AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081434628
Éditeur : Flammarion (02/05/2018)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 8 notes)
Résumé :
"Mes chers parents,

J’imagine à quel point cette lettre écrite de ma main va vous surprendre. Oui, elle vient de moi, votre fils maudit, celui dont vous n'avez reçu de nouvelles depuis sept ans. Mais rassurez-vous, je ne viens pas avec des cadeaux plein les bras, comme dit la chanson. J'espère au contraire que cette lettre empoisonnera votre journée."

Dans ce roman épistolaire, surprenant et captivant, Gérard Salem nous fait découvrir, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Calimero29
  18 novembre 2018
Le titre de ce roman épistolaire interpelle chacun d'entre nous avec le tutoiement et cela a fonctionné avec moi; ma curiosité a été éveillée sans connaître l'auteur et sans avoir lu la quatrième de couverture.
Gérard Salem est psychiatre et thérapeute familial; il a écrit de nombreux essais sur le sujet mais "Tu deviens adulte le jour où tu pardonnes à tes parents" est son premier roman.
Boris, qui a claqué la porte de sa famille sept ans auparavant, consulte un psychiatre à un moment de sa vie où tout va mal : divorce conflictuel, son ex-femme refuse qu'il voit leurs deux fils, son aîné est malade, lui-même a développé une maladie auto-immune. Ce psychiatre lui conseille de reprendre contact avec sa famille à travers une lettre et cette première lettre à ses parents, agressive et amère, déclenche toute une série d'autres lettres entre tous les membres de la famille proche et élargie. de vieilles lettres vont aussi amener à la surface un secret de famille bien enfoui.
Le thème principal de ce roman n'est pas la famille comme pourrait l'indiquer le titre mais c'est l'écriture, ses bienfaits et sa portée psychologique.
Ecrire à la main est un acte réfléchi, volontaire, qui nécessite de se poser, de s'interroger, revenir en soi, peser ses mots bien loin de l'immédiateté et de la superficialité des réseaux sociaux. L'écriture oblige à un engagement de soi.
Cette écriture revêt trois formes dans ce roman : les lettres échangées entre les membres de la famille qui permet de renouer certains liens mais sans tout résoudre, la lettre au défunt avec lequel on garde un lien tout en faisant son deuil et la lettre qui met à jour de vieux secrets de famille.
On est touché par toutes ces lettres, ces souffrances, ces quêtes car qui n'a pas connu de difficultés intra-familiales parfois douloureuses, de rancoeur, de jalousie?
Mais on s'éparpille vite avec la famille élargie et les générations ce qu'a dû percevoir l'auteur puisqu'il a ressenti les besoin d'inclure un arbre généalogique à la fin de son roman.
Malgré cette faiblesse, ce livre a été une découverte agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brinvilliers
  01 janvier 2019
Boris, malade se voit demander par son psychanalyste de reprendre contact avec sa famille par écrit. Boris a quitté sa famille car il ne voulait pas suivre la voie que son père lui imposait, à savoir devenir médecin. Il vit en Suisse où il a su avoir une position confortable, mais sa vie de couple est détruite et il ne peut voir ses enfants.
Il commence à écrire à sa famille, celle-ci est surprise, mais en fait tous prennent la plume et redécouvre le fait de s'exprimer réellement.
C'est l'histoire d'une famille où chacun peut s'y retrouver et qui nous fait réfléchir aux conséquences désastreuses sur ce monde moderne où échanger devient futile.
Commenter  J’apprécie          50
Xian7
  14 mai 2018
J 'ai été attiré par le titre de ce livre et sa 4 ième de couverture. Un roman épistolaire mais curieusement surprenant car il s'agit d'échange de lettres manuscrites à plusieurs voix ! (entre les membres d''une famille ).
A la suite d'une lettre massacrante de Boris à ses parents et après une rupture de sept ans … J 'ai été captivé par l'histoire de vie de cette famille … Et j 'ai lu les lettres d'une seule traite.
Roman passionnant, remuant et si bien écrit ( quel plaisir ).
L'auteur a bien orchestré la chorale familiale ( les voix ont des couleurs ...) .
Les personnages sont attachants, émouvants et on s' y retrouve dans un ou plusieurs. J 'ai adoré tout particulièrement Edward, le cousin aimant, drôlement drôle ! Bon vivant et ...
Sabine, l 'adolescente qui adore lire et rêve de devenir … Et entre autres, Boris est loyal à qui ? La famille est loin d'être un fleuve tranquille quand on plonge dans ses profondeurs ...
Enfin, un auteur qui ne dicte pas un roman «  à la mode d'aujourd'hui «  et il ne formule pas des recettes pour les familles ! Malgré la fameuse recette de la tarte tatin de Sophie (miam ). Cette correspondance familiale et si proche de la réalité humaine avec ses maux, ses sentiments , sa complexité, sa singularité, ses différences, son inventivité, ses failles, ses répétitions, ses secrets , ses non-dits, ses rêves ... étrangement familière.
Et si l'échec familial est une ressource aussi !
L 'auteur chante la famille et met l'accent sur le lien familial...
Pourquoi pas par la voie des lettres… ? J'adorrre .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Vinie1984
  08 mai 2018
J'attendais beaucoup de cette lecture et la quatrième de couverture me donnait l'impression que j'allais passer un bon moment. Malheureusement, j'ai déchanté et je n'ai pas apprécié plus que ça ma lecture...
Les différents personnages manquent cruellement de personnalité... Dans ce roman épistolaire où chaque personnage écrit de la même façon, heureusement que l'auteur nous note qui écrit à qui sinon nous ne le saurions pas car il n'y a pas de différence de ton ou d'écrit entre les différents protagonistes et je trouve que ça fait du tort à l'ouvrage, de ce fait les pages se suivent et se ressemblent...
Boris, le personnage principal, s'est exilé loin de sa famille après avoir reproché à ses parents d'avoir voulu en faire un homme à leur image et à ses frères et soeurs de lui avoir pris sa place d'enfant prodige et d'avoir dû leur montrer l'exemple sans cesse, à cause de son statut d'aîné.
Voilà 7 ans qu'il n'a pas donné de nouvelles et soudainement, sur les conseils de son psychiatre, il prend la peine d'écrire à chacun d'eux pour se plaindre et se faire plaindre en passant.
Malgré l'agressivité qui transparait dans les courriers que Boris envoi à ses parents, à ses soeurs et à son frère, tous souhaitent des retrouvailles et se repentir... J'aurai souhaité qu'au moins un des personnages confronte Boris à ses propres erreurs mais non... Et c'est ce qui rend le récit si monotone et insipide... Il n'y a rien pour rendre le roman réellement intéressant...
A travers son livre, Gérard Salem nous fait réaliser l'importance des non-dits, des rancoeurs gardées pour soi, il nous fait réaliser qu'ils peuvent se transformer en maux et nous faire souffrir aussi bien psychologiquement que physiquement et qu'il est donc important de les extérioriser, de s'ouvrir, quel que soit le moyen employé.
Lien : https://nunuchenomore.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   01 janvier 2019
Boris se prétendait victime d'injustice, d'incompréhension, alors que je me croyais un père juste et compréhensif. Quel étrange discours, celui de la justice, lorsqu'il se tient entre les membres d'une famille ! Dans ce tribunal intime résonnent plaidoiries et réquisitoires, mais le plus souvent en silence, au plus intime de chacun. On y aligne les arguments propres à légitimer tel membre, à décrédibiliser tel autre. Aucun membre ne voit la balance pencher du même côté. Mais, dis-moi, Jérôme, existe-t-il une position vraiment équitable et impartiale dans une famille ? Chacun s'en croît le détenteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
brinvilliersbrinvilliers   01 janvier 2019
Acte trois
"N'as-tu jamais soupçonné que celui qui s'éloigne espère parfois secrètement qu'on vienne le chercher ,"
Commenter  J’apprécie          40
Vinie1984Vinie1984   07 mai 2018
N'as-tu jamais soupçonné que celui qui s'éloigne espère parfois secrètement qu'on vienne le chercher ?
Commenter  J’apprécie          10
Vinie1984Vinie1984   07 mai 2018
Dans n'importe quelle famille du monde, le deuil ne touche jamais une seule personne. Il a nécessairement un impact collectif, non seulement sur chacun, sur chacune, mais sur les styles relationnels.
Commenter  J’apprécie          00
Xian7Xian7   13 mai 2018
Sommes-nous condamnés à jouer le même scénario tant que nous n ’avons pas trouvé la clé de l’énigme commune ?
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Acteur et chanteur

Pour commencer, question facile ! Il a chanté : "Félicie aussi". Au cinéma, il a incarné Don Camillo.

Louis de Funès
Fernandel
Bourvil
Louis Jouvet

10 questions
311 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , chanson , personnagesCréer un quiz sur ce livre