AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Michel Martinez (Traducteur)
EAN : 9782952027830
Éditeur : Tinta Blava (16/03/2005)
3/5   7 notes
Résumé :
- Tu as gagné le gros lot, mon gars. Le Marseillais m’a demandé que tu l’accompagnes sur une enquête.

Il y a eu un bref silence et quand il a poursuivi, sa voix avait changé. On sentait presque une pointe d’envie.

- Écoute moi bien. On est tous passés, à un moment donné ou à un autre, entre ses mains, mais personne n’a reçu de cours particuliers. À compter de maintenant, c’est lui ton supérieur. Ne passe pas à côté de ça. Jamais, et j’a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LydiaB
  29 mars 2012
Le jeune enquêteur Alex Samso, débutant au sein de la police andorrane, a du fil à retordre. Il se retrouve d'entrée de jeu confronté à une enquête peu banale : un bébé est enlevé dans une clinique de Rome, à la vue de tout le monde. Alex, dont le grand patron, Minarelli, est en charge de ce district, est envoyé au côté d'un personnage mystérieux, un autre policier, le Marseillais, alias Joan Casamaya. Modèle pour toute la police, figure mythique d'Interpol, ce Marseillais est en fait un andorran lui aussi. Peu aimable, il va initier le jeune collègue aux joies des enquêtes complexes. Il ne faut pas se tromper. le bébé n'est pas n'importe qui. Il s'agit de la petite fille de Vittorio Vespero, un grand de la Jet set. Alex n'est pas au bout de ses surprises... Une deuxième affaire vient s'imbriquer : un homme, Renato Pietrangeli, est découvert mort par noyade, l'estomac rempli de somnifères. Y-a-t-il un lien entre les deux enquêtes ? Pas si simple...

Je ne connaissais pas du tout cet auteur et j'avoue être très agréablement surprise. J'ai eu, certes, un peu de mal à rentrer dans les premières pages mais je pense que j'étais tout simplement fatiguée à ce moment-là. Quoi qu'il en soit, le style est très fluide, extraordinairement enlevé, ne laissant pas une minute de répit au lecteur qui vit le périple d'Alex comme s'il était lui-même le personnage. Un brin d'humour n'est pas à négliger, rendant la lecture d'autant plus vive sans dénaturer l'enquête policière.
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Fuyating
  04 février 2020
Ce roman est une lecture agréable, avec une plume pleine d'humour et enjouée. Bien que nous soyons face à une enquête pour meurtre, le ton est léger et pétillant.
Le narrateur est attachant, un peu gauche, mais ce jeune padawan apprend aux côtés du fameux Marseillais.
L'enquête est intrigante (même si je dois avouer avoir mal compris la logique mise en place lors du kidnapping). Je n'ai pas réussi à découvrir le meurtrier, chose que j'aime particulièrement dans les enquêtes policières : être surprise.
Le Marseillais m'a beaucoup fait pensé à Hercule Poirot dans sa façon de faire les choses, notamment avec la mise en scène finale où tout le monde se réunit pour découvrir l'identité de l'assassin.
C'est donc une lecture agréable qui m'as permis de passer un bon moment, mais je n'en garderai peut-être pas un souvenir impérissable.
Petit bémol : j'ai trouvé notre narrateur un peu lourdaud par moment avec les femmes et n'ai que moyennement apprécié ses remarques sur les formes de la gent féminine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Acerola13
  31 août 2021
Le rapt, la mort et le Marseillais ne me laissera pas un souvenir impérissable : l'on quitte Andorre pour l'Italie, où un étrange enlèvement de nourrisson et la mort d'un vieil homme semblent liés...Même si seul le Marseillais est convaincu d'une telle hypothèse.
L'intrigue est menée rapidement, mais ne happe pas le lecteur ; c'est surtout la narration, et le narrateur décrivant mécaniquement son environnement qui m'ont découragée ; le style n'est vraiment pas le point fort de ce roman, tout comme les personnages pas vraiment attachants (j'ai à peine esquisser un sourire aux chamailleries entre le Marseillais et le narrateur).
Ajoutons à cela une grande propension à décrire les femmes d'après leur tour de poitrine ou de la classe avec laquelle elles portent leur âge...J'aurais probablement passé mon chemin si je n'avais pas été curieuse de découvrir un lecteur andorran pour le challenge globe-trotter. Espérons que ce petit pays a d'autres représentants que Albert Salvado !
Commenter  J’apprécie          40
lcath
  25 mars 2020
Un petit polar, roman de gare bien mené mais pas inoubliable .
L'astuce, un jeune flic d'Andorre doit rejoindre un expert à Rome, le Marseillais, et suivre "ses leçons" et c'est ce qu'il raconte.
L'intrigue: un rapt de bébé dans une clinique et le suicide douteux d'un riche homme d'affaires, le novice brode, le chef investigue et trouve la solution du Cluedo ! Une pointe d'humour et de dérision donne une note sympathique à ce récit.
Lien : http://theetlivres.eklablog...
Commenter  J’apprécie          100
vieuchamp
  04 avril 2011
Bon petit polar, bien écrit et facile à lire.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   29 mars 2012
Affaire réglée en moins de trente-six heures et un succès de premier ordre qu'il allait s'attribuer. Carlo avait bien raison ! Minarelli était tout fier de lui quand il a fait son apparition pendant la préparation de la conférence de presse prévue à dix heures. Jusque-là, il n'avait même pas fait allusion à l'aide du Marseillais, et vu comment c'était parti, il n'était pas près de le faire. Le mérite revient à toute l'équipe, disait-il, le sourire aux lèvres. Eh oui Monsieur, c'était tout un homme politique.
J'aurais aimé voir sa représentation devant les caméras, mais je n'ai pas eu ce plaisir car Enzo Milani m'a proposé de l'accompagner. On venait de trouver un cadavre.
- Il y a du sang ? - ai-je demandé.
- Non. Ce n'est qu'un cas de noyade dans une baignoire - il a cru me décevoir.
Il pensait peut-être que j'étais un vampire ! Evidemment, je n'allais pas non plus me mettre à lui expliquer que je m'évanouissais dès que je voyais du rouge écarlate. (P70-71)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FuyatingFuyating   05 février 2020
Quoiqu'il en soit, je persiste à croire que dès qu'on ouvre les yeux pour la première fois, on ne peut faire qu'une chose : marcher. En fait, c'est la vie qui nous porte, nous dirige et nous force. Et comment nous mène-t-elle ? Eh bien par cette ruse qu'on appelle circonstances.
Commenter  J’apprécie          10
FuyatingFuyating   05 février 2020
Les Orientaux sont persuadés qu'avant de venir au monde, on fait un tri. D'après eux, c'est nous qui décidons, d'un commun accord avec un maître, le genre de vie qui nous convient le mieux afin d'atteindre la pureté absolue et cesser de nous réincarner. Eh bien, moi, il faut croire que je devais faire partie des plus futés, autrement je ne me serais jamais retrouvé dans un pays comme le mien.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : andorreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2186 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre