AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732426059
Éditeur : Editions de la Martinière (13/11/2002)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Au moment de crises graves, de conflits politiques, de guerres ou de catastrophes naturelles, les enfants sont toujours les principales victimes. Victimes de la famine ou de la maladie parce qu'ils sont plus faibles, plus vulnérables car incapables de comprendre pourquoi, soudainement, le voisin est devenu un ennemi, pourquoi ils sont obligés de quitter leur foyer, pourquoi ils se retrouvent entassés dans un camp de réfugiés, pourquoi encore ils marchent des jours d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Renatan
  27 septembre 2017
« En fait, l'histoire de mon père est celle d'un type qui trouve une fonction à sa photographie, qui va trop loin, qui craque, et qui, obligé de se réinventer, le fait d'une façon qui engendre beaucoup d'espoir » - Juliano Ribeiro Salgado
Ceux et celles qui me connaissent savent que Sebastião Salgado est à mes yeux le plus grand photographe humanitaire. Je l'ai croisé une première fois au détour d'une route, puis j'ai marché sur ses pas, empruntant les chemins iodés du Sel de la Terre. Plus qu'un coup de foudre, cet homme a changé ma vision de l'humanité. le monde qui nous entoure possède des étendues insoupçonnées de richesses humaines, malmenées par les Hommes.
Il a voulu que nous nous sentions concernés par l'ampleur des bouleversements qui marquent notre planète. Que nous prenions conscience de notre part de responsabilité dans ce grand chaos, désordre d'inhumanité que représentent les guerres, les génocides, les famines, les exodes... Seule une conscience collective pourrait mener les hommes à cesser de s'entretuer. Mais le photographe en est arrivé au constat que « … les êtres humains ne sont pas faits pour vive en communauté ». Enfin, il a voulu que nous saisissions les motivations de l'homme vis-à-vis de son prochain et sa force d'intelligence dans le processus d'adaptation à son milieu.
Ses observations sont fortes et douloureuses. le chemin qu'il nous amène à emprunter fait écho aux réflexions de celui qui a côtoyé les pires tragédies et les plus grands bouleversements des dernières décennies.
Dans « Les enfants de l'exode », Salgado donne une voix aux enfants du monde. Les mots sont inutiles, les visages parlent d'eux-mêmes. C'est dans leur regard que l'on devine leur histoire...
Au-delà des mots, je suis bouleversée par ces photographies. Les enfants ne demandent qu'à s'épanouir. Plus encore, les violences planétaires ne les concernent pas, ils n'ont besoin que d'amour. Je leur offre le mien. Comme une petite goutte d'eau sur la mer des grandes émotions...
Lien : http://www.lamarreedesmots.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Danieljean
  07 octobre 2015
Sebastiao Salgado a photographié des enfants dans des camps de réfugiés du monde entier. Ce n'était pas son projet de départ, mais chaque fois qu'il arrivait dans un camp il était assailli par une nuée d'enfants. Alors il a fait leur portrait, en demandant à chacun de choisir comment, où et avec qui parfois, il ou elle voulait être pris en photo. Cela donne un livre magnifique. Je me souviens de l'expo à la maison de la photographie à Paris. J'étais seule dans la salle et ces enfants me regardaient. C'est aussi un très beau souvenir de ma vie de professeur de français. Chaque enfant d'une classe de sixième devait choisir une photographie et écrire un petit texte en s'adressant à l'enfant de cette photo. Ces élèves, pas très à l'aise avec l'expression écrite, une fois passée la peur, ont connecté avec leur coeur et ont écrit des textes très forts. C'est fou comme le coeur a une connaissance naturelle de la grammaire ! Je les revois chacun devant sa photo, lisant son texte aux autres, exercice oh combien difficile. Un très beau moment de partage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
manU17manU17   22 octobre 2015
Chacun, à travers ses vêtements, sa pose, son expression et son regard, m'avait raconté son histoire avec une franchise et une dignité désarmantes. Surtout, leurs yeux étaient comme des fenêtres ouvertes sur leurs âmes.
Commenter  J’apprécie          180
DanieljeanDanieljean   07 octobre 2015
Plus que jamais, je sens que la race humaine est une. Au-delà des différences de couleur, de langue, de culture et de possibilités, les sentiments et les réactions de chacun sont identiques. Les gens fuient les guerres pour échapper à la mort ; ils émigrent pour améliorer leur sort ; ils se forgent de nouvelles existences dans des pays étrangers : ils s'adaptent aux pires situations…
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Sebastiao Salgado (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sebastiao Salgado
Depuis 1973, Sebastião Salgado n'a cessé de parcourir le monde avec son appareil de photographie à la main. Il partage ses expériences en compagnie d'Anaël Pigeat dans une Masterclasse enregistrée au festival Imagine, organisé par France Culture et le Centre Pompidou.
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤12Masterclasse6¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
autres livres classés : photographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1784 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre