AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302017404
Éditeur : Soleil (25/05/2011)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Et si, pendant la guerre, lorsqu’il était lui-même un espion de la couronne britannique, Ian Fleming avait rencontré un espion extraordinaire... Le plus intrépide, le plus cynique et le plus féroce de tous... Et si cet espion était une femme? 1940, le plus improbable duo d’espions va déterminer, dans l’ombre, l’issue du plus grand et du plus meurtrier de tous les conflits.

Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
kenkuro
11 juin 2011
Synest se base sur un concept original : mais qu'est il passé par la tête de Ian Fleming pour appeler son fameux héros du nom d'un ornithologue ? Et l'on apprend que ledit Ian était lui même agent secret au service de sa majesté. On suit donc les aventures de cet anglais atypique, vite rejoint par une redoutable espionne américaine.
Il s'agit donc d'une BD d'espionnage qui réussit pourtant la prouesse d'être originale malgré un genre plutôt banal. Cela s'explique par plusieurs éléments :
Le scénario est suffisant, en effet loin de casser des briques, il remplit tout de même son rôle avec justesse, à savoir fournir un prétexte au dessin tout en accrochant le lecteur.
L'humour est omniprésent malgré un contexte historique lourd : la Seconde Guerre mondiale et la lutte contre les nazis. Ce contraste entre ce sujet, grave, et l'humour qui traverse la BD peut aussi bien plaire que gêner peut être. Cet humour reste cependant de bon goût, typique du flegme anglais et d'un certain 007. Les auteurs recréent avec succès l'ambiance qui a fait le succès des James Bond en prenant une nouvelle perspective : le point de vue de son créateur.
Le dessin enfin est très réussi. D'une belle finesse et d'une grande qualité, il sert le scénario à merveille. La précision dans le décor est remarquable. On ne peut lui reprocher qu'un manque d'originalité, mais justifiable. Un style plus affirmé aurait , à mon avis, desservi le scénario.
Spynest est une série qui promet, aux personnages affirmés et aux personnalités attachantes, qu'on est pressé de retrouver dans un deuxième tome. Il ne s'agit peut être pas d'une BD révolutionnaire, mais elle fait passer un bon moment à son lecteur et témoigne d'un réel travail de ses auteurs, à partir de là on peut considérer la mission comme remplie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lunch
18 juin 2011
Juin 1940 - Paris.
La Capitale française est sous l'occupation allemande. Alors qu'il s'apprêtent à faire la présentation de nouveaux prototypes d'armes lors d'une réunion secrète, le bastion Nazi est infiltré par deux espions sous la couverture d'ambassadeurs japonais : Terryiona et Warren. Ils ne tardent pas de faire la rencontre de Ian Fleming, agent secret au service de sa Majesté, qu'ils sortent d'un bien mauvais pas...
On le sait bien, Jean-Luc Sala adore James Bond. En grand fan, il s'amusait déjà à détourner les noms des différents opus pour ses titres de la série Cross Fire, dont il est également le scénariste.
On le sait aussi... il adore tous ces joujoux issus de la guerre que sont les tanks, hélicoptères, avions, amphibies, etc... des engins que ses illustrateurs ont la fâcheuse tendance de détester dessiner, au contraire.
Spynest est donc pour lui l'occasion d'aborder sans détours l'oeuvre de Ian Fleming.
Ian Fleming, ce célèbre romancier, a bel et bien servi dans la Royal Navy. Il se serait alors inspiré de ce qu'il avait vu pour créer son personnage, à qui il donna le nom d'un ornithologue de renom : James Bond.
Et si Fleming était réellement Bond ? Jean-Luc Sala se base sur ce postulat pour fonder son scénario, prêtant à l'écrivain le rôle du beau gosse charmeur, héros de ses romans.
Le scénario, une oeuvre originale d'un James Bond Fleming dont il n'est même pas le héros principal - la vedette ayant été volée par la virevoltante Terryiona - est fort en rebondissements. Les protagonistes n'ont que très peu de temps pour souffler, l'action se renouvelant sans cesse à chaque nouvelle page. Quelques piques sont également présentes pour nous rappeler que nous sommes bien en train de lire un album de Jean-Luc Sala (au cas où ce n'était pas suffisamment évident encore) et amènent un peu d'humour dans une histoire qui, étant donné le contexte, ne devrait pas l'être du tout.
Côté dessin, Christophe Alliel n'en est pas à sa première sortie, mais n'a pas encore une très grande bibliographie. Après les Terres de Caël, le Kookaburra Universe T12 et quelques collectifs toujours chez Soleil, il signe ici une nouvelle collaboration.
Je ne trouve pas son dessin particulièrement raffiné. Si quelques cases à l'architecture soignée m'ont plutôt satisfaites, j'ai globalement trouvé que ses personnages manquaient de profondeur et avaient des traits de visage pas suffisamment fouillés, surtout sur les scènes d'action (la scène de la réception est réussie, sinon). Bon, il y a aussi un personnage que j'aime bien et qui ne peut souffrir de ce défaut (on ne voit pas son visage) : von Überman ! Ouais, j'ai toujours adoré les méchants qui ont la classe.
Pour conclure, Spynest est un album divertissant, prenant (et qui se termine en Cliffhanger, comme toujours avec Sala) et pas prise de tête. C'est pas de la grande bande dessinée, mais c'est pas pire qu'un bon James Bond (Q et MoneyPenny en moins).
Lien : http://bendis.uldosphere.org..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
freude
22 août 2011
Voilà une nouvelle série BD prometteuse. Elle m'a notamment permis d'apprendre que le célèbre Ian Fleming, "père" de James Bond était lui même espion britannique pendant la deuxième guerre mondiale...
Sur fond de seconde guerre mondiale, une valse d'espions américains d'origine indienne, russe et britannique (le fameux Ian) se retrouvent par
hasard au milieu d'une mission en France pour découvrir les armes secrètes des nazis. Une héroïne indienne qui ne manque pas de piment, un acolyte un peu gaffeur qui perd son postiche et se fait découvrir par l'ennemi, le flegmatique et so british Ian , un géant russe , de l'action, des méchants vraiment méchants affublés de costumes effrayants. Voilà une série qui démarre sur les chapeaux de roue
et dont on a envie de connaître la suite rapidement.
Le graphisme est agréable et le scénario bien ficelé !
Commenter  J’apprécie          20
Xclang
14 juin 2011
Spynest est une bande dessinée qui prend pour héro Ian Fleming qui dans la réalité est l'auteur du mythique James Bond. Or il se trouve aussi qu'Ian Fleming était lui aussi un espion anglais lors de la seconde guerre mondial. L'auteur décide donc de raconter son histoire en la reprenant de façon romancée, auquel viens s'ajouter une séduisante espionne américaine. le concept de base est plutôt bien trouvé et le scénario se déroulant en pleine 2eme Guerre Mondiale y ajoute un petit effet historique. L'humour très anglais qui ponctue l'action tout au long de l'histoire est plus que bienvenue et augmente l'intérêt que prête le lecteur. Enfin le dessin est comme dans la plupart des production de Soleil très bien travailler avec un effet propre à l'auteur qui le démarque de la masse. Un premier tome prometteur qui annonce une suite relativement longue et captivante.
Commenter  J’apprécie          00
Chiwi
05 avril 2013
Ian Fleming et le personnage de James Bond qu'il a créé sont presque devenus incontournables dans la culture du XX° siècle. Ici on nous propose de découvrir comment serait venu à Fleming l'idée de créer James Bond.
Bien sûr tout cela est très fantasque. Fleming se fait libérer d'une nazie adepte des jeux SM; l'héroïne est plantureuse et fonceuse, un SS mi-homme mi-machine, etc...
Il y a des touches d'humour un peu comme dans les films de la série, mais c'est un peu dommage que certaines fois ce sont des effets recyclés. L'action est toujours présente, il y a rarement de temps morts.
Lien : http://lecturesdechiwi.wordp..
Commenter  J’apprécie          10

Les critiques presse (3)
BoDoi28 juin 2011
Jean-Luc Sala joue à fond la carte de la comédie d’espionnage, trépidante et loufoque. Gags, vannes et clins d’oeil coquins s’enchaînent dans une bonne humeur communicative.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BulledEncre23 juin 2011
Sur un postulat sérieux et fiable, un grand délire d’action qui devrait plaire à tous !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest16 juin 2011
Soufflant le chaud et le froid, ce Spynest, sous des dehors réjouissants, ne convainc donc pas entièrement.
Lire la critique sur le site : BDGest
Videos de Jean-Luc Sala (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Sala
Bande Annonce - Cross Fire Tome 4
autres livres classés : james bondVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2712 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre