AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782709647113
300 pages
J.-C. Lattès (06/01/2016)
3.01/5   52 notes
Résumé :
À vingt et un ans, Ellie Kolstakis est toujours vierge. Elle se donne quatre mois, jusqu’à la fin de ses études, pour remédier à la situation. Avec l’aide de ses deux meilleures amies, Ellie ne lésine sur rien pour accomplir sa mission : apprivoiser son corps innocent et échapper à une mère grecque attachée à la tradition, jusqu’à enfin trouver le parfait candidat…

"Radhika Sanghani dresse le portrait hilarant et impertinent d’Ellie, entre Bridget Jo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
3,01

sur 52 notes

Gaoulette
  20 juin 2018
Est ce que mon jugement aurait changé si je n'avais pas lu Bitch avant? Je pense que oui.... Je partais avec des attentes pour savoir comment Ellie a voulu devenir Bitch vu que j'ai lu à l'envers et je me suis retrouvée avec une impression de copié collé. C'est simple je n'ai pratiquement pas rigolé comme pour Bitch car je connaissais déjà les péripéties d'Ellie.
Dans ce tome elle a 21 ans et se réveille lors d'une soirée : "Mince je suis toujours vierge et la fac est bientôt fini". Elle n'a qu'une seule amie Lara, n'a jamais testé d'esthéticienne, fait un bon taille 40 et a une mère envahissante. Ce que j'attendais de Virgin : comment Ellie rencontre Emma. J'ai eu mon explication mais malheureusement je ne comprends plus sa réaction dans Bitch avec l'incident "capote". Comment Ellie rencontre Ollie et Will. Aucune allusion à ses futures colocataires, ce qui est bien dommage. Comment Lara se retrouve avec Jez. Mystère et boule de gomme et d'ailleurs on a à faire à un fantôme de l'opéra. Par contre comment Ellie finit par se comporter bizarrement avec Nick, on le comprend parfaitement car Jack l'a pas aidé pour comprendre les hommes. On comprend mieux son obsession pour ses poils pubiens d'ailleurs qui représente la trame principal du roman. Ah les poils, la souffrance pour nous les filles. Et dire que les males condescendants permettent de juger.... J'adore comment l'auteure décrit ces situations avec beaucoup d'humour. Par contre j'ai un gros regret, pourquoi l'auteure n'a pas développé le personnage de Paul dans le tome Bitch.
Je comprends aussi l'accueil mitigé de Virgin. Un opus Bitch bien meilleur que le précédent. Je reste persuadée qu'il faut faire une saga sur Ellie et montrer son évolution avec beaucoup d'humour et de dérision. Radhika Sandhani a la plume, le personnage et les problèmes existentiels de filles. Ellie a 25 ans ce serait pas mal, non?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Gr3nouille2010
  16 janvier 2016
Ce roman m'a beaucoup fait penser à Bridget Jones, plus dans l'humour et dans les situations cocasses que dans l'histoire en elle-même, mais le résultat est identique : que du bonheur !

Ellie est une jeune étudiante de 21 ans qui n'a qu'une obsession en tête : perdre sa virginité avant la fin de ses études. Elle est prête à tout pour ça : se jeter sur le premier venu, apprendre de diverses façons, changer son apparence... Mais elle a le chic pour toujours se retrouver dans des situations embarrassantes et a bien du mal à trouver l'homme idéal pour ce qu'elle attend désespérément !

Quand j'ai commencé ce livre, c'était très mal parti pour que je l'apprécie. Ellie se plaignait beaucoup d'être encore vierge à 21 ans, alors que toutes ses copines l'ont fait depuis plusieurs années déjà. Elle va même jusqu'à mentir sur sa sexualité lors de certains jeux en soirées. En fait, c'était trop en décalage par rapport à ma façon de voir les choses, je n'arrivais pas à comprendre pourquoi elle se tracassait autant pour ça alors que ce n'est rien en soi. Mais plus on avance dans l'histoire, plus on se retrouve dans sa tête et plus la compréhension est accessible. Je ne comprendrai jamais vraiment ce genre de raisonnement mais je peux comprendre qu'on se sente mal vis à vis des autres... C'est surtout ce qui ressort de ce roman en fait ; tout ce qu'Ellie fait et vit, ce qu'elle ressent, c'est à cause du regard des autres ou de ce qu'ils peuvent penser. C'est quelque chose qui touche tout le monde à un moment ou un autre, que ce soit pour cette raison ou une autre...
Je n'ai donc pas forcément apprécié quand Ellie se plaignait de sa virginité, surtout parce que c'est par rapport aux autres qu'elle en souffre à la base. Mais c'est finalement bien plus que ça ! Dans ce roman, tous les tabous féminins sont soulevés : les poils pubiens ou comment et pourquoi s'en débarrasser ; comment draguer, embrasser ou même ne serait-ce que faire des fellations ; les films pornos regardés par une femme, la masturbation féminine... et j'en passe ! Tous ces sujets que les hommes abordent facilement ou même en rient sans se soucier de ce que les femmes ressentent, mais dont les femmes parlent très peu entre elles voire pas du tout. Sans parler qu'il n'y a rien dans les magasines. Qui ne sait jamais posé de questions sur certaines de ses premières fois ? J'ai adoré la façon dont l'auteure parle de tous ces sujets car on n'y ressent aucun tabou, c'est tout à fait naturel et tellement libre ! Dans le fond, l'histoire fait vraiment réfléchir sur notre façon de nous percevoir nous-mêmes en tant que femmes, la fin pousse à la réflexion.

Ellie m'a beaucoup fait penser à Bridget Jones parce qu'elle est très maladroite et se retrouve toujours dans des situations dramatiques mais tellement drôles vues de l'extérieur. Plein de petits accidents qui pourraient nous arriver à nous aussi, auxquels on ne rigolerait pas mais qui font plaisir à découvrir parce que c'est très réaliste. Et encore une fois, tellement naturel ! Ellie ne se démonte pas face à ses mésaventures, elle déprime de temps à autres mais ça ne dure pas et elle continue toujours ce qu'elle entreprend même quand ça vire au cauchemar. Elle se prend beaucoup la tête pour des petites choses, cogite beaucoup et c'est parfois énervant mais d'un autre côté, c'est aussi compréhensible comme elle a quelques souvenirs désagréables qui la bloquent et peu d'expériences... C'est définitivement son côté naturel que j'ai adoré.
Ses deux meilleures amies sont complètement folles elles-aussi et l'une d'elle a une bonne place dans l'histoire car Ellie partage beaucoup ses mésaventures sexuelles passées avec elle et, en contrepartie, on a droit aux mêmes expériences du côté de la meilleure amie. Des anecdotes qui aident à relativiser et qui font beaucoup rire !

Un début un peu difficile mais une histoire qui vaut finalement le coup. Il n'y a pas vraiment de romance et ce n'est de toute façon pas ce qu'il faut chercher dans ce roman. Tout est à prendre au second degré. Ellie peut être parfois énervante mais aussi très drôle. Je ne rigole pas facilement quand je lis (et je ne pleure pas facilement non plus) mais ici je me suis surprise à sourire et à rire plusieurs fois. Des situations pas forcément drôles mais c'est plutôt la façon dont c'est raconté. L'auteure a eu une bonne idée de mettre tous ces sujets délicats en avant, c'est exploité de façon très naturelle et simple. Ça passe ou ça casse...
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
9004089
  03 avril 2016
J'ai beaucoup entendu parler de ce livre avant de l'acheter. J'avais vu une chronique positive sur le blog BettieRose books qui m'a donné envie, mais également du négatif. C'est un roman qui a eu des retours très variés mais j'ai finalement décidé d'essayer. Avant de voir les différents avis sur internet (bons ou mauvais) le titre me laissait penser à une romance érotique simpliste et je n'avais pas l'intention de m'y pencher. Mais c'est finalement l'humour que j'ai relevé dans l'extrait que j'ai lu (et que je vous mets juste après) qui m'a convaincue d'essayer. Et je ne regrette pas !
« – Je serai très respectueuse de ton homosexualité à l'avenir, promis-je. Mais passons aux choses sérieuses : maintenant que tu es gay, est-ce qu'on peut faire les magasins ensemble ?
– Oh oui, ce serait génial de devenir ton meilleur copain de shopping !
Je m'étranglai avec mon cocktail.
– C'est vrai ? J'ai toujours rêvé d'avoir un meilleur copain homo !
Il me dévisagea.
– Ellie, je plaisantais. Tu as conscience que tous les homos ne sont pas maniérés ?
– Heu, oui, bien sûr, répliquai-je avec un faible sourire. Je blaguais moi aussi. Evidemment. Alors… on commande quelque chose d'autre ? Voilà, je vais nous chercher à boire ! »
C'est le genre d'humour qui parsème ce livre et personnellement j'y suis sensible, cela me fait sourire et même parfois beaucoup rire. Je ne trouve pas ça trop lourd, c'est un bon équilibre et une bonne utilisation de l'ironie aussi. Mais si vous n'aimez pas l'extrait, j'ai peur que vous n'appréciez guère ce roman. Je pense qu'il est nécessaire d'être sensible à ce type d'humour car c'est le charme principal du livre et sans ça vous risquez de ne pas apprécier la lecture.
Autre détail qui m'a convaincue : la couverture du livre. Je suis très faible face aux jolies couvertures et je trouve celles de la collection &moi des éditions JC Lattès particulièrement belles. Si je m'écoutais j'achèterai tous les livres sans même savoir de quoi ils parlent…
Pour revenir à ‘Virgin', le style d'écriture de l'auteure est plutôt agréable, il y a une réelle originalité dans le thème de l'histoire et dans la manière de manier les mots, et surtout, il n'y a pas de clichés pourtant si fréquemment trouvés dans ce type de lecture. J'ai ri à plusieurs reprises, en bref, j'ai été conquise.
Au niveau des personnages, c'est la première fois que je ne me suis attachée à aucun d'eux sans que cela ne me pose de réel problème. Habituellement j'ai besoin d'aimer au moins un personnage pour réussir à apprécier un livre mais ici cela n'a pas été indispensable. Je suis arrivée à la fin de ma lecture et je l'ai appréciée même si les protagonistes m'ont laissé plutôt indifférente (encore que j'ai bien aimé Emma et son côté très ‘vrai'). Tout simplement car le point fort de l'histoire réside dans le sujet, l'originalité et l'humour, non pas dans les personnages.
Personnellement je n'ai pas trouvé de vrais défauts à cet ouvrage et je pense que l'appréciation dépend juste de notre humour et de notre sensibilité. Je me suis bien amusée à la lecture de ce livre et même si c'est loin d'être un récit profond (encore que les sujets abordés restent de réels problèmes auxquels les femmes peuvent être confrontés), c'est un ouvrage sans prétention qui m'a bien fait rire et grâce auquel j'ai passé un très bon moment. Je peux concevoir que certains ne l'ait cependant pas apprécié car ce besoin qu'a Ellie de perdre absolument sa virginité est quelque peu dérangeant. Mais outre cette envie autour de laquelle tourne l'histoire, Radhika Sanghani aborde des sujets variés sur la découverte de son corps et de la sexualité. Toutes ces choses qu'il a bien fallu apprendre un jour.
Quoi qu'il en soit, j'ai bien aimé l'ambiance globale du livre et les sujets, qui toucheront beaucoup de femmes. Bien entendu, les plus âgées ou expérimentées auront tendance à trouver Ellie un peu idiote (ça m'est arrivé, je le reconnais) mais comme je le disais plus haut, il a bien fallu que nous l'apprenions un jour nous aussi. Au final c'est ce qui arrive à l'héroïne mais un peu plus tard que la majorité d'entre nous. du coup j'ai trouvé le sujet intéressant et très crédible du fait que ce ne soit pas tout beau tout rose. Aussi, la conclusion pleine d'espoir et qui semble dire « Il faut s'accepter tels que nous sommes » est exactement le genre de fin que j'apprécie.
Je ne pensais pas aimer au point de lire le second tome, ‘Bitch', d'autant que je ne suis pas particulièrement attachée aux personnages, mais finalement j'ai été convaincue par ce livre et je ne manquerai pas de me procurer le suivant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AliceNeverland
  04 janvier 2016
Je vais être franche, à la lecture du résumé de cette histoire, je n'étais pas vraiment convaincue. Malgré tout, la collection Emoi avait jusque là publié d'excellents titres qui ne m'avaient jamais déçue. Je me suis donc dit que cette histoire devait en valoir la peine, et qu'il ne me fallait pas rester sur un a priori aussi futile qu'un résumé. Je me suis donc lancée, mais, malheureusement, j'aurais du me fier à ma première impression.
Effectivement, après les premiers chapitres, j'étais toujours aussi réfractaire. En effet, entendre cette jeune fille de vingt et un ans geindre parce qu'elle est toujours vierge, ou encore parce qu'elle veut perdre sa virginité à tout prix avant la fin de son semestre, cela m'a quelque peu hérissé le cheveu. Sur ce point, cela n'a pas changé, même une fois ma lecture terminée. A vrai dire, je trouve ça complètement aberrant de faire de la virginité une tare dont il faut à tout prix se débarrasser. Surtout à notre époque où on déplore le fait que les jeunes filles n'en fasse qu'une simple formalité. Bref, j'étais quelque peu énervée sur ce point, car voilà l'exemple que montre cette héroïne…
Sans oublier qu'Ellie est l'archétype banal de l'étudiante ultra clichée américaine, qui enchaine les soirées et autres fêtes estudiantines tout en buvant plus que de raison. Et, bien sûr, elle refuse de voir un quelconque problème chez elle malgré le fait qu'elle boive plus de vingt unités d'alcools par semaine. Encore une fois, bonjour l'exemple…
Bref, vous avez compris, je ne suis pas du tout partie du bon pied avec cette héroïne. Et, malheureusement, les choses ne se sont pas vraiment améliorées malgré l'avancée de l'histoire. Il faut dire qu'elle est complètement superficielle et surtout… fade. Très fade. La jeune fille est obsédée par ses poils, sa virginité, et veut se dégoter un mec au plus vite pour qu'il lui déchire son hymen, quitte à aller en boîte et à discuter avec des cinquantenaires bedonnants. Au revoir la poésie, j'étais totalement atterrée et stupéfaite par la bêtise de ses choix et des paroles qu'elle pouvait proférer.
Au final, malgré cela, j'ai tout de même voulu continuer dans ma lecture. J'ai donc du prendre le texte au second degré, voire même au troisième ou au quatrième, et j'ai même réussi à pouffer devant certaines des « premières fois » de notre héroïne. Sur ce point, les expériences qu'elle fait sont parfois amusantes et ont réussi à me ramener quelques années en arrière où je me faisais moi même quelques-unes de ces réflexions.
Virgin, c'est un peu l'envers du décor. On y retrouve tout ce que les magazines ne nous ont jamais dit, et c'est vraiment le point que j'ai apprécié dans ce roman. Cette façon qu'a eu l'auteur de détourner toutes les premières expériences était drôle, même si cela devenait par moment assez lourd et répétitif. Alors, oui, j'ai ri par moment, mais c'était bien trop peu en comparaison des fois où j'ai du lever les yeux au ciel (soit quasiment à chaque paragraphe…).
Pour conclure : J'ai été assez surprise par cette parution, mais pas vraiment dans le bon sens. La collection Emoi m'avait habituée à des titres qui frôlaient l'excellence, et j'ai eu l'impression de tomber d'assez haut avec cette série. Il faut dire que l'on est beaucoup plus en présence d'un roman chick-lit que new-adult, et ce choix m'a vraiment déstabilisée. L'histoire reste pétillante par moment, mais malheureusement je n'ai pas du tout accroché à la thématique du livre, et encore moins à l'héroïne, complètement à côté de la plaque, et qui prend beaucoup de place au sein de l'histoire. du coup les autres éléments paraissent fades à côté et manquent de développement alors qu'au contraire ils auraient pu contrebalancer avec le reste. Malheureusement, la suite se fera sans moi, car je n'ai pas du tout réussi à me prendre au jeu avec ce livre.
Lien : https://aliceneverland.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Marlene_lmedml
  06 janvier 2016
Je vous avoue que j'attendais cette sortie avec impatience. Un résumé très alléchant et une couverture fraîche et pétillante. Je me suis donc dans cette lecture ce premier jour de janvier et je peux vous dire que je suis totalement sous le charme de la plume délirante de Radhika Sanghani.
En effet, Ellie, vingt un a une ombre qui plane au dessus d'elle dans sa vie...Elle porte sur ses épaules le fardeau que représente pour elle sa Virginité...Dans sa vie, il y a d'une part elle, la fille différente des autres et d'autre part sa virginité qu'elle compte bien perdre en l'espace de quatre mois. Et je peux vous dire qu'elle ne va pas lésiner sur les moyens.
Déjà elle va pouvoir compter sur ses amies, Lara et Emma, qui seront de fidèles atouts dans sa quête ultime! Vous pouvez totalement les imaginer comme Carrie Bradshow et ses copines.
En plus jeune bien entendu mais c'est tout à fait ça, de soirée étudiante en sortie entre copines, leur objectif, s'éclater, profiter de la vie et éventuellement mettre la main sur un beau mâle pour passer la soirée, et en ce qui concerne Ellie, trouver "Le" spécimen qui aura la chance de la déflorer. Hélas, la partie n'est pas gagnée.
Ellie, est peut-être trop obsédée par cette part de sa vie qui n'existe pas encore. Elle se sent différente de par son apparence mais aussi à cause de sa virginité. Elle en fait des tonnes et même ses amies ne vont toujours réussir à la suivre sur ce chemin. Ellie, c'est une jolie jeune femme qui n'a pas la taille mannequin, qui n'attire pas le regard parce qu'elle se cache sous une montagne de vêtements informes.
Elle noie son chagrin à coup de Vodka limonade et de glace Ben & Jerry ! Une vraie "Bridget Jones" de vingt et un an. Qui s'appitoie parfois un peu trop sur son sort.
Pourquoi est-il si important pour Ellie de perdre sa virginité au point de mettre tout un tas de stratagèmes en place pour arriver à ses fins ? Se pose-t-elle les bonnes questions ? Ses motivations ont-elle réellement un sens ?
Je dois vous dire que j'ai passé un très bon moment avec "Virgin", je découvre la plume de Radhika Sanghani, une plume simple, fluide et délirante. Pour ma part, je trouve qu'elle a réussi à mettre en scène cette histoire avec l'humour qu'il faut, une petite touche sexy et beaucoup d'humanité. Que ce soit dans les relations amoureuses ou les relations amicales.
Je me suis laissée emporter dans cette histoire en me remémorant les souvenirs de mes soirées entre copines. J'ai trouvé ce récit frais et pétillant, même si j'ai eu souvent eu envie de secouer notre Ellie, de lui hurler que ce n'est pas une tare en soit que d'être vierge !
Ellie et ses copines ont toutes plus de vingt ans et j'ai trouvé que parfois elles ne réfléchissaient pas toujours en tant que telles. Disons que Ellie reste un peu trop sur ses échecs d'adolescente, ce qui a probablement un impact sur sa vie actuelle. Et le fait qu'elle soit issue d'une famille grecque très à cheval sur l'éducation, la mettant dans une école de fille à jouer un rôle important aussi sur son adolescence.
Tout au long du roman, il y a pas mal de rebondissements, donc un qui donne un réel intérêt à l'histoire, mais je ne vous en parlerais pas dans ma chronique pour ne pas vous spoiler une part importante du scénario. Qui ne manquera pas de vous faire rire.
J'ai trouvé le tout vraiment très drôle, attention, tout est en relation avec la virginité, que ce soit l'acte en lui même mais aussi tout ce qui tourne autour, la drague, le flirt. Mais aussi des trucs de filles tels que les épilations, les façons de faire avec les hommes. Enfin bref, tout ce que trois jeunes femmes peuvent se raconter lors de soirée entre filles.
En conclusion, je vous dirais que "Virgin" est un roman sans prétention, drôle avec lequel j'ai passé un agréable moment. N'hésitez pas à découvrir le parcours du combattant d'Ellie pour venir à bout de sa virginité.
Lien : http://chroniqueslivres.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
ostencostenc   27 mai 2016
– Je serai très respectueuse de ton homosexualité à l'avenir, promis-je. Mais passons aux choses sérieuses : maintenant que tu es gay, est-ce qu'on peut faire les magasins ensemble ?
– Oh oui, ce serait génial de devenir ton meilleur copain de shopping !
Commenter  J’apprécie          90
rkhettaouirkhettaoui   08 janvier 2016
C’est seulement après avoir perdu ma virginité que j’ai fini par l’assumer. J’aurais préféré que cela arrive plus tôt mais, quoi qu’il en soit, je suis contente d’y être parvenue. Alors qui que vous soyez, que vous l’ayez perdue il y a vingt ans ou que vous l’ayez toujours, assumez-la. Assumez les MST que vous avez ou non attrapées, les anecdotes désastreuses, les chagrins d’amour, la souffrance et les regrets. Parce que sans ça, la vie serait assez ennuyeuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
90040899004089   06 avril 2016
– Je serai très respectueuse de ton homosexualité à l’avenir, promis-je. Mais passons aux choses sérieuses : maintenant que tu es gay, est-ce qu’on peut faire les magasins ensemble ?
– Oh oui, ce serait génial de devenir ton meilleur copain de shopping !
Je m’étranglai avec mon cocktail.
– C’est vrai ? J’ai toujours rêvé d’avoir un meilleur copain homo !
Il me dévisagea.
– Ellie, je plaisantais. Tu as conscience que tous les homos ne sont pas maniérés ?
– Heu, oui, bien sûr, répliquai-je avec un faible sourire. Je blaguais moi aussi. Evidemment. Alors… on commande quelque chose d’autre ? Voilà, je vais nous chercher à boire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 janvier 2016
La vie d’une vierge adulte est plus compliquée qu’on ne le croit. De toute évidence, c’est quelque chose de parfaitement normal, nous sommes des milliers dans le même cas et cela ne pose aucun problème. Choisir le bon moment pour avoir des relations sexuelles, c’est une décision personnelle et chacun est différent. Certains préfèrent attendre le mariage, d’autres le partenaire idéal. D’autres encore patientent pour des raisons religieuses ou bien parce qu’ils sont trop occupés à réussir leur vie pour se soucier d’un détail aussi dérisoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 janvier 2016
Quand Charles Dickens a décrit la pression que la société exerçait sur les hommes de bonne famille, il ignorait ce qu’allaient vivre les filles, un siècle plus tard, à une époque où les hommes de bonne famille étaient en voie de disparition. De nos jours, une fille qui veut coucher avec un garçon doit lui en mettre plein la vue sous prétexte que c’est ce qu’il a vu dans les films porno.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Radhika Sanghani (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Radhika Sanghani
Why Office Air Conditioning Is Sexist
autres livres classés : émoiVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Radhika Sanghani (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La Chick lit vous a-t-elle séduit?

Que signifie le terme de "chick lit" ?

littérature de jeunettes
littérature de femmelettes
littérature de poulettes
littérature de belettes

12 questions
150 lecteurs ont répondu
Thèmes : chick litCréer un quiz sur ce livre