AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070367797
Éditeur : Gallimard (08/12/1972)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
En 1910, pour faire triompher les revendications des ouvriers qui déchargent le charbon dans le port du Havre, le secrétaire du syndicat - Jules Durand - organise une grève. Roussel l'homme de confiance du directeur, réussit quand même à recruter sur place la main-d'oeuvre nécessaire. Parmi ces « jaunes » ou. « renards » comme on dit dans le métier, il y a Capron. Un soir, dans l'ombre des quais, Capron se prend de querelle avec des grévistes ivres oui l'assomment. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
morin
  13 décembre 2016
C'est sur les conseils de Tremaouezan, qui avait lu ma critique sur "les docks assassinés, l'affaire Jules Durand", que j'ai lu la pièce de théâtre d'Armand Salacrou "Boulevard Durand". Dans cet ouvrage l'auteur fait revivre des personnages ayant réellement existé, soit sous leur vrai nom, soit sous un nom d'emprunt, soit ils ne sont pas nommés comme René Coty appelé simplement "l'avocat".( La pièce a été écrite en 1960, soit moins de 2 ans après le départ de René Coty de la présidence de la République, est-ce la raison ?).
Sur la base du fait réel, il écrit une fiction reprenant l'esprit de cette triste affaire : Jules Durand, syndicaliste, ouvrier sur le port du Havre, arrêté, jugé et condamné à mort pour complicité d'assassinat. Gracié partiellement, libéré, il sera interné dans un asile psychiatrique, son état de santé mental s'étant dégradé lors de son séjour en prison.
La lecture de cet ouvrage m'a semblé plus dramatique que "les docks assassinés", tant la plupart des témoignages devant le tribunal sont pour la plupart mensongers, les interventions du Président et de l'avocat général nullement objectives, et ceux honnêtes comme ceux du chef de la sureté déformés par les magistrats.
L'auteur, A Salacrou, avait 10 ans lorsque l'affaire éclata. Havrais, il habitait avec ses parents devant la prison. L'affaire fut un sujet abordé par son père et ses amis. Ils étaient convaincus de l'innocence de Jules Durand. Salacrou précise que toute sa vie il fut marqué par cette affaire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gill
  12 février 2012
Le syndicaliste Jules Durand fut accusé de meurtre à la suite d'une machination. Condamné à mort, il est finalement reconnu innocent et libéré mais ayant perdu la raison il meurt à l'asile quelques année après.
Cette grande pièce moderne est est la pierre angulaire de l'oeuvre du grand dramaturge Armand Salacrou.
Commenter  J’apprécie          40
VACHARDTUAPIED
  27 mars 2013
Pièce mettant en scène une injustice historique, l'originalité du sujet le syndicalisme fut une agréable surprise, hâte de la voir sur scène...
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   12 février 2012
Jules
- Et tu crois que les assiettes ne seraient pas encore plus propres si votre eau de vaisselle était plus claire ? Ils vous racontent à Paris : la fin justifie les moyens ! Qu'est-ce que ça veut dire ? D'abord si on n'attrape pas la fin, on reste à s'expliquer, dans la honte, avec les moyens sur le dos ; mais il y a plus grave : j'ai bien peur que la fin ne soit faite que des moyens, façonnée par les moyens, et qu'elle finisse par ressembler aux moyens avec lesquels on essaie de l'atteindre.
Un mensonge reste un mensonge, même dans une perspective générale de vérité. Et si pour atteindre cette vérité, on accumule trop de mensonges, au bout du chemin, c'est sur un immense mensonge qu'on butera !
Oui, cette fin que personne d'ailleurs ne touchera probablement jamais, finira par ressembler à tous les moyens, utilisés au jour le jour pour l'atteindre. Dans le fond, il n'y a peut-être pas de fin, il n'y a peut-être que des moyens ! Alors, qu'ils soient propres !....
(extrait de la scène X - de jour, la cour des Durand, un petit garçon écoute un marin chanter, nous entendons les dernières mesures...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
morinmorin   13 décembre 2016
Julia :
Camarades ! le citoyen Jean Jaurès et le citoyen Anatole France de l'Académie française sont en ce moment à l’Élysée, où ils ne demandent pas , mais exigent la grâce de Jules Durand. Non pas la grâce pour l'envoyer au bagne à perpétuité, mais la liberté immédiate. Car il n'y a pas d'autorité de la chose jugée, quand sur de faux témoignages, un innocent est condamné....
Commenter  J’apprécie          40
morinmorin   13 décembre 2016
Le Président :
....Attendu que le jury a déclaré Durand, coupable d'avoir provoqué le crime par dons, promesses, menaces, abus d'autorité, machinations et artifices, avec préméditation et guet-apens, condamne Durand Jules, à la peine de mort. Le condamné aura la tête tranchée sur l'une ds places publiques de la ville.
Jules :
La tête tranchée ? ce n'est pas possible ! Messieurs, c'est encore une erreur! Maman, maintenant, ils veulent me couper le cou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VACHARDTUAPIEDVACHARDTUAPIED   27 mars 2013
Roussel « Que nos ouvriers cessent pour nous d’être des machines et les accidents du travail nous transforment en criminels. Du sang coule sur les bénéfices. Il y a dans l’homme, ouvrier ou patron, un destin et une mécanique. Et cette mécanique, si vous saviez de quelle façon la concurrence nous contraint de l’employer et de la traiter ! Comme de la ferraille ! Oui, Monsieur le Maire, comme de la ferraille ! D’ailleurs si demain la guerre éclate entre l’Allemagne et la France, avant de faire battre la charge, le général demandera-t-il à ses soldats combien ils ont d’enfants et comment ils aiment leur femme ? Dans sa tête, une seule idée, une seule : gagner la bataille avec ses soldats et ses canons. Et ses soldats se transforment d’un coup, en chiffres, en machines, en canons ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cathcorcathcor   17 août 2012
Comme les hommes aiment la justice, quand ils jugent les crimes d'autrefois!
Commenter  J’apprécie          90
Video de Armand Salacrou (18) Voir plusAjouter une vidéo

Le palmarès du festival de Cannes
Extrait de la cérémonie de remise des prix du 16ème festival international du film de Cannes en présence d'Armand SALACROU et d'Alain PEYREFITTE Ministre de l'Information . Jeanne MOREAU remet la palme d'or à Luchino VISCONTI pour son film " le guépard ", le prix spécial du jury est décerné au film "Hara kiri" de Masaki KOBAYASKI , le prix d'interprétation féminine à Marina VLADY. ...
autres livres classés : le havreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
494 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre