AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782905292858
251 pages
Éditeur : Hoëbeke (06/05/2002)
3.42/5   6 notes
Résumé :
Dessinateur et peintre, mais aussi cinéaste, photographe et
conférencier, Samivel (1907-1992) fut avant tout un
merveilleux écrivain. Il n'existe aucun genre qu'il n'ait tenté
avec succès, du conte humoristique à l'essai philosophique, de
la chanson au roman, de la bande dessinée à l'étude historique.
Si ses grandes oeuvres, comme les Contes à pic ou L'Amateur
d'abîmes, enchantent toujours un public fidèle et fervent, son>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Junie
  10 septembre 2019
"Il existe un monde d'espace, d'eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu'il survive..."
J'ai une tendresse particulière pour Samivel. Son style élégant, ses idées dont on ne sait si elles sont plus novatrices que conservatrices, son talent qui lui permet de condenser toute la beauté d'un paysage en quelques traits, proche de l'art japonais, font de lui un artiste unique.
Contemporain de Frison-Roche, lui aussi Parisien et fervent d'alpinisme, on trouve chez lui de la graine d'explorateur, un amour total pour les lieux sauvages, escarpés, solitaires, et un goût pour l'ascèse. Son héros est probablement Don Quichotte, réincarné dans un de ces audacieux grimpeurs qui défient la pesanteur, le froid, l'ivresse des sommets et le feu de Saint-Elme.
Voici une phrase extraite du "Fou d'Edenberg", roman de 1967:
"la Lance et le Fou, toujours cramponné à sa monture, navigateur partant vers la lune, se détachaient du sol, s'envolaient à des hauteurs bouleversantes..."
Il y a aussi du philosophe, chez lui, car quand il décrit les vertus de l'alpiniste, il trace les contours d'une philosophie de la volonté, et démontre en quoi l'homme s'élève aussi bien moralement que physiquement au contact de la haute-montagne. Il revient souvent sur la notion "en haut, le Bien, le soleil, la pureté, le positif", alors qu'en bas, c'est la Chute, l'obscurité et la mort.
Rien à voir avec le culte du Surhomme de Nietzsche et de Wagner, dont les héros méprisent la mort. On ne saurait confondre leurs théories suprémacistes avec les personnages samivelliens, tellement humains, minuscules face aux éléments, désarmés par la puissance de ces géants qui les dominent.
Enfin il y a l'homme d'action, explorateur, cinéaste, conférencier, un des premiers à prendre des initiatives pour protéger les milieux naturels, défendant le territoire des marmottes contre les bulldozers et les promoteurs avides de profit. Il fut membre de l'association Mountain Wilderness
Samivel continue sa route, toujours plus haut, pèlerin de la Voie Lactée et visiteur des galaxies. Il nous a laissé une oeuvre à hauteur d'homme, pleine d'humour et riche de réflexions sur ce curieux petit bipède, l'Homme.
Ce recueil de textes, malheureusement dépourvu de ses dessins, donne un aperçu de son talent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
gavarneur
  21 mars 2015
Ce recueil peut être une bonne introduction à Samivel, ou l'occasion pour l'amateur averti de compléter sa collection par des textes peu facilement disponibles. Un point de vue plus négatif serait qu'un ramassis des écrits oubliés a peu de chance de faire une oeuvre cohérente et haletante.
J'ai eu plaisir à retrouver des textes dans la veine humoristique de Samivel, à découvrir sa pensée philosophique et historique sur l'homme face à la montagne, mais d'autres parties m'ont paru vieillies ou lourdes.
Certaines parties demandent un peu de concentration, d'autres se lisent avec une âme d'enfant, charmé par les jeux des marmottes et le regard de l'agneau (j'ai admiré la patience de l'auteur, prêt à attendre des heures l'éventuelle sortie de marmottes plus sauvages que celles qu'on nourrit aujourd'hui aux portes de certains refuges.)
Commenter  J’apprécie          30
Laureneb
  04 mai 2018
Des récits courts mais poétiques, émouvants ou drôles, voire moqueurs, sur la place des hommes dans la montagne, et les drôles de pratiques (le ski, le télésiège...). Un hommage aussi aux animaux, aux parcs nationaux. A découvrir pour tous les amoureux des Alpes, Samivel n'est pas qu'un dessinateur, il écrit aussi !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gavarneurgavarneur   17 mars 2015
totalement dégoûtés l'un de l'autre, ses skis divorçaient, choisissant chacun son petit bonhomme de chemin, l'un piquant droit au nord, avec la précision intuitive d'une aiguille aimantée, et l'autre se dirigeant dare-dare dans la direction du Congo Belge.
La Baronne était bien forcée de prendre position dans l'affaire, et le firmament s'enrichissait à l'instant d'une nouvelle constellation.
Commenter  J’apprécie          40
LaurenebLaureneb   04 mai 2018
Les commandements du parc national de la Vanoise (écrits à l'intention des visiteurs du Parc de la Vanoise mais à caractère d'universalité) :
Voici l'espace, voici l'air pur, voici le silence.
Le royaume des aurores intactes et des bêtes naïves.
Tout ce qui vous manque dans les villes est ici préservé pour votre joie.
Commenter  J’apprécie          40
RolletonRolleton   12 août 2021
Un jeu gratuit comme l'alpinisme est souvent l'occasion d'une aventure intérieure fort sérieuse, puisque la vie même devient l'enjeu du pari.
Ainsi, suspendu au-dessus d'abîmes énormes, et à la merci d'une erreur qui l'y précipiterait sans faute, luttant contre des roches et des glaces inertes auxquelles il prête instinctivement une personnalité hostile, c'est avant tout contre lui-même que l'alpiniste mène le jeu, contre ses nerfs et son propre jugement. S'il passe, il ressent à la fois l'orgueil de la victoire et l'angoisse du doute, car un démon insidieux est là pour lui souffler que tout cela ne prouve rien, ni pour, ni contre, et que la véritable aventure est peut-être ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gavarneurgavarneur   21 mars 2015
"Pas de montagne sans dragon" écrit Grand-Carteret. En effet. Point de caverne des Alpes où 'on n'ait soupçonné la présence de la redoutable vouivre, la Ouibra, décrite comme un reptile écailleux muni à la fois d'ailes et de pattes, et portant au front une sorte d'œil, diamant ou escarboucle brillant de mlile feux.
Commenter  J’apprécie          30
RolletonRolleton   13 août 2021
Gargantua, le Gargantua de Rabelais, mais, d'après Donteville, ancienne divinité solaire et fils de Belen, était aussi l'un des géants les plus remuants.
On dit qu'ayant buté sur le rempart des Aravis, son pied expédia à travers les airs un énorme bloc qui vint se ficher en plein Beaufortain. Ce fut Pierra Menta...
Commenter  J’apprécie          00

Video de Samivel (3) Voir plusAjouter une vidéo

Samivel
- SAMIVEL : l'origine de son pseudonyme ; ses débuts de dessinateur, d'illustrateur de livres pour enfants et d'écrivain ; ses intentions dans son livre "L'Oeil émerveillé" ; ses études ; remarques sur la beauté ; son goût pour la montagne ; pourquoi il habite la province ; ses voyages : Groënland, Islande, Egypte, ses conférences pour "Connaissance du monde" ; son recueil de nouvelles...
autres livres classés : alpinismeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
100 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre