AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sonia Quémener (Traducteur)
ISBN : 2811204598
Éditeur : Milady (21/01/2011)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Wulfgar est loin de nous, j ignore où, et j ai peur pour son esprit, son coeur, son corps. Mais c était à lui de choisir son chemin, je le sais ; pour son corps, son coeur et son esprit, il devait s'éloigner de ses compagnons.
Je prie pour que nos routes se croisent encore, qu'il revienne chez lui, je fais appel à ma patience et me persuade que les choses tourneront bien... »

Bien qu’ils ignorent toujours où se trouve Wulfgar, Drizzt, Catti-Bri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Archessia
  25 février 2012
Enfin. ENFIN ! Après des mois sans Drizzt, je n'en pouvais plus et avais vraiment besoin de ma dose. Une petite pile de ses aventures prenait tristement la poussière en plus. Ce n'était plus possible, vous comprenez ? Il FALLAIT que j'en lise un. J'entendais mon amour m'appeler d'entre ses pages. J'ai succombé à la tentation, et je ne regrette absolument rien. C'était bon. J'ai aimé. Et je recommencerai.

Wulfgar s'est petit à petit fixé, et a retrouvé une nouvelle vie, avec des bases plus saines. Mais tout n'est pas toujours facile, et ses anciens démons le hantent encore.
Bon gré, mal gré, il se refuse à regarder en arrière et s'occupe de femme et enfant, pour avoir une vie convenable, bien comme il faut.
Mais son entourage n'est pas dupe, et voit bien que le barbare renie beaucoup d'éléments de son passé. Quand ils apprennent que les Compagnons du Valbise sont en pleine traque d'une puissante pirate pour retrouver le marteau de guerre de leur ancien ami, ils vont pousser Wulfgar à partir à leur recherche.
Mais il n'est pas toujours facile de faire face à ses anciennes erreurs, et la route du pardon est dure et semée d'embûches.
Du côté de Drizzt et ses amis, les ennemis ne manquent pas, et il semble qu'un nouveau personnage se soit donné comme but ultime d'anéantir le drow, à tout prix, par n'importe quel moyen ...

Qu'est-ce que je pourrais dire sur Drizzt que je n'ai pas encore dit ?
C'est tout simplement mon personnage littéraire favoris, tout genre confondu. Pour moi, c'est l'homme (enfin, le drow) parfait. Il dégage tellement de choses très fortes, il est droit, entier, généreux, courageux, fort, tendre, mais également dur, meurtrier, plein de contradictions, de doutes et de peines.
Il dégage un charisme époustouflant qui me laisse sans voix à chaque fois. Il fait également preuve d'humour et de malice, de respect et d'abnégation.
Sérieusement, je pourrais passer des heures entières à parler de lui (c'est d'ailleurs ce que je fais avec mon cher Mic. Dieu bénisse sa patience sans faille à mon égard).
Mais bon, trêve de fangirlisme dégoulinant, parlons de ce tome en particulier.

Bien que, pour finir, le tome exclusivement centré sur Wulfgar ne m'avait pas si déplu que ça, j'étais quand même on ne peut plus contente de retrouver les Compagnons du Valbise.
Mais ... quelques petites choses ont changées parmi eux, comme la relation entre Drizzt et Catti-Brie, les deux amis étant de plus en plus proches, ou encore le comportement de Régis, n'hésitant plus à plonger dans la bataille et échafauder des plans de combats ...
Je trouve qu'il y a pas mal d'évolutions des personnages dans ce volume. C'est un tome de changement, qui montre un gain de maturité chez pas mal de gens, et je pense que tout le monde apprend quelque chose dans cette aventure.
Moi qui ne suis pas une grande fan de l'équipage de l'Esprit Follet de la Mer, j'ai pris énormément de plaisir à les suivre quand ils faisaient leur apparition, et je vois Robillard d'un autre oeil ! Il m'est devenu plus agréable, et plus proche également.
Je dois dire que LE personnage à m'avoir intrigué, c'est Le'lorinel. Cet elfe qui nourrit une rage aveuglante envers Drizzt, et qui passe ses journées entières à étudier le drow pour mieux le défaire a quelque chose de fascinant et de malsain en même temps.
Il nous réserve une bonne dose de surprises, et la révélation finale m'a estomaquée et m'a laissée pantoise, des larmes pleins les yeux.
C'est un final très triste, qui risque bien de profondément abîmer Drizzt.
D'ailleurs, ce volume marque la fin de la Légende de Drizzt, après nous passerons aux livres Les Lames du Chasseur, qui semblent augurer de grands tournant pour notre drow favoris.

C'est hallucinant comme Salvatore peut faire aimer la fantasy à n'importe quel lecteur. Son style est ultra fluide, incroyablement imagé, et alterne subtilement l'énergie pleine d'adrénaline et le calme paisible, presque relaxant.
Je déteste les histoires de guerre, et je m'ennuie la plupart du temps quand je lis des scènes de combats. Ici, il y en a beaucoup, dans chaque livre. Drizzt est un combattant, il a toujours vécu pour ça, même si il n'oeuvre que pour le bien.
Mais franchement, ces batailles, ce n'est que du plaisir à l'état brut.
Ils sont intenses et palpitants, de véritables chorégraphies parfaitement orchestrées dont on se délecte à chaque instant. Chaque mouvement est synonyme d'émerveillement, et l'auteur arrive même à nous faire rire en plein milieu via une parole de l'un ou une action d'un autre.
C'est aussi ça que je trouve formidable dans ces livres, tous sans exceptions m'ont fait éclater de rire par moments, et souvent quand je m'y attend le moins, dans une scène dramatique ou en plein combat.
Je crois que je ne me lasserais jamais de cette plume, et je suis constamment partagée entre la joie de voir une adaptations cinématographique, et la hantise qu'Hollywood foute tout en l'air.

En tout cas, ne pas aimer la fantasy n'est pas une excuse valable ici. Si vous aimez les bons livres, vous aimerez l'histoire de Drizzt. Point.
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Errant
  29 octobre 2019
Ce dernier épisode de la saga de Drizzt est bon sans aucun doute, mais je me serais attendu à plus de feux d'artifice compte tenu de la qualité et de la longueur de cette série. Difficile de commenter le contenu sans divulgâcher, aussi je m'abstiendrai. Heureusement que d'autres trilogies mettant en vedette nos héros existent car j'aurais été déçu de les quitter sur cette note. Reste que cette saga est magistrale. Les réflexions quasi philosophiques de Drizzt donnent une profondeur inhabituelle dans ce genre de littérature. L'univers créé, autant en Outreterre que dans les Abysses ou à la surface, est fascinant. Les liens entre les principaux protagonistes sont fouillés, complexes et je me suis attachés à eux au cours de ce long périple. Savoir que je pourrai les retrouver un jour atténue le sentiment de vide que j'ai éprouvé en fermant ma liseuse.
Commenter  J’apprécie          40
idevrieze
  09 février 2017
Un tome pour leur dire adieu.
Je ne pensais pas que cela arriverait un jour. Mais si. J'ai terminé la saga de Drizzt et déjà je n'arrive pas à en croire mes yeux, comme toutes mes sagas chouchous. Il va falloir que je dise adieu aux personnages, que je trouve une autre saga avec des coups de coeurs que je vais devoir abandonner ensuite. Bref, c'est déjà en reniflant bruyamment que j'ai ouvert ce livre pour partir en quête avec Drizzt, Cattie Brie, Regis, Bruenor pour aller sauver le marteau de Wulfgar.
C'est le tome des résolutions. Celui où Drizzt gagne la paix intérieure. Celui où Cattie Brie et Bruenor pardonnent. Celui où Régis devient intrépride. Celui où Wulfgar chasse ses démons. Celui où un gros chat joue dans la neige. C'est tout cela qui m'est venu dans ce tome et c'était tellement comment je l'avais imaginé que non seulement je ne suis pas déçue mais en plus, j'ai eu réellement de gros gros gros soupirs

Un bilan pour la légende Drizzt ?
Cette saga est triste, drôle, spirituelle, saga, bourrée d'actions mais aussi de repères. Elle est destinée aux adolescents mais aussi aux adultes et leur permet d'apprendre des tas de choses : l'amour, l'amitié, la tolérance, l'acceptation, le pardon... Ce sont des valeurs importantes que l'on retrouve ici dans un univers totalement fantasy mais on peut aisément s'y identifier, que l'on soit une personne un peu différente, un peu roublarde, un peu râleuse, juste courageux ou même une personne qui a fait une grosse bêtise et qui s'est perdue. A chaque moment de cette période un peu sensible de l'adolescente, Drizzt peut vous apporter quelque chose, réellement.
Et puis l'univers et juste quelque chose de très étendu. C'est un univers riche déclinable à l'infini. Il peut juste vous permettre de rêver et de voyager. Il permet de s'accrocher à l'espoir que quoiqu'il arrive, tout peut s'arranger si on assume un minimum. Et ça, cela n'a pas de prix. En bref, c'est une saga à offrir et à lire et relire sans modération.
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
yowie
  10 septembre 2012
Bon je tombe dans la facilité. Je devais revenir à Salvatore. J'aime trop ses personnages. Faisait longtemps. C'est de l'héroic fantasy mais dans l'univers du Donjons & Dragons. Vraiment bien écrit. Et tu vois les personnages évoluer au fil des ans. Je vous dirait que l'auteur a un plus et un moins: les combats! D'un côté il sait bien décrire chaque passe durant un combat, comme si il avait déjà fait de l'escrime. Et d'un autre côté la même bataille peut durer 30 pages. Un peu long mettons!
Commenter  J’apprécie          10
EglantineGhuilain
  03 mai 2015
Le jeune Barbare est partie faire sa propre quête de lui-même.
Ses amis vont retrouver sa trace.
Drizzt va devoir une nouvelle fois faire face à son passé.
Toutes les souffrances des horreurs de son peuple vont remonter à la surface.
Saura-t-il les surmonter.
Notre passé fait parti de nous et nous devons le supporter. Mais quand il fait mal, comment lui survivre?
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
EglantineGhuilainEglantineGhuilain   03 mai 2015
c'est de la folie! s'exclama l'humain, bloquant la route de l'elfe qu'il dépassait d'une tête. La vengeance te consume, elle te fait passer les limites de la raison, de la moralité!
Commenter  J’apprécie          10
Videos de R. A. Salvatore (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de R. A. Salvatore
Booktrailer du livre fantasy "Gauntlgrym", tome 1 du cycle "Neverwinter" de R.A. Salvatore.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1393 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre