AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782253242222
736 pages
Le Livre de Poche (20/01/2021)
4.3/5   45 notes
Résumé :
Après avoir formé une coalition humaine pour repousser l'invasion des Néantifères, Dalinar et ses Chevaliers Radieux ont mené une campagne aussi brutale qu'impitoyable. Cependant, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus et la guerre s'enlise. Le spectre de la trahison possible de son allié Taravangian pèse sur chacune des décisions stratégiques de Dalinar.

De son côté, Kaladin Béni-des-foudres doit s'habituer à son nouveau rôle parmi les C... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
lenoute
  02 avril 2021
Après la création d'une coalition humaine pour repousser l'invasion des Néantifères, Dalinar et ses Chevaliers Radieux ont mené une campagne violente et impitoyable. Mais curieusement aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus et la guerre s'attarde.
Cela fait du bien de retrouver tous les personnages de cette grande épopée, qui traite de guerre, clans, coalition, stratégie, trahison...
Malgré un début qui traine en longueur, j'ai fini par en apprécié la lecture et son intrigue.
Commenter  J’apprécie          360
levri
  13 septembre 2021
Une année s'est écoulée depuis le tome précédent, chaque adversaire campe sur ses positions en essayant de prendre l'avantage sur l'ennemi, de nombreux Fusionnés s'éveillent chez les Néantifères, certains très puissants, leur immortalité leur conférant un avantage certain - Les humains, eux, essayent d'organiser la résistance, la reine Navani s'évertue à inspirer les Ardents dans leurs recherches sur les fabriaux afin d'en créer qui pourraient influer le cours de la guerre, et l'exploration de la tour d'Urithiru continue, l'Adelphe qui l'animait est-il mort ou seulement en sommeil ? Pendant ce temps Dalinar Kholin, maintenant Forgelien lié au Père -des-Tempêtes en personne, organise la coalition en tenant compte des possibilités de trahison du roi Taravangian et en utilisant au mieux les capacités des Chevaliers Radieux de plus en plus nombreux, même si le nombre des Marchevents si utiles stagne du fait du refus catégorique des sprènes d'Honneur de se lier aux humains qui les ont trahis dans un lointain passé - Les pions sont en place et prêts à se mouvoir, les plans les plus tortueux vont être mis en oeuvre, les humains ont peu de chance de survivre, à moins que quelques grains de sable imprévisibles et improbables ne grippent la machine …

J'avais attendu la proche parution de la seconde moitié du livre pour attaquer cette première partie du quatrième tome des Archives de Roshar, je ne répéterai jamais assez que je déteste cette manie de l'éditeur de couper les livres en deux - surtout lorsqu'il y a huit mois d'écart entre les parutions des deux parties !
Nous continuons à approfondie notre connaissance des mondes et des protagonistes, Ceux-qui-chantent ne forment pas forcément une masse monolithique derrière Abjection et certains Fusionnés et Souverains se posent des questions. Les humains continuent de chercher des réponses.

Le problème de Shallan avec ses multiples personnalités ne s'arrange pas, d'autant qu'une quatrième semble se terrer en embuscade et qu'une partie de son passé lui demeure cachée alors que le mystère des Sang-des-Spectres semble s'épaissir.
Kaladin Béni-des-foudres broie du noir, les épreuves l'ont décidément marqué et l'antagonisme entre ses aspirations si dissemblables n'arrange rien, il va falloir choisir entre sa vie de héros et la vie de chirurgien ignorant du monde à laquelle le préparait son éducation.
L'expédition diplomatique du Prince Adolin accompagné de Shallan à Shadesmar, le monde des sprènes, va-t-elle donner des résultats ? Arrivés à la forteresse de l'Intégrité Constante arriveront-ils à entamer un dialogue avec les sprènes d'Honneur si intransigeants ?
Et qu'en est-il de Venli, elle qui avait favorisé le retour d'Abjection, mais qui a échappé à l'absorption et a réussi à ne pas être transformée par le sprène du Néant logé dans son coeur-de-gemme grâce à son lien avec le sprène Timbre ? Une étrange similitude avec la situation de Renarin Kholin lié à un sprène perverti qui s'est montré très discret dans cette première partie …

Un excellent (demi)livre, typique de cette série cette première partie pose d'avantage de questions qu'elle ne répond aux interrogations que nous pouvons nous poser, il faudra certainement attendre la seconde partie pour que les multiples stratégies et intrigues se développent, nul doute que l'auteur nous réserve quelques surprises et moments d'anthologie … heureusement que je n'aurai que quelques jours à attendre pour la suite ! …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Symphonie42
  17 novembre 2021
Je considère les deux volumes comme un seul tome, donc la chronique traite de l'ensemble (mais on va éviter les spoils). Je considère également que vous avez déjà lu les 3 premiers tomes.
La Santé mentale comme thématique
C'était déjà présent dès le premier tome, mais c'est particulièrement frappant dans celui-ci : l'un des thèmes principaux de ce cycle, c'est la santé mentale/la sphère cognitive. Je vais y revenir plus en détail dans les parties consacrées aux arcs de personnages, mais on a quand même un personnage autiste, des personnages souffrant de stress post traumatique et de dépression, un personnage avec un trouble dissociatif de l'identité… Je ne suis pas concernée par tous ces aspects (par certains, si, sans entrer dans les détails ici), donc je ne suis absolument pas légitime pour dire si les représentations sont bonnes ou pas, reste que ça me semble beaucoup plus crédible et respectueux par rapport à de nombreuses représentations que j'ai pu lire ou voir.
Il est même question de la façon dont sont (mal)traitées les personnes considérées comme folles, par manque de connaissances et parfois d'implication des personnages soignants (ils sont « fous », à quoi bon essayer de les comprendre et de comprendre leurs vrais besoins, on va juste les enfermer et leur donner à manger, ça ira très bien), et c'est finalement un personnage concerné qui va prendre les choses en mains, puisqu'il comprend mieux que quiconque les besoins et les mécanismes de ces patients. D'ailleurs, dans ce monde, la chirurgie est développée et efficace, mais jusqu'ici les personnages ne s'étaient pas vraiment intéressés à la question de la santé mentale, préférant mettre les patients dans un coin. C'est vraiment quelque chose qu'on voit dans la réalité, avec toutes ces personnes concernées (neuroatypiques, psychoatypiques, malades chroniques, handicaps divers…) qui finissent par guider les autres car les soignants ne les prennent pas au sérieux et/ou ne comprennent pas réellement leurs besoins et leurs demandes.
J'aime aussi beaucoup le fait que l'auteur aborde le sujet du masking : ce n'est pas parce qu'une personne donne l'impression d'aller bien que c'est le cas. Iel porte un masque, fait beaucoup d'efforts pour vous cacher son véritable état d'esprit, mais ça ne veut pas dire qu'iel ne souffre pas.
Bref, je suis particulièrement contente qu'on commence à voir ce genre de thèmes et de représentations dans des littératures populaires, j'ai enfin l'impression qu'on avance !
Cosmère
Pour celleux qui ne le savent pas encore, le cycle des Archives de Roshar s'inscrit dans un univers plus large, le Cosmère, qui comprend également plusieurs autres cycles de l'auteur. Et même s'il n'est pas essentiel d'avoir lu les autres livres du Cosmère pour lire Roshar… ça commence vraiment à être un plus. On a déjà eu plusieurs personnages qui viennent de Warbreaker, et on commence à avoir des références à Elantris.
Arcs de personnages
Kaladin
Kaladin est sans doute le personnage dont j'aime le plus l'arc narratif. Pas parce qu'il est badass (enfin, si, un peu quand même), mais surtout parce que c'est un personnage fort, qui a affronté bon nombre d'épreuves… mais qui est aussi un homme dont l'esprit est brisé par cesdites épreuves. Ce qui nous tue pas nous rend plus fort ? Eh bien, pas vraiment. Au contraire, j'ai envie de dire. Kaladin fait ce qu'il peut pour masquer ses sentiments et son désespoir, seulement il en a trop vu, a perdu trop de proches. A quoi bon continuer quand tout semble vouer à l'échec ?
Aussi, même si c'est l'un des soldats les plus forts de l'armée de Dalinar, Kaladin n'en peut plus. Aussi, il sera écarté des champs de batailles pendant une partie du tome, le temps de chercher sa voie et d'essayer de retrouver la force de vivre. Je pense que cet arc pourra peut-être décevoir certains lecteurices qui s'attendaient à plus d'action de la part de ce personnage (mais il y en a aussi, vous inquiétez pas :3), mais comme je l'ai dit en préambule, ce tome tourne beaucoup autour de la santé mentale des personnages. Et en même temps, on approche de la fin du premier cycle de Roshar (qui comprend 5 tomes), donc il faut bien essayer de remettre les personnages sur pattes.
Navani
S'il est un personnage qui brille particulièrement dans ce tome, c'est bien Navani. Jusqu'ici, elle avait toujours été dans l'ombre. Dans l'ombre de son premier époux, dans l'ombre de son fils, dans l'ombre de son second époux. Son talent et son intuition pour la fabrication de fabriaux et pour la recherche n'avait jamais vraiment été pris au sérieux, puisqu'elle est une femme (même si c'est moins vrai avec Dalinar), et contrairement à sa fille Jasnah, Navani s'est toujours pliée aux convenances. Elle manque donc de confiance en elle et surtout, ne s'estime pas légitime à se faire considérer comme une véritable scientifique. Sans entrer dans les détails, les épreuves qu'elle va vivre dans ce tome, aidées par de curieuses « amitiés », vont lui permettre enfin de s'épanouir et de se révéler comme la scientifique qu'elle a toujours été.
D'ailleurs, cet arc est très intéressant sur cet aspect, parce qu'on va en découvrir plus sur les fabriaux, sur la façon dont ils fonctionnent, sur la façon dont on les crée, ainsi que les différentes Flammes et leurs interactions. le système de magie conçu par Sanderson montre une fois encore sa solidité.
Shallan et Adolin
Shallan, Radieuse et Voile sont parvenues à un équilibre qui fonctionne, et leur système est accepté comme tel par leurs proches, même si certains s'inquiètent pour elles. Pourtant, cet équilibre commence à se fissurer, et Shallan sent un nouvel alter, Informe, se mouvoir dans leur monde intérieur. Elles n'ont pas vraiment le temps de prendre soin d'elles, cependant, puisqu'elles ont une mission particulièrement délicate confiée par les Sangs-des-Spectres, sans parler de la situation tout aussi délicate d'Adolin lors de leur voyage à Shadesmar. Un arc que je trouve aussi intéressant que celui de Kaladin, mais là encore, je pense que certains lecteurices pourront regretter un rythme lent.
L'une des thématiques de cet arc que j'ai beaucoup aimée, c'est là encore la santé mentale. Pas seulement celle de Shallan/Radieuse/Voile, mais aussi celle des sprènes. Les sprènes, comme les humains, peuvent voir leur esprit brisé, et les sprènes valides ne sont pas plus doués que les humains pour s'occuper d'eux. Les prendre en pitié ? Oui. Se servir d'eux à l'occasion ? Bien sûr ! Communiquer avec eux et essayer de les comprendre vraiment ? Vous n'y pensez pas voyons !
Point faible de cet arc : la romance entre Shallan et Adolin, qui est… inexistante. On dirait plus de bons amis que des fiancés. M'enfin, globalement, les romances ne sont pas la principale préoccupation de Sanderson^^
Ceux-qui-chantent
Grâce au personnage de Venli, pas mal tiraillée et pleine de dilemmes, on en apprend un peu plus sur Ceux qui Chantent et les Fusionnés, qui ne sont finalement pas un bloc monolithique comme on aurait pu le croire. On a aussi des chapitres flashbacks qui nous en apprennent davantage sur la façon dont le premier roi est entré en contact avec ce peuple.
Dalinar et Jasnah
Dalinar et Jasnah ne sont pas beaucoup présents dans ce tome, mais ils l'étaient beaucoup plus dans le précédent, donc faut bien laisser la place pour les autres. J'aime toujours autant la relation entre Dalinar et Kaladin, et j'aime bien les scènes de Jasnah, par contre, avec notamment tout un passage qui montre le chaos des batailles. Et on a enfin la révélation qu'on attendait sur Jasnah, qui est bien aroace \o/ (et j'aime bien la façon dont c'est révélé, en plus. Elle est juste pas intéressée, point, y'a rien d'autre derrière ça. C'est comme ça epicétou).
Renarin
Renarin est globalement absent de ce tome, même s'il semble faire pas mal de choses en arrière plan. J'espère qu'il sera au premier plan dans le tome 1.
Malice
Ah ! Notre mystérieux Malice commence à nous en dévoiler un peu plus ! J'espère qu'on en saura plus dans le tome 5 !
Bilan
J'imagine que certains lecteurices pourraient trouver le rythme long sur ce tome, surtout dans sa première partie. Cela n'a pas été mon cas car la santé (mentale et physique, au sens large) est un de mes sujets de prédilection, et j'ai beaucoup aimé suivre l'évolution des personnages. Mais soyez rassurez néanmoins : ce tome nous offre aussi son lot de scènes épiques, avec un climax aux petits oignons comme sait les faire Sanderson, et tout un aspect scientifique avec les explications sur le fonctionnement de la magie. de mon côté, je pense que c'est mon tome préféré jusqu'ici.

Lien : https://limaginaerumdesympho..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Maxime4369
  10 janvier 2022
Après quelques mois de pause, me voici à nouveau dans cette saga.
L'univers est toujours aussi bien construit. de nouvelles questions émergent et peu de réponses dans ce tome, mais il ne s'agit que de la première partie. Patience, donc.
En termes de personnages, on suit encore différents points de vue. le thème principal est celui des maladies mentales (les personnalités de Shallan, la dépression de Kaladin). C'est une thématique bienvenue. Toutefois, cela entraîne une perte de rythme conséquente. le livre étant assez épais, on pourrait retirer quelques passages sans nuire au récit.
Outre cette petite critique, il s'agit encore une fois d'un très bon tome.
Commenter  J’apprécie          110
Frania
  21 août 2022
Que dire de ce nouveau volume des Archives de Roshar ? Il est aussi passionnant que ses prédécesseurs.
Je vais de merveille en merveille dans cette saga à l'univers totalement inédit et très bien construit.
Dans ce tome, on retrouve les personnages de Brandon Sanderson et comme dans le précédent, on en apprend plus sur eux et notamment sur leurs états psychologiques. Les pensées les plus profondes de Kaladin, Shallan, Adolin et Navani sont ainsi dévoilées. Nous aidant à mieux comprendre certains de leurs comportements.
J'ai été particulièrement ravie de découvrir les pensées d'Adolin et de Navani. Au fur et à mesure que nous avançons dans cette saga, on comprend qu'il n'y a pas que les radieux qui comptent pour sauver les humains. Les décisions de tous ont des effets sur ce nouveau monde. Adolin et Navani ont compris cela et ne comptent pas laisser passer leurs chances d'apporter leurs pierres à l'édifice.
Compte tenu de ce qu'il se passe dans les derniers chapitres, je n'ai qu'une hâte : ouvrir le prochain tome que j'ai déjà en ma possession.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
StelphiqueStelphique   21 février 2021
Non. Ne laisse pas ses mensonges devenir ta vérité. Tu dois résister.
Commenter  J’apprécie          120
Maxime4369Maxime4369   15 janvier 2022
Chacun d'entre nous a ses propres Néantifères à tuer, clarissime Sylphrena. Aucun homme ne peut juger le cœur d'un autre homme ni ses épreuves, car aucun homme ne peut réellement les connaître.
Commenter  J’apprécie          30
levrilevri   13 septembre 2021
- Regarde-le, chuchota-t-il à Syl, qui se comporte comme un héros maintenant qu'il a Dalinar à impressionner.
Syl leva la main pour donner une chiquenaude sur l'oreille de Kaladin, et il éprouva une douleur étonnamment vive, comme une décharge de pouvoir.
- Hé ! s'exclama-t-il.
- Arrête de faire ton stoumeur.
- Je ne fais pas mon … Qu'est-ce que c'est un stoumeur ?
- Je n'en sais rien, avoua syl. C'est un mot que j'ai entendu Lift utiliser. Quoi qu'il en soit, je suis persuadée que c'est ce que tu es en ce moment même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CapitaineBaptCapitaineBapt   17 septembre 2021
Aucun homme ne peut juger le coeur d'un autre homme ni ses épreuves, car aucun homme ne peut réellement les connaitre.
Commenter  J’apprécie          00
CapitaineBaptCapitaineBapt   17 septembre 2021
Si nous ralentissons, le passé nous rattrape. L'histoire fonctionne ainsi : elle engloutit constamment le présent.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Brandon Sanderson (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brandon Sanderson
Extrait du livre audio "L'Empire ultime : Fils des brumes, tome 1" de Brandon Sanderson lu par Steve Driesen. Parution numérique le 20 juillet 2022.
https://www.audiolib.fr/livre/lempire-ultime-9791035409630/
autres livres classés : tempêteVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Fils des brumes* : L'Empire Ultime

Comment Vin appelle-t-elle sa capacité à influencer les autres gens au début de l'histoire ?

Allomancie
Porte-bonheur
Ferrochimie
Porte-chance
Allomencie

12 questions
73 lecteurs ont répondu
Thème : L'empire ultime, (fils-des-brumes*) de Brandon SandersonCréer un quiz sur ce livre