AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246815501
128 pages
Éditeur : Grasset (21/03/2018)

Note moyenne : 4.58/5 (sur 6 notes)
Résumé :
"Ce livre est une stèle pour mes trois enfants. Que leurs visages, leurs mains, leurs sourires, leur innocence, ne s’effacent jamais de nos mémoires et que leurs prénoms y soient toujours chéris. J’aimerais que l’histoire de Jonathan, Gabriel et Arié nous habite, fraternelle et sensible. Dans mon cœur, ils vivent. La douleur ne triomphera pas du souvenir. »
Samuel Sandler pensait qu’en France on ne tuerait plus d’enfants juifs, qu’après l’horreur de la Shoah,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Stemilou
  09 avril 2018
Ce n'est pas un roman et encore moins un document, cet ouvrage est le témoignage d'un père et grand-père, un homme qui a perdu son fils et ses deux petits-fils, tués devant l'école juive Ozar Hatorah de Toulouse le 19 mars 2012. Six ans après ce drame affreux qui coûta la vie à quatre personnes, Jonathan, ses deux fils de 6 et 3 ans Arié et Gabriel, ainsi que Myriam une autre élève de l'école, Samuel Sandler écrit son incompréhension. L'horreur de cet assassinat de trois enfants par Mohamed Merah est relaté en première partie du livre, quelques pages difficile à lire qui renvoie à l'incompréhension d'un tel geste et à l'injustice. On ne se rend pas compte immédiatement de la douleur de cet homme car ses mots reflètent davantage l'abîme dans lequel il est tombé, il met en relation les événements actuels avec ceux de la seconde guerre qui lui enleva des membres de sa famille ne saisissant pas comment après des décennies des enfants juifs sont encore tués. Cette notion est douloureuse et poignante.
Pourquoi après tant d'année Samuel Sandler veut rendre hommage aux siens? la réponse est simple et pourtant si forte, il veut rendre leur nom à ses trois enfants, entendre le nom du meurtrier constamment alors que ceux qui méritent qu'on crie leur nom n'y ont pas droit. J'ai admiré l'homme qui se tient debout malgré le drame, qui veut rester debout face au monde mais qui un jour de procès craque enfin et se libère. Impossible de maintenir les apparences, la souffrance devient trop grande face au frère du tueur.
Dans cet ouvrage Samuel Sandler parle beaucoup de ses aïeux, l'histoire de ses parents est extraordinaire, eux qui fuirent L'Allemagne en 1937 avant d'être interner dans un camp, ils réussirent à fuir en s'échappant d'un wagon de train, échappant de fait à la mort. Il est compréhensible même pour cet homme né après la guerre de subir le poids du deuil des siens et aujourd'hui encore ce même deuil, pour les mêmes raisons.
Ce livre est un fabuleux témoignage mais aussi un bel hommage à ses enfants et à ces enfants que les nazis ont pris, peut-être un énième appel à la tolérance et à la paix. En attendant il faut garder et sauvegarder la mémoire des disparus, les faire vivre autrement.
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
myrtigal
  30 décembre 2018
Ce livre est l'ode bouleversante d'un père à ses trois enfants massacrés.
Ce père brisé y raconte son histoire, celle de sa famille en partie décimée durant la Shoah, et celle d'aujourd'hui décimée aussi pour les mêmes raisons mais simplement dans des conditions différentes. Un jour de Mars 2012 en pleine rue...
Coupable depuis 70 ans de n'être que juifs.
Les larmes étaient difficiles à retenir à certains moments durant cette lecture, mais elle était ô combien nécessaire.
Nécessaire pour ne jamais oublier, nécessaire aussi pour comprendre.. Comprendre que le mal, même à notre époque, reste présent mais change seulement de visage.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
StemilouStemilou   09 avril 2018
A la lisière du monde, devenu mon propre fantôme, je m’oblige à me tenir debout pour porter haut la mémoire des miens. La vôtre, mes enfants, dont les chemins sont justes. Et je me souviens des jours anciens, les nôtres.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
156 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre