AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782954240602
144 pages
(01/06/2012)
4.19/5   16 notes
Résumé :
Ils sont quatre, ils ont 15 ans. Kevin et Jordan vivent leur amitié depuis toujours. Alison et Solveig ont découvert depuis peu ce que ça peut être. Mais arrive un temps où on quitte l’amitié pour entrer dans l’amour ; les couples se recomposent donc, dans la perfection de l’évidence. Mais sous cette évidence et sa simplicité, la vie est là, avec la complexité des sentiments, des affects, des désirs. C’est alors que tout se noue, que tout s’intrique et se mêle, dans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 16 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

AMR_La_Pirate
  27 juillet 2017

Patrice Salsa m'accorde sa confiance une seconde fois en me permettant de lire La Part des anges pour le chroniquer. C'est avec un immense plaisir que je m'apprête à me plonger dans son écriture belle, soutenue, efficace et poétique à la fois.
Ce roman est celui de l'adolescence, de ses émois, de ses découvertes, de ses rites de passage, de ses jeux transgressifs. Les quatre personnages, filles et garçons, sont non seulement merveilleusement campés, crédibles mais surtout, ils vont, chacun à leur manière, interpeler les lecteurs qui se reconnaîtront ou se remémoreront des situations vécus ou ressenties ; même si les tranches de vie qui nous sont données à lire sont parfois très noires et heureusement non connues par la plupart d'entre nous (mère toxico, beau-père abuseur, père absent, soeur handicapée, anorexie, scarification, idées morbides et suicidaires…), les réactions des quatre jeunes captent notre attention et notre empathie par la vérité et la sincérité de l'écriture de Patrice Salsa qui nous place au coeur de l'intime et de l'indicible. La première partie du roman nous donne à lire et à voir ce monde adolescent, avec ses histoires d'amitié et d'amours, ses désirs, ses expériences, son innocence remise en cause. On se laisse mener, on participe, on partage, suivant Patrice Salsa où il veut nous mener.
Ce roman est celui de l'adolescence de ceux qui sont nés dans les années quatre-vingt et qui reconnaitront l'univers référentiel des dessins animés, comics, jeux vidéo, films d'action, modes, musiques (Polnareff, Daredevil…) etc. cités dans le livre.
C'est beau, fort et fragile à la fois… mais surtout, il y a comme une angoisse, une menace qui pèse en filigrane car « le monde n'a en fait aucune idée de ce qu'on peut attendre, réellement, d'un garçon de quinze ans ».
Car la deuxième partie va nous faire entrer dans « la part des anges », métaphorisée par « la partie du volume d'un alcool qui s'évapore quand celui-ci est mis à vieillir » … Nous sommes dans un livre de Patrice Salsa et il va falloir pénétrer dans sa structure narrative et nous approprier ou pas ce roman, accepter ou pas la rupture proposée, la chute brutale, la beauté dans l'horreur du geste...
J'ai poussé la porte de la deuxième partie ; avais-je le choix ? J'avais les clés, données par l'auteur… J'avais sa trame… Il aurait suffi de si peu pour que ces anges aient une autre part, une autre fin.
La Part des anges est un livre qu'on referme (pour moi qui l'ai lu en version numérique, un écran qu'on rabat) avec la gorge nouée… Alors, on sort prendre l'air et on se dit qu'on relira sa chronique plus tard… Quand on ira mieux.
Bravo, Patrice Salsa… Si vous avez autre chose à me donner à lire, j'accepte ; je suis partante parce que vous êtes un grand écrivain…
J'accepte, mais pas tout de suite, parce vous êtes dangereux… Faut que je me remette, là…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
colorandbook
  24 avril 2017

Note 14/20
Avis : Dans l'ensemble, j'ai passé un assez bon moment de lecture. le roman se lit facilement et rapidement, surtout qu'il est très court. Mais malheureusement je pense être passée un peu à côté de ce livre, car je n'ai pas été assez plongée dedans, et surtout j'ai ressentie très peu de sentiments dans ma lecture malgré des sujet abordés assez grave .
Ici, on retrouve une histoire que je trouvais originale au début, même si par moments je dois bien l'avouer jai un peu étais mitigé. J'ai eu l'impression que l'auteur voulais abordé trop de sujet qu'il a pas assez développé, mais cela reste mon avis. Mais malgré un petit manque d approfondissement l'auteur abordé aborde des sujets plutôt grave et intéressent, qui malheureusement touche beaucoup les adolescents.
Les personnages sont quand même assez bien construits et intéressants. Ce sont des personnages bien torturés comme je les aime. En revanche, par moment, j'ai trouvé que çà faisait un peu trop justement, j'ai aussi eu du mal a m'attacher à eux, car pour moi on ne rentrait pas assez dans leurs sentiments.
La plume de l'auteur est très agréable à lire. Elle est bien rythmée et je l'ai trouvé vraiment poétique.
En bref, c'est un livre qui m'a assez plu dans l'ensemble, même si ce n'était pas un coup de coeur, car pour moi certaines choses n'étaient pas assez approfondies. Il reste, néanmoins, intéressant.
Les personnages :

Nous retrouvons ici principalement 4 adolescents.

On découvre dans un premier temps Kevin. C'est le genre beau gosse qui ne s'en rend pas compte. Sportif , intelligent, artiste, il a peu d'amis et une vie de famille plutôt instable. C'est un personnage plutôt intéressant, même si j'aurai aimé le découvrir un peu plus, comme chaque personnages. Par contre, par moment je n'ai absolument pas compris certaine de ses décisions qui m'ont quand même dérangé.
Puis on a Jordan, le meilleur ami de Kevin. Ils se ressemblent quand même beaucoup, mais Jordan est plus renfermé, colérique et par moment mélancolique. Jordan commence à découvrir son orientation sexuelle et a du mal à l'accepter. J'ai trouvé ce sujet très intéressant même si j'aurais aimé qu'il soit un tout petit peu plus abordé, pour qu'on sache ce qu'il pensait vraiment et comment il le vivait.
On a aussi Alison, gentille, belle et simple. C'est une jeune fille plutôt lambda, assez mystérieuse mais intéressante. Avec ce personnage, c'est le thème de la scarification qui est abordé. Un autre sujet est également abordé ici, à savoir les abus sexuels du beau-père d'Alison. Un thème très fort et grave que j'aurai aimé voir un tout petit peu plus abordé même si le thème est malsain et crée un certain malaise.
Enfin on a Solveig, une jeune fille assez spéciale. Très réservée et qui a très peu confiance en elle. Mais elle se démène du mieux qu'elle peut. le thème abordé avec ce personnage là est l'anorexie, un thème aussi très fort que j'ai trouvé bien abordé ici, même si encore une fois j'aurai aimé rentré un peu plus en profondeur dans les sentiments de la jeune fille.

L'histoire:

Ici nous rencontrons quatre adolescents. Kevin et Jordan qui sont meilleurs amis depuis pas mal de temps et de l'autre coté on a Solveig et Alison, qui viennent de se rencontrer et qui ensemble apprennent ce qu'est l'amitié. On va suivre ces personnages dans leur vie de tous les jours, des sujets graves seront abordés, comme la scarification, la dépression, l'orientation sexuelle, ou encore l'anorexie. Mais on retrouvera aussi des thèmes plus légers comme l'amour, l'amitié, et les premiers rapports.
Puis un jour les quatre jeunes vont sortir ensemble au cinéma. Kevin et Alison vont donc se mettre en couple. À partir de là on va suivre les adolescents dans cette nouvelle relation, où chacun essaie de trouver sa place.
Un jour, les quatre adolescents décident de partir ensemble en vacances, et là le roman prend une tournure plus dramatique mais je vous laisse le découvrir par vous-même. J'ai été très surprise par cette fin bien que un peu mitigée. Mais j'ai dans l'ensemble appréciée cette fin.
En bref, l'histoire m'a assez plu, malgré quelques sujets abordés trop en surface, et le manque pour moi de descriptions des sentiments pour mieux comprendre les choix ou les réactions des personnages.

L'auteur:

J'ai trouvé la plume de Patrice Salsa plutôt agréable à lire, assez fluide et très poétique, même si j'aurai aimé qu'il décrive un peu plus les émotions et les sentiments de ses personnages. Par contre, par moment j'étais un peu mal à l'aise mais je pense que c'était le but recherché.

Conclusion :
Je vous le conseille, c'est un roman qui se lit très vite, mais assez spécial avec des thèmes plutôt intéressant. Malgré quelques points négatifs, j'ai passé un bon moment de lecture.
Les personnages sont des personnages plutôt intéressants à suivre et plutot originaux. J'ai aimé leur côté torturé et le fait qu'à travers eux, on découvre plusieurs problématiques de l'adolescence.
L'histoire est plaisante à suivre. Meme si j'aurais aimé rentrer un peu plus en profondeur dans les différents thèmes qui étaient tous vraiment intéressants à découvrir, la plume de l'auteur apporte un côté parfois malsain mais je pense qu'à la vue des thèmes, c'était le but. Ce livre est très particulier mais c'était une belle découverte
Lien : https://colorandbook.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Virginieriaute
  30 avril 2021
Un livre. Une émotion brute. Une sensation prégnante, un film en Super 8 qui s'enclenche depuis quelques jours, chaque fois que je me retrouve au volant de ma voiture, et des larmes, toujours, par vagues, comme celles qui ont dilué le temps de quelques jours de vacances, la dureté du quotidien de ces 4 ados, et cimenté dans le même temps leur amitié... pour l'éternité.
La part des anges de ces gamins là, à l'instar des alcools prisonniers de bouteilles conservées droites, s'est évaporée, depuis un bail...et pourtant.
En dépit de leurs drames quotidiens tout juste soufflés comme de simples faits divers, je garde de ce récit une impression de candeur, d'innocence d'une pureté angélique.
Chaque personnage porte sa croix, un adulte défaillant ou carrément malveillant, mais ce n'est pas ce qui les rend plus attachants, l'empathie se trouve ailleurs. Peut-être simplement comme dans le roman à succès aux retours dithyrambiques « Nous rêvions juste de liberté » d'Henri Loevenbruck, leur quête de liberté n'en est juste que plus légitime. C'est d'ailleurs, Jordan, le personnage à la vie la plus « normale » qui m'aura le plus touchée par ses introspections, ses réparties, ses remarques et surtout sa vie intérieure, déjà riche et mouvementée.
Mais c'est l'écriture une fois encore qui donne vie à ses personnages de fiction, qui les rend attachants sans même les décrire, et embellit ce récit de douceur et de poésie brute. L'auteur choisit de bafouer les codes des dialogues, pour mon plus grand plaisir, il suggère plus qu'il ne démontre, et se soustrait aux longues descriptions. Patrice Salsa semble laisser par ailleurs une grande place à notre propre vécu, à nos souvenirs, à nos histoires comme une caisse de résonnance à son récit afin de combler les espaces narratifs. On y pose des traits, comme une esquisse, qui deviennent des visages et puis des lieux.
C'est ainsi par exemple qu'avant réflexion, je me suis dit que le comportement de Kevin face au responsable de rayon du magasin de sport était trop, sans réaliser de suite en quoi il servait l'histoire. ( il vous faudra lire le livre pour savoir et comprendre ). Puis, une évidence. Et si... et si ces deux amis depuis toujours n'avaient pas gardé pour eux leur plus lourd secret...
Mais avec Mes si, et mes si seulement, l'histoire de Patrice Salsa n'aurait pas pris ce « sens » ( dans les deux sens du terme ).
Un livre qui comme Nous rêvions juste de liberté, restera ad vitam aeternam dans ma mémoire. Si le texte de Loevenbruck m'a dérangée au départ car un brin caricatural, celui de Salsa se calque à la perfection au contexte et à l'atmosphère, proposant une image d'une beauté saisissante, un tableau d'un blanc divin qu'aurait sûrement beaucoup apprécié Solveig.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Patpepette
  27 février 2016
Lorsque j'ai lu le résumé de ce livre, je n'ai pas hésité à l'acheter en version papier. C'est donc plein d'entrain que je me suis lancée dans ce roman. En toute objectivité, je dois dire que durant la moitié de ce récit, j'ai pensé que les thèmes abordés étaient très intéressants, mais pas assez développé à mon goût.
Cela venant du fait que le livre ne comporte pas beaucoup de pages. J'ai vraiment trouvé ça dommage car l'auteur aborde les problèmes de l'adolescence, les doutes, les incertitudes, mais aussi l'amitié qui lie
Kevin et Jordan ainsi que Alison et Solveig. le temps est venu pour eux de quitter le monde de l'enfance et de découvrir les premiers émois amoureux. Patrick salsa aborde aussi succinctement les problèmes de l'anorexie, l'identité sexuelle, La scarification..... Mon avis jusque-là, était donc mitigé car l'idée de départ était attrayante, mais chaque thème abordé était tout juste effleurer. Puis dans la seconde partie du roman nos quatre adolescents partant de vacances ensemble est quitte pour la première fois leurs familles respectives.
C'est l'heure tout doucement pour eux, de prendre leur envol. À partir de ce moment-là, j'y ai trouvé beaucoup plus d'intérêt. Je peux dire que mon impression a pris un virage à 180°, je suis restée sidérée, sous le choc et très émue par
une fin aussi tragique. Finalement, je tire mon chapeau à l'auteur pour avoir fait passer autant d'émotions
dans un récit relativement court. Je suis ennuyée pour donner une notation à cette oeuvre, puisque durant un bon moment j'ai prouvé un sentiment partagé. C'est un roman qui interpelle, qui choque et qui nous fait réfléchir sur l'existence, sur l'importance de vivre le moment présent. Nous sommes peu de choses, et à chaque instant, tout peut basculer…
J'ai pris une belle claque ! Je ne m'y attendais vraiment pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Annicklecture
  22 novembre 2021
Mille merci à Virginie pour ce cadeau, un très beau coup de coeur, même Si… et Si vous voulez savoir, lisez le! Kevin et Jordan, une amitié indéfectible, deux jeunes garçons qui se connaissent et s'apprécient depuis toujours, ensemble ils entrent dans l'adolescence et font la rencontre de deux jeunes filles : Alison et Solveig.
De l'amitié reste, il ne peut en être autrement, et, de l'amour nait deux couples "dans la perfection de l'évidence" dira le résumé. Mais voilà tout n'est pas si simple dans la réalité. On aperçoit autre chose, on entrevoit un autre amour sous-jacent depuis bien longtemps… Á quatre ils ne font qu'un finalement!
J'ai annoté plusieurs extraits dans ce récit que je ne peux vous poser ici car ils dévoileraient l'histoire. Mais quelle merveille d'émotions! Que de beaux sentiments, qui n'aurait pas voulu vivre ces quelques instants de bonheur pur, sans plus rien de toxique autour d'eux. Et pourtant chacun d'eux à son histoire personnelle qui pour certains fera grincer des dents.
On entre dans une oeuvre de douceur, de naïveté (non péjorative) où le reste du monde sera oublié pour quelques instants. Juste les mots qu'il faut, pas besoin de plus de commentaires ou de descriptions, ces quelques 140 pages se suffisent pour nous emporter avec Eux. Loin, un retour à nos quinze ans, on se reconnaitra peut-être dans l'un des personnages, un petit peu.
La lecture file sous nos yeux, c'est fluide et tellement prenant, poétique, sensible et parfois cru. En refermant le livre, je reste nostalgique, mélancolique, bouleversée, une histoire qui me restera en mémoire, le coeur en miette… N'hésitez pas à plonger dans ces eaux bleues avec ces anges.

Lien : https://passionlectureannick..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
AMR_La_PirateAMR_La_Pirate   27 juillet 2017
À l’horizon se déroulent paresseusement des nuages emplis de pensées pluvieuses.
Ils vont se dissoudre en une simple panne mordorée.
Les sternes tournoient dans la lumière.
Une pluie s’achevant au lointain invente un arc-en-ciel.
Et au-dessus d’eux le soleil voluptueux exerce sa violence.
La plage et son espace ont remplacé le temps et la durée.
Cet éternel présent est, pour un moment, autre chose qu’une limite indépassable. Il n’est plus ce temps circulaire qui empêche, fige, claustre. Il est devenu un espace où évoluer est possible.
Ils ne sont plus effrayés d’être. Ou seulement moins, peut-être. L’infinie richesse du monde ne les interdit plus, et reste à l’orée de cette plage, ne cogne pas aux volets de cette petite maison. Il n’y a rien à quoi se comparer, se mesurer, s’affronter. Sinon eux-mêmes, et enfin ils se projettent sous une forme propice dans leur histoire à venir.
Ils sont ici ensemble, sous l’onction de leurs regards réciproques. Existant.
Il faut s’en souvenir.
Car c’est ici que tout se noue, que tout s’intrique et se mêle. Le moment où il n’est pas possible d’être séparé des autres sans être séparé de soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
PatpepettePatpepette   27 février 2016
Assis sur l'appui de la fenêtre, les yeux mi-clos, il regarde la course d'un nuage dans le ciel bleu.
Le bleu
il y a dans la chute un éclair merveilleux, celui de l'ébauche d'un essor ou disparaît la gravité du monde, qu'il laisse derrière lui l'espoir informulé d'être soulevé, hissé, emporté.
Commenter  J’apprécie          20
PatpepettePatpepette   27 février 2016
Assis sur l'appui de la fenêtre, les yeux mi-clos, il regarde la course d'un nuage dans le ciel bleu.
Le bleu
il y a dans la chute un éclair merveilleux, celui de l'ébauche d'un essor ou disparaît la gravité du monde, qu'il laisse derrière lui l'espoir informulé d'être soulevé, hissé, emporté.
Commenter  J’apprécie          00
PatpepettePatpepette   27 février 2016
Assis sur l'appui de la fenêtre, les yeux mi-clos, il regarde la course d'un nuage dans le ciel bleu.
Le bleu
il y a dans la chute un éclair merveilleux, celui de l'ébauche d'un essor ou disparaît la gravité du monde, qu'il laisse derrière lui l'espoir informulé d'être soulevé, hissé, emporté.
Commenter  J’apprécie          00
PatpepettePatpepette   27 février 2016
La sexualité se lit partout, et ne se parlent nulle part, et on leur a déjà tout montrer, même si on ne leur a rien dit ; alors, les gestes techniques, ils les connaissent, même s'ils n'en maîtrisent pas certains.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Patrice Salsa (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrice Salsa
Interview de Patrice Salsa par Vera Sayad pour le Tremplin des Auteurs, diffusée le 11 et le 15/02/2014 sur Radio Lez'Art.fr
autres livres classés : premier amourVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4476 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre