AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Goupilpm


Goupilpm
  11 mars 2016
Avec la tétralogie Neverwinter l'auteur nous propulse, une fois de plus dans l'un des nombreux multivers de Dungeons and Dragons, celui de Faerun où l'on marche dans les pas du plus célèbre personnage des Royaumes Oubliés : l'elfe noir Drizzt Do D'Urden.

Padhiver, Luskan des noms bien connus du jeu vidéo éponyme... Valbise, Outre-Terre, Menzoberranzan des noms également bien connus des lecteurs des séries précédentes des Royaumes oubliés. C'est donc dans un univers bien connu que l'auteur nous entraîne une nouvelle fois, mais un univers modifiés au fil des décennies par le temps mais aussi par les actions des forces maléfiques.

Une intrigue au départ somme toute classique pour ce genre de fantasy : une quête. Celle de retrouver la célèbre cité naine de Gontelgrime dont l'emplacement est aujourd'hui inconnu. Donc un synopsis classique où dans la première partie l'auteur pose calmement son intrigue, nous présente des personnages archétypaux de la série, mais aussi des nouveaux personnages et toute une galerie de races et de monstres très connus pour les habitués du JDR. L'auteur suscite également la nostalgie chez le lecteur en parlant des compagnons disparus de l'elfe et du roi Bruenor qu'il accompagne dans sa quête.

Si l'intrigue peut dans la première partie peut paraître légère et l'histoire plutôt simple, le récit se fait plus dense dans la deuxième partie et marque un tournant dans la vie du héros principal. En effet, l'elfe noir fait une introspection sur lui-même et nous montre, en faisant preuve d'une profondeur d'âme inattendue, et le lecteur découvre une autre facette du héros. Dix ans sépare cette partie de la précédente et dans des descriptions bien dosées, ni trop longues, ni trop courtes, l'auteur nous fait découvrir les mutations du monde qui entoure les personnages.

Une deuxième partie plus épique où l'auteur démontre une fois de plus son immense talent pour nous narrer les combats réglés comme des ballets. Toujours aussi visuels et le lecteur à l'impression de faire partie intégrante des personnages principaux.

Si certains lecteurs pourraient redouter de commencer une série d'un personnage à la longue carrière qu'ils se rassurent lorsque l'auteur évoque le passé et des personnages disparus, l'explication est immédiatement fournie. Des évocations qui sont là pour enrichir l'intrique et non pour créer des longueurs inutiles.

La dynamique du récit, malgré quelques petites longueurs quand l'auteur se penche plus sur la psychologie des personnages, s'avère d'excellente qualité grâce aux nombreux combats qui émaillent le récit.

Au final, une histoire très divertissante et très rythmée où les événements s'imbriquent naturellement les uns dans les autres. Un petit bémol toutefois : les lecteurs ne connaissant pas cet univers pourraient reprocher trop d'informations sur l'univers mais il s'agit d'un roman écrit sous licence et devant respecter un certain cahier de charge. Quand aux aficionados du drow ils seront ravis de retrouver un héros en pleine évolution. Un premier tome qui donne vraiment envie de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus