AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782820317209
204 pages
Éditeur : Kazé Editions (16/07/2014)
3.98/5   66 notes
Résumé :
Les affrontements contre les Mimics continuent de faire rage sur l’île de Kotoiushi. Au cœur de la bataille, deux guerriers hors du commun: Keiji Kiriya et Rita Vrataski. Maintenant que le soldat japonais sait qu'il n'est pas le seul prisonnier des boucles, il va combattre aux côtés de la Full Metal Bitch pour tirer profit de son expérience… Arriveront-ils à sortir indemnes de ce piège temporel et sauver l'espèce humaine de l'extinction ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 66 notes
5
4 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

fnitter
  04 août 2014
Second et dernier tome, moins réussi que le premier.
Après le clifhanger terrible du tome 1 on ouvre sur l'enfance, les motivations et les secrets de Rita. On poursuit ensuite sur la relation qui se noue avec Kenji et leur combat contre les Mimics.
Moins d'action dans ce tome, dont une part non négligeable, et trop importante d'ailleurs, est réservée à l'histoire de Rita. Tout est expliqué et vous saurez le pourquoi et le comment des boucles temporelles, ainsi que la façon d'en sortir.
Pour moi, cela manque un peu de consistance, mais peut être est-ce à cause de mon inexpérience en matière de manga.
Commenter  J’apprécie          684
XanderOne
  09 février 2017
(Cette critique concerne l'intégralité de la série, à savoir les tomes 1 et 2)
Parfois, je me demande sur quelle planète je vis. Non, c'est vrai, comment me suis-je débrouillé pour passer à coté de ce titre ? Je sais bien qu'il est difficile de suivre toutes les sorties manga, c'est d'ailleurs mon soucis permanent, mais là, j'ai quand même raté un excellent titre qui est sorti chez nous en 2014 ! Bon, l'avantage avec les Manga, contrairement aux Comics c'est qu'ils sont édités pendant très longtemps, et que par conséquent on peut facilement rattraper notre retard sans avoir recours au marché de l'occasion ni à la flambée des prix que celui-ci impose.

All You Need is Kill est donc un manga qui est adapté d'un Light Novel et qui va remporter un franc succès, à tel point qu'il sera ensuite adapté en manga en deux tomes (que je viens de dévorer) et un film sous le nom de Edge of Tomorrow avec notamment Tom Cruise.

Sans savoir que c'était l'adaptation d'un manga, j'avais vu lors de sa sortie, le film qui était assez sympathique sans toutefois être révolutionnaire. Il y avait de bonnes idées, mais il y manquait un petit quelque chose pour en faire un film abouti. Normal, la version aboutie se trouve comme toujours dans le format original, à savoir ici le Light Novel ou le manga.

N'ayant pas lu le Light Novel, je ne parlerai que du manga qui est vraiment d'une excellente qualité. Je ne sais pas si le Light Novel est un cran au dessus, mais en tout cas, le manga surclasse largement le film (comme dans 90% des adaptations cinématographiques.)

Au scénario, on retrouve deux auteurs dont je n'ai rien lu et qui ne semble pas avoir fait grand chose, tout du moins en France. Il s'agit de Sakurazaka Hiroshi et Takeuchi Ryôsuke l'un étant au scénario et l'autre au storyboard. Mais pour moi, la vraie valeur ajoutée se trouve du coté du dessinateur, puisqu'il s'agit du talentueux Takeshi Obata, que l'on connait déjà pour ses sublimes coups de crayon sur Death Note, Bakuman ou plus récemment Platinum End.

La thématique de ce manga tourne autour d'une journée sans cesse revécue, mais pas comme par exemple dans le film « Un jour sans fin ». Non, ici le héros doit mourir pour réinitialiser sa boucle, et tout de suite, ça devient moins marrant, vous vous en doutez.

L'humanité est en guerre contre des extra-terrestres, les étranges Mimics, avec qui on ne peut pas communiquer et qui ne semblent avoir qu'un seul et ultime but : l'éradication de la race humaine. C'est dans ce contexte apocalyptique que nous suivons un jeune soldat sans grand talent qui va se retrouver avec la faculté de revivre sans cesse la même journée. Et là où je trouve que le manga est intéressant, c'est que notre jeune héros va mettre à profit toutes ses boucles pour sans cesse progresser et essayer de se faire tuer le plus tard possible et appendre à lutter contre l'ennemi. Il va tellement progresser qu'il va devenir un élément majeur de la guerre contre les Mimics. L'autre élément majeur étant la belle et étrange Rita Vrataski, une guerrière hors pair.

D'ailleurs, le manga est construit d'une manière particulièrement efficace. le premier tome se concentre sur Keiji Kiriya et sur la découverte de sa faculté à revivre sans cesse les mêmes journées. le second tome tourne autour de Rita et nous montre un axe totalement different, et l'on a apprends d'ailleurs bien plus sur les Mimics et leurs fonctionnements. Les couvertures sont d'ailleurs magnifiques puisque celle du premier tome nous montre Keiji avec des couleurs bleue alors que le second tome nous montre Rita dans des tons de rouge. Ces deux couleurs reviennent sans cesse dans le manga et sont propre aux deux personnages. Je ne vous dirai bien évidemment pas pourquoi, ni ne vous parlerai pas du fonctionnement des Mimics, car je ne veux pas vous spoiler quoi que se soit. Sachez en tout cas, que ce manga révèle vraiment tout son potentiel dans le second tome, le premier se lit rapidement et reste sympa mais toute l'essence de cette oeuvre se révèle à la fin.

Kazé signe ici un très bon titre qui trouve parfaitement sa place dans leur collection « Shônen Up! » qui je le rappelle, a pour but de publier des titres qui oscillent entre le Shonen et le Seinen. On retrouve d'ailleurs d'autres excellents titres comme Shi-ki, Black Lagoon, World Trigger ou encore Blood Blockade Battlefront.

L'édition, est comme toujours avec Kazé, particulièrement soignée. Je vous en ai déjà parlé mais les couvertures sont vraiment superbes, le papier est comme toujours parfaitement grammé, ni trop fin ni trop épais et le format est celui d'un manga standard, donc il tient particulièrement bien en main et la lecture se fait sans anicroche. J'aurais aimé quelques pages en couleurs, mais bon, là je pinaille un peu.

Un dernier point sur la traduction qui est réalisé par Thibaud Desbief, qui ne souffre d'aucun rapproche. Il a déjà officié sur des titres comme Monster, Détective Conan ou encore Hunter X Hunter.

Bref, vous l'aurez compris, All You Need Is Kill est un manga parfaitement maitrisé, sublimé par les dessins de Obata, qui aborde la thématique de la guerre d'un point de vue plus humain, et qui ne tombe pas dans les clichés de l'action à outrance. Un vrai coup de coeur !

Lien : http://xander22.skyrock.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Shan_Ze
  24 avril 2018
Deuxième tome de ce diptyque. Takeshi Obata commence cette fois avec Rita Vrataski, ce qui semble logique avec la fin du tome précédent. Quelle méthode pour combattre les mimics qui semblent avoir une longueur d'avance sur eux ? Rita lui apprend ce qu'elle sait et un moyen de battre les extraterrestres...
Un deuxième tome aussi prenant que le premier mais certaines explications ne me paraissent pas très claires. En tout cas, un bon scénario de science-fiction sur le voyage dans le temps et l'invasion extraterrestre !
Aparté : j'ai vu Edge of tomorrow... le lendemain (hum !) et j'ai été étonnée de cette adaptation très différente du manga. Peut-être lui-même est-il très différent du roman ? Dans le manga, les héros sont des jeunes (comme dans 90% des mangas ?) et les mimics sont assez différents de ceux du manga ainsi que le moyen de les exterminer. le côté répétition est bien exploité même si différemment du manga. Bref, une adaptation intéressante ! Par curiosité, je lirai le roman si j'arrive à mettre la main dessus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Shenandoah
  18 août 2014
C'est le fait que cette série soit en seulement deux volumes qui m'avait incité à la commencer, un peu lassée des séries de mangas qui ne se terminent jamais. Après avoir lu ce second et dernier tome, je me retrouve à regretter qu'il n'y ait pas de troisième opus. Oui, je ne suis jamais contente !
En fait, j'ai beaucoup aimé tous les éléments abordés dans ce tome, et j'aurais du coup aimé qu'il soient plus approfondis. J'ai apprécié d'en savoir plus sur Rita, mais si nous avons une longue partie consacrée à son enfance, toute la partie où elle se retrouve dans la boucle temporelle et comprend comment elle fonctionne aurait mérité de se voir consacré plus de temps. de même pour la relation entre elle et Keiji...
Alors que le premier tome nous immergeait complètement dans la tête de Keiji, j'aurais voulu passer au moins autant de temps avec ces deux personnages réunis, partageant cette expérience hors du commun. Ici, je trouve qu'on a à peine le temps de se sentir investis dans l'histoire que c'est déjà fini, et le retournement de situation final manque du coup un peu d'impact.
En revanche, j'ai bien aimé le fait que ce tome soit un peu plus lent et contemplatif que le premier, nous laissant ainsi le temps de nous immerger dans cette atmosphère douce-amère de fin du monde imminente. le dessin, toujours aussi fin et agréable à l'oeil, permet d'appuyer cette ambiance avec des plans bien construits et des personnages expressifs, bref, rien à redire à ce niveau-là.
En résumé, j'ai quand même passé un très bon moment de lecture avec ce diptyque, et le simple fait qu'il s'agisse d'une histoire complète est tout de même très appréciable. Je pense qu'il peut être une excellente porte d'entrée pour un novice en matière de mangas (à condition de ne pas être complètement rebuté par les batailles bien sûr), et je vais sûrement le conseiller autour de moi. Maintenant, je serai curieuse de voir le film...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
ElGatoMalo
  20 août 2014
Jaquette Bleu pour le premier volume, Rouge pour le second, un vide ou un blanc entre les deux, comme une évocation du drapeau Français ; les premiers accords de la Marseillaise résonnent ou bourdonnent, c'est bien All You Need Is... Love normalement pour les Beatles mais le titre exact ici c'est : All You Need Is Kill. Les relations tissées entre les deux personnages présentés dans le premier volet forment l'essentiel du ressort dramatique dans celui-ci. Cependant, l'exercice de style à la Queneau (on n'est plus dans la rencontre répétée en série avec de légères variations) fait place à des explications plutôt brumeuses sur la méthode employée par les envahisseurs pour voyager dans le temps et diffuser leur information. Ce qui alourdit malheureusement ce volet tout en expliquant la stratégie des deux héros. Sans compter le dernier rebondissement dans l'esprit du dilemme tragique, tout-à-fait classique, qui justifie le titre mais que j'ai regretté car j'aurais préféré une autre fin, celle du film par exemple. Une histoire d'amour pourrait finir bien pour une fois. La lecture achevée, on reste sur une impression de surcharge, de trop "fait" ; ça fonctionne bien pourtant mais c'est un trop beau mécanisme...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150


critiques presse (2)
BulledEncre   27 octobre 2014
Beaucoup plus axé sur la psychologie des personnages, ce second et (malheureusement) dernier volume n’en reste pas moins aussi trépidant. On est une nouvelle fois captivé par l’intrigue et les scènes de combat.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BulledEncre   27 octobre 2014
Beaucoup plus axé sur la psychologie des personnages, ce second et (malheureusement) dernier volume n’en reste pas moins aussi trépidant. On est une nouvelle fois captivé par l’intrigue et les scènes de combat.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   05 août 2014
Et si quelqu'un possédait la capacité de créer des formules révélant tous les secrets de l'univers souhaitait en fait devenir un écrivain de romans de gare ?
Et si un pâtissier de renom avait, au plus profond de son cœur, l'envie de se lancer dans le génie civil ?
Il y a ce que nous voulons faire et ce que nous pouvons faire. Mais lorsque ces deux choses ne coïncident pas, quelle voie choisir pour trouver le bonheur ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
fnitterfnitter   05 août 2014
Tous les outils de destruction technologique de l'humanité s'avéraient inutiles pris séparément. Battre les Mimics s'apparentait à désamorcer une bombe : Il fallait désactiver chaque pièce dans un ordre bien précis si tu ne voulais pas qu'elle te pète à la gueule.
Commenter  J’apprécie          460
AlfaricAlfaric   06 août 2014
[Rita] Je suis prise dans une boucle temporelle et j'ai peut-être le pouvoir de sauver quelqu'un en particulier. Mais cela entraînera probablement la mort de quelqu'un d'autre. Un champ de bataille sans victime, cela n'existe pas. Dans ce cas, mieux vaut s'en remettre aux probabilités, autre appellation de l'impitoyable mort.
Commenter  J’apprécie          40
AlfaricAlfaric   06 août 2014
Tu sais, il paraît qu'il existe en Chine un peuple nomade qui boit son thé avec du sang animal. On raconte qu'au Moyen-Âge, ce peuple aurait conquis pratiquement tout le continent eurasien. Du coup, certaines personnes pensent qu'il serait à l'origine des légendes sur les vampires en Europe de l'Est.
Commenter  J’apprécie          30
naonownaonow   27 juillet 2014
J'ai livré bien plus de batailles qu'un soldat ordinaire peut en vivre dans son existence. L'instant où l'on meurt, celui où l'on survit... mon corps les connaît par cœur. Même en y allant les yeux fermés, je sais qu'aucun projectile de mimics ne m'atteindra. Tant que je serai là, l'humanité ne perdra pas la guerre. Je t'en fais la promesse. Je mènerai l'humanité à la victoire. Mais... où que j'aille sur terre... je ne trouverai plus Rita Vrataski. La seule femme que je voulais protéger... ne sera plus là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Hiroshi Sakurazaka (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hiroshi Sakurazaka
FMA - Full Manga Anime - All You Need Is Kill
autres livres classés : boucle temporelleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3674 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..