AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Georges-Michel Sarotte (Traducteur)
EAN : 9782266147606
544 pages
Éditeur : Pocket (09/09/2005)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 276 notes)
Résumé :
En 1537, l'Angleterre est déchirée par une violente période de transition religieuse :les réformistes s'apprêtent à dissoudre tous les anciens monastères catholiques, coupables, selon eux, d'idolâtrie obscurantiste.
C'est dans cette atmosphère chaotique qu'un matin, à Londres, Matthew Shardlake, brillant avocat disciple d'Erasme, est reçu au cabinet de l'autoritaire Lord Cromwell, chef des réformistes. Ce dernier le somme de se rendre au monastère de Scarnsea... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
torpedo
  26 mai 2018
Ce policier historique anglais nous entraîne en 1537 au moment où Cromwell décide de dissoudre les monastères. L'enquête se traîne un peu en longueur, mais la toile de fond est bien mise en valeur. L'auteur s'est appuyé sur des documents pour décrire l'atmosphère de cette époque, les jeux de pouvoirs, et surtout la vie au sein d'un monastère. Bien que l'entrée soit plus aisée qu'un livre plus historique (tels ceux de Hilary Mantel) , le résultat est néanmoins intéressant et les dialogues crédibles. Un bon moment de lecture qui permet de comprendre pourquoi l'Angleterre compte autant de ruines de monastères et aussi peu de manuscrits rédigés en vieil anglais.
Commenter  J’apprécie          414
Vexiana
  24 février 2020
Une enquête historique dans un monastère à l'époque des Tudors?
Volontiers!
Nous faisons donc ici la connaissance de Matthew Shardlake, homme de confiance du (tristement) célèbre Thomas Cromwell, avocat de son état et bossu de constitution.
En pleine réforme religieuse, un commissaire de l'Etat est assassiné dans un monastère et Cromwell envoie donc son émissaire élucider ce crime.
Le contexte historique est très intéressant et particulièrement bien rendu. L'ambiance délétère de ce monastère en passe de disparaître offre de multiples spécificités qui rendent cette enquête plutôt originale même si l'enquête en elle même et les rebondissements sont plutôt classiques.
Moi qui m'intéresse beaucoup à la période Tudor, j'ai vraiment apprécié cette lecture (au demeurant très cohérente et rigoureuse historiquement parlant) et je réjouis de découvrir le rendu si vivant de l'Histoire et les prochaines enquêtes de Matthew Shardlake même si je n'ai pas vraiment éprouvé d'empathie ou de sympathie pour les personnages. Mais, après tout, c'est un premier tome, on découvre à peine les intervenants et la suite me permettra certainement de les apprécier un peu plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
XS
  10 juin 2020
Je ressors de cette lecture un peu étourdie. Une vague ambiance de fin du monde plane tout au long du roman.
1537 : Cromwell s'est attelé au démantèlement des monastères. Il ne fait pas bon être papiste en ces temps là…
Sa technique, un brin machiavélique, consiste à exercer une forte pression sur quelques monastères, pour les faire plier et accepter la dissolution. Dans l'un de ces monastère ‘pilote', son commissaire a été assassiné ; Matthew Shardlake, fidèle compagnon, est nommé en remplacement et doit partir fissa enquêter.
J'ai beaucoup lu de romans policiers historiques. Je trouve que C.J. Sansom sort vraiment du lot : au-delà de la « petite histoire », ses romans restituent toute une ambiance, toute un contexte historique.
Alors Dissolution propose une intrigue réussie – avec des victimes qui tombent les unes après les autres. Mais aussi une restitution de l'ambiance dans un monastère de l'époque très vivante, on s'y croirait : les caractères des moines sont dépeints avec cruauté mais avec une grande vraisemblance.
Le final donne une impression de peinture en clair-obscur.
Par des effets mystérieux qui font que j'ai du mal à commencer les séries dans l'ordre, ça n'est pas le premier Shardlake que je lis. Ça ne sera pas le dernier non plus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
juten-doji
  24 octobre 2018
Lorsqu'un agent de Cromwell est sauvagement assassiné dans un monastère qu'il menaçait de dissoudre, Thomas Cromwell, ministre d'Henri VIII, envoie Matthew Shardlake enquêter dans ce lieu isole parmi les marécages, corrompu par la richesse et la luxure.
Si l'on retrouve la trame classique d'un polar dans ce roman, un meurtre est commis, il faut retrouver le meurtrier, l'arme du crime et suivre les indices, j'ai été très agréablement surprise autant par l'écriture, extrêmement agréable, que par la subtilité avec laquelle l'histoire est menée.
Loin des clichés habituels, les personnages principaux comme secondaires sont très réalistes et humains, farcis de doutes et de questionnements parfois plus modernes qu'on ne pourrait le croire pour l'epoque, mais qui correspondent si bien aux situations auxquelles ils sont exposés.
Il n'y a pas de longueurs malgré l'épaisseur du roman, et l'immersion dans le XVIe siècle d'Henri VIII très réussie.
La découverte du meurtrier n'est pas faite pour savoir si on a bien compris l'enquête, mais plutôt pour nous permettre de mieux comprendre les personnages, leur implication dans cette société et leurs réactions face à celle-ci, la petite histoire nous faisant ainsi facilement comprendre la grande.
Je n'apprécie qu'occasionnellement les romans policiers et même si j'adore les romans historiques, j'ai récemment été déçue par une lecture se déroulant a la même époque, mais là j'ai passé un excellent moment qui me reconcilie avec un genre que j'avais plus ou moins abandonné, et je vais me faire un plaisir de continuer cette série qui comporte 5 tomes supplémentaires.
Club de lecture pioche dans ma pal
Challenge multi-defis 2018
Challenge paves 2018
Challenge mauvais genre 2018-2019
Challenge 50 objets 2018-2019
Challenge déductions élémentaires
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
cmpf
  16 novembre 2014
Une nouvelle série policière historique (nouvelle pour moi). le héros est un avocat au physique disgracié. le lieu l'Angleterre et l'époque le 16ème siècle et le règne de Henry VIII mais surtout celui de Cromwell (Thomas).
Ce premier tome se situe dans un monastère où Cromwell envoie Matthew Shardlake enquêter sur la mort d'un premier commissaire missionné là pour juger de la bonne conduite des moines et de leur respect des nouvelles règles ( en réalité trouver des prétextes propres à assurer une pression sur eux afin qu'ils acceptent la dissolution dudit monastère) . Mais les morts se multiplient, des liens avec la mise à mort de Jane Seymour apparaissent et Matthew apprend sur son protecteur des choses qu'il aurait préféré continuer d'ignorer.
C'est que Cromwell entend dissoudre les monastères avec leurs « momeries papistes » et récupérer leurs biens pour lui, le roi ou quelques fidèles. Il est par ailleurs prêt à tout pour garder l'estime de son roi (et sa place). Curieux comme dans les entreprises de moralisation d'un groupe il y a souvent un intérêt pécuniaire.
Ce policier est très agréable à lire, suffisamment prenant, mais pour moi le grand intérêt c'est de découvrir cet épisode de l'histoire anglaise que j'ignorais. Je croyais simplement qu'Henri VIII s'était fâché avec le Saint Siège qui lui refusait le divorce d'avec Catherine d'Aragon et s'était déclaré chef de l'Église mais je ne connaissais pas les manoeuvres qui l'avaient accompagné.
Je serai contente d'explorer avec les autres volumes cette période. J'ai par ailleurs repéré une trilogie de Hilary Mantel sur ce Cromwell qui parait très alléchante : le conseiller'.
Challenge pavés 2014-2015
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
thietelpthietelp   11 octobre 2012
J'eus subitement l'atroce pressentiment que notre révolution ne ferait que changer les noms des enfants affamésqui troqueraient ceux des saints pour "Craint-Dieu" ou "Zélé". Je repensai à la désinvolture avec laquelle Cromwell avait admis avoir fabriqué de fausses preuves pour persécuter des innocents et causer leur mort, ainsi qu'au récit de MArk sur les hommes cupides venant aux Augmentations solliciter l'octroi des terres monastiques. Ce nouveau monde n'avait rien à voir avec la communauté chrétienne. Ce ne serait jamais le cas. En vérité, il ne valait guère mieux que l'ancien, n'était pas moins régi par la force et la vanité. Je revis les oiseaux encagés aux couleurs criardes, s'invectivant stupidement, et j'eus l'impression que c'était là l'image même de la cour, où les papistes et les réformateurs s'agitaient et jacassaient, se disputant le pouvoir. M'aveuglant volontairement, j'avais refusé de voir ce qui sautait aux yeux. Les hommes ont peur de chaos du monde, pensai-je, et du gouffre béant de l'éternité dans l'au-delà. C'est pourquoi nous élaborons des théories pour expliquer les terribles mystères et nous persuader que nous sommes en sécurité ici-bas et dans l'au-delà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
stcyr04stcyr04   30 mars 2018
Les hommes ont peur du chaos du monde, pensai-je, et du gouffre béant de l'éternité dans l'au-delà. C'est pourquoi nous élaborons des théories pour expliquer les terribles mystères et nous persuader que nous sommes en sécurité ici-bas et au-delà.
Commenter  J’apprécie          50
AuroraeLibriAuroraeLibri   21 juillet 2020
Le frère Gabriel se trouvait dans l'église. Il était assis dans la nef en compagnie du vieux moine que j'avais vu copier un ouvrage dans la bibliothèque. Ils examinaient une grosse pile de livres anciens. (...)
"Encore des ouvrages anciens, mon frère ? demandai-je
-Ce sont nos livres d'offices, monsieur, contenant les notations musicales. Personne ne les imprime plus, on doit les recopier quand les caractères pâlissent. "

Chapitre 21
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AuroraeLibriAuroraeLibri   19 juillet 2020
L'Eglise était devenue une énorme pieuvre qui, pour le simple profit et sans le moindre fondement dans l'Ecriture, étendait ses tentacules sur toutes les zones de la vie de la nation. Je lus Erasme et commençai à considerer sous un jour nouveau ma naïve soumission à L'Eglise durant ma jeunesse. J'avais mes propres raisons d'en vouloir aux moines en particulier, et je voyais désormais qu'elles étaient légitimes.

Chapitre 2
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sld09sld09   20 novembre 2017
Je me trouvais dans le Surrey, en mission pour les services de lord Cromwell, quand me parvint la convocation. Les terres d’un monastère dissous avaient été accordées à un membre du Parlement dont Cromwell avait besoin, mais les titres de propriété de certains bois avaient disparu. Je n’avais guère eu de mal à les découvrir et, sur l’invitation du député, j’étais ensuite resté quelques jours de plus dans sa famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1327 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

.. ..