AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782493845153
201 pages
Nutty Sheep (25/03/2022)
3.86/5   14 notes
Résumé :
Hongrie, château de Brimance, 1890.
Eusténée Milesi, fille d’un vampire et d’une sorcière, fête ses seize ans. À la mort du Seigneur originel des vampires, la jeune comtesse devient la détentrice de son dernier souffle, puissance qu’elle a pour mission de transmettre à son digne successeur. Pourtant, les événements ne se déroulent pas vraiment comme prévu.
Sa rencontre avec Sir Lajos Walkil, venu prêter allégeance à sa famille, la perturbe plus que de ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 14 notes
5
4 avis
4
8 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Si vous me suivez régulièrement, vous savez alors que le fantastique n'est pas mon genre de prédilection en général. Il m'arrive cependant de me laisser tenter par certaines histoires de fantasy. Lorsque les éditions Nutty Sheep m'ont proposé ce roman de K. Sangil à lire, j'ai tout de suite été attirée par le résumé. Je trouvais que les héros étaient malgré tout très réalistes, et j'avais envie de voir comment c'était écrit et ce que ça racontait.

J'ai ainsi fait la connaissance de Eusténée, une jeune fille née d'un père vampire et d'une mère sorcière. C'est une vampière. J'ai adoré la composition de ce mot qui représente parfaitement la personnalité d'Eusténée. Elle a seize ans, va faire son entrée dans le grand monde. le Premier Né vampire meurt, il transmet à Eusténée son dernier souffle qu'elle devra elle-même donner à son successeur. Une lourde tâche pour de si jeunes épaules, mais Eusténée est une jeune femme de caractère et qui ne se laisse pas faire. Elle va rencontrer un traqueur venu porter allégeance, Lajos, qui l'a troubler plus que de raison. Cette transmission de pouvoir suscite des jalousies, surtout du voté des vampires qui voient d'un mauvais oeil le traité de paix avec les sorcières. Des complots sourdent, des trahisons, des rapports de force…il va falloir beaucoup de courage à Eusténée pour faire face à tout cela. Elle saura compter sur Lajos pour avoir un soutien et de l'aide. Mais cela suffira-t-il….

Je n'en dirais pas plus. J'ai beaucoup aimé l'histoire et les personnages. On rentre dans l'histoire dès les premières lignes, c'est captivant et intense dès le début et ça ne faiblira pas tout le long. Je suis très vite tombée sous le charme de la jeune mi-sorcière mi-vampire. J'ai aimé sa force de caractère, sa volonté, et son désir de garder la paix entre les différents habitants de ce monde. Lajos est un charmeur, cela se ressent au travers des mots. J'ai aussi beaucoup aimé les parents d'Eusténée, toujours de bons conseils pour leur fille. Ce sont des personnages tous bien travaillés, avec un rôle bien défini en tant que sorcière ou vampire.

Ce qui m'a surtout beaucoup plu dans ce roman, c'est que l'autrice a contextualisé son récit dans la réalité. On est à la fin du 19ème siècle, on s trouve en Pologne et en Hongrie, avec des personnages célèbres que l'on connait bien, comme l'Archiduc François-Joseph et sa célèbre femme Elisabeth, dite Sissi. Un personnage que j'adore. On ressent les tensions existant à cette époque. On est aussi au moment de la fabrication de la Tour Eiffel à Paris pour la préparation de l'Exposition Universelle. J'aime beaucoup quand des évènements réels rejoignent la fiction. Pour moi, ça ancre le récit dans quelque chose de connu, dans une réalité historique que l'on connait, et c'est ainsi plus facile d'adhérer au côté paranormal. Les décors sont eux aussi très bien décrits et permettent encore mieux de visualiser les scènes. C'est pour ça, je crois, que j'ai aimé ce livre. Ce n'e pas de la pure fantaisie, il y a un ancrage réel qui fait que l'on imagine tout très bien. Il est alors très aisé de faire vivre des personnages imaginaires.

Tout cela est porté aussi par la jolie plume de K. Sangil. J'aime beaucoup sa fluidité, sa façon de donner beaucoup d'intensité aux scènes et aux personnages. C'est très bien écrit. L'autrice a su instaurer un suspense qui fait que la lecture de fait aisément, je me suis demandé bien souvent si les personnages allaient se sortir de leur situation. Les rebondissements arrivent par surprise, les révélations aussi. Cela donne beaucoup d'addiction à la lecture. J'ai eu du mal à quitter mon livre, le faisant alors à regret lorsque c'était obligatoire.
La narration est à la troisième personne du singulier, ce qui permet de garder une certaine distance avec les personnages et les faits. L'autrice a très bien décrit les sentiments, j'ai réussi très facilement à les ressentir. Que ce soit de la peur, de la colère, de la haine, comme de l'amour, de l'attirance, de la fébrilité, chaque sentiment est bien travaillé et bien dépeint. J'ai quitté tout ce petit monde avec une certaine nostalgie. Je verrais bien une suite, il y a de quoi faire, un potentiel que l'autrice pourrait encore exploiter. J'aimerais vraiment bien retrouver Lajos et Eusténée, savoir ce qui va leur arriver et si les décisions qu'ils ont prises sont les bonnes… en tout cas, si K. Sangil écrit une suite, je la lirai avec grand plaisir.

J'ai aimé l'humanité que l'autrice a mis dans ces personnages fictifs et irréels. D'habitude, je n'aime pas trop les vampires qui me semblent toujours un peu hautains et fiers. Lajos est un peu comme ça au début, et puis Eusténée arrive à briser la carapace et à révéler l'homme qu'il est. Tout comme Karey, le père de la jeune fille, qui n'est pas hautain, qui, au contraire, voue un amour sans bornes à sa famille. J'ai vraiment beaucoup apprécié qu'elle casse le mythe du vampire mesquin et fier de lui, qu'elle le rende fragile et accessible. C'est, je crois, cette particularité qui m'a fait aimer encore plus l'histoire.

J'ai beaucoup aimé cette histoire. Moi qui n'aime plus trop lire de fantaisie sûrement parce que j'en ai lu bien trop à un moment donné, là, je suis enchantée par ma découverte. Je ne pensais pas un jour apprécier à nouveau un livre de ce genre. Je trouvais que toutes les histoires se ressemblaient et étaient construites de la même façon. Ici, le fait d'avoir ancrer son histoire dans le réel historique fait que j'ai eu la sensation que tout était vrai. Et du coup, je m'attache plus au personnage et je ressens beaucoup plus les émotions.
La lecture est très rythmée avec des chapitres pas trop longs, des rebondissements, de l'aventure. J'ai lu ce livre en quelques jours, j'étais chaque jour impatiente de retrouver les personnages. Ce livre m'a divertie, m'a fait oublier un quotidien parfois pesant, et ça fait un bien fou. Quand on arrive à oublier ses soucis grâce à un roman, c'est que celui-ci était bon.
Je ne peux donc que vous recommander cette lecture que vous aimiez le genre ou pas. de mon côté, je vais suivre K. Sangil et la lire à nouveau. N'hésitez pas vous aussi à la découvrir et à la lire, je suis sûre que vous ne serez pas décus.
Commenter  J’apprécie          00
Je vois déjà vos yeux écarquillés de surprise en lisant romance et vampire. Vos neurones sortir des tiroirs de la mémoire le fameux : “elle n'avait pas dit qu'elle n'aimait pas beaucoup ces deux genres ?”. Vous avez raison, mais je ne pouvais pas passer à côté de cet ouvrage écrit par ma collègue et amie K. Sangil dont j'ai déjà bêta-lu des nouvelles (dont celles de 11 Contes et légendes revisités et 10 destinées). Elle appartient à cette catégorie d'autrices dont la plume réussit à me tirer hors de ma zone de confort et à frayer avec l'en.. euh les créatures et les genres que j'apprécie le moins. Second Souffle m'a-t-il convaincu ? Voici ma réponse :

À 16 ans, Eustenée Milesi embrasse son destin avec fierté et tristesse. Elle doit porter le dernier souffle du Premier Né vampire pour l'offrir à son successeur. Cette transmission de pouvoir suscite jalousie et avidité, car une partie des suceurs de sang déteste le Traité de Paix avec les sorcières et l'ombre dans laquelle leur condition les oblige à vivre auprès des humains. Sa rencontre avec le traqueur Lajos Walkil va bousculer sa vie et son coeur, pour le bien comme pour le pire.

Le roman s'ouvre sur une lettre écrite par Ellura Milesi, la mère d'Eustenée. Elle plante la situation initiale et les enjeux de façon succincte et captivante à la fois. L'histoire se déroule en 1890 dans l'empire austro-hongrois dirigé par François-Joseph Ier. Vous savez l'époux de la femme la plus célèbre et tragique de ce pays : Sissi. Juste par la mention de cette duchesse et iméparitrice, je suis sûre que la scène vient de se dessiner d'un coup dans votre esprit : des châteaux, des bals, des robes somptueuses, des conspirations…

C'est dans ce contexte que prend place la romance entre Eustenée et Lajos. La première partie du livre développe l'amour entre ces deux âmes tandis que la seconde nous plonge dans les complots liés à la révolte populaire qui secouent la Hongrie. J'avoue avoir eu un peu de mal à imbriquer certains passages, car ce morceau d'histoire que je ne connais pas est juste esquissé et sert surtout à renforcer le lien qui unit Eusténée et Lajos. J'aurais d'ailleurs aimé avoir plus de complots et de sournoiseries, mais je comprends qu'il ne s'agit pas d'un roman historique à la Ken Follet dans lequel les coups bas sont roi. le genre principal est la romance et les fans de ce type littéraire ne seront pas déçus.

K. Sangil a réussi à briser mon coeur de pierre grâce à l'émotion qu'elle insuffle dans les relations et interactions entre ses personnages. Et ce, même dans les scènes de sexe qui sont bestiales pour certaines. Un point m'a frappé dès les premières pages : l'esprit de famille qui unit Eustenée et ses parents. N'étant pas friande de récits vampiresque, je ne peux affirmer que cet aspect est original. Les férus vont peut-être lever les yeux aux ciels devant mes idées vieillottes et dépassées sur ces créatures. Je ne cache pas que hautains et sensuels sont les mots qui me viennent les premiers en tête pour les décrire. Dans Second souffle, Karey le père respire d'amour pour sa femme sorcière et sa fille. On ressent la chaleur et l'union de cette famille avec une force qui m'a fait fondre. Surtout quand on sait les épreuves que les parents ont dû endurer pour convaincre leur clan à cause de la guerre ancestrale entre vampires et sorcières.

À leur rencontre, Eustenée n'apprécie pas Lajos en raison de son attitude froide et rustre envers sa mère et elle. du coup, je pensais avoir affaire à un ennemi to lovers. Cependant, ce passage m'a paru tellement rapide que je ne le glisserai que partiellement dans ce trope. le couple devient inséparable en quelques pages, même si des problèmes surgissent dans leur idylle, notamment dus au statut particulier de Lajos et à ses préjugés.

Ce chasseur solitaire ne se rend pas compte que certains de ses comportements peuvent engendrer des situations délicates. de plus, son dégoût des sorcières ne facilite pas les relations. Sa fidélité envers Karey, les souvenirs du Premier Né et l'amour qu'il porte à Eustenée vont l'aider à les surmonter à ouvrir la porte d'une nouvelle ère.

En bref, Second souffle est une romance fantastique mettant en scène la puissance de ce sentiment qui vainc les différences raciales et les ambitions personnelles d'individus peu recommandables. La plume captivante de l'autrice qui peint les émotions sans filtre m'a plongée dans ce récit flirtant avec l'histoire d'un pays que je connais peu. Même si elle manque de conspirations et faux-semblants pour pimenter les rebondissements à mon goût, elle fait parfaitement son job dans ce genre littéraire.
Lien : https://uneloupiotedanslanui..
Commenter  J’apprécie          10
Quand tout le monde vous veut du bien... ou pas.


Eusténée est une jeune vampière, c'est à dire qu'elle est le fruit de l'union d'un vampire et d'une sorcière et donc pour ainsi dire une personne extrêmement unique. Sa mère, Ellura, a eu une prophétie. Celle de la mort du Premier né au seizième anniversaire de sa fille, et ce jour est enfin arrivé. Dès l'instant où Eusténée à récupéré le dernier souffle du Premier Né, une cible est apparu sur elle. C'est un pouvoir bien convoité, en effet, celui qui le récupère deviendra le nouveau Régent du royaume des Vampires. Mais lorsque qu'un vieil ami de son père, Lajos débarque pour les funérailles du Premier Né, Eusténée va d'emblée tomber sous son charme. Viendra alors un jeu de séduction entre eux deux. Mais à quel prix?


J'ai adoré ce roman du début à la fin. Même si la romance arrive très vite, je l'ai trouvée douce, émouvante et touchante.
La plume de l'auteure est magnifique ce qui fait de ce roman un vrai moment de plaisir malgré les quelques scènes de boucherie que j'ai adoré. Mais j'ai surtout découvert un pays que je ne connaissais pas, la Hongrie qui a l'air d'être un pays magnifique, boisé à souhait. L'intrigue est très intéressante mais j'aurai voulu en savoir plus sur les clan des Sorcières et des Vampires qui sont passés au second plan ainsi que leur révélation à notre monde. Car oui ici nous avons des humains avec des éléments historiques européens.
Les personnages principaux m'ont vraiment touchée, Eusténée est une jeune femme douce, sensible et aimante.
Son statut d'exception fait d'elle une personne haut placée mais qui ne prends pas la grosse tête et garde un côté très terre à terre. Lajos malgré son côté bourrin est un homme respectable, protecteur et aimant. Ces deux là forment un couple qui est devenu mon chouchou et j'ai hâte de découvrir la suite quand elle sera écrite.
Le seul bémol si je puis dire, c'est le consentement trop facile et rapide des parents alors que Lajos a le même âge que Karey le père d'Eusténée. Ces parents sont la douceur incarnée et j'aurai aimé qu'ils soient plus en conflit avec nos personnages principaux plutôt que d'ajouter leur relation facilement.
Et puis bon je suis frustrée de cette fin qui nous en dis tellement mais qui nous laisse avec tellement de questions, et de scénarios inimaginables.


En bref, une romance dans le monde surnaturel qui ne m'a pas laissée insensible mais qui est surtout pas passé loin du coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          20
Sissi l'impératrice ? Mais c'est surfait tout ça ! Bon, on garde la Hongrie, on prend des p'tits messieurs à dents longues, des p'tites madames à dents mi-longues et on mixe le tout dans un sanglant blender avec une once de magie pour le déposer dans un royaume plein de complots et de dangers.

ET PAF ! ça fait un Second Souffle bien agréable à lire.

L'histoire, j'vous la redis pas, elle est dans le résumé. Mais j'peux au moins vous dire que Eusténée (quel joli nom) a du fil à retordre après avoir soufflé ses seize printemps.
Du fil à retordre, mais aussi de l'amour à revendre (ou à chouraver ?) et pour gratiner le tout bien comme il faut : des ennemis à abattre.
Ennemis qui veulent, non pas sa peau, ça ils s'en balec' un peu, mais son souffle. le Souffle primaire, celui qui contient Leur histoire. Et qui veulent aussi, indépendamment de l'histoire d'Eusténée, prendre les rênes politiques pour asseoir leur autorité sur certaines contrées.

J'ai vraiment aimé cet aspect de l'histoire : le Souffle. L'idée qu'une "respiration" puisse transmettre un savoir ancestral, transmis de cette façon, pouvant être subtilisé... c'est une chouette idée. Même si du coup notre Eusténée et notre Lajos, autre perso important de l'histoire, doivent montrer crocs et force pour le protéger.

J'ai aimé cette adversité dans l'amour, cet amour dans l'adversité. Se sacrifier, renoncer, combattre, se combattre soi-même ou les autres, résister ou dévorer... Une belle torture.
Écorché, dévoré, vampirisé, ensanglanté... autant de qualificatifs pour décrire les personnages de ce roman original qui entre dans une dimension bien plus profonde que ce que l'on a pu voir avant et ailleurs (je ne citerai pas Twilight par exemple) bref... ça change et c'est bon !

Malgré un démarrage un peu trop langoureux à mon goût, l'aventure prend un allure folle ensuite ne laissant aucun temps morts et même plutôt de belles surprises et de belles scènes de combats sanglants. L'action est au rendez-vous, et la romance (hélas) aussi. (oui hélas, j'aime pas les bisous oké)
Le tout servi avec des protocoles "princiers" plaisants et une imprégnation dans univers pas si lointain agréable à vivre.

La plume de l'auteure est vive et simple. On entre directement dans ce qu'elle nous montre, sans se casser les dents. mdr, pardon.
Un bon roman fantastique promettant, je l'espère, une suite. Cela dit, il reste complet ainsi.

En somme : à lire, en toute légèreté.
Commenter  J’apprécie          10
Eusténée, fille d'un vampire et d'une sorcière, fête ses 16 ans. A la mort du Premier Né, le vampire originel, elle devient détentrice du dernier souffle du Seigneur. Une puissance incommensurable qu'elle devra transmettre au digne successeur du Premier Né. Cependant, sa rencontre avec Lajos bouleverse tout. Rien ne va comme prévu. Sur fond de complots, une histoire d'amour naît. Lajos et Eusténée, arriveront-ils à s'allier... pour le meilleur et pour le pire ?

Avant tout, je remercie les éditions Nutty Sheep pour ce service presse et leur confiance.

C'est pour moi la première fois que je lis la plume de K. Sangil. C'est une très belle découverte, son écriture est fluide, et même en maniant des mots que l'on n'a pas forcément l'habitude de lire, il n'y a pas de lourdeur. Petit point négatif: il reste une ou deux coquilles, mais sans être dramatiques et elles ne posent aucun problème pour la lecture et la compréhension de l'histoire.

L'histoire est dynamique et riche.

Les personnages sont intrigants. Eusténée, vampire et sorcière, n'a pas sa langue dans sa poche et quand elle veut savoir quelque chose, elle demande sans se soucier de la hiérarchie. Lajos ne supporte pas les sorcières et leur magie, et est plutôt du genre peu loquace et mystérieux. Entre eux, ça s'annonce tendu. La tension augmente quand les sentiments viennent faire irruption. le trouble s'installe, ils se déstabilisent l'un comme l'autre. Arriveront-ils à trouver un terrain d'entente ?
J'ai au début eu l'impression que la relation entre Eusténée et Lajos allait trop vite. Malgré cela, j'ai aimé voir l'évolution d'Eusténée, de Lajos et de leurs sentiments tout au long du livre, car ils évoluent réellement chacun de leur côté, mais aussi ensemble.

Je pense que si vous aimez les récits de vampires et sorcières, vous allez apprécier celui-là.

​J'ai beaucoup aimé cette romance fantastique et historique.

J'aurais malgré tout aimé que l'histoire soit un peu plus creusée, mais peut-être, je dis ça seulement, car je n'en ai pas eu assez.

Lien: https://lamedesmots.weebly.com/romance-historique/second-souffle-ksangil
Commenter  J’apprécie          00


Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (16) Voir plus




{* *}