AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782745960467
288 pages
Éditeur : Milan (09/10/2013)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Tous les soirs Émily change de personnalité, elle délaisse son image de fille renfermée pour faire la fête. Mais la nuit n'est pas sûre. Un mystérieux tireur abat de sang-froid des adolescents en pleine rue. Et Émily découvre qu'elle possède des capacités hors-normes. Mais qui est-elle ? Et quel est le lien des victimes avec cette usine biochimique ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Lire-une-passion
  20 mars 2014
Dès que la couverture de ce livre a été dévoilée, elle m'a attirée. Pouquoi ? Je ne sais pas, mais elle dégage quelque chose d'intrigant. Puis bon, le thème abordé me plaît beaucoup. Non, je ne dirai pas lequel, même si tout le monde le sait, je n'ai pas envie qu'on me dise que je spoile, sait-on jamais ! Même si au début j'ai eu du mal avec Emily de la Nuit, après, j'ai vraiment apprécié ce roman et je suis curieuse d'avoir la suite !
Emily est une jeune fille timide, assez renfermée qui ne se mélange pas trop aux autres à cause de sa timidité, justement. Elle se sort pas, ne va pas en boite, ne boit pas. On peut dire que c'est une adolescente banale. Jusqu'à un soir. 8 PM. Jusqu'au meurtre d'une fille de sa classe.
Pourquoi ? Comment ? Toutes les réponses sont dans le premier tome, ou presque. À cause de cet événement, Emily va changer du tout au tout le soir, à partir de vingt heures. Dévergondée, une grande gueule, elle sera tout l'opposé de sa vraie personnalité. Je dois bien avouer qu'au début j'ai eu beaucoup de mal avec elle. En fait, l'auteur l'annonce de but en blanc et on a pas vraiment le temps de s'y faire. Son caractère est insupportable et plusieurs fois j'ai eu envie de lui foutre des claques. Irréfléchie, inconsciente, insupportable, elle a tous les vices que n'a pas son double du jour. Alors que la vraie Emily resterait sagement chez elle, la Emily de la Nuit, elle, n'hésite pas à aller mettre la zizanie aux soirée et à s'habiller à la limite du raisonnable.
Puis par la suite du récit, on s'y habitue et on découvre que finalement, cette nouvelle personnalité n'est pas si bête que ça, et qu'elle finira par réfléchir à tout ce qui lui arrive. Finalement, la part de Emily du Jour prendra ses marques et arrivera à cohabiter avec son second caractère. Dit comme ça, on dirait qu'elle est un peu schizophrène, mais non : le roman est vraiment très bien écrit, à tel point que plus on avance, plus on se rend compte qu'elles ne sont qu'une même personne, bien que leurs caractères diffèrent.
L'auteur a une plume qui fait qu'on s'immerge très vite dans le livre. Même s'il n'y a pas énormément d'action, il en devient tout de même addictif, à tel point qu'on tourne les pages sans s'en rendre compte. J'ai beaucoup aimé le fait que l'auteure s'approprie le mythe décrit, et en face quelque chose de nouveau et de jamais vu. Ça change des romans de d'habitude, et rien que pour ça, j'ai envie de voir la suite. Car oui, il invente une nouvelle façon à ce mythe, mais en plus, il ne donne pas toutes les réponses à nos questions. J'ai eu tout de même peur qu'arrivé au bout de ce premier opus, je n'ai pas quelques réponses. Mais ouf, il en donne un peu, pas beaucoup, c'est vrai, mais justement, ces dernières amènent d'autres questions et on se retrouve dans un cercle infernal où l'on veut la suite.
En résumé, un premier tome qui a su me surprendre par l'originalité et surtout par le fait que l'auteur s'est approprié un mythe et l'a modifié à sa sauce, ce qui rend le récit d'autant plus intéressant. Même si au début j'ai détesté le seconde personnalité d'Emily, par la suite j'ai réussi à m'attacher à elle et à l'apprécier à sa juste valeur. Un tome 1 où l'on a quelques réponses à la fin, mais ces dernières nous apportent tout un lot de nouvelles questions, qui auront, je l'espère, une réponse dans le second opus ! Il est sûr que je vais continuer l'aventure et que je me procurerai le second tome dès sa sortie ! Merci aux éditions Macadam pour les découvertes qu'ils me font vivre. Je n'ai encore jamais été déçue, et j'espère que ça continuera ainsi !
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EnjoyBooks
  17 février 2014
Déviants – Tome 1 : #8pm de Jeff Sampson. (Genre : Fantastique).
Editions : Milan
Prix : 12,50€
Année de parution française : 2013
Année de parution originale : 2011
Titre version originale : Deviants, Book 1 : Vesper.
.Résumé : Emily est une fille banale. Timide, discrète. Pas du genre à faire le mur ou à flirter avec des garçons. Jusqu'à cette fameuse nuit, 8 heures du soir. 8 PM. La nuit où une des filles de sa classe a été tuée. La nuit où Emily a changé. La nuit où sa vie a basculé.
.Mon avis : #8pm est une très bonne découverte de la collection Macadam. Ce livre avait un résumé qui ne disait presque rien et c'est pour cela que le bouquin m'intriguait fortement. Et puis la couverture, bien que trompeuse sur l'histoire en elle-même, est trop accrocheuse pour l'oeil et cela en fait un point fort non négligeable. Malgré quelques points négatifs, comme presque tous les premiers tomes de série, j'ai passé un super moment.
.Ce qui m'a interpellé dès les premières lignes c'est l'agencement du livre. Il est découpé entre l'histoire d'Emily, et un interrogatoire qu'elle subit. J'ai de suite était curieux de savoir ce qu'elle avait bien pu faire pour se retrouver dans cette situation. Mais ce qui est sur c'est qu'agencé de cette manière, le livre nous permet d'avancer plus vite et de se rendre compte à quel point Emily a pu évoluer au cours du roman.
.Emily, notre personnage principal est quelqu'un de sympa à suivre. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'elle est attachante parce que finalement, on ne connait pas grand-chose de son passé. C'est peut-être ce qui m'a gêné, mais je pense que tout cela sera révélé dans le tome 2. Ici, on va suivre son évolution, suivre l'Emily de jour et l'Emily de la nuit qui change aux alentours de 20h. Dès le 1er chapitre, l'auteure nous plonge dans ce changement et je me suis trituré les méninges jusqu'à la fin pour comprendre pourquoi. Emily est parfaitement bien travaillée par l'auteure. Ses changements du jour à la nuit révèlent un personnage complexe qui m'a beaucoup plu. Elle a évolué de manière spectaculaire en si peu de temps et je crois que je préfère la nouvelle Emily.
.Côté rythme, on n'a pas le temps de s'ennuyer. L'auteure fait en sorte de raconter assez rapidement le côté jour, pour qu'on s'intéresse davantage aux changements qui s'opèrent la nuit. Et Emily va prendre des initiatives qui rendent le roman entraînant. Elle va oser, bouger, s'enfuir, faire la fête… tout ce que l'Emily du jour timide n'aurait pas pu faire. Et le côté thriller/policier du roman amène un côté piquant qui n'est pas négligeable côté suspense et action. On se pose alors des questions sur la mystérieuse identité du tueur et c'est très positif.
.L'univers bien que banal m'a totalement surpris. En fait, en lisant le résumé et en regardant la couverture je m'étais arrêté sur quelque chose. Mais à force d'avancer dans le roman, j'ai été pris au dépourvu et j'ai été totalement surpris par cet univers. Certes il n'a rien d'original mais il apporte justement un côté nouveau que j'ai très apprécié. Même si tout n'est pas encore exploité parce qu'on est dans un tome 1, les bases sont installées et c'est l'essentiel.
.En ce qui concerne la plume de l'auteure. Je l'ai trouvé fluide, accessible et agréable à lire. Son roman se lit bien et vite (dévoré en 5h de temps) et les pages se tournent facilement. Ce qui m'a par contre dérangé ce sont les côtés narratifs un peu longs sur les pensées d'Emily. Ces passages ralentissent parfois le rythme mais sont quand même nécessaire dans le développement de l'intrigue. La fin est vraiment super bien menée. On va avoir des réponses à certaines de nos questions et on va apprendre la découverte d'un univers encore plus approfondi et étendu que ce qu'on aurait pu penser. Et puis, un personnage qui est passé inaperçu au cours de la lecture se révèle être du côté d'Emily et j'ai trouvé ça top de la part de l'auteure.
.Je vous recommande vraiment ce 1er tome qui a su me surprendre par son univers auquel je ne m'attendais pas. Même si les bases sont bien installées, il manque au roman un approfondissement dans le passé des personnages et des ressentis qu'on ne perçoit pas encore. Même si les descriptions de Jeff Sampson sont parfaitement divines. le côté policier/thriller est aussi bien mené et cela apporte une touche qui rehausse l'histoire. Et puis le titre de la série est tellement parlant quand on connaît le récit. J'ai maintenant hâte de lire le 2nd tome !
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Thalyssa
  11 mars 2014
Emily est une adolescente sans histoires. Malgré un père très permissif et une demi-soeur qui la pousse à sortir s'amuser, elle entretient plutôt le culte geek et préfère engloutir des milk-shakes devant l'intégrale de Buffy contre les vampires plutôt que d'aller faire la fête avec ses camarades de classe. Malgré un physique tout sauf ingrat, Emily longe les murs au lycée et se cache perpétuellement sous des sweats à capuche trop grands pour elle. Complexée sans raison, elle passe autant de temps à dissimuler son apparence qu'à ignorer qui elle pourrait être si elle apprenait à lâcher un peu la bride. Elle n'a d'ailleurs qu'une seule amie : Megan, qui se montre perpétuellement sarcastique et méprisante envers tous les autres, après avoir échoué à s'intégrer dans les groupes d'élèves les plus populaires. Pourtant, l'univers d'Emily est sur le point de basculer…
Un soir, son téléphone sonne : Megan lui annonce le meurtre d'une élève de leur classe. Emily réalise alors qu'elle se trouve à cheval sur l'appui de fenêtre de sa chambre, prête à sortir en douce de nuit, sans se rappeler pourquoi ni comment elle est arrivée là. La victime porte le même prénom qu'elle et sa confusion grandit encore lorsqu'une seconde absence la reprend peu après. Toujours à la même heure, vers vingt heures. 8PM. Seulement cette fois, son téléphone ne sonne pas pour la rappeler à l'ordre et après avoir dévalisé la garde-robe de sa demi-soeur, elle sort en pleine nuit malgré l'angoisse qui règne en ville suite au meurtre. de jeune fille introvertie, Emily se mue en une tempête implacable, partageant un terrible sens de la répartie, des dons d'acrobate et une totale désinhibition face aux beaux garçons du quartier. Megan finit par la surprendre et n'en croit pas ses yeux.
Leur amitié est mise à rude épreuve. Emily ne comprend pas ce qui lui arrive, puisqu'en dehors de ces quelques heures nocturnes, elle ne se sent pas plus différente que d'habitude. Devient-elle folle ? Est-elle hantée par l'esprit de l'autre Emily cherchant à démasquer son meurtrier ? Et pourquoi se sent-elle obligée de trouver la « bonne odeur » ? Ces absences se font de plus en plus régulières, de plus en plus lourdes de conséquences avec son entourage, mais pire encore : il semble y avoir une certaine évolution dans le déroulement de ces métamorphoses en « Emily de la Nuit ».
Les révélations autour de ces changements m'ont prise totalement au dépourvu, je ne m'étais pas attendue à ça. J'ai en tout cas beaucoup apprécié cette Emily, blanche le jour, noire la nuit. Alors que de nouvelles attaques sont perpétrées à l'encontre d'autres lycéens, Emily ne sait plus quoi penser et son « double » prend un malin plaisir à la mettre dans l'embarras une fois redevenue elle-même. Au fur et à mesure que le brouillard se lève sur l'affaire, une affaire qui semble impliquer de loin sa défunte mère, elle apprend à trouver courage et détermination dans son alter-ego et en vient à se demander si elle se connaît autant qu'elle le pensait jusqu'ici. Elle en arrivera petit à petit à reconsidérer les relations qu'elle a pu entretenir avec les autres.
Ce premier tome navigue allègrement entre humour et drame, action trépidante et soirée pantoufle. Emily est un personnage très attachant, que j'ai hâte de retrouver, et j'ai particulièrement apprécié ses relations avec Megan. Emily apprend qu'on ne peut pas tout dire, même à sa meilleure amie, et cette dernière a des réactions tout à fait logiques face aux tentatives d'explications de sa camarade sur l' « Emily de la Nuit ». Un certain nombre de questions trouvent leur réponse dans ce premier opus… qui soulèvent à leur tour de nouvelles interrogations. de quoi combler le lecteur tout en le titillant assez pour lui donner envie de poursuivre cette saga !
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cranberries
  28 novembre 2013
J'avoue que comme souvent, j'achète mes livres parce que la couverture me plait (je sais, c'est pas bien, blablabla, mais moi je ne peux pas m'en empêcher), et jusque maintenant j'ai rarement été déçue.
Je n'ai pas été déçue non plus pour #8pm, même si je vous le dis tout de suite, ce n'est pas la lecture du siècle. Ça se laisse lire, c'est assez plaisant, mais ce n'est pas non plus un chef-d'oeuvre.
Alors, #8pm ça parle de quoi ?
Emily W. est une fille tout ce qu'il y a de plus normal. Elle, elle dirait même banale. Il est vrai que les sorties, les garçons, la fête, ça ne l'intéresse pas du tout. Non, elle son truc ce sont les livres et les DVD. Deux manières pour elle de s'évader de sa petite vie morose.
Mais un soir, Emily sent qu'elle n'est pas comme d'habitude. D'ailleurs que fait-elle à moitié sur le rebord de la fenêtre, avec un pied à l'intérieur de sa chambre et l'autre pendant dans le vide ? Et pourquoi est-elle habillée aussi... sexy ? Ce n'est vraiment pas dans ses habitudes. Et surtout, pourquoi ne se souvient-elle pas de ce qu'elle a fait les minutes précédentes ?
C'est là que Megan sa meilleure amie l'appelle pour lui dire que l'autre Emily du lycée (Emily C, la populaire Emily) a été retrouvée morte, une balle dans la tête.
Commence alors pour Emily une (partie de) vie qu'elle n'avait absolument pas prévu.
Tous les soirs, aux environs de vingt heures, Emily du Jour ressent de violentes crampes qui la transforment en Emily de la Nuit. La version d'Emily qui n'a pas froid aux yeux et qui fait tout ce que celle du jour n'aurait jamais osé faire: draguer des garçons, sortir en boite de nuit, être provocante. Vivre tout simplement.
Mais ce qui est encore plus étrange, mais également le plus intéressant, ce sont ces étranges "pouvoirs" qu'Emily de la Nuit développe: sauter d'une fenêtre, courir aussi vite qu'une voiture (en talons aiguille...), sauter et attraper une branche d'arbre qui se trouve à cinq mètres du sol, etc.
Bien évidemment, Emily de la Nuit et Emily du Jour sont totalement différentes, mais elles sont aussi attachantes l'une que l'autre. Pendant qu'une s'occupe de ses frasques la nuit, l'autre doit en assumer les conséquences le jour, et trouver une explications plausible pour Megan et pour ses parents.
Au début, cette histoire ne me plaisait pas beaucoup. Je m'attendais simplement à suivre l'histoire d'une fille tout a fait banale qui souffre d'un dédoublement de la personnalité. Mais au fur et à mesure de l'histoire, on se rend compte que c'est un peu plus que ça, et qu'il y a une véritable histoire derrière.
Alors oui, au départ je pensais que c'était la double personnalité d'Emily qui avait assassiné Emily C. Mais je me trompais lourdement ! Derrière ce meurtre, se cache quelque chose de plus, qui donne à ce livre l'apparence d'un thriller. Et la promesse de ce thriller est tenue jusqu'au bout, et on se doute qu'elle sera encore plus présente dans le deuxième tome.

Au niveau des personnages, ce n'est pas bien compliqué. A part Emily, les autres personnages sont tous des personnages secondaires, mais on ne peut que supposer qu'ils prendront plus d'importance dans le deuxième tome.
En plus de la vie simple d'Emily du Jour et des frasques d'Emily de la Nuit, le livre nous propose également la retranscription d'un interrogatoire subit par Emily à la Vesper Company, dont on ne sait (presque rien). Et cette retranscription ajoute une nouvelle dimension au roman, on se rend compte qu'il y a un peu plus en jeu que ce qu'on imagine.
Ce que j'apprécie également dans le bouquin, c'est qu'on voit assez rapidement le rapport entre le titre et l'histoire (il n'y a rien de plus frustrant de se rendre compte que le titre n'a pas réellement
de rapport avec l'histoire !), mais on voit également rapidement le rapport avec la couverture. En soi, cela n'apporte rien à l'histoire, mais moi j'apprécie ce genre de petit détail.
Et sans vous spoiler l'histoire, je vous avoue que la fin du livre nous laisse haletant et impatient de lire la suite de l'histoire d'Emily !
Lien : http://cranberriesaddict.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tiboux
  30 avril 2014
Une couverture colorée, un titre mystérieux : parfois, il n'en faut pas davantage pour attiser ma curiosité. La collection Macadam arrive parfaitement bien à attraper les lecteurs dans leurs filets. Pour cause, la majorité de ses titres figurent sur ma liste d'envie. Après, ça passe ou ça casse. En l'occurrence, je ressors de cette découverte quelque peu mitigée.
En premier lieu, je n'ai pas été emballée par le prologue. Sa forme ne me convient pas du tout puisqu'il s'agit d'un interrogatoire. En suivant, le premier chapitre m'a plongé directement dans le vif du sujet. Comme si quelqu'un m'avait jeté à la mer sans bouée de sauvetage. Drôle de ressenti, croyez-moi !
Jusqu'au onzième chapitre, je me suis – sincèrement – ennuyée. La lecture fut longue, il ne se passait pas grand chose qui captait mon attention. Dès l'apparition d'une créature mystique, je suis davantage entrée dans l'histoire. Ce fut moins pénible de tourner les pages puisque le sujet me captivait un peu plus. Disons que c'est l'aspect fantastique qui titillait ma curiosité, m'incitant à poursuivre la découverte.
Parlons des points faibles du roman selon moi. En premier lieu, j'ai l'impression d'être restée en surface autant sur l'histoire que sur les personnages. Les idées sont présentes mais pas assez exploitées, pas assez poussées. Ceci expliquerait le côté « flou » global ressenti.
Par ailleurs, l'univers n'est pas détaillé. En effet, après lecture, j'ai bien compris que des expériences fut menées sur certains adolescents. Cependant, je ne sais pas le pourquoi du comment, juste les conséquences de ces expérimentations. Présentement, il me manque des détails comme le pourquoi des tests, l'objectif de ces derniers, qui se cache derrière l'organisation responsable... Je pourrai encore énumérer ce qui me manque. Plus les pages se tournaient, plus le mystère s'épaississait, soulevant des interrogations.
Ce récit traite d'une première partie des conséquences liées aux expériences. C'est à dire qu'on est axé sur un certain type de créature. Or, à la fin, je découvre une nouvelle information - lâchée par l'auteur bien entendu – qui 1) titille ma curiosité, 2) me laisse perplexe, 3) me refroidie également. Je pensais lire un one-shot jusqu'à ce que je tombe sur cette news. Finalement, 8PM est un premier tome d'une trilogie.
A mes yeux, ce premier volet avait du potentiel mais mal exploité. Jeff Sampson aurait pu approfondir son roman en détaillant l'univers. Frustrée, je suis parce que le récit manque de détails pour fidéliser le lecteur à la série. Il aurait fallut davantage d'éléments sur les expériences, sur les personnages, sur le côté fantastique du bouquin. Vu que c'est un tome d'introduction, est-ce voulu ou pas ?! Je ne le sais guère. En même temps, peut-être que les tomes 2 et 3 auront plus de matières.
En ce qui concerne les points forts du roman, j'affectionne - en premier lieu - tous les éléments au sujet de l'espèce surnaturelle. de plus, le côté fantastique me plaît beaucoup. Heureusement qu'il y avait ces différents aspects ; sinon, la lecture aurait été totalement ennuyeuse.
Pour conclure, je terminerai par le fait que ce fut une lecture simple, légèrement agréable mais pas plus. Je suis déçue d'apprendre que 8PM est un premier volet. A l'heure actuelle, je ne sais pas si je lirai la suite. Si l'occasion se présente, pourquoi pas ; rien que pour satisfaire une petite curiosité. Cela me permettrait éventuellement de trouver des réponses : explication de l'univers, des expériences ainsi que des conséquences. Ceci me permettrait également de savoir si l'univers et les personnages seront plus approfondis ou pas. Toujours est-il qu'il y a des raisons qui me pousseraient à poursuivre la saga mais d'autres parallèlement qui m'encourageraient à cesser l'aventure aux portes du premier tome.
Lien : http://bookmetiboux.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
orbeorbe   06 janvier 2014
Un atterrissage parfait, silencieux. Sur mes talons aiguilles. Sur un trottoir, à une dizaine de mètres de la fenêtre, elle-même située à six mètres au-dessus du sol.
Vous savez ce dont je me rends compte à présent? Bien sûr que ce saut n'appartenait pas au champ des possibles dans la vie réelle, ordinaire, quotidienne d'Emily Webb. Mais cette nuit-là, entre la montée d'adrénaline et l'excitation, je n'y ai pas réfléchi, comme si sauter du deuxième étage de la maison était ce que je faisais lorsque me prenait l'envie de sortir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SlaySlay   20 novembre 2013
Il fallait que je sorte. Je voulais plonger dans l’obscurité qui m’attendait dehors, devenir une fille sauvage et libérée. Le sourire aux lèves, je me suis hissée hors de la fenêtre.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : expériences scientifiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1979 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..