AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Wade Minkowski (Traducteur)
ISBN : 2727401116
Éditeur : Sindbad (01/01/1999)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Nous ne cessions de nous émerveiller devant l'étrange ressemblance qu'il y avait entre Bandarchâh et son petit-fils Meryoud, car le petit-fils était la réplique exacte du grand-père, tant par la physionomie que par le comportement. Comme si le grand Artisan les avait façonnés en même temps et de la même argile et avait présenté Bandarchâh au pays, puis, quelque cinquante ou soixante ans plus t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
5Arabella
  25 juillet 2016
Nous sommes de retour au village des Noces de Zeyn, et retrouvons les mêmes personnages, mais quelques années plus tard. le narrateur revient dans le village, après une vie à la ville qui l'a laissé insatisfait. Mais au village les choses aussi ont changé, ceux qui le dirigeaient se sont fait déposséder de leur pouvoir et un nouvel ordre se met en place. Les « anciens » remâchent leur rancoeur et leurs souvenirs.
Je ne suis pas vraiment rentrée dans ce livre, je n'ai pas vraiment saisi ce que l'auteur essayait de nous dire. Même si le décor est le même que dans Les noces de Zeyn, l'état d'esprit s'est assombri et l'écriture s'est compliquée. Des rêves s'insèrent dans le récit, allégoriques sans doute, mais confus pour moi.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
jeronimusjeronimus   17 janvier 2018
Soudain ma terreur s'est dissipée comme se dissipe un nuage. Je me suis dit qu'un démon affamé était chose inconcevable. Ou bien c'était un piètre démon, ou bien il était aussi humain que toi et moi. Je me suis mis à rire et j'ai entendu mon rire voyager jusqu'à l'autre rive et revenir. Je lui ai dit - et à nouveau j'étais Hasab Rasoul Wad Mukhtâr, et l'aube à Wad Hâmid allait se lever:
- Un démon affamé? Dieu te garde, tu n'es qu'un humain comme moi.
Il était sorti de l'eau et je le regardais - là, debout, devant moi, en chair et en os, la peau blanche, grand, avec des yeux verts que je voyais à la lumière de mon feu. C'était un homme comme toi et moi. Il m'a dit:
- Imbécile! Est-ce que les démons ont l'habitude de circuler sur le Nil? Je suis un homme fatigué et qui a faim. Voilà des jours et des nuits que je n'ai goûté ni sommeil ni nourriture.
- Bienvenue, lui ai-je dit. Bienvenue et mille saluts à l'hôte étranger qui nous arrive des contrées de Dieu. Tu es tombé sur quelqu'un qui sait restaurer ses invités, procurer repos aux fatigués.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Dans la catégorie : Littérature arabeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures afro-asiatiques>Littérature arabe (151)
autres livres classés : soudanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr