AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702163491
Éditeur : Calmann-Lévy (06/03/2019)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 20 notes)
Résumé :
« Ma petite Romane, on se connaît depuis longtemps, il faut que je vous dise : je vous ai vue sortir en larmes du bureau de ce pneumologue à Marseille. Pourquoi vous cachiez-vous sous une perruque rousse ? »

Romane, 39 ans, regarde avec incrédulité la vieille dame qui vient de lui parler. Jamais Romane n’a mis les pieds à Marseille.
Mais un élément l’intrigue, car il résonne étrangement avec un détail connu de Romane seule : sa véritable coul... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
gruz
  07 mars 2019
2018, premier roman, et un rêve éveillé : La chambre des merveilles a rencontré un énorme succès populaire, a été vendu dans 23 pays et sera adapté au cinéma.
2019, là où certains ont un mal fou à passer le cap du second roman, Julien Sandrel nous revient déjà avec un livre que je considère encore plus réussi que le précédent.
La vie qui m'attendait est une nouvelle boule d'émotions, entre rires et larmes, sans pathos et empli de bonnes ondes.
Le sujet est à nouveau très accrocheur. On explique à Romane, 39 ans, qu'elle a été vue récemment sortir d'un service de pneumo à Marseille, alors qu'elle n'y a jamais mis les pieds. Cette (encore) jeune femme, engoncée dans une vie toute tracée, va découvrir que la vie, on doit se l'approprier.
Julien Sandrel a une belle sensibilité et une manière très humaine de construire ses récits. Cette nouvelle histoire n'est pourtant pas que « feelgood », expression à la mode. Elle balaie une large palette de sentiments.
Le formidable personnage principal est touchant par ses failles et ses doutes. Elle se sent si terne et va pourtant illuminer ce récit, grâce à la lumière apportée par les autres.
Il est question du poids des mensonges, et de la manière de construire son bonheur malgré ce fardeau. Autour de ces thématiques, Sandrel a construit une histoire aussi aérienne que bien ancrée sur terre. Avec souffle il apporte au lecteur une belle respiration.
L'auteur a un vrai sens du rythme. Les sensations varient et s'accumulent. Même si le roman n'est pas dans ce genre-là, certains rebondissements sont dignes des meilleurs thrillers (et je sais de quoi je parle).
La vie qui m'attendait est un vrai cri d'amour à la vie, à la famille. Un vrai appel à prendre en mains les rênes de son existence. Julien Sandrel est un formidable conteur, qui sait créer une énorme palette d'émotions avec un bonheur de chaque instant. Voilà un livre qui touche au coeur, assurément.
Lien : https://gruznamur.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
audelagandre
  09 mars 2019
Romane 39 ans, médecin et assez hypocondriaque sur les bords, vit une existence sans surprises, et sans excitation. Elle a quitté le domicile familial, celui de son père quelques mois auparavant, à un âge avancé où normalement ses paires ont quitté le nid depuis longtemps. Une dame qu'elle connaît bien lui demande ce qu'elle faisait à Marseille quelques jours plus tôt, et pourquoi elle sortait alors d'un cabinet de pneumologie. Un sosie en somme. Ébaubie par cette révélation et mue par une curiosité inexpliquée, à quelques heures de ses vacances et malgré une phobie manifeste pour les transports, Romane décide de se rendre dans la capitale phocéenne. Son voyage devient une étonnante plongée dans son histoire personnelle qu'elle pensait figée depuis son enfance. Ce voyage est aussi une rencontre.
D'aucuns penseront que c'est encore une histoire pleine de bons sentiments, à la sauce cul-cul la praline, dégoulinante de bonnes intentions et d'émotions mièvres. Que le style est somme toute simple, pour ne pas dire simpliste. Que la littérature c'est autre chose, plus proche De Balzac ou de Zola, qu'il manque du style et de la profondeur. Que l'intrigue est grossière pour ne pas pas dire caricaturale. Bref que ce roman ne casse pas trois pattes à un canard et que vraiment le lectorat à majorité féminine mérite mieux.
Je ne parlerai pas des autres, je souhaite vous parler de mon ressenti lecture à moi. Après une lecture précédente douloureuse parce qu'elle renvoyait à une tranche de ma vie personnelle, j'ai décidé d'aller vers quelque chose de plus léger (n'entendez pas banal), un roman dans lequel je ne m'identifierai à aucun des personnages, que je pourrai lire avec plus de détachement, mais avec plaisir.
Julien Sandrel possède une écriture fluide mais surtout bienveillante. Il fait preuve d'une grande mansuétude envers ses personnages. Ses voix féminines sonnent joliment juste et la sensibilité qui se cache derrière le texte est contagieuse.
Il a choisi de traiter ici le thème de la gémellité en réunissant deux soeurs qui s'ignorent et que tout oppose.
Ainsi Romane incarne un certain comique de situation, faisant sourire et parfois même rire tant sa vie est gouvernée par des travers qui la dépassent totalement et ont complètement pris possession de sa personne. Romane est en vie mais ne vit pas. Elle semble coincée dans une réalité noyée par des blocages insensés dont elle ne comprend ni le sens ni l'origine.
Juliette mord la vie à pleines dents. Libraire passionnée, elle est aussi mère d'une petite fille. Elle transmet sa joie de vivre, son ultra positivisme à son entourage qui se délecte de ce rayonnement constant. Cette exhalation communicative en fait un personnage haut en couleur qui contraste avec celui de sa soeur.
Le roman va prendre deux trajectoires majeures.
D'abord, les deux femmes vont aller à la quête de leurs origines. Pourquoi ont-elles été séparées ? Comment l'une a-t-elle pu ignorer l'existence de l'autre pendant presque 40 ans ? Qui a menti et pourquoi ? La quête de la vérité va révéler de sacrées surprises. Une belle occasion pour Julien Sandrel d'explorer le thème du traumatisme familial, d'une certaine « secrétomanie » concernant les racines, de l'importance des choix de chaque individu dans son chemin de vie, mais aussi de l'abandon.
Enfin, la rencontre de Romane et Juliette va être la rencontre de deux univers diamétralement opposés qui vont se connecter. Et si, cette rencontre permettait une sorte de fusion ? La possibilité de prendre le meilleur de l'une et de le transmettre à l'autre ? La possibilité de grandir ? L'éventualité de voir les choses différemment de celle étriquée devenue une habitude, et la perspective de faire la lumière sur toutes ces obsessions devenues handicapantes ? L'occasion ici pour Julien Sandrel d'évoquer la vie, la mort, la maladie, la problématique du don d'organes.
En alternant des passages légers et d'autres, plus graves, Julien Sandrel parvient à un bel équilibre romanesque, empreint de sensibilité dans sensiblerie, et ouvre une brèche qui laisse la part belle à l'Emotion. Je revendique ce roman d'utilité publique qui permet au lecteur de sortir, pour quelques heures du marasme d'une vie quotidienne souvent pesante et dénuée de toute magie. Une parenthèse bienvenue, quelques heures hors du temps…

Lien : https://aude-bouquine.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Alibilivre
  19 mars 2019
L'année dernière, j'ai adoré la plume légère et pleine d'émotion de Julien Sandrel, avec La chambre des merveilles. Son roman m'avait touché, alors le 6 mars, j'étais en libraire pour acheter La vie qui m'attendait, et j'ai arrêté toutes mes lectures pour passer celui-ci au dessus de la pile.
Dans ce livre, on fait la connaissance de Romane qui est un personnage très renfermée sur elle-même, elle n'a pas de mari, pas d'enfant, pas d'ami. Sa vie se concentre principalement sur son métier et sur son père. Romane est également un personnage qui vie au quotidien avec d'énormes peurs et angoisses transmises par son père. Jusqu'au jour où Romane va découvrir l'existence de son sosie et va combattre ses peurs pour aller à sa rencontre.
Ce que j'ai apprécié dans ce livre c'est les notions qui sont abordées. Romane et Juliette sont les opposées, et pourtant se ressemblent trait pour trait. Romane est anxieuse de tout ce qui pourrait arriver, les microbes, le danger en général. Cette peur de tout lui vient de son père qui la surprotège puis 39 ans. Les raisons pour lesquelles il la protège de la sorte sont touchantes, et je pense qu'à sa place j'aurais agit de la même manière. Juliette quant à elle est pétillante, joyeuse, colorée, et elle tient probablement sa joie de vivre de sa mère italienne dont le personnage m'a fait rêvé. J'entendais presque le son de sa voix dans mon oreille Juliette est maman de Marie, une petite fille tout aussi pétillante que sa maman.
La plume de l'auteur est toujours autant empreinte d'émotion et lumineuse. Les personnages sont attachants, nous n'avons pas envie de les lâcher au fil des chapitres. Et je voudrais quand même abordé la présence poétique de Mme Racine dans ce livre. Ce personnage a été la petite touche parfaite à cette histoire. Mme Racine erre dans le magasins, touche aux livres et repart discrètement, rapidement, sans jamais ne rien avoir acheté. Je ne pense pas qu'elle ait prononcé un mot du livre, ce qui la rend énigmatique. Ce qu'elle fait chaque fois qu'elle entre dans la librairie m'a fait rêvé. Et je souhaiterais du fond de mon coeur avoir une Mme Racine dans ma vie.
Ce roman est un vrai coup de coeur ! Les chapitres ont l'avantage d'être courts et très entraînants. En tant que lecteur, il nous est impossible de refermer « La vie qui m'attendait ». Les plus gourmands le dévoreront facilement en un week-end. Chaque fois que je lis un roman de Julien Sandrel, j'ai presque envie de prendre un jour de congé pour pouvoir lire, et que lire. Je voudrais ne jamais quitter cette histoire, baigner dedans jusqu'à la fin des temps. Et une fois que j'ai refermé le livre, je n'ai eu qu'une seule envie : Que Julien Sandrel réécrive un livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mallaurylit
  14 mars 2019
Cher Julien,
Lors de la sortie de la « Chambre des Merveilles », j'avais noté le nombre de commentaires, de partages de lecture enthousiastes de cette première oeuvre, mais sans raison particulière, j'étais restée observatrice plus que lectrice.
Alors quand un deuxième roman est paru, j'ai décidé cette fois d'attraper le train en marche et de me mêler à la foule de tes admirateurs.
J'ai découvert l'histoire de Romane et je dois dire que l'intrigue est très bien amenée et se révèle assez prometteuse. On suit le destin de cette jeune femme qui est en train de basculer et j'ai été très curieuse de voir comment tout cela allait évoluer, où tout cela allait nous emmener. Ton roman est construit comme un vrai « page turner » et il est difficile de résister au désir de lire la suite.
Lorsque je me plonge dans un livre, j'apprécie une histoire qui me captive et me tienne en haleine jusqu'à la fin. Et en cela, tu as parfaitement réussi. Mais j'aime également quand l'écriture se révèle magique et que quelques expressions, quelques phrases laissent une trace dans ma mémoire. Ton écriture se rapproche pour moi d'un écrit parlé et cela a considérablement influencé le plaisir que j'aurais pu attendre de ma lecture. J'ai trouvé que parfois les pensées de ton héroïne s'exprimaient avec des mots qui me semblaient en totale contradiction avec ce qu'elle était, comme un artifice qui cherche à créer l'adhésion mais manque de cohérence.
Et c'est justement ce style qui m'a empêché de m'immerger complètement dans le texte, car parfois je suspendais ma lecture en me disant que, non, décidément ça ne fonctionnait pas pour moi, que certains faits ressemblaient à des lieux communs, des assertions déjà vues qui parfois n'apportaient rien au récit. Alors si le mystère du départ a attiré mon attention, si l'histoire de Joseph est celle qui m'a le plus fasciné, j'ai regretté parfois de ne pas être emportée par les mots…mais peut être que j'attendais trop et que cela m'a fait passer à côté de l'essentiel.

Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Aufildeslivres
  11 mars 2019
Et si rien de ce sur quoi on s'est construit n'était ce qu'il paraissait être ?
Et si, du jour au lendemain, les certitudes volaient en éclat ?
Romane découvre, à trente-neuf ans, le mensonge en rencontrant cette soeur qu'on lui avait cachée, sa jumelle, si semblable, dans le sud de la France. Débute alors une longue quête pour découvrir la vérité, quels que soient les douleurs et les griefs – une quête pour soi, pour elle, pour ces racines auxquelles il est nécessaire de s'ancrer, entre évidences et chagrins, pour s'attacher à un futur où chacun retrouve sa place.
Romane et Juliette nous émeuvent de leurs joies et leurs tristesses et nous, lecteurs impatients, tournons les pages pour connaître enfin l'épilogue. Alors ! Et vous, êtes-vous prêts à vous laisser conquérir par un roman captivant où la vie offre de nouvelles chances ? Etes-vous prêts à vous laisser emporter par le destin hors du commun de ces deux soeurs ?
Je vous invite à vous laisser charmer par la plume réjouissante de Julien Sandrel.
Émotions garanties !
Lien : http://aufildeslivresblogetc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   20 mars 2019
Je suis discrète, presque invisible. C’est ce que les gens apprécient. Les gens, pas les hommes. Le seul homme dans ma vie, c’est mon père. J’ai grandi seule avec lui, protégée par lui, j’ai toujours suivi la voie qu’il avait tracée, et il y a six mois de cela, je vivais encore chez lui. Je l’aime comme ça, mon père. Jusqu’à l’étouffement.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   20 mars 2019
Dès le départ, nous n’avons aucun doute sur notre gémellité. La ressemblance est trop forte. Nous sommes quasiment identiques, jusque dans les moindres détails. Même taille, même poids – à un kilo près, en ma défaveur –, mêmes yeux, même sourire pourtant si particulier, mêmes cheveux – si l’on fait abstraction de ma coloration –, mêmes taches de rousseur, mêmes grains de beauté aux mêmes emplacements, mêmes mains, même voix sans accent chantant, mêmes intonations, mêmes date et lieu de naissance : le 1er janvier 1976, à Paris. Et une telle simultanéité de pensée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 mars 2019
Rien ne ressemble plus à un hôpital qu’un autre hôpital. Partout la même frénésie, les mêmes visages tendus. Les hôpitaux manquent de moyens, le temps est une denrée trop rare pour toutes ces femmes, tous ces hommes qui dédient leurs jours, leurs nuits à réconforter, sauver, améliorer ce qui peut l’être. Je les admire et j’en veux aux responsables politiques de ne rien faire, de tout céder à la puissance de la finance, de ne rien lâcher pour améliorer les conditions de travail de ces milliers de soignants, les conditions de vie de ces milliers de patients.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 mars 2019
Toutes mes résolutions ont volé en éclats dès que j’ai posé le pied sur le sol marseillais : autant être honnête avec moi-même, je suis venue là avec un objectif précis, je ne réussirai jamais à passer tout un week-end sans penser à cette femme qui m’obsède depuis trois jours. Je change de vêtements, je noue un foulard gris passe-partout dans mes cheveux, je me parfume, me rends aussi présentable que possible, juge que ça peut aller, descends les marches de mon hôtel impérial. Je m’aperçois que je respire très bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 mars 2019
Mon père a toujours été phobique des prises de vues, et l’avènement des smartphones n’a rien arrangé. Il pense, comme moi, que laisser traîner des images de soi dans un objet si facile à voler ou pirater est dangereux. N’importe qui peut s’en emparer, la NSA, des hackers, un simple lpickpocket. Ni lui ni moi n’avons une quelconque envie de voir notre visage associé à une scène de crime, un faux passeport. Alors nous ne prenons pas de photo. Jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Julien Sandrel (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Sandrel
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
La vie qui m'attendait de Julien Sandrel aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/143435-divers-litterature-la-vie-qui-m-attendait.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Julien Sandrel (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Le Journal d'Anne Frank

Où vit la narratrice ?

En Espagne
Au Portugal
Au Danemark
En Norvège
En Autriche

8 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Le journal d'Anne Frank (Roman graphique) de Ari FolmanCréer un quiz sur ce livre
.. ..