AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782228889483
272 pages
Payot et Rivages (06/09/1995)
4/5   3 notes
Résumé :
Jardins abandonnés, jardins devinés, jardins découverts, jardins sérieux, jardins de rêve...
Jardin des plantes aussi sérieux qu'un cours de botanique. Jardins d'hiver qui nous émeuvent par le dénuement de leurs mains suppliantes. Jardins qui viennent nous accueillir majestueusement comme des hôtes de marque... dans ces décors de la vie quotidienne se produisent des figures pour partie réelles, pour partie légendaires: le gardienne, la mère de famille, les en... >Voir plus
Que lire après Jardins publicsVoir plus
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Mais ce même banc public, dans le registre de la chanson et du cinéma populaires, évoque les plaisirs simples des gens qui s'aiment et qui jamais n'éprouveront envie ou haine. Si la rengaine de Georges Brassens a connu un tel succès, c'est parce qu'elle s'inscrivait naturellement dans notre imaginaire collectif. "bancs publics, bancs publics": l'expression rejaillit d'elle-même, joyeuse. C'est encore un Paris où des amis, des amants se donnent des rendez-vous, non point dans un café mais sur un banc ou près d'une bouche de métro. En signe d'une existence aux moyens modestes, mais aussi parce que la rue leur est accueillante et qu'il suffit de si peu pour être heureux. (p.24)
Commenter  J’apprécie          191
Chapitre sur le " gardien des jardins publics"

- Le gardien- nous préférons ce terme à celui de jardinier, car il veille sur les animaux, les enfants, les humains, les objets tout autant que sur les espèces végétales-, nous paraît, en dernière instance, l'instituteur et le protecteur, le chevalier, l'amant, le serviteur et le maître du jardin public. (p.151)

-Je lui délègue le rôle de poète, au sens le plus noble de ce terme. Celui d'un témoin qui demeure, à travers les heures, les saisons, parfois les générations, susceptible d'une affection désintéressée pour un lieu public...- (p.150)
Commenter  J’apprécie          170
Le banc public apparaît comme le minimum civique citadin auquel tout homme a droit, au même titre que le pain et l'eau à la campagne. Il concrétise un droit formel à la vie. (...)
Quand la ville supprime ses bancs, elle affiche son désintérêt à l'égard des faibles. (p.31-32)
Commenter  J’apprécie          110
Un banc public se partage comme le vin, comme le pain, comme la joie. il importe donc de bénéficier d'un agréable voisinage. (p. 30)
Commenter  J’apprécie          30
Un objet, avons-nous écrit, est poétique lorsqu'il s'illimite, lorsqu'il franchit ses propres frontières pour éclairer le monde d'une certaine lumière. tel est le cas du banc public qui, paradoxalement, malgré sa massivité, allège nos existences. (p.24)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Pierre Sansot (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Sansot
Les "richards" de vents : Pierre Sansot, philosophe, sociologue et écrivain
autres livres classés : vie en sociétéVoir plus


Lecteurs (27) Voir plus



Quiz Voir plus

Philosophes au cinéma

Ce film réalisé par Derek Jarman en 1993 retrace la vie d'un philosophe autrichien né à Vienne en 1889 et mort à Cambridge en 1951. Quel est son nom?

Ludwig Wittgenstein
Stephen Zweig
Martin Heidegger

8 questions
134 lecteurs ont répondu
Thèmes : philosophie , philosophes , sociologie , culture générale , cinema , adapté au cinéma , adaptation , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}