AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782259248464
208 pages
Éditeur : Plon (19/01/2017)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Et si Kurt Cobain s'était confié à son caméscope juste avant sa mort ? Le premier roman renseigné, inventif et sensible d'un enfant des années 90.
Et si Kurt Cobain s'était confié à son caméscope juste avant sa mort ?
1994. Kurt Cobain, le leader iconique de Nirvana, se détruit chaque jour un peu plus. Il a essayé, en vain, de voir des psys, mais il le sait : aucune thérapie ne pourra le sauver.
Dans ces années 90 ou la vidéo et la télé font les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Roggy
  20 février 2017
Je remercie Babelio pour ce livre reçu lors de la dernière Masse critique.
J'ai réussi avec beaucoup de peine et poussée par la mauvaise conscience à venir à bout de ce roman.
« Et si Kurt Cobain s'était confié à son caméscope juste avant sa mort ? ».
Laurent-David Samama a pour ambition de réinventer une période de la vie du leader icône de Nirvana. Il situe les pseudo-enregistrements sur les moments clés de la fulgurante ascension du groupe, mais n'apporte aucun élément intéressant, crédible ou digne d'intérêt.
Il nous livre un récit fictif ponctué d'un langage simple et emprunté et truffé de phrases toutes faites.
Le concept du genre « et si… » est un exercice dangereux et on peut vite se brûler les ailes. Certains auteurs l'ont bien réussi et maîtrisent parfaitement le genre, comme Seksik qui nous l'a fait à trois reprises avec des figures emblématiques et même Foenkinos avec Lennon. Il faut une sacrée dose d'humilité, d'intelligence et beaucoup de tact pour parvenir à reconstituer de façon fictive des passages de vie d'une personnalité devenue une icône de toute une génération.
Malheureusement, ici ce n'est que la voix et les idées de Laurent-David Samama qu'on entend, derrière un récit certes bien documenté et un grand travail de recherche. Mais la formule ne marche pas sur moi, je ne peux pas lire une seule ligne en imaginant Kurt Cobain, ça sonne faux et surfait. Cela devient pesant, il n'y a pas de lâcher prise, pas de magie, j'ai beau avoir de l'imagination littéraire mais ce n'est pas crédible.
L'auteur profite pour exposer ses propres idées sur le monde du rock, du show business et même sur la France et cela devient maladroit. Je peine à imaginer que ces idées n'aient jamais traversé l'esprit de Kurt, bien plus occupé par ses idées noires et son génie créatif.
J'ai vécu le phénomène Nirvana dans la peau, j'avais 20 ans à la sortie de Nevermind et passais mon temps libre à courir les disquaires et les magasins de journaux à la recherche de la moindre ligne sur Kurt Cobain. Ses posters ont tapissé les murs de ma chambre pendant des années et ont alimenté les conversations de longues soirées entre amis.
Kurt Cobain aurait eu 50 ans cette année, deux décennies plus tard, son oeuvre et son influence demeurent toujours vivantes et touchent la jeune génération.
Selon le journaliste américain Charles R. Cross, auteur de trois livres consacrés à l'artiste «la façon qu'avait Cobain d'écrire des chansons est devenu un modèle. Il a montré qu'on pouvait exprimer ses émotions douloureuses, crier sa colère, parler de sa dépression ou même de choses horribles comme le viol. L'impact est encore énorme chez de nombreux artistes»
«C'est un des derniers à avoir fait quelque chose de nouveau», juge le journaliste et musicien français Stan Cuesta, auteur du livre Nirvana, une fin de siècle américaine.
Désolée M. Laurent-David Samama, mais il ne fallait pas toucher à Kurt Cobain !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Killing79
  02 mai 2017
Kurt, c'est Kurt Cobain et Kurt Cobain, c'est Nirvana et Nirvana c'est le groupe qui a marqué l'histoire de la musique! Il a aussi marqué mon adolescence. En effet, du fait de mon âge, je dois admettre que je suis devenu un grand fan de ce groupe mais seulement après la mort de son leader. Ce fut d'ailleurs un de mes premiers amours de rock, qui est ensuite devenu mon genre musical de prédilection. Alors, plus de vingt ans après le drame, lorsque je découvert ce livre, avec sa couverture et son titre équivoque, une vague de souvenirs m'a emporté et j'ai voulu me replonger dans ces années.
Grâce à ce récit, en forme d'auto interview, Laurent-David Samama se propose de nous faire revivre la courte mais intense carrière de Nirvana. On est dans les bagages du groupe et on les suit dans leurs pérégrinations. L'auteur parsème son texte d'anecdotes véridiques sur les membres de ce trio emblématique. Leurs discussions, leurs soirées, leurs caprices, leurs pétages de plombs, leurs succès, tout leur parcours est développé dans ces quelques pages. Embarqué, je me suis même surpris à chercher sur Internet les vidéos correspondantes aux évènements pour ressusciter ces grands instants de génie.
Laurent-David Samama est un adorateur du groupe et ça se sent. Son livre est un hommage à Kurt et à ses acolytes, parfaitement romancé pour être entraînant. Il en profite aussi pour analyser en surface la conduite de ce chanteur plutôt ingérable. On découvre alors un être sombre et instable dont les réflexions et les excès annonçaient déjà la tragédie.
En conclusion, je recommanderais ce roman aux connaisseurs et aux fans de Nirvana qui retrouveront l'ambiance de l'époque. Comme moi, ils passeront un bon moment de nostalgie aux côtés de ces légendes musicales et reprendront une furieuse envie d'écouter à fond leur son !
Lien : https://leslivresdek79.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Sanguine
  01 mars 2017
Je suis de la génération Nirvana. Je fais partie des gens qui ont pleuré le 5 avril 1994. Je me suis sentie orpheline de Kurt Cobain. Je fais partie de ceux qui ont eu du mal à accepter et à se remettre de la perte de cette icône grunge. Lorsque j'ai appris qu'un nouvel livre le concernant allait être publié, j'avais très envie de le découvrir. Et grâce à Netgalley et aux Editions Plon que je remercie bien fort, j'ai eu la possibilité de le faire ... C'était chouette !
Et si Kurt Cobain s'était confié à son caméscope juste avant sa mort ? le premier roman renseigné, inventif et sensible d'un enfant des années 90.
Et si Kurt Cobain s'était confié à son caméscope juste avant sa mort ?
1994. Kurt Cobain, le leader iconique de Nirvana, se détruit chaque jour un peu plus. Il a essayé, en vain, de voir des psys, mais il le sait : aucune thérapie ne pourra le sauver.
Dans ces années 90 ou la vidéo et la télé font les stars, Cobain, qui a compris la puissance de l'image et se rêve en artiste complet, décide de confier sa détresse et sa solitude à un caméscope.
De son mépris pour la chaîne eMptyTV à sa fascination pour l'immaculé, de sa lucidité sans faille sur la réalité américaine à sa nostalgie de l'innocence, des prémices du grunge au triomphe de Nevermind qui propulse Cobain et ses acolytes loin de la misère, de son addiction à l'héroïne à sa passion pour Courtney Love, Kurt livre tout.
N'y allons pas par quatre chemins, c'était du bonheur en barre de retrouver Kurt (même si ce n'était pas réellement lui, je sais bien). Je me suis régalée littéralement. Laurent-David Samama a su parfaitement se mettre dans la peau de mon idole d'adolescence, j'ai vraiment eu la sensation de lire des lignes rédigées par Kurt lui-même. C'était dingue, c'était enivrant et c'était très plaisant.
Se remettre dans l'ambiance de Nirvana, j'ai adoré. J'ai ressorti mes vieux albums et j'ai nourri mes oreilles à grands coups de Come as you are, Rape me et autre Pennyroyal Tea pendant toute ma lecture. C'était bon ! J'ai aimé le parti pris hyper orignal de cette biographie : Kurt qui nous raconte sa vie, ses bonheurs, ses angoisses et son mal-être à travers l'oeil d'un caméscope. L'auteur porte un regard lucide mais sans aucun jugement sur l'existence bien trop courte du leader de Nirvana.
J'ai été très touchée par les passages concernant Courtney Love et Frances Bean. C'est un amour dégoulinant qui se dégage de ces paragraphes. Inattendu pour un gars comme Kurt ? Je ne crois pas non car malgré le vernis et l'image un peu décadente qu'il véhiculait, je reste convaincue qu'elle était une vraie guimauve au fond de lui.
Je dois dire que j'avais très peur du moment fatidique, de ce jour d'avril où Kurt a appuyé sur la détente. Je craignais une description ou le passage à un autre type de récit. L'auteur a parfaitement négocié ce moment là et en a fait quelque chose que j'aurai du mal à oublier.
J'aime toujours Kurt Cobain malgré les années qui sont passées, et ce livre m'a donné encore plus envie de l'aimer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Emimi06
  27 février 2017
J'ai reçu ce roman grâce à la dernière opération Masse critique de Babélio. Je remercie l'équipe de m'avoir sélectionnée, ainsi que les éditions Plon pour leur confiance. Cela faisait plusieurs semaines que ce titre m'interpelait. J'ai été ravie de l'avoir entre les mains. Pour moi, ils auraient pu choisir une plus belle photo de Kurt Cobain pour la couverture. Elle illustre cependant parfaitement le contenu de ce roman.

Laurent-David Samama fut journaliste pour des magazines tels que « Rolling Stone », « L'Optimum » ou encore « Les Inrocks » pour ne citer qu'eux. Avec « Kurt », il nous plonge directement dans la tête du chanteur du groupe Nirvana. Et moi, je me retrouve une nouvelle fois immergée dans mon adolescence. J'étais une grande fan de Nirvana. Jeune fille en colère après le décès de mon père, je me retrouvais dans le côté rebelle du groupe. Même si à cet âge-là, je ne comprenais ni les paroles, ni leurs significations profondes. Kurt Cobain hurlait sa haine envers la société et moi la mienne à travers leur chanson. le son était bon et je chantais à tue-tête leurs refrains entêtants, ne prononçant que la moitié des paroles que je croyais comprendre ! Vous rigolez, et moi aussi quand je me revois à ces moments-là.
Je ne sais pas si l'auteur était lui aussi un grand fan du groupe, mais son roman est très bien inspiré. Certes nous avons ici un livre avec sa part de fiction, mais celui-ci résonne comme des mémoires couchés sur le papier. En y mêlant bouts de vérités, descriptions d'évènements qui se sont réellement déroulés, Laurent-David Samama nous offre un Kurt Cobain ressuscité, pour notre plus grand plaisir.
Je pense que ce livre s'adresse avant tout aux fans. Les chapitres sont courts et s'enchaînent relativement vite. Pourtant le tout est un long monologue, parfois vulgaire ou déjanté, et il faut un certain temps avant d'apprécier à sa juste valeur cette lecture. Tout au long du roman, avec certaines anecdotes décrites au fil des élucubrations de Kurt, j'ai revu très nettement certaines images de concerts ou de clip de ma jeunesse.
Si vous lisez le livre sans avoir connu Nirvana à son apogée, vous pourrez facilement retrouver des vidéos sur Youtube qui viendront s'ajouter à l'authenticité du roman.
Ce roman aide à comprendre la complexité du personnage qu'était Kurt Cobain. Avec ses délires et sa manière de penser, mais aussi par moment avec calme ou humour.
Petit à petit, le monologue devient de plus en plus décousu. Certains passages en deviennent presque dérangeants, mais ils restent réalistes et ancrés au personnage. Inutile de vous dire un mot sur la fin… tout le monde la connaît... malheureusement.
Je ne conseillerai pas ce livre à tous. Il s'adresse à mon avis à un public averti ainsi qu'aux fans du Nirvana. Laurent-David Samama nous permet de revivre les grands moments du groupe à travers des mots que Kurt Cobain, aurait très bien pu prononcer lui-même, s'il s'était confié à son caméscope !
Ma note 7.5/10

Lien : http://emilivres.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
naiis
  02 mars 2017
J'ai eu la chance de recevoir ce livre par la Masse Critique : merci Babelio. Kurt Cobain et Nirvana font partie de mon adolescence donc j'étais très curieuse de découvrir cette vision de l'icône grunge.
Laurent-David Samama donne la parole à son Kurt Cobain, en imaginant une confession filmée.
Il nous présente son récit fictif où des moments de vérité se mêlent à son imagination, sa vision et ses propres idées. Ce n'est pas simple de s'approprié les émotions, comme les raisons des choix d'une personne ; encore moins lorsque le personnage est aussi complexe, anticonformiste, passionné et « haut en couleur ».
Les phrases sont courtes, saccadées et donnent une impression de passion, d'impériosité ; mais le fond, avec des phrases de lieux communs ne donne aucun élément intéressant.
Cette vision ne m'a pas propulsée dans les années 90 ni emportée ailleurs.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Emimi06Emimi06   27 février 2017
Des spectateurs montaient par grappes sur nos amplis, ils sautillaient deux fois sur place puis se jetaient dans le public. On aurait dit une horde de zombies effectuant un rite codifié. Chacun leur tour, ils devaient tous essayer ces cons-là. Et moi j’continuais à jouer.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Laurent-David Samama (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent-David Samama
Kurt : Entretien avec Laurent-David Samama .Entretien avec Laurent-David Samama sur son premier roman : "Kurt" (Plon 2017)
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
950 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre