AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702166369
Éditeur : Calmann-Lévy (26/02/2020)

Note moyenne : 4.71/5 (sur 14 notes)
Résumé :
LES GRANDS EMBRASEMENTS NAISSENT DE PETITES ÉTINCELLES

La jeune Phoenix, 23 ans, a le goût de la provocation, des rêves bien enfouis, et une faille terrible : il y a trois ans, son père, un scientifique, s’est tué dans un accident de voiture en allant rejoindre une autre femme que sa mère.

Depuis, Phoenix le déteste. À cause de lui, elle a abandonné études et passions et enchaîne les petits boulots. Mais un jour, dans un carton qui dor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Waterlyly
  22 février 2020
Paris. Phoenix est en apparence une jeune femme forte et sûre de ses choix. Pourtant, il y a trois ans, elle a dû faire face à une perte terrible. Alors que son père se trouvait en Colombie, il a subit un accident de voiture. Phoenix, ainsi que son frère César, leur maman Marianne et leur grand-mère Sandra ont tous pensé qu'il s'était rendu en Colombie rejoindre son amante. Et pourtant, un jour, en descendant à la cave récupérer des cartons, Phoenix va se rendre compte de sa méprise. Et si son père avait finalement été assassiné parce qu'il en savait trop sur un produit néfaste pour la santé et utilisé à foison par l'entreprise Lumière, afin de booster leurs productions ?
Je ressors captivée de ce roman qui a su me tenir en haleine du début à la fin. Je ne connaissais Julien Sandrel que de nom, n'ayant encore jamais lu son roman précédent, et bien évidemment, après cette lecture, je compte y remédier. Ce roman est totalement atypique de par son intrigue. Je pense que l'on peut le qualifier presque de thriller écologique par moments. N'étant pas forcément friande de cela dans mes lectures, j'avoue avoir ressenti une pointe d'appréhension lorsque j'ai compris où Julien comptait m'emmener.
Finalement, je me suis totalement prise au jeu. L'auteur a su construire une enquête impeccable et dont la tension monte crescendo au fil des pages. Je voulais vraiment savoir ce qui était arrivé au papa de Phoenix. J'ai été angoissée par l'esprit entrepreneur de la jeune fille, puisque j'ai craint à plusieurs reprises pour elle.
J'ai tout simplement été subjuguée par le personnage de Phoenix. Elle ne recule devant rien, et l'amour pour son père bouge des montagnes. J'ai eu énormément d'empathie pour elle. Elle a dû se battre contre une multitude de sentiments contradictoires. Elle est charismatique, forte et tout en sensibilité. Mais autour d'elle gravite également une galerie de personnages secondaires incroyablement attachants. En effet, la jeune fille pourra compter sur l'aide de son frère César, un geek au grand humour, ainsi que sur Victor, un employé renommé de l'entreprise Lumière et qui décidera de se ranger du côté de Phoenix, après avoir lui-même constaté les effets néfastes du Clear, ce produit utilisé par l'entreprise.
Cette intrigue réservera bien des rebondissements et tient en haleine son lecteur page après page. Julien a su se renouveler et ne pas faire traîner son récit. Il n'y a aucune impression de statisme. Chaque page a son importance. Et la révélation qui arrive aux presque trois quarts du roman est totalement surprenante. C'est vraiment réussi.
La plume de l'auteur est fluide, entraînante. Julien décidera d'alterner le point de vue de ses personnages, et fera l'usage pour chacun d'eux de la première personne. Cela permet une immersion totale. Les chapitres ne sont pas très longs, et cela rythme la lecture.
Un roman aux frontières du thriller écologique, servi par une héroïne attachante, charismatique et incroyablement inspirante, ainsi qu'une galerie de personnage secondaires très aboutis, le tout entremêlé à une intrigue qui tiendra en haleine son lecteur. C'est une réussite. À découvrir.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
audelagandre
  26 février 2020
« Les grands embrasements naissent de petites étincelles » Cardinal de Richelieu. Il y a 3 ans, Charlie disparaissait dans un terrible accident de voiture en Colombie : une chute de plus de 20 mètres de haut. Charlie était chercheur et pianiste. Depuis sa disparition, Phoenix, sa fille a renoncé à ses études de musique, incapable de poursuivre cette passion commune sans lui. Son seul contact avec le piano réside encore dans les cours qu'elle donne au Gais-Lurons, une maison de retraite dans laquelle vit sa grand-mère, Sandra. Trois ans que le prénom de Charlie n'est plus évoqué, 3 ans qu'on tente d'oublier celui qui semblait avoir une vie ailleurs et une maîtresse répondant au prénom de Séréna. le jour de l'anniversaire de sa mort, Sandra supplie sa petite fille de penser à lui et de lui rendre un dernier hommage. Phoenix récupère alors les affaires de son père stockées à la cave, un carton estampillé « à oublier ». le contenu de ce carton va radicalement changer sa vie.
Se plonger dans un roman de Julien Sandrel provoque toujours un plaisir intense parce que j'ai chaque fois un peu l'impression de rentrer chez moi. Vous voyez ce que je veux dire, ce lieu privilégié où parmi tous les endroits de la terre, vous vous sentez protégé, et à l'abri ? J'aime la façon dont il humanise ses personnages, en leur donnant une âme pétrie de doutes et de certitudes, dont il les investit toujours d'une mission, la façon dont ils grandissent au fil de leurs découvertes. Ils sont tendres, terriblement attachants, et les témoins d'une absence de linéarité de la vie. Derrière les convictions se cachent toujours des secrets bien gardés, le vernis lisse de chacun finit par se craqueler lentement, et les émotions bien planquées tout au fond de l'âme, par exploser.
Le prénom de l'héroïne Phoenix n'est pas anodin : elle est celle qui renaît de ses cendres. En voyageant sur les traces de son père, c'est non seulement l'histoire de ce dernier qu'elle va mettre à nu, mais c'est surtout elle-même qu'elle va trouver. Sa route est celle de la résilience, mais aussi celle des choix. Comme son père avant elle, il lui faudra décider de faire partie d'un système ou non, de cautionner ou pas, d'être ce qu'on appelle plus communément un lanceur d'alerte. Certes, ce roman met en avant la valeur des liens familiaux, l'amour filial, l'amour qui rend téméraire, capable d'entreprendre et de se dépasser, mais pas seulement. Ce roman est aussi militant. L'idée est venue à l'auteur lors de la lecture d'un article de presse où des ouvriers de l'autre bout du monde avaient glissé des messages de détresse dans les vêtements qu'ils fabriquaient.
Julien Sandrel a choisi de développer ici une thématique qui ne peut laisser indifférente : le mieux est-il l'ennemi du bien ? Vaste sujet… Jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour nourrir la planète ? « Pour s'insensibiliser à la détresse humaine, il faut la déshumaniser. », et lorsque cette détresse se situe à l'autre bout du monde, qu'on n'en a nullement conscience ou alors qu'on ne l'entrevoit qu'à travers un poste de télévision, qu'elle engendre quelques insignifiants dommages collatéraux, on peut allègrement se targuer de ne pas être responsable mais d'oeuvrer pour le bien de la communauté. La bonne conscience est parfois un bel écran de fumée.
Chacun peut se retrouver dans ce roman comme faisant partie d'une forme de lâcheté ordinaire. « Un écureuil entrain de mourir dans votre jardin peut être plus pertinent pour vos intérêts à cet instant précis que des gens en mourir en Afrique. » Marc Zuckerberg. Favoriser les intérêts économiques avant les intérêts humains reste une énorme problématique de notre société. Sous couvert de bienfaits nécessaires, l'entreprise a tendance à justifier les dommages collatéraux comme inévitables lors de phases de grands changements.
Avec ce troisième roman, Julien Sandrel poursuit son envie de développer des thématiques fortes telles que la famille, l'amour filial, la quête existentielle, mais il prend un chemin plus citoyen en abordant des problématiques de notre temps. Cela rend son roman vivant, bien ancré dans une époque. Un troisième opus très réussi, prenant, aux personnages éminemment attachants transcendés par une réelle volonté d'agir, un courage de passer à l'acte en devenant des habitants du monde.

Lien : https://aude-bouquine.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gruz
  28 février 2020
La chambre des merveilles a été la première étincelle. Elle a allumé un feu passionnel aussi soudain que vivace, qui a touché au coeur des lecteurs dans le monde entier. C'est exceptionnel pour un premier roman français. le deuxième, La vie qui m'attendait, a été, pour moi, encore plus fort, brûlant d'émotions.
Le troisième roman de Julien Sandrel est tout aussi étonnant et réussi. Trois mots pour définir cette histoire : un feel-good engagé à suspense. Autant dire, que ce livre à tout pour attiser l'intérêt dès les premières pages et vous enflammer.
L'écrivain a su trouver son style dès son premier texte. On retrouve des thématiques récurrentes, mais il arrive à chaque fois à les développer au sein d'un récit singulier. Les mêmes valeurs humaines qui lui sont chères, intégrées à une histoire rythmée, des sentiments vrais, et cette fois-ci un fond solidaire.
Notre société se déshumanise, la planète se meurt, les profits des puissants s'envolent. Il faut trouver sa place dans ce monde. Hors de question de vous dévoiler une once de l'intrigue, formidable et réellement impliquante.
Les personnages d'abord, plusieurs générations. La famille, un des liens entre les romans de Sandrel. Des attaches fortes, les liens du sang comptent dans ses livres. Et pourtant, la jeune héroïne, Phoenix 23 ans accompagnée de son jeune frère, vouent une haine mâtinée de tristesse envers leur père disparu en raison de sa trahison. Un sentiment fort qui va évoluer par la grâce d'une histoire qui recèle nombre de surprises.
La fraîcheur de la jeunesse, ses doutes aussi. Et la quête de la vérité. Mais pas seulement, puisqu'il y a également cette grand-mère très attachante qui n'a pas la langue dans sa poche. le drame qui les réunit les rend d'autant plus séduisants. L'auteur a un talent fou pour créer des personnages qui touchent le lecteur.
A nouveau, il est question de changer le cours de sa vie. Comme la mère du premier roman, comme la femme du second, comme la jeune fille de celui-ci. Des personnages qui se retrouvent dans l'obligation de se regarder en face, d'examiner leurs vies et de faire un choix. Pour sortir du train-train et donner du sens à leurs existences.
Le tout est conté avec un don singulier pour faire passer les émotions, une sensibilité émouvante.
Julien Sandrel est unique par sa façon de faire passer de belles émotions. « Les étincelles » est un roman touchant, prenant, un étonnant feel-good engagé à suspense.
Lien : https://gruznamur.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Entre2Livres
  27 février 2020
✔️Mon ressenti : « Les Étincelles » est le troisième roman de l'auteur. Il succède à « La chambre des merveilles » et « La Vie qui m'attendait ». Deux romans, différents l'un de l'autre, mais qui ont su chacun à leur manière me marquer. le moins que l'on puisse dire c'est que l'auteur sait nous surprendre et se renouveler.
Dans cette histoire il nous emmène auprès de la jeune Phoenix. Suite au décès accidentel de son père, elle a mis entre parenthèse sa passion. Quand sa grand-mère lui demande de faire un pas vers son défunt père, elle trouvera un message mystérieux qu'elle va tenter d'élucider avec son frère.
Entre émotions, suspense, quête de la vérité et secrets, l'auteur sait nous tenir en haleine. Il nous offre une intrigue riche sur fond d'actualité portée par des personnages attachants.
Le genre du roman évolue au fil des pages et ne cesse de nous surprendre.
Alors que je ne m'attendais pas du tout à cette histoire en regardant la couverture et en lisant le titre (une fois de plus, je n'avais pas lu le résumé faisant entièrement confiance à l'auteur) j'ai été surprise d'une manière très agréable.
Je me suis surprise à tourner les pages sans pouvoir m'arrêter.
Julien Sandrel vient une nouvelle fois de me marquer avec ce dernier né.
🎯Mots Clefs : Famille / Message / Vérité / Quête / Décès
🏆Ma note : 18/20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
culturevsnews
  25 février 2020
Après deux romans qui ont suscité un certain engouement Julien Sandrel ce livre est  atypique de par son intrigue. L'auteur construit une enquête impeccable et dont la tension monte crescendo au fil des pages. Sandrel a depuis longtemps prouver sa capacité à créer des ambiances propres à happer le lecteur dès les premières pages et « Les étincelles » est l'un de ses meilleurs romans avec des personnages aux caractères bien trempés, des rebondissements inattendus. Que dire de plus que lorsqu'on commence un roman de Julien Sandrel on ne peut plus le lâcher tant l'ambiance et l'intrigue sont passionnantes. Les amateurs de suspens trouveront leur compte et en arrière-plan le passé douloureux de Phoenix et de son père disparu, qui se dévoile peu à peu et qui pourrait expliquer bien des choses. Les personnages, au travers de leur détresse, leur détermination pour avoir les réponses à leurs questions sont attachants et intéressants. « Les étincelles » est un roman populaire, où se côtoient la violence et l'humanité et ici Sandrel aura dessiné un monde écologique ou l'avenir à peut être une chance. Ce livre est un bon cru dont on apprécie autant l'aspect ludique du jeu de pistes que le propos complexe auquel il traite
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   26 février 2020
J’aimerais l’embrasser, lui dire que je l’aime, qu’il me manque, que je sais bien que je dois faire mon deuil maintenant, qu’il est temps. Mais que c’est trop violent de fermer la porte définitivement, que je n’y arrive pas.
Commenter  J’apprécie          00
LadoryquilitLadoryquilit   25 février 2020
Que sommes-nous, face à l'immensité du ciel ? Des poussières, de simples grains de pollen. Mais dotés d'un extraordinaire pouvoir : celui de choisir. Choisir de se jeter dans la mer et de périr dans avoir rien construit. Ou choisir de se poser, quelque part dans l'herbe fraîche.
Commenter  J’apprécie          10
LadoryquilitLadoryquilit   25 février 2020
L'histoire de Snowden, c'est l'histoire éternelle du faible contre le tout-puissant, de l'infiniment petit contre l'immensément grand. C'est l'histoire d'un simple lanceur d'alerte qui a su attirer en quelques jours l'attention du monde entier sur un scandale d'une ampleur sans précédent. Le message est fort, universel : un fond, rien n'est impossible. Un seul individu peut parvenir à faire tomber tout un système.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LadoryquilitLadoryquilit   25 février 2020
Une fille forte-et-sûre-d'elle-qui-ne-doit-rien-à-personne-allez-vous-faire-foutre : voilà comment les autres me voient. C'est ce que j'essaie d'être. C'est ce que je prétends être ce n'est pas ce que je suis. Ce que je suis, c'est une fille qui-se-demande-à-quoi-va-ressembler-son-avenir-tout-en-se-disant-qu'elle-pourrait-bien-avoir-une-vie-de-merde.
Commenter  J’apprécie          00
LadoryquilitLadoryquilit   25 février 2020
C'est trop douloureux de penser à lui désormais. Alors j'évite, le plus possible. Je prétends avoir oublié. Je dissimule. J'enfouis celle que j'étais, celle que je désirais être, sous des couches d'autres versions possibles de moi-même.
Au fond, depuis que le piano et mon père m'ont abandonnée, je ne sais plus qui je suis vraiment.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Julien Sandrel (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Sandrel
Bande-annonce du roman "Les étincelles" de Julien Sandrel Disponible en librairie ! http://bit.ly/2wLB9dp
Réalisation: Julia Delbourg
autres livres classés : accidentVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Orgueil et Préjugés de Jane Austen

Ce roman est paru dans sa version originale anglaise en ...

janvier 1813
mars 1814
juin 1816
octobre 1817

12 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Orgueil et préjugés de Jane AustenCréer un quiz sur ce livre