chez elle, pour proposer quelque chose d'équilibré. En effet, les filles de cette saga ont vraiment su prendre le pouvoir petit à petit pour se hisser à la même hauteur que les garçons et ce n'est pas peu faire au Japon. du coup, forcément, c'est avec une petite larme que je les ai quittés parce que j'étais triste de dire au revoir à des personnages auxquels je m'étais attachée. Ils ont tous bien grandi, apprenant à s'aimer, à aimer les autres, à accepter de vivre leurs rêves et d'écouter ceux des autres. C'est un titre vraiment ultra positif !

Alors certes, Love Be Loved m'a moins marquée et chamboulée que Strobe Edge ou Blue Spring Ride mais j'en ressors tout de même très émue. L'autrice a su proposer autre chose que les drames adolescents auxquels elle nous avait habitué. C'est une histoire plus complète et plus mature qu'elle a tenté d'écrire ici et s'il y a encore des réglages à faire, c'est une très belle promesse. J'ai hâte de voir quelle sera sa prochaine série chez nous !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus