AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,05

sur 20 notes
5
1 avis
4
0 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis
Vu de loin (et le titre) cette BD on pourrait croire que cela va être une histoire, jolie, jolie... Mais vu la tronche des personnages, on se doute un peu que cela ne va pas être un chemin très lisse. Et puis on découvre l'univers de Salch. C'est l'histoire d'un "branleur" heu d'un père, divorcé qui galère un peu en vacances avec ses enfants même chez la tata de Corrèze.
C'est trash, direct, mal embouché ( on disait ça dans mon enfance... mal embouché), méchamment drôle.
Après on se marre bien évidemment, si on n'est pas trop coincé. C'est assez bien vu, un poil urticant, pas toujours d'une finesse extrême, légèrement triste mais il y a énormément d'auto-dérision.
"C'est abusé je suis en vacances toute l'année !!
Des fois on me contacte pour me faire taffer..."
J'ai eu un peu de mal avec le dessin des personnages, je ne suis pas certaine d'avoir toujours tout compris ( pour 2 ou 3 planches) mais j'ai découvert le flatulin et qu'il pleut de l'ennui dans le Loir et Cher, et j'ai même cru que Philippe Katerine se baignait ( vraiment ) dans le Cher.

Une BD bien dans la ligne de Fluide Glacial, je ne connaissais pas l'auteur...Depuis j'ai regardé ce qu'il faisait.
Un album désabusé pour se marrer pendant les vacances.
Merci à masse critique et à Fluide glacial pour cet envoi. Reçu juste le jour de la sortie de l'album, et accompagné d'une carte. Sympa vraiment.



Commenter  J’apprécie          120
Comme beaucoup, j'ai découvert Eric Salch par le biais de son " Lookbook ", satire grinçante et délicieusement méchante des différents acteurs et personnages de notre société. Il m'avait fait rire, beaucoup, et chatouillé, un peu. " Oh non quand même, il va trop loin là " me disais-je, parfois - tout en réprimant un ricanement coupable.

Dans le Petit Chemin Caillouteux, j'ai rencontré une autre facette du caricaturiste aux griffes acérées. Celle d'un père mi-aimant, mi-paumé, largué dans les deux sens du terme. Il transpire de cette oeuvre, en apparence légère, une certaine mélancolie, une amertume acidulée, et des questionnements tres justes sur le temps, l'avenir, la paternité et ces gamins qui nous enquiquinent presque autant qu'on les aime. C'est drôle et tendre, barré, surprenant, révélateur d'une certaine génération de quadras ( pas la mienne, hélas, le temps file ) et en définitive, les fléchettes feignantes et - faussement - résignées de l'auteur, atteignent toujours leurs cibles.
Commenter  J’apprécie          50
J'ai découvert Sachs à travers cette BD. Même si j'ai vu une satire, cette manière grinçante de dessiner le quotidien d'un père je pense que je suis passée à côté de ce que voulait vraiment faire passer l'artiste. Peut-être me manque t'il les enfants pour comprendre cette vision désabusée !
Quoi qu'il en soit, j'ai souri à certaines planches, j'ai été surprise devant d'autres, je suis allée au bout de cette bande-dessinée mais avec un gout d'inachevé.
Commenter  J’apprécie          20
Dans cet album autobiographique, l'auteur, en mal d'inspiration, nous raconte ses vacances. Un peu fauché sur les bords, divorcé avec deux enfants à occuper, le narrateur se retrouve chez une tante, au milieu d'une forêt, en Corrèze. Entre la pluie, le cahier de vacances et les réseaux sociaux qu'il n'arrive pas à quitter, Salch ne nous vend pas du rêve. Après la Corrèze, c'est dans le Loir et Cher qu'il nous emmène et pour finir près d'un marais où il dessine, entre autres, un ragondin. En dehors du thème des vacances, nous avons le droit à sa vie quotidienne en banlieue. J'ai conscience d'être un peu réductrice dans ce résumé mais c'est ce que j'ai retenu de la BD.
Je ne sais pas quelle mouche m'a piquée quand j'ai coché ce livre dans la liste du dernier "Masse critique" de Babelio. le dessin n'avait rien pour me plaire et le texte pas beaucoup plus. Si j'ai ri, au début, des mésaventures de ce père divorcé "Inconséquent, branleur, angoissé et rongé par la culpabilité", je me suis vite lassée de ses mésaventures et au final je suis restée sur ma faim. le narrateur est sans doute trop loin de mon univers et ses vacances pourries, pour être sincère, ne m'ont pas passionnée. Ce dessinateur anti-conformiste, anti-patrons, anti-jolis dessins et un peu looser trouvera son public, je n'en doute pas, mais je ne suis pas sa cible, j'aurais dû m'en douter.
Lien : http://www.sylire.com/2017/0..
Commenter  J’apprécie          10
Quel ennui !

Je suis habituellement bon public. J'adore le second degré, les dessinateurs qui savent croquer nos petites faiblesses du quotidien avec humour, etc. Mais alors, là... consternation ! Je n'ai pas souri une seule fois, je crois que ça ne m'était pas arrivé depuis Cruelle (de Florence Dupré La Tour) il y a un an. le personnage se complaît dans une bêtise crasse, sans la moindre réflexion ni la moindre distanciation qui permettrait de penser qu'il est conscient de sa médiocrité. Rien à voir avec le léger Retour à la terre de Manu Larcenet (pour rester dans le genre "chroniques du quotidien") ni avec l'ironie d'un bon vieux Bidochon (pour rester dans le thème de la médiocrité humaine).

Par ailleurs, on saute d'une planche à l'autre sans véritable lien. Certaines planches sont carrément incompréhensibles. le langage est celui, pauvre et stérile, d'un ado encore totalement égocentré... Fait exprès ou pas, ça n'a pas marché avec moi. Deux étoiles tout de même, pour le joli titre et pour le graphisme, qui est nettement plus méritant que le scénario - mais honnêtement, je vous conseille de passer votre chemin...
Commenter  J’apprécie          00



Lecteurs (41) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5212 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}