AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Lastman tome 12 sur 12
EAN : 9782203209442
223 pages
Casterman (20/11/2019)
4.21/5   55 notes
Résumé :
Richard revient pour un dernier voyage dans la Vallée Des Rois, pour faire face à un ennemi intime : le Premier Homme à avoir franchi la frontière d’éther.
Le passé et le présent, la Vie et la Mort, l’ordre et le chaos se mélangent pour un final apocalyptique dont nul ne peut prédire l’issue. Une seule chose est sûre : « Gare à celui qui trop loin flâne du souffle chaud de Reine Iguane... »
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique

Dans ce 12e et dernier tome de la saga "Lastman", les barrières entre les mondes s'effondrent et les mondes menacent de disparaître… Richard Aldana débarque une nouvelle fois dans la Vallée des Rois, mais la terre de toutes les merveilles est devenue l'antichambre de l'enfer ! Dans ce qui ressemble à un apocalypse zombie (ça ou une invasion du Chaos dans un univers Warhammer), il rencontre la guérisseuse Cody qui le reconnaît immédiatement : il n'est pas « le Nouvel Espoir », il est « le Dernier Espoir » ! le refrain n'est que trop connu pour ce pauvre Richard Aldana, mais ce dernier n'est pas homme à tricher avec le destin : il met ses couilles en bandoulières et part affronter l'homme qui voulait être un dieu et par qui le malheur est arrivé, à savoir son ancien compagnon d'armes Howard devenu trickster parmi les tricksters… Richard Aldana est Arthur et Cody est Bédivère, et c'est entre grande tragédie et grosse déconne qu'ils traversent « les gastes terres » pour arriver au paradis artificiel du boss de fin pour mettre fin à la malédiction.

La double planche qui montre leurs retrouvailles et leur séparation est énorme. L'antihéros n'est aucunement de taille face à celui qui a vendu son âme au diable pour assouvir toutes ses ambitions au détriment de tout le monde et de tous les mondes (un Tout Pour La Gueule quoi, ce qu'en langage édulcoré on appelle « un premier de cordée »). Il a un plan, mais pour le vaincre, il va devoir mourir… Vous vous doutez que pour le reste, il va falloir entrer dans la ZONE SPOILERS !

Adrian voudrait mettre fin au cauchemar, mais en comprenant que Richard Aldana malgré tous ses défauts a été un bien meilleur père que son propre père il apprend la pitié. Mais il est trop tard, car Howard est rattrapé par la malédiction du sorcier du l'Âge Sombre et devient le nouveau Iguane Noir. C'est la fin, du monde et de tous les mondes ! Mais survient Siri / Cristo Canyon dépositaire des secrets de l'éther qui livre une baston dragonballesque tout en invoquant Reine Iguane : pour vaincre un kaijû rien de mieux qu'un super-kaijû !!! Quand Shaka de la Vierge mourrait dans "Saint Seiya" le mangaka Masami Kurumada représentait cela par une page blanche, quand Howard le Sorcier meurt dans "Lastman" les auteurs français représentent cela par une page noire. Sic semper tyrannis ? Howard l'hominus crevaricus ultime a un jour été un véritable être humain capable d'empathie et de compassion, mais il a basculé du Côté Obscur parce que la Graine du Mal était en lui comme elle est en chacun d'entre nous… Le grand combat du Bien du Mal se joue en chacun de nous, et nous menons chaque jour que les dieux font une lutte féroce contre les forces obscures de la crevardise (vous ne serez pas étonnés d'apprendre que le taux de victimes est plus élevé dans certaines classes de la société) !

Comme dans toutes les grandes sagas, ce dernier épisode contient forcément une dose d'amertume qui sera plus ou loin grande selon les lecteurs et les lectrices. Toutes les bonnes choses ont une fin, et cette dernière est toujours amère (et d'autant plus amer après toutes les émotions qu'on nous a offert). le climax survient très tôt, trop tôt peut-être, du coup malgré la succession de planches / scènes d'anthologie on se demande si d'une manière ou d'une autre il n'y avait pas moyen d'atteindre le nirvana du nec plus ultra (l’invocation du Lion contre le Serpent, la réunion des dieux protecteurs de la Vallée des Rois, Richard et/ou Siri divinisés ou je ne sais pas quel autre truc de dingue issus des géniaux cerveaux des mousquetaires de la supracoolitude). Et puis ce n'est pas comme si les auteurs avaient enrichi leur univers d'archétypes jungiens et d'éternel recommencement moorcockien : l'aventure ayant commencé par quelqu'un ouvrant la porte de l'autre côté du miroir, elle doit finir par la même personne refermant cette même porte ; tout ayant commencé par un iguane noir porteur de malheur, tout doit finir par un iguane noir porteur de malheur (oh on dirait la mythologie du "Hellraiser" de Clive Barker !) ; et les êtres humains étant des êtres humains l'Âge Sombre est appelé à revenir à intervalles réguliers avec des tyrans pour le bâtir et des résistants pour le détruire (rendez-vous pour la grande crise économique de 2020 où les sicaires du Grand Capital et de la Bête Immonde, quand ils ne travaillent pas pour les deux camps, vont une fois de plus s'amuser pour dans les ténèbres nous lier !)…

RICHARD ALDANA EST MORT ! VIVE RICHARD ALDANA !!! Pendant 50 d'épilogue les auteurs nous montrent les survivants du drame se rassembler pour célébrer la mémoire de celui qui des deux côtés du miroir est devenu une légende : Richard Aldana. Ah, s'ils savaient : vous vous doutez que nous allons devoir entrer dans la ZONE SPOILERS OF THE SPOILERS…


Lien : http://www.portesdumultivers..
Commenter  J’apprécie          310

Howard le sorcier a reconstitué sa famille par magie noire et qu'importe qu'il ait du tuer toute la vallée des rois pour cela. Mais l'arrivée de Richard Aldana est le grain de sable qui va venir enrayer son rêve de vie idéale.

Voici donc l'ultime tome de cette série atypique qu'est Lastman.

D'un côté l'action, la baston et les personnages sont bien construits et très sympathique. Mais de l'autre on a l'impression qu'à cote de ça c'est un peu creux. Dans le sens où toutes les réponses aux très nombreux mystères ne sont pas au rendez-vous ou alors complètement nébuleuses. J'ai même l'impression qu'il faut avoir vu la série de dessins-animés pour saisir le sens de tout un tas de détails et c'est franchement dommage. On a juste l'impression d'être laissé sur le bord de la route au profit des spectateurs de la série TV. Cette grande frustration explique une note un peu sévère.

Commenter  J’apprécie          81

Last Man gravite autour de la vie de la famille Velba et leurs proches, durant une quinzaine d'années.

Le petit Adrian n'a que 12 ans lorsqu'il participe au Grand Tournoi pour la première fois avec son partenaire de la dernière chance : Richard Aldana.

Grand boxeur de son monde, ce dernier arrive de nulle part le premier jour des festivités et semble complètement décalé par rapport aux traditions et pouvoirs locaux.

Il disparaît peu de temps après la fin du Tournois, abandonnant les Velba qui partent à sa poursuite dans ce monde qu'ils ne connaissent pas, de l'autre côté du souffle de Reine Iguane.

Mais ce monde leur est-il si étranger ? le passé de Marianne, la mère d'Adrian, se révèle vite rempli de mystères, et qui est ce père qu'Adrian n'a jamais connu ? le passé ne disparaît jamais réellement.

Dans ce décor passant de la Vallée des Rois au monde de Richard, la place de la peur et du pouvoir sont remis en question. Quelles sont les clefs du succès, quelle que soit l'échelle ?

De grandes questions sont abordées, dont le place du respect, de l'amour et du devoir. Comment élever un enfant, ou encore à quels sacrifices consentiriez-vous pour protéger un ami ?

Last Man s'interroge sur le sens, la force et le devenir des liens intimes entre ses personnages.

L'histoire est bien menée, trépidante et réussi à surprendre le lecteur. Quelque part, la vie continu quels que soient les événements et bouleversements que connaissent les hommes.


Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          100

Et voilà c'est la fin ! J'avais repoussé autant que possible ce moment. J'avais pris mon temps pour lire les tomes précédents, pour ne pas dilapider mon plaisir.

J'ai beaucoup apprécié ce dernier tome, cette conclusion épique à une histoire que j'apprécie énormément autant en BD qu'en anim. C'est un tome rythmé, plein de rebondissements et qui conclut la série sans forcer, sans avoir l'air d'un fourre-tout. C'est bien amené et je me suis régalé. Alors pourquoi pas 5 étoiles ? Parce que j'aurais apprécié que ce tome soit plus long, qu'il développe encore plus le récit et amène plus doucement la fin de l'histoire. C'est plus une envie de lecteur qu'un défaut de l'oeuvre qui se reste d'ailleurs très fidèle. Bravo. C'était la régalade pendant 12 tomes ! Mais une histoire d'amour qui se termine ça fait toujours mal :'(

Ps : Je rajoute 1/2 point pour le "plan scrotum" de toute beauté.

Commenter  J’apprécie          21

Et voilà enfin le douzième et dernier (?) tome annoncé de Last Man. Magnifique !

Et me voilà, partagé en tristesse, émotion, un brin de déception (on en voudrait toujours plus), et plein de bons souvenirs dans cette géniale aventure !

Scénario au top, dessin parfait, personnages vivants et complexes, de la violence, des émotions, de l'amour, de l'humour et de la dérision… Good Job !


Lien : https://www.noid.ch/last-man..
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (1)
Sceneario
04 décembre 2019
Lastman restera une très belle performance graphique, avec trois auteurs en pleine forme, qui ont parfaitement su mettre en commun leurs points forts pour travailler sur ce très bon projet. D'ailleurs je trouve que le dessin est ici extrêmement bon, bien plus précis, plus "fini" !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation

- J’ai vaincu la mort. Je suis l’Homme devenu Dieu.

- Ce n’est pas d’un Dieu dont nous avons besoin.

Commenter  J’apprécie          190

- Seigneur Richard ! C’est vous, je le sais !… C’est vous qui allez nous sortir de cet enfer ! Vous êtes notre dernier espoir !

- Et allez, ça recommence !

Commenter  J’apprécie          90

- Qui est-ce, mon chéri ?

- Une vieille connaissance… Richard Aldana ! Celui qui arrive toujours trop tard quand plus personne ne l’attend !

Commenter  J’apprécie          70

- Marianne, reviens! Je vais tout arranger!

- Tu as tué tout le monde, Howard... comment pourrais tu tout arranger?

Commenter  J’apprécie          60

[Richard Aldana] Je fumerais bien une clope. Poser mon cul au bar, mater ceux qui passent… Mais bon, y jamais le temps de rien ! Et pour couronner le tout, j’ai envie de pisser ! J’suis pas sûr… va pas y avoir moyen de s’arrêter deux minutes !

Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Michaël Sanlaville (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michaël Sanlaville
Première règle de la sioule : il n'y a pas de règles.
La sioule. de toutes les disciplines internationales, c'est la plus violente, la plus dangereuse... mais aussi la plus médiatique. Ce cocktail brutal de rugby et de dodgeball fidélise des millions de téléspectateurs à chaque match et les réseaux sociaux s'enflamment pour les joueurs qui sont des stars internationales. Du fin fond de sa campagne, Hélèna est bien loin de s'intéresser à toute cette folie. Lorsqu'elle n'aide pas son père à la ferme familiale, elle part camper en bord de mer avec ses amis. La vie est paisible ici. Couper du bois, s'occuper des vaches blessées, les séances de baignade avec Manille et les autres... Voilà le quotidien d'Héléna qui aime ce pays dans lequel elle a grandi... Mais son père rêve d'un autre destin pour elle : il n'est pas question qu'elle passe sa vie à nettoyer la bouse ! Un jour qu'elle prend l'air près de la falaise, une balle en cuir égarée déclenche en elle quelque chose de neuf. Quelques coups d'épaules plus tard, c'est la révélation.... et si son avenir était à l'École Supérieure de Sioule ? Rien n'est gagné. Pour se faire une place dans ce milieu ultra-testostéroné il va falloir jouer des coudes... ou des phalanges !
Michaël Sanlaville (Lastman) écrit sa lettre d'amour au shônen avec cette nouvelle série sportive et détonante !
Banana Sioule - Tome 1, en librairie : https://www.glenat.com/bd/series/banana-sioule
___________ Nos réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/GlenatBD/ Instagram : https://www.instagram.com/Glenatbd/ Twitter : https://twitter.com/GlenatBD TikTok : https://www.tiktok.com/@glenatbd
+ Lire la suite
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4276 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre