AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Michèle Zachayus (Traducteur)
EAN : 9782265058811
247 pages
Éditeur : Fleuve Editions (27/08/2005)
4.01/5   76 notes
Résumé :
La nuit éteinte, c'est celle de Menzoberrazan, ma ville natale où ne luisent pas plus la lune que les étoiles. Aujourd'hui, pour défendre mes amis, je dois m'enfoncer encore dans les ombres.
Un seul mort était de trop ! Wulgar, mon frère perdu, je te le jure : plus jamais les Drows ne toucheront à ceux que j'aime. Allons, il faut partir ! Le destin me guettent, mais les combats à venir sont incontournables !

Drizzt Do'Urden, elfe noir au cœur d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 76 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Darlic
  16 avril 2021
Idée de départ / Accroche du début de livre : 10/10
Développement des personnages : 10/10
Style de l'écriture : 10/10
Rendu de l'histoire : 10/10
Total 40/40 Babelio 5/5
Difficile de faire mieux dans les romans de donjon et dragon (TSR). On retrouve Drizzt comme on aime le voir. A savoir en train de se questionné sur la valeur de la vie mais surtout de l'amitié. Et c'est donc pour sauver ses amis qu'il les quitte pour aller au coeur du mal afin d'en finir une bonne fois pour toute.
Sans doute le roman le plus obscur de cette troisième trilogie. Car on va sentir notre héros terriblement seul devant son choix avec une mort certaine au bout du tunnel.
Ce livre est une petite pépite car en plus de plonger de nouveau en plein dans la cité du mal, on va aller de rebondisementt en rebondissement, ponctués par de nombreux combats et des actes d'héroïsme comme on les aime.
J'ai déjà lu ce tome 20 de chez fleuve noir plusieurs fois et chaque fois c'est un pur bonheur et un grand moment de délectation. Ha qu'il est bon de retrouver le chasseur en pleine possession de ses moyens.
Le livre à peine fini, obligé d'ouvrir Les compagnons du renouveau pour voir comment la Matrone Baenre va se faire clouer le caquet une bonne fois pour toute. La vieille sorcière manipulatrice ton heure est venue car cette fois Drizzt ne sera plus seul pour mener son combat...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
idevrieze
  18 mai 2016
Ce tome m'a apporté tout ce que je voulais dans un Drizzt

De l'action, de l'amitié, des complots, un peu de torture. Voilà ce que l'on attend en gros d'un tome de Drizzt. Et je dois dire que là, on en a pour notre argent. En gros, Drizzt veut aller dans son monde natal pour empêcher une guerre contre son monde d'adoption (je vous laisse recouper les noms avec la présentation de l'éditeur. Tout le monde pense que c'est une mauvaise idée parce que tout le monde est en deuil. Mais Régis va l'aider quand même en lui fournissant des objets magiques. Parce que bon, un pote, on ne le laisse pas partir à la mort sans un peu de soutient. Et puis, quand on se rend compte qu'il est parti, Cattie Brie décide d'y aller aussi parce que bon, on ne laisse pas mourir un pote seul.
Là bas, il y a un ennemi juré de Drizzt qui ne rêve que d'une chose, c'est de le combattre. Donc on sait qu'on va avoir une belle bataille finale. Avec des surprises ou non, je vous laisse deviner. Et puis on sait aussi qu'on n'est pas à la fin de la saga donc il va se passer une intrigue plus longue avec les elfes noirs, toussa toussa.
Bref, c'était un bon tome de Drizzt, lu en un week end, top chrono. Et même que c'était prenant, que j'ai un peu douté de mes pronostics (juste un peu) et que j'avais hâte de tout savoir. Même que j'ai regardé le titre du prochain tome pour ne pas l'oublier sur la table de chevet. Et vala

Mais il y'avait des cadeaux bonus.
Et ça, c'était top. Cattie Brie. Enfin, elle se décide de ne plus être une jouvencelle presque en détresse, d'être la fille de, la pote de ou en gros, une simple gonzesse. Dans ce tome, elle devient une héroïne Badass, ni plus ni moins. Car elle décide d'aller retrouver Drizzt pas par loyauté, par devoir, pour prouver un truc. Nan. Elle décide d'y aller alors qu'elle devrait aider son père, pleurer son fiancé et autres joyeusetés parce qu'elle le décide. Et quitte à tout déchirer, elle se fait aider par des objets magiques de Régis. Et pas des supra cadeaux. Juste le même lot de héros basiques de Drizzt
Et là, elle prouve qu'en étant une femme, une humaine, elle peut faire le même job que le héros principal. Et ça, pour la féministe en moi à l'intérieur dedans, je peux vous dire que j'ai réellement apprécié ce tome. Parce que la jouvencelle en détresse, cette fois ci : ça a été le héros !
Sur ce, lisez bien, et au prochain tome :)
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CasusBelli
  16 décembre 2017
Retour à Menzoberenzan et ses noires intrigues !
On retrouve Zarlaxle et Matrone Baenre au top et ça fait plaisir, je préfère Drizzt dans l'outreterre, cette ambiance est vraiment magique, au propre comme au figuré, toujours autant de richesse côté scénario avec l'entrée en scène du fondateur de Castelmithral (2000 ans d'âge quand même mais je n'en dis pas plus).
Au menu encore beaucoup de combats bien sûr et là je vais déplorer une fois de plus pas mal d'outrance et trop, beaucoup trop de descriptions de combats, il aurait mieux valu 100 pages de moins dans ce domaine spécifique, ça n'aurait rien enlevé à l'intérêt de l'histoire déjà riche.
Un bon opus !
Commenter  J’apprécie          60
OrzoSken2
  13 février 2017
R. A. Salvatore continue les aventures de Drizzt Do'Urden avec son lot d'action... Et rien d'autre. Ne vous attendez pas à découvrir les Royaumes Oubliés puisqu'il revient à Menzoberranzan, sa ville natale déjà décrite dans de meilleures tomes. Nous savons déjà comment l'histoire va évoluer, quel personnage va de nouveau apparaître car l'auteur à du mal à faire de sacrifices, et surtout, quel long roman pour une intrigue si mince.
Je croise les doigts afin que la trilogie suivante rehausse le niveau de celle-ci.
Commenter  J’apprécie          70
Archessia
  20 août 2010
Alors que l'on croyait en avoir fini avec l'Outreterre, voici notre cher Drizzt qui décide d'y retourner, de s'y rendre tel un sacrifice pour que ses amis puissent enfin savourer des jours paisibles.
C'était sans compté la fougueuse Cattie-Brie pour qui il est hors de question de laisser Drizzt retourner seul à Menzoberranzan!
Nous retrouvons donc dans ce tome la noirceur du monde des drows, avec ses innombrables dangers, qu'ils soient naturels ou créés par la perfidie des elfes noirs.
Nous avons encore une fois tout ce qui fait le succès de cette incroyable saga.
Le développement de certains personnages que nous apprenons à connaître de mieux en mieux au fil des tomes, l'action quasi omniprésente, saupoudrée de suspens, qui rend la lecture haletante et addictive et bien sûr, tout simplement Drizzt, ce héro incroyable qui se voit sans cesse affronter ses propres démons, qui découvrent à chaque pas de nouveaux sentiments et de nouvelles façon de voir la vie, l'amitié, la famille.
Le côté le plus ahurissant de ce tome, pour moi, est la relation entre Drizzt et Artémis (et oui, il est encore là celui-là !) qui prend un tournant incroyable qui ne fut pas pour me déplaire!
La présence de Cattie-Brie va provoquer également le début de quelques étincelles. Seraient elles un présage pour de futures aventures?
Héhé, je l'espère bien!
La fin de ce livre me laisse un peu sur ma faim, avec un milliard (au moins!) de questions en attente, et pleins d'espoirs sur la tournure des évènements.
Décidémment, La Légende de Drizzt, c'est que du bon pour tes mirettes!
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
meknes56meknes56   16 octobre 2021
La jeune femme sensible percevait quelque chose de différent en ce drow, qu’elle n’imaginait pas la forcer et dont l’allure truculente dissimulait un certain sens de l’honneur, certes quelque peu faussé mais qui n’en restait pas moins un code de conduite bien défini et qui n’était pas sans évoquer celui d’Artémis Entreri. Quand il l’avait retenue prisonnière durant de nombreux jours, l’assassin n’avait pas posé la main sur elle, à part pour la faire avancer dans la direction qu’il souhaitait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mduquetmduquet   03 avril 2015
A Menzoberranzan, la ville des elfes noirs, fourmillante d'intrigues et de complots, prétendre savoir ce que l'autre ignorait était le meilleur moyen de garder la tête sur les épaules.
Commenter  J’apprécie          10
LiliecatLiliecat   03 janvier 2014
Obéissant à une impulsion, elle se glissa dans une allée tranquille et posa la statuette magique sur les pavés pour appeler Guenhwyvar.
Au milieu des brumes grisâtres, la panthère se matérialisa.
Commenter  J’apprécie          00

Video de R. A. Salvatore (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de R. A. Salvatore
Booktrailer du livre fantasy "Gauntlgrym", tome 1 du cycle "Neverwinter" de R.A. Salvatore.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1909 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre