AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Isabelle Liber (Traducteur)
EAN : 978B08CBHGMTY
Éditeur : Charleston (22/09/2020)
3.04/5   23 notes
Résumé :
UNE SAGA RENVERSANTE AUTOUR DU CÉLÈBRE MOUVEMENT ARTISTIQUE BAUHAUS

Début des années 1920. La jeune Martha, issue d’une famille de musiciens excentriques, quitte sa petite ville de Pologne de l’est et son enfance paysanne. Elle veut s’inscrire au Bauhaus, l’école d’art récemment créée à Weimar, centre foisonnant de la création et de la modernité. Désir osé car les hommes dominent l'Institution. Malgré cela, l’énigmatique fondateur de l’école, Walter G... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,04

sur 23 notes
5
0 avis
4
4 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

LambertValerie
  17 janvier 2021
Ce roman nous plonge dans la période de l'entre-deux guerres, en Allemagne mais aussi en Poméranie , qui se situe en Pologne.
Cette période où l'Allemagne gérera une défaite humiliante qui la poussera sur les chemins de cette " ère brune" orchestrée par le national-socialisme et qui aboutira à ce que l'on sait.
En 1919, néanmoins un homme : Walter Gropius va fonder à Weimar, l'école du Bauhauss, une école d'arts décoratifs et une académie des Beaux-arts, une école libre prônant un art nouveau qui fera beaucoup d émules jusqu'au moment où Hitler la jugera comme un mouvement d'art dégénéré.
L'HISTOIRE dans ce roman est fondamental, s'y enchasse la vie de Martha, jeune polonaise qui vient au Bauhauss pour découvrir qui elle est, l'art dans lequel elle va s'épanouir.
C'est évidemment la danse, d'où le titre du roman. La vie de Martha au Bauhauss est rayonnante, elle y consigne dans un cahier noir, tous ses faits et gestes laissant ce carnet disponible aux dessins et écrits des plus grands maîtres du Bauhauss comme Klee et Kandisky.
Ce roman se double de l'histoire familiale compliquée et meurtrie de Martha que son arrière petit-fils démelera au fil des pages.
Je me suis laissée porter par ce roman aisément, nourri des expériences artistiques de Martha et du cours de L'HISTOIRE où ce roman se meut.
La danse de Martha est un livre à découvrir, bien au-delà du personnage, tant de choses apprises notamment sur le Bauhauss mais aussi cette région qu'est La Poméranie partagée entre l'Allemagne et la Pologne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          423
Cigale17
  14 juin 2021
Dans La Danse de Martha, Tom Saller nous propose de suivre deux personnages à deux époques différentes. En 2001, à New York, un carnet noir, le journal de Martha Wetzlaff, est mis aux enchères. Il atteindra 45 millions de dollars parce qu'il est rempli de dessins de peintres aujourd'hui célèbres, essentiellement Kandinsky et Klee. Thomas, narrateur à la première personne des parties récentes, assiste à la vente : c'est lui qui a découvert le carnet de Martha, son arrière-grand-mère, dans un vieux sac à dos appartenant à sa grand-mère morte récemment. Martha a étudié au Bauhaus de 1919 à 1924. Elle a quitté la célébrissime école située à Weimar juste avant sa fermeture par le nouveau gouvernement d'extrême-droite. Thomas se cache aussi derrière le narrateur à la troisième personne qui va nous raconter la vie de Martha entre 1900 et 1945. Il s'inspirera de ce qu'elle écrit dans son carnet et de ce que sa grand-mère lui a rapporté.
***
J'ai attendu deux jours avant de faire cette chronique et ce roman s'estompe déjà… J'avoue n'avoir été charmée ni par l'écriture, ni par le récit. J'ai eu beaucoup de difficultés à entrer dans l'histoire. Pourtant, le destin de cette jeune femme promettait d'être passionnant. Martha est atteinte d'une forme de synesthésie : elle perçoit les notes de musique comme des formes géométriques. Son père, musicien, ne comprend tout d'abord rien au don de sa fille. Si Martha veut aller étudier au Bauhaus sur les conseils de Wolfgang, son mentor, c'est pour trouver sa voie. le titre du roman est explicite et ôte toute surprise : Martha sera danseuse. J'ai trouvé assez décevantes les 70 pages qui se déroulent au Bauhaus. Les quelques rencontres de Martha avec Gropius et le motif de son admission à l'école n'ont pas suffi à me séduire ni à me faire percevoir l'effervescence du lieu. Comme l'aventure sentimentale de Martha, tous les sujets m'ont semblé seulement effleurés, même le contexte historique un peu plus développé que le reste. Je me permets de signaler une agaçante confusion entre inclinaison et inclination (p. 60)… Bref, Un roman dont j'aurais pu me passer…
***
Lu dans le cadre du prix des Lecteurs de Cognac 2021.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
PatSBook
  21 juin 2021
Roman original à plusieurs voix, qui permet aux lecteurs de suivre le destin de personnages vivant à deux époques distinctes, mêlant les contextes historiques à une saga familiale singulière, marquée par le destin poignant et hors norme d'une femme libre.
En 2001 Thomas se lance à la recherche de l'histoire de son arrière-grand-mère Martha suite au décès de sa grand-mère dont le passé a toujours été teinté de mystère. La découverte d'un carnet noir, trace inestimable du mouvement artistique flamboyant du Bauhaus (Paul Klee, Vassily Kandinsky…) le met en mouvement.
Sa quête est d'abord rêvée en imaginant l'histoire avec le peu d'éléments dont il dispose, puis le conduit jusqu'à New York et se solde par la re-découverte de son aïeule, prétendument disparue.
Des incursions dans le passé nous font découvrir la vie de Martha de 1900 à 1945, qui, partie de Pologne pour Weimar, vivra de l'intérieur les milieux artistiques avant-gardistes de l'entre-deux-guerre. La montée du nazisme et la seconde guerre mondiale viendront mettre un frein aux ambitions artistiques jugées dégénérées par les dirigeants au pouvoir.
Le lecteur apprendra beaucoup sur le mouvement résolument moderniste du Bauhaus et découvrira de l'intérieur la situation stratégique de la Poméramie et du couloir de Dantzig lors de l'émergence de la peste brune. Il pourra également admirer le féminisme de Martha qui cherche sa voie lentement mais avec grande liberté pour l'époque en découvrant la « danse expressionniste » et osera défier l'opinion en choisissant d'élever une petite fille née hors mariage !
Tom SALLER nous propose une construction originale pour ce premier roman, inspiré de son histoire familiale et qui devrait se prêter, à mon avis, à une adaptation au cinéma.
En effet, l'écriture est incisive et synthétique, le style épuré avec une alternance rythmée des récits se déployant sur deux époques, des inter chapitres rappelant le contexte historique et artistique avec des dates clés et des twists savamment dosés qui rebattent les cartes de la saga familiale.
Rien n'est laissé au hasard pour permettre au lecteur de parcourir avec avidité ce récit où la grande histoire se mêle aux destinées individuelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Djustinee
  03 octobre 2020
Aujourd'hui je vous parle de ce livre lu dans le cadre d'une masse critique Babelio, que je remercie, ainsi que les Editions Charleston.
Dans ce livre, vous rencontrerez Martha, née en 1900 en Pologne. Martha est issue d'une famille de musiciens excentriques. Elle décide, en 1920, de quitter sa famille pour une école d'art, le Bauhaus où elle intégrera une troupe de danse.
Lorsque les nazis arrivent au pouvoir, Martha n'a pas d'autre choix que de rentrer dans sa campagne polonaise avec sa fille et son journal.
Alors que la guerre touche à sa fin, Martha disparaît brutalement.
En 2001, un jeune homme débarque à New York pour suivre la vente aux enchères du journal de sa grand-mère. Un journal fascinant contenant des esquisses d'artistes du mouvement du Bauhaus.
J'aime beaucoup Martha, que je trouve flamboyante. Cette jeune femme en quête de liberté et de modernité dans une société où l'homme domine en masse me fascine. Cependant, je démarre ce récit de manière laborieuse. Malgré un attachement à Martha, je trouve le récit long et parfois sans intérêt. Je décide malgré tout de persévérer, ce livre compte moins de 250 pages.
Je ne suis finalement pas déçue d'avoir poussé ma lecture… le récit devient captivant, la chute me plait même si je dois être honnête que la fin est un peu tirée par les cheveux. Finalement, je me dis qu'il ne s'agit que d'une fiction… on peut donc envisager une fin extraordinaire.
J'aime beaucoup cet entremêlement de faits et de lieux historiques qui donne la touche de véracité à cette fiction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
psambou
  30 juin 2021
Ce roman en livre de poche version allemande compte 278 pages. Tout se passe bien jusqu'à la page 223. Mais après ? Qu'elle mouche a piqué l'auteur Tom Saller ? Besoin de sensationnalisme ? Nécessité de fabriquer un dénouement finalement assez ridicule ? Sans hésiter, je mettais 4 étoiles voir 4,5 avant cette fameuse page, mais l'évaluation a plongé à cause de cette fin.
Mais ne gâchons pas le plaisir de toute la partie qui correspond au 4/5 du livre. Car je l'ai lu avec beaucoup d'intérêt, cela m'a amené à faire des recherches sur le Bauhaus, et les personnes (Gropius, Kandinsky, Schlemmer, Klee, Grunow, Itten, Muche) qui ont marqué ce mouvement artistique expérimental du début des années 1920 en Allemagne. On y suit le parcours de Martha, femme indépendante, attachante dont on découvre et suit avec curiosité le parcours de son enfance à sa formation de danseuse. On y évoque aussi Emma Held, photographe, qui a existé, et à qui l'auteur invente, pour le besoin du récit, des sympathies national-socialistes (même avec les excuses de l'auteur en fin d'ouvrage, je me demande si c'est déontologiquement défendable, autant inventer alors un nom pour créer ce personnage…). La lecture de ce roman permet aussi de prendre conscience de la confrontation de l'entre deux-guerres, entre des courants qui aspirent à se détacher de la tradition, à se lancer sans tabous dans des voies créatives inédites, et le mouvement national-socialiste naissant, peu enclin à accepter ce qu'il considère être de la décadence.
Si je ne regrette pas la lecture de ce roman, qui m'a permis de faire des découvertes, j'aurais aimé qu'il s'arrête plus tôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LambertValerieLambertValerie   16 janvier 2021
Au début du XX siècle, c'est la coupure. Ouvriers, intellectuels, employés - ce qui unit soudain nombre d'entre eux, c'est un même sentiment.
La colère.
La colère envers ce qui est autre. Ce qui est différent.
Plus tard, on y verra la naissance de ce qu'on a appelé l'ère brune.
Commenter  J’apprécie          181
Cigale17Cigale17   14 juin 2021
À l'automne 1920, Walter Gropius propose d'orienter les étudiantes principalement vers les ateliers de tissage et de reliure afin d'éviter des « expériences inutiles ». (p. 91)
Commenter  J’apprécie          60
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   20 décembre 2020
Pour moi, le passé est devenu présent — et peut-être m'ouvre-t-il un avenir autre que celui auquel je me croyais destiné.
Commenter  J’apprécie          20
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   21 décembre 2020
Le coeur ne devrait pas se laisser induire en erreur par la crainte
Commenter  J’apprécie          10

Video de Tom Saller (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Saller
Interview mit Tom Saller, Autor von "Wenn Martha tanzt"
autres livres classés : bauhausVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1214 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..