AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782280429061
400 pages
Éditeur : Harlequin (01/09/2019)

Note moyenne : 3.06/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Lorsque la délicieuse naïade qu’il a sauvée d’une mort certaine ouvre ses grands yeux verts émaillés d’or, Aulay Buchanan est confus. L’inconnue au teint diaphane semble avoir perdu l’esprit au point de le prendre pour son époux. Et, tout choc émotionnel pouvant lui être fatal, doit-il alors lui mentir, lui l’héritier du clan Buchanan, au risque de lui faire courir un danger ? Car les assaillants qui ont précipité la belle étrangère dans les flots à l’instant de leu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
gabrielleviszs
  27 novembre 2019
Je remercie les éditions harlequin pour cette nouvelle lecture par le biais du site netgalley. Comme j'ai eu quelques soucis avec mes yeux, je ne pouvais pas lire comme je le désirais, j'ai dû mettre entre parenthèses quelques lectures numériques. Comme j'aime l'historique et que je ne connaissais pas l'auteur, j'ai fait d'une pierre deux coups.
Aulay part avec son frère pour une partie de pêche pour au final trouver une sirène accrochée à un morceau de mât. La demoiselle n'a que le temps de parler d'un chat et d'une dame blanche pour plonger dans un sommeil très profond, à son réveil la mémoire s'est fait la malle. Il est clair que la belle au bois dormant met du temps à ouvrir les yeux et surtout à se souvenir de qui elle est. Foi de Buchanan, personne ne l'approchera tant qu'elle ne sera pas en sécurité complète. C'est ce que propose la famille de Aulay : la garder tant qu'ils ne sauront pas le fin mot de l'histoire. Qui peut bien en vouloir à une jeune femme qui semble de bonne famille ? Que s'est-il passé pour qu'elle en arrive à ce stade ? Plusieurs questions sans réponses que la famille Buchanan va s'atteler afin de dénouer ce joli méli-mélo.
Un récit sur fond de kilt et de plusieurs morales, dont la principale est que l'habit ne fait pas le moine. Aulay qui a vu son ex-fiancée s'enfuir en courant, annulant tout simplement leur mariage car il est revenu défiguré d'une bataille n'a plus gout à la bagatelle, et encore moins à se trouver une future femme. Lorsque cette inconnue le prend pour un ange et caresse avec délicatesse cette cicatrice, son coeur semble sortir de sa coquille et se met à battre plus fort. Pas de coup de foudre, juste un avancement dans ce qu'il considérait comme mort, il y a peut-être quelqu'un capable de l'aimer malgré son apparence. Jetta, c'est le prénom qu'il va lui donner, voit au-delà de l'apparence et sent que le coeur qui bat dans la poitrine de cet homme, qu'elle prend pour son époux, est bon et généreux.
Beaucoup de non-dits, de situations cocasses autour des personnages, principaux ou non. Aulay et Jetta vont montrer des trésors de bonté et de générosité. Autour d'eux gravitent la famille de Aulay. Rory qui est moitié médecin, moitié marabout, moitié guérisseur (je sais il y a une moitié de trop) qui n'a pas sa langue dans sa poche et semble taper du pied dès que son frère s'approche trop près de Jetta, pour son bien, bien entendu pas pour être celui qu'elle choisira. Alick qui oublie de se taire par moment, Saidh la seule soeur qui cache bien son jeu. La famille est grande, car nous découvrons d'autres frères au fur et à mesure que le récit se déroule sous nos yeux. Par moment j'ai eu l'impression que ce livre fait partie d'une série, car il y a des moments où l'auteur parle des autres personnages comme si nous les connaissions déjà. Je n'ai pas encore fais de recherches, mais cela ne saurait tarder.
Autour de Auley nous avons donc sept frères et soeur qui veulent tout savoir. C'est à la fois drôle lorsque cela ne nous concerne pas, par contre pour Auley il faut bien avouer que c'est lourd. Impossible de faire un pas sans le regard approbateur ou non de l'un de sa fratrie. Sans oublier qu'ils ne font que parler, épiloguer, et encore parler à tort et à travers et parfois dans le bon sens. C'est à la fois une bonne idée d'en avoir mis autant et une moins bonne car je dois admettre que j'ai plus suivi leur bêtise que ce qui arrive vraiment à Jetta. Cette dernière est fragile, ce qui est tout à fait normal, entre la blessure à la tête qui lui a fait perdre la mémoire et ce qui s'approche du coma durant des semaines, elle a perdu beaucoup de poids, de force, mais ses sentiments se développent lentement et surement.
Jetta récupère par moment des souvenirs, trop succinct pour avoir une mémoire parfaite. Les Buchanan sont telle une équipe de rugbyman : soudés coude à coude. Personne ne peut approcher Jetta sans y perdre un doigt. Ils sont aux petits soins et s'occupe d'elle avec attention, surtout lorsqu'ils comprennent que leur frère a peut-être une chance de ne plus être seul. Jusqu'à ce que des accidents apparaissent. Qui dans la demeure de cette famille en veux à cette jeune femme qui semble aussi douce qu'un agneau ? C'est là que je n'ai pas tout suivi, même si j'ai compris qui était derrière tout cela en tombant sur le personnage, je n'ai rien vu venir avant. L'histoire du chat et de la dame blanche, je me demande encore d'où elle vient... Il y a un autre détail qui m'a fait tiquer : à plusieurs, ils restent cachés dans un passage secret écoutant ce qui se passe alors que l'un d'entre eux risque de mourir ? Ce n'est pas vraiment logique. Je comprends qu'ainsi nous avons tous les détails de l'histoire et du pourquoi Jetta a été retrouvé ligoté à un mât, mais cela aurait pu être dis d'une autre manière, car je ne me vois pas caché, attendant de tout savoir pour secourir l'un des miens.
Le récit est rapide, les semaines passent très vite, surtout que Jetta est souvent endormie au début. Sa santé est au coeur des préoccupations, tout comme son statut qui devient un véritable bazar sans nom. le mensonge par omission est présent durant une bonne partie du texte apportant ainsi pas mal de situations drôles et moins amusantes. Les deux personnages principaux ont une attirance quasiment dès le départ, ce qui nous laisse déjà supposer du final. Il y a plusieurs rebondissements qui font que nous nous posons encore des questions jusqu'au dénouement. Il y a beaucoup d'émotions, l'amitié est très forte. Chacun des frères et soeur est capable de protéger les leurs de n'importe quelle manière. C'est une famille soudée au possible.
En conclusion, j'ai passé un agréable moment de lecture. Même si quelques points sont assez étrange, les nombreux personnages apportent une bonne touche d'humour. Une jeune femme fragile à cause de ce qui lui est arrivé et un homme qui a vu ses rêves s'effondrer vont réapprendre à vivre et à aimer. Il y a des moments de tendresse entrecoupés de pas mal de dangers. Je vais chercher le ou les tomes précédents, car il y a tout de même quelques points qui restent inconnus.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/sa-deesse-celte-lyndsay-sands-a177667136
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pommerouge
  25 septembre 2019
Je remercie les éditions Harlequin pour cette lecture. J'ai bien aimé cette histoire, mais ce n'est pas non plus une lecture qui m'a transcendé. J'ai passé un bon moment, mais certains détails m'ont un peu perturbée.
L'histoire se passe dans une période historique, vu le langage, ce qui est décrit des habits et autre moeurs et coutumes, on le sait. Par compte, à aucun moment il n'est précisé exactement la date et pour ma part cela m'a dérangée. J'avais un peu plus de mal à me situer et m'immerger dans l'histoire à cause de ce détail.
Dans cette histoire, nous suivons Aulay, un homme qui décide de partir à la pêche avec un de ses frères. Or, une fois sur l'eau, il découvre un mat de bateau, auquel est attaché une femme qui a l'air encore en vie, en pas en très bon état. Ils s'empressent de la secourir. Heureusement, elle a l'air consciente, car elle parle de danger, de fiancé qui veut la tuer, puis… Elle perd connaissance.
Il décide de la ramener chez lui sans plus tarder et d'appeler un autre de ses frères qui heureusement est médecin. Elle est vraiment en piteux état. Pourtant, par chance, elle finira plusieurs semaines après à reprendre connaissance… Mais sans aucune mémoire.
Découvrant Aulay veillant à son chevet dans la chambre, instinctivement elle en déduit qu'il est son mari, car qui d'autre aurait l'autorisation de rester dans sa chambre ? Rory, le frère médecin de Aulay lui dit de laisser croire qu'il est son mari (sans pour autant essayer de faire quoi que ce soit avec elle), mais seulement parce qu'elle n'est pas encore totalement rétablie et ne supporterais pas le choc de découvrir qu'elle est entourée d'inconnu.
Le souci, c'est qu'Aulay est fortement attiré, d'autant plus qu'elle n'a pas l'air rebuté d'apprendre qu'elle est liée à un homme comme lui, qui a une belle cicatrice, une balafre même au milieu du visage. À cause de cette dernière il n'a aucune confiance en lui et se considère comme un monstre.
N'ayant pas de prénom pour cette jeune femme et comme elle ne s'en souvient pas, ils décident ses frères et lui de l'appeler Jetta, car ses cheveux sont couleur de jais.
En soi, j'ai adoré le personnage de Aulay. Tendre, torturé, manque de confiance en lui qui nous donne envie de le consoler. Mais par compte Jetta, c'est mitigé pour ma part… Je trouve ça assez étrange qu'elle se jette directement sur Aulay, voulant passer à des actes sexuels. Car même si elle est persuadée qu'il est son mari (parce qu'on lui a confirmé), comme elle n'a aucune mémoire, il n'en reste pas moins un inconnu. Je ne la trouve pas méfiante, alors que normalement c'est ce que ferais n'importe qu'elle personne dans son cas.
De plus, à part le fait qu'elle court après Aulay sans arrêt, pour le sexe ou autre chose, je trouve qu'il manque un peu de caractère à Jetta. Il y a pour moi un gros paradoxe entre Aulay et Jetta. Mais ça, ce n'est que mon avis personnel.
En bref, malgré une période historique floue et le personnage de Jetta qui manquait un peu de caractère. L'histoire n'était pas mauvaise et se laissait lire avec plaisir. J'ai réussi à passer un bon moment de lecture, même si je sais que cette histoire risque de ne pas rester graver dans ma mémoire.
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LourseLit
  18 octobre 2019
J'avais envie de relire une romance historique depuis quelques semaines alors, lorsque les éditions Harlequin ont proposé des nouveautés sur Netgalley, j'ai étudié les résumés de quelques titres et fait mon choix avec celui-ci.
Au début de ma lecture, j'ai craint de tomber dans une romance qui cédait à la facilité. En effet, Aulay repêche une jeune femme qui vient d'échapper à un naufrage et qui est entre la vie et la mort. Soignée par Rory l'un de ses 7 frères (oui on tombe dans une famille de 9 enfants dont seulement une fille)(et on galère vraiment avec les très nombreux prénoms !), la jeune femme va rester plusieurs semaines inconsciente. Lorsqu'elle se réveille, elle est amnésique et suppose qu'Aulay, qui a pris soin d'elle, ne peut être autre que son époux. Pour qu'elle puisse se remettre dans un cadre serein, celui-ci ne dément pas. D'autant que l'attraction physique entre ces deux-là est très forte !
A ce stade je doutais de la suite de l'histoire parce que ça me semblait bien trop facile que le couple soit formé aussi vite dans l'histoire, qu'allait-il se passer après ? Mais je n'ai pas été déçue par la suite parce que l'auteure nous réserve un grand nombre de rebondissements. En effet, avec l'arrivée de Jetta dans sa vie, un certain nombre de malfaisances ont aussi lieu dans les semaines qui suivent et Aulay va devoir identifier qui et pourquoi ces évenements ont lieu en même temps qu'il enquête pour découvrir la véritable identité de Jetta.
L'auteure a réussi à me surprendre avec des événements que je n'aurais pas imaginé et qui m'ont plu. C'est une romance historique dynamique et agréable à lire, rythmée entre des moments d'attirance physique, de nombreux dialogues riches à lire entre les personnages et des révélations sur nos personnages.
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FollowtheReader
  04 septembre 2019
Chronique de Diana :
Voici une romance très mignonne et surtout addictive. Sans faire usage du contexte historique, cette histoire sait captiver son lecteur et l'on se prend d'affection pour ce couple attendrissant.
Entre romance toute douce et suspense, Jetta et Aulay ont su me faire passer un merveilleux moment de lecture. Aulay est un héros comme je les apprécie dans les historiques. Il a comme j'aime le dire la panoplie du parfait écossais : grand, beau, fier, fort et un peu abimé par la vie. Jetta est une oie blanche si je puis dire. Naïve et amnésique, elle va penser être mariée à Aulay et dès lors le destin va se charger de les rapprocher.
Même si cette histoire n'apporte rien de nouveau au genre, d'ailleurs elle n'a d'historique que le contexte sans qu'on puisse vraiment savoir de quelle période il s'agit. On se prend au jeu, car un peu de tendresse et de douceur au milieu d'une situation assez compliquée pour Jetta n'est pas pour me déplaire.
J'ai apprécié l'alternance entre l'évolution de la romance et la découverte de l'intrigue, le rythme augmentant un peu plus à chaque nouvel élément. Lynsay Sands est aussi une auteure agréable à lire, sa plume est très fluide et elle insuffle ce qu'il faut dans son histoire pour vous pousser à tourner les pages. le dénouement n'arrive qu'à la toute fin et il est impossible de lâcher le livre sans tout savoir.
Une jolie histoire même si j'aurais apprécié un peu plus d'historique, comme connaitre plus du passé de Aulay, cependant comme je n'ai pas lu les tomes précédents il est fort possible qu'il me manque des éléments clés. Il faudra que je m'attèle à lire les autres.
Je recommande ce roman pour celles au coeur tendre qui veulent une belle romance avec une pointe d'enquête.
Lien : https://followthereader2016...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Songedunenuitdete
  03 septembre 2019
Je continue ma découverte des romances historiques avec cette fois une romance signée Lynsay Sands. Un récit qui est loin de m'avoir intéressé.
On rencontre Aulay Buchanan qui prend du repos dans son pavillon de chasse et qui part pêcher avec son frère, Alick. La surprise est totale pour les deux hommes quand ils découvrent une jeune femme attachée à un mât à la dérive. La jeune femme est miraculeusement vivante mais sévèrement blessée à la tête....
La chronique complète en cliquant sur le lien !
Lien : https://songedunenuitdete.co..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   27 novembre 2019
Aulay se délecta un instant de ces paroles. Depuis le jour où il avait été défiguré, jamais il n’aurait cru qu’une femme puisse éprouver de tels sentiments à son égard. Mais Jetta était différente. Elle s’imaginait peut-être qu’il l’avait tirée des griffes de la mort, mais c’était elle qui l’avait sorti du puits sans fond dans lequel il avait sombré, lui évitant ainsi une longue vie amère et solitaire passée à se lamenter sur l’état de son visage, en songeant qu’il était trop laid pour être chéri par qui que ce soit hormis les membres de sa famille proche.
— Je te protégerai et t’aimerai jusqu’à mon dernier souffle, Jetta, dit-il en la fixant d’un air solennel. Je te le promets. Et tu sais que je tiens toujours mes promesses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   27 novembre 2019
Aulay ne se sentait pas entièrement satisfait de ces options éventuelles. Si Jetta et lui avaient survécu à l’incendie, Katie quant à elle était encore entre la vie et la mort. Elle méritait qu’on lui rende justice.
— Avec un peu de chance, finit-il par répondre, si le navire est parti d’un des ports de la région ou qu’il a jeté l’ancre dans l’un d’eux après la tempête, Alick et Conran seront peut-être de retour d’ici deux ou trois jours. Sinon, cela leur prendra peut-être une semaine ou plus.
— Étant donné que vous avez trouvé Jetta près du pavillon de chasse, j’imagine que le bateau n’a pas pu naviguer bien loin sans son mât, dit Greer d’un air grave.
— Aye, acquiesça Aulay. À moins que la tempête ne les ait fait dériver un bon moment le long de la côte avant qu’ils puissent faire escale.
— C’est possible, dit Greer en fronçant les sourcils.
— Il nous faut être patients, déclara Dougall[…]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pommerougepommerouge   23 septembre 2019
Elle n'avait pas montré le moindre signe de frayeur à la vue de sa cicatrice. Lui qui avait plutôt l'habitude que les femmes poussent des cris d'effroi en posant les yeux sur lui avait été agréablement surpris. Plutôt que de prendre peur, elle l'avait confondu avec un ange et lui avait caressé le visage ! La joue d'Auley se souvenait encore de la douceur de sa paume. Peut-être y avait-il un espoir, en fin de compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : seconde chanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
302 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre