AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782092543047
256 pages
Nathan (06/03/2014)
3.76/5   111 notes
Résumé :
Etre méchants ça s'apprend!

Complot
Élève : Rune Drexler
Niveau : Fourbe
Vous devrez exécuter les tâches ci-dessous en une semaine, soit sept jours, à partir de la nuit de la pleine lune:
1. Kidnapper une princesse.
2. Voler un bébé.
3. Trouver un homme de main et en faire votre esclave.
4. Renverser un royaume et placer sur le trône le souverain de votre choix.

Si vous étiez amené à éch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (77) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 111 notes

Crunches
  03 mars 2014
Rune est un jeune sorcier. Il fait parti des Méchants et en est très fier. Sauf que, sauf que... il n'est pas aussi mauvais qu'il le faudrait. C'est pourquoi il est au Centre de Redressement pour Méchants Récalcitrants. Un endroit où sont envoyés les Méchants qui n'ont pas été assez méchants ou pire encore qui ont commis une bonne action. C'est le cas de Loup Junior, le fils du Grand Méchant Loup qui a sauvé une personne de la noyade ou de Jézebel, la fille de Dracula qui préfère le chocolat au sang !
Les Méchants sont classés par catégories allant des Filous aux Maitres en passant par les Félons ou les Fourbes. Ce n'est pas l'âge mais les compétences qui vous permettent de passer d'une classe à l'autre : il faut obtenir des CRASSES (Certificats Reconnus d'Aptitude pour Scélérats Supérieurs experts en Sournoiseries).
Rune est un garçon qui n'est pas très sûr de lui mais qui est assez attachant. Autant vous dire que j'ai adoré les différents personnages qu'on retrouve dans cette histoire : entre Dracula, la sorcière d'Hansel & Gretel ou le Bonhomme de Pain d'Epice et les trois fées qui accordent des voeux, impossible de ne pas voir les références aux différents contes que nous connaissons !

Et s'il n'y a qu'une seule référence que vous devez retenir, c'est Harry Potter. Attention, je ne suis pas entrain de dire que Stéphanie Sanders nous offre une sorte de copier coller d'Harry (ce serait de très mauvais goût) néanmoins on en retrouve quelques éléments. Comme le fait que ce soit trois enfants qui doivent résoudre une super énigme dont dépend leur avenir en utilisant des tours de sorcellerie ou en dupant les adultes.
Forcément, il y a aussi des méchants Méchants, ceux qui ont pour but de faire échouer Rune et ses deux conspirateurs. Je pensais qu'il y aurait un peu plus d'interaction entre ces méchants Méchants et notre groupe d'anti héros. Ce qui m'a un peu déçue.
D'ailleurs, comme le dit le directeur de l'école à la fin, j'ai trouvé que Rune s'en sort un peu trop facilement au niveau de son complot. Je m'attendais à quelque chose d'un peu plus complexe. Parce que franchement, l'homme de main ne m'a pas spécialement convaincu !
Malgré ces deux petits détails, cette lecture a été vraiment très sympathique et je suis pressée de retrouver ces anti héros dans leur prochain complot !
Lien : http://plaisirsdelire.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          254
murielan
  26 mars 2015
Rune est élève au Centre de Redressement pour Méchants Récalcitrants dont son père est le directeur. Difficile cependant pour lui de trouver sa place dans cet environnement, lui qui finalement, a un bon fond. S'il ne veut pas être exclu, il va devoir réussir un complot, une suite de missions plus complexes les une que les autres. Heureusement qu'il peut compter sur l'aide de ses deux co-comploteurs : Erzsebet, la fille de Dracula qui préfère le chocolat chaud au sang, et Loup Junior, fils du célèbre Grand Méchant Loup. Mais cette quête va révéler de nombreux secrets inattendus...
J'ai passé un très bon moment avec cette Ecole des Mauvais Méchants !
Beaucoup d'humour, des personnages de contes de fées parfois à contre emploi, de l'action et des mystères, du fantastique : que demander de plus !
L'histoire est sympathique et divertissante pour les enfants à partir de 8/9 ans.
Commenter  J’apprécie          170
kllouche
  14 février 2014
Reçu dans le cadre des chroniqueurs Lire en live, je ne partais pas extrêmement enthousiaste à l'idée de lire ce livre. Avec une couverture et un titre qui l'adresse clairement à un lectorat de jeunes adolescents, je redoutais une trop grande simplicité de l'histoire. Néanmoins, (et je le dis tout de suite pour couper court à ces préjugés médisants) ce roman a été une grosse bonne surprise !
Premier tome d'une série qui, je l'espère, sera longue, l'auteure assume totalement les très nombreuses inspirations qui lui ont permis d'inventer son univers. Dès les premières pages, les échos au dessin-animé de Pixar Monstres & Cie sont légions. Plus encore, on a tout de suite l'impression de se retrouver dans une version écrite du second/deuxième (je ne sais plus …) volet, Monstres Academy. En effet, le héros, Rune, est un monstre qui s'est vu contraint d'intégrer le "Centre de Redressement pour méchants récalcitrants" dans le but d'y apprendre à se comporter méchamment et à ne plus jamais commettre l'erreur de faire preuve de bonté. Dans cette école, les classes sont organisées par niveau : il y a d'abord les filous, puis les fourbes et les félons, suivent les apprentis et enfin viennent les maîtres. Malheureusement pour Rune, son éducation ne se passe pas très bien. Alors qu'il est là depuis longtemps, il n'est toujours qu'un fourbe, un grade largement inférieur. Son père (également directeur de l'école) le met au défi d'accomplir un complot. S'il réussit, il montera en grade. S'il échoue, il sera exclu de l'école et rejoindra le clan des héros qui font le bien dans le monde et que les monstres pourchassent. Il devra voler un bébé, kidnapper une princesse, conquérir un royaume et trouver un homme de main en l'espace d'une semaine. Dans sa mission, il sera accompagné de son amie Jezebel, qui n'est autre que la nièce de Dracula, et de Loup, le fils du Grand Méchant Loup. Accomplir de mauvaises actions tout en ayant un coeur gros comme la main, ça ne vous rappelle pas un peu Bob et Sulli?
L'auteure emprunte aussi allègrement à l'univers des contes (Grimm, Anderson et Perrault aussi bien que les inventions des studios de dessins-animés). C'est d'ailleurs sur cela que se base la construction du monde et la présentation des personnages. Stephenie S. Sanders s'attache à sortir les méchants de leur conte respectif pour les incorporer à son univers et leur offrir une nouvelle vie.
Et enfin, autre référence inéluctable: Harry Potter. le cadre scolaire et magique y est pour beaucoup. Néanmoins, des références plus subtiles sont aussi à noter : la quête d'identité, la recherche d'une famille, l'importance capitale de l'amitié, un féminisme qui pointe timidement le bout de son nez en la personne de Jezebel (mais qui le pointe quand même). Bref, ces thèmes ont tous étaient des éléments clefs de l'oeuvre de J.K. Rowling. (Ou alors je suis en manque d'Harry Potter au point de le voir partout ?!).
Au delà de ces influences évidentes, je dirai que ce roman se détache du paysage de la littérature jeunesse par l'humour omniprésent et vraiment attrayant! Les blagues visent bien sûr un public assez jeune, tout le monde n'y sera pas réceptif. Avec moi, ça a marché du tonnerre et j'en redemande!
Néanmoins, ce roman souffre de nombreux défauts qui, si je les ai remarqués, ne m'ont pas vraiment dérangée. Par exemple, l'on peut citer le manque de crédibilité de l'intrigue. Les personnages sont de jeunes adolescents mais ça ne pose de problème à personne qu'ils traversent le monde seuls pendant une semaine... Ils arrivent également à accomplir un peu trop facilement le complot qui leur a été attribué. Mais comme c'est de la jeunesse et que le style de l'auteur est en parfaite adéquation avec la simplicité de l'intrigue, ça passe très bien. On peut remarquer quand même que tout le mystère autour de l'identité de la mère de Rune, le héros, est annoncé par l'auteur avec de trop gros sabots. Que celui qui ne l'a pas vu venir lève la main?!
En conclusion, je me suis vraiment amusée en lisant ce petit roman. L'histoire est à la fois bien trouvée et bien exploitée. Sa simplicité a un certain charme qui plaira beaucoup aux plus jeunes et permettra aux plus âgés de se détendre ! Ce roman, c'est avant tout une bonne tranche de rigolade dans un univers loufoque et aux multiples références!

Lien : http://mariae-bibliothecula...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
bagus35
  23 octobre 2021
Un jeune sorcier dont le père n'est autre que le directeur du Centre de Redressement pour Méchants Récalcitrants doit faire ses preuves et accomplir un défi :Kidnapper une princesse, voler un bébé ,trouver un homme de main et en faire son esclave ,renverser un royaume et placer sur le trône le souverain de son choix ,le tout en une semaine!!Il peut être aidé par deux apprentis sorciers et il choisit Jezebel ,fille de Dracula et Loup Junior ,fils du Grand méchant Loup. Un joli roman jeunesse.
Commenter  J’apprécie          180
orbe
  27 février 2014
Rune est un mauvais méchant. En camp de redressement afin de lutter contre sa tendance à faire des bonnes actions, il rêve de passer Félon pour échapper aux corvées. Or justement, Obscuro qui est à la fois son père et le directeur de cette école un peu spéciale lui confie enfin une mission...
Il lui suffit en une semaine de :
1. Kidnapper une princesse.
2. Voler un bébé.
3. Trouver un homme de main et en faire son esclave.
4. Renverser un royaume et placer sur le trône le souverain de votre choix.
En cas d'échec, c'est l'exclusion !
Un roman d'aventure plein d'humour qui amène à revisiter les contes de fées : les "amis" de Rune ne sont rien moins que le fils du Grand Méchant Loup et la fille de Dracula ! le lecteur enchanté visitera la maison en pain d'épice, rencontrera un bébé très particulier ou encore des biscuits qui crient pour ne pas qu'on les mange... Un excellent moment à partager !
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
wentworth23wentworth23   07 mai 2014
J'en suis à fignoler le dernier dessin - un chat au ventre prodigieusement distendu se pourléchant les babines de sa langue fourchue, entouré de restes de gobelins -, quand je me rends compte qu'il règne dans la classe un étrange silence. Une voix aussi douce que menaçante me glisse alors à l'oreille :
- Intéressantes, ces notes, Rune.
Je me retourne. Le Maître de l'Épouvante a les yeux rivés sur moi. Grillé. Je bégaie :
- Oh... Euh...
- Rune, qu'est-ce qui est blanc quand il est sale et noir une fois propre ?
- Oh... Euh...
Décidément, je ne trouve rien de mieux à dire.
Obscuro aime torturer ses élèves, surtout les tire-au-flanc comme moi, avec des devinettes impossibles. Je risque une réponse :
- Vos cheveux ?
Je souris. Pas le Maître de l'Épouvante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SioSio   13 mars 2014
Je prends aussi un chausse-pieds - si vous ne le savez pas, il s'agit d'un morceau de corne (ou de bois, ou de métal) incurvé qui sert à faire entrer un gros pied dans un petit soulier. Les Méchants doivent se montrer parés à toute éventualité, leçon que l'on tire de la biographie des terribles belles-sœurs de Cendrillon, intitulée Grands pieds (à ne pas confondre avec la biographie de Berthe au Grand pied).
Je suis sûr qu'on vous a servi la version édulcorée du conte : les belles-sœurs ne rentrent pas leurs grands pieds dans la pantoufle de verre, Cendrillon repart avec le prince, fin de l'histoire. Dans la version d'origine, les horribles belles-sœurs se coupent les orteils pour enfiler la chaussure. Morale de l'histoire : toujours avoir un chausse-pied sous la main.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbeorbe   20 février 2014
Au Centre de Redressement pour Méchants Récalcitrants, on ne passe pas d'une classe à une autre (comme de la maternelle au lycée). Il faut atteindre des niveaux de méchanceté, des CRASSES (Certificats Reconnus d'Aptitude pour Scélérats Supérieurs experts en Sournoiseries). On commence Filou. On devient ensuite Fourbe, puis Félon, Apprenti et pour finir Maître.
Commenter  J’apprécie          70
MaiteBravoMaiteBravo   09 mars 2014
"Les deux autres lui ressemblent, mais celle qui se tient à sa droite a les cheveux dorés et me fait penser à un pissenlit, ou à une marguerite. En bon Méchant, je ne m'y connais pas en fleurs. La dernière fée a la peau mate, les cheveux cuivrés et une robe d'un orange vif qui a du être confectionnée avec un coquelicot ou un pavot (ça va, j'avoue, questions fleurs, j'en sais beaucoup trop. Mais gardez-le pour vous : c'est un coup à saboter ma réputation)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
bagus35bagus35   21 octobre 2021
Les sorciers de ma trempe ne se laissent pas intimider par une sombre forêt inquiétante peuplée d'arbres aux yeux gravés dans l'écorce, aux feuilles qui bruissent comme des voix entêtantes et aux branches noueuses qui vous agrippent comme autant de bras .
Commenter  J’apprécie          80

autres livres classés : anti-hérosVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Stéphanie S. Sanders (1) Voir plus




Quiz Voir plus

l'école des mauvais méchant !

Qui est Rune ?

un vampire
un loup-garou
un sorcier
un ange

7 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : L'école des mauvais méchants, tome 1 de Stéphanie S. SandersCréer un quiz sur ce livre